AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Luc Rigoureau (Traducteur)
ISBN : 2501048814
Éditeur : Marabout (14/02/2007)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Que feriez-vous si votre meilleure amie partait se marier en douce en Italie ? Et si vous décidiez de tenir le livre de bord de cette fugue romantique alors que le témoin de son futur mari est un journaliste prétentieux, égoïste et, par-dessus le marché, opposé à cette union ?

Si vous deviez faire avec lui le voyage jusqu'à un village isolé des Marches ? Que, cerise sur le gâteau, vous étiez contrainte et forcée de passer les quelques jours précédant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
theannashaw
  12 septembre 2017
En ce qui concerne les livres, je n'ai aucune patience. Alors, j'avais beau savoir que le roman Mariage (en douce) à l'italienne, troisième tome de la série Boys de Meg Cabot, allait être réédité chez Hachette sous le titre le garçon d'honneur, je me le suis quand même procuré d'occasion sur internet dans l'édition de Marabout.
Jane est la meilleure amie d'Holly et ferait n'importe quoi pour elle, y compris l'accompagner en Italie pour qu'elle puisse se marier avec Mark, l'amour de sa vie. Et, en éternelle romantique, Jane refuse que quoi que ce soit ne vienne gâcher la fête. Y compris le séduisant mais insupportable Cal, témoin du marié, qui ne croit pas à l'amour.
Comme pour les deux tomes précédents, l'histoire ne se présente pas sous la forme d'un roman, mais sous celle d'un journal intime, celui de Jane et parfois celui de Cal, accompagnés de mails, tickets de caisses, menus de restaurants et autres témoins papier du périples des jeunes futurs mariés et de leurs amis.
Ce que j'ai aimé d'abord, comme dans tous les autres tomes, ce sont les références faites aux autres personnages, puisque Jane et Holly travaillent pour le même journal que celui évoqué dans le garçon d'en face et Embrouille à Manhattan.


Et puis, il y a les messages que Meg Cabot fait passer comme toujours, dont un essentiel: l'amour prévaut sur tout le reste, y compris les religions. En effet, Mark et Holly s'enfuient en Italie pour se marier en douce, leurs mères, l'une catholique et l'autre juive, s'opposant toutes les deux à ce mélange de religion.
Meg Cabot nous offre ici un panel de personnages comme toujours hauts en couleurs et fantasques: Holly et Mark sont complètement fous d'amour et donc plutôt adorables. Jane, quant à elle, comme toutes les héroïnes de Meg Cabot, est légèrement névrosée mais toujours très drôle. Cal remplit à merveille son rôle de cynique et de raleur au corps d'Apollon. S'ajoute à ce quatuor infernal une ribambelle d'autres personnages, parmi lesquels la vieille gouvernante allemande et son neveu, un rien étrange.
Et même si on voit venir les rebondissements à l'avance, on se laisse quand même emporter par ce mariage rocambolesque et au chemin semé d'embûches. Et jusqu'à la fin, on a le coeur qui bat et cette question sur les lèvres: vont-ils finalement se dire oui ?
Un troisième tome, qui m'a un peu moins séduite que ses deux prédécesseurs. Une très jolie comédie romantique qui vous fera passer un très bon moment en attendant la traduction du quatrième tome de la série.
Lien : https://mabibliothequerose.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Machubol
  01 mai 2015
Ce "petit" livre somme toute plutôt sympa se présente sous la forme de journaux intimes des témoins (oui, les mariés ne sont pas le centre de l'histoire) et d'échanges de mails. Je dois dire que ça m'a un peu perturbée au début mais pour le coup ça rendait la lecture assez aisée; ce qui était plutôt cool pour moi puisque j'avais un peu de mal à me remettre dans la lecture.
L'histoire en elle-même est assez simplette et téléphonée. Mais en même temps c'est un peu le problème d'une grande majorité de romans de ce genre donc bon, je peux pas trop lui en vouloir.
Après le retournement de veste de certains personnages est tellement impressionant et rapide que ça m'en a laissé sans voix Oo
Bon somme toute, c'est quand même un roman qui se laisse lire tranquillou.
Commenter  J’apprécie          20
ondamania
  02 avril 2013
Je l'ai lu à nouveau pour me remettre dans le bain, et j'avoue que ce livre est toujours aussi agréable.
Une lecture estivale fraîche, drôle et enjouée.
Que demander de plus qu'une histoire d'amour qui commence mal, des personnages loin de toute banalité et une rédaction divertissante.
Commenter  J’apprécie          50
darko
  06 juillet 2012
une perle estivale qui donne le sourire et même des éclats de rire!
les personnages sont attachants. l'intrigue est à la base simple mais Meg Cabot arrive à la rendre fluide et originale.
un joli voyage en Italie, illustré de dessins de chats tout à fait craquants!
à recommander pour bien commencer l'été (ou l'hiver pour ensoleiller vos soirées)!
Commenter  J’apprécie          40
050965
  18 juillet 2013
Une histoire d'amour qui commence mal. Deux etres qui ne se supportent pas mais ne peuvent se séparer via internet. le mariage d'une amie fait naitre un amour....Jolie comédie et douce romance à l'italienne. Que demander de plus pour un bon moment de détente, d'humour sur un fond estival. Un régal. A dévorer!!!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
NellaLunaNellaLuna   02 janvier 2015
De : Holly Caputo
À : Jane Harris
Sujet : T’as vu ça ?

- ?????????? (Holly)

- Dis donc, ma vieille, je te rappelle que tu te maries après-demain. Alors, arrête de mater les torses nus des mecs qui ne sont pas ton futur mari. (J.)

- Ce n’est pas parce que je me marie demain que je suis MORTE. Ômondieu ! Qui se serait douté que sous cette chemise efféminée se cachaient des pectoraux aux proportions aussi tentantes ? Et t’as visé les abdos ? (Holly)

- Difficile de les louper. Tu ne crois pas qu’il roulait UN PEU des mécaniques, en ouvrant sa chemise d’un seul coup avant de plonger dans la piscine ? PLONGER ! Je rêve, là ! (J.)

- Ben, il bossait pendant que nous autres lézardions. Il a dû en avoir sa claque, a éteint son Blackberry et a plongé. Ça ne m’a pas semblé spécialement frimer. Oh, bon sang ! Regarde-moi ça comme il nage ! Un vrai fou furieux. Quelque chose – ou quelqu’un – a vraiment dû lui taper sur le système pour qu’il se défoule ainsi. (Holly)

- Il me gâche l’après-midi. Comment veux-tu que je me détende quand ce type fait de l’exercice sous mes yeux ? Il me culpabilise d’avoir bouffé autant de pâtes à midi. (J.)

- Il va bien finir par s’arrêter. Tiens ! Qui avait raison ? Oh, comme c’est mignon ! Il vient s’asseoir à côté de TOI, Janie. Je t’avais DIT que tu lui plaisais. Avec un peu de chance, presque autant que tu plais à PETER. (Holly)

- Je te hais. (J.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NellaLunaNellaLuna   02 janvier 2015
- Allôôôô ? Holly ? a répondu la gouvernante.

- Non, je suis Jane, une amie de Holly. Elle ne peut pas vous parler pour l’instant parce qu’elle est au volant. Mais elle me demande de vous dire que nous n’en n’avons plus pour longtemps.

- Où êtes-fous ?

Pour rendre service, j’ai regardé par la fenêtre de la voiture, à travers laquelle j’ai aperçu un de ces panneaux vert et blanc annonçant le nom de la prochaine ville. « À hauteur de Carabinieri », ai-je annoncé. Ce qui a déclenché l’hilarité de Cal. Alors que, à ma connaissance, je n’avais rien dit de drôle.

- Qfoi ? » s’est écriée Frau Schumacher, apparemment perdue, même si c’était difficile de se rendre compte, à cause des HURLEMENTS de rire dans l’habitacle. « Où êtes-fous ?

- Nous venons de dépasser Carabinieri », ai-je répété. À présent, Holly aussi riait. Me penchant en avant, je lui ai donné une tape sur l’épaule, cependant que Mark demandait, paumé : « Qu’y a-t-il de si amusant ?

- Jane, a hoqueté Holly, entre deux rires, carabinieri n’est pas le nom d’une ville. Ça veut dire « police ». Nous venons juste de passer devant un poste de police. »

Franchement, je ne vois pas ce qui était si rigolo. Comment étais-je censée savoir ce que le mot carabinieri signifie, hein ? Moi, je m’étais arrêtée à si – oui et grazie – merci, et j’étais encore en train d’essayer de mémoriser buon giorno – bonjour et buona sera – bonsoir. Ainsi que non ho votato per lui – je n’ai pas voté pour lui, au cas où un quelconque cafard anti-américain aurait pointé sa vilaine tronche pour exiger des comptes.

- Fous êtes aux carabinieri ? s’est exlamée Frau Schumacher, paniquée cette fois. Ils fous suivent ?

- Non, non, ai-je expliqué. Désolée, c’est une erreur.

- Ils se croient les maitres de la route, ces carabinieri, a hurlé la gouvernante. En Allemagne, au moins, les poliziers restent à leur platz !

- Non, non, pas de carabinieri, ai-je insisté. C’était une erreur…

- Donne-moi ça ! a soudain ordonné le Coureur-de-podiums en essayant de m’arracher le téléphone des mains.

- Je m’en OCCUPE ! ai-je protesté, furieuse, en écartant l’appareil.

- Ça suffit, vous deux ! a braillé Holly en faisant une embardée.

- Je t’avais bien dit que tu ne savais pas conduire une voiture non automatique », en a profité pour insinuer Mark sur lequel est tombée la valise de sa promise.

Cal m’a lancé un tel regard – genre, parce que Mark venait de critiquer la façon de conduire de Holly, ils n’étaient pas destinés l’un à l’autre – que je lui jeté le mobile à la figure.

« Tiens, espèce de gros bébé ! » ai-je craché. J’avais surement l’air d’un bébé moi aussi, mais je m’en fichais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NellaLunaNellaLuna   04 janvier 2015
Rhonda : Oh, vous allez vous marier ? Ici, en Italie ? Pourquoi ? Si je puis me permettre, bien sûr. Que reprochez-vous à Vegas ?

Cal : On ne pouvait pas attendre, Rhonda. J’aime tellement cette femme que je veux l’épouser tout de suite. Je n’attendrai pas une minute de plus ! Il faut qu’elle devienne Mme Mark Levine sitôt que ce sera humainement possible.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Qu’est-ce qu’il est drôle !
Je ne l’aurai jamais cru !

Rhonda : Oh, qu’est-ce que je vous comprends ! Paolo et moi, c’est pareil ! Vous connaissez mon futur mari ? Paolo ? Il ne parle pas anglais, et moi je suis nulle en italien. On s’est rencontrés il y a trois jours. Ma croisière faisait escale ici, j’ai décidé de louer un de ces charmants scooters, il était là, et… ben, je ne suis pas remontée sur le bateau. Mes parents sont furieux. C’était un voyage destiné à célébrer leurs trente-cinq ans de mariage. Mais qu’est-ce que j’y peux, moi, hein ? Notre désir physique est tel ! Au lit, Paolo est une vrai bête.

Moi (en tapotant le genou de Cal) : C’est exactement la même chose avec ce petit gars.

Cal (en passant son bras autour de mes épaules) : Voyons, chérie, pas de fausse modestie. Tu n’es pas malhabile non plus, au pieu.

Moi (l’air modeste) : Eh bien… nous avons fait l’amour… combien de fois, hier, chéri ?

Cal : Sept, je crois.

Moi (en essayant d’ignorer que Cal Langdon sent très, très bon) : Oui, mais seulement parce que tu t’étais blessé en faisant du sport.

Cal : Certes. Hier n’était pas un de mes bons jours.

Rhonda (toute contente) : Un jour, Paolo m’a prise neuf fois de suite !

Nous regardons Paolo avec le respect qui s’impose. La bête de sexe cligne des yeux – rien n’indique qu’il comprenne de quoi nous parlons. Je ne remarque pas non plus la moindre lueur d’intelligence dans ces prunelles. Cal n’a pas retiré son bras, qui me tient chaud et me distrait.

Moi : Très impressionnant. Pas étonnant que vous souhaitiez l’épouser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ondamaniaondamania   02 mars 2013
je sais, bien sûr, que les félicités du mariage, ça n'existe pas, qu'il faut bosser dur pour qu'une union marche, et que l'âme soeur, c'est un mythe aussi. Il faut juste dégoter le type qui vous énervera le moins (enfin, d'après le docteur Phil) ou, plutôt, celui qui vous énervera à des doses que vous êtes à même de tolérer.
Commenter  J’apprécie          40
NellaLunaNellaLuna   04 janvier 2015
Cal (l’air embarrassé, ce qui est charmant – je ne vais pas mentir, quoi !) : Voyons Frau Schumacher, pas de fausse modestie. Nous savons tous que vous avez dû sacrément courir les bals, autrefois.

F.S. (avec un geste de la main) : Eh pien, oui, naturellement, mais z’était il y a longtemps. Si fouf afiez fu quelles fêtes ils donnaient au quartier général du Führer ! Zelle-ci me les rappelle un peu. Le champagne coulait à flots, comme maintenant.

Cal et moi échangeons un regard ahuri.

Moi : Pardonnez-moi, Frau Schumacher. Vous avez bien parlé du… quartier général du Führer ?

F.S. (l’innocence incarnée) : Oui. Z’est là que che fais danser comme cheune fille. Puis je trafaillais pour les S.S.

Cal (ahuri) : Vous avez travaillez pour les S.S., Frau Schumacher ?

F.S. (agitant de nouveau la main) : Bien zûr, bien zûr. Nous l’afons tous fait. Z’était l’époque qui foulait ça. Il y a d’autre champagne ?

Cal s’empresse de remplir le verre de la vieille dame. Soudain, Under Pressure résonne dans l’appareil de Peter, et son arrière-grand-mère saute sur ses pieds en déclarant que c’est sa chanson préférée avant de foncer de nouveau sur la piste de danse (alias la terrasse et le pourtour de la piscine). Cal et moi nous nous dévisageons longuement. « Nous ne pourrons jamais révéler à Mark et Holly que leur petit-déjeuner nuptial a été préparé par quelqu’un ayant travaillé pour les S.S. » cal hausse les épaules en répliquant : « Quelle importanz, Chane ? Nous l’afons tous fait. » C’est une imitation parfaite de Frau Schumacher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Meg Cabot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Cabot
Extrait de "Le Carnet d'Allie 2 - La Nouvelle École" de Meg Cabot lu par Camille Donda. Editions Audiolib. Parution le 7 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-carnet-dallie-2-la-nouvelle-ecole-9782367627403
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Meg Cabot ?

Combien de livres Meg Cabot a-t-elle écrit environ ?

30
40
50
60

10 questions
96 lecteurs ont répondu
Thème : Meg CabotCréer un quiz sur ce livre