AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Thomas Cadène (Autre)Joseph Safieddine (Autre)Clément C. Fabre (Autre)
EAN : 9782413045908
256 pages
Delcourt (08/06/2022)
3.36/5   40 notes
Résumé :
Gro est un artiste, du genre qui galère et vit dans un studio miteux. C'est ce que croient ses potes... En réalité, il est un pianiste classique à succès.

Dans son groupe d'amis, c'est le raté sympa dont l'échec rassure, ils l'aiment comme ça et il ne veut pas que ça change. Mais tous ont des secrets...

Et la préparation du mariage d'Oscar et Claire va faire vaciller cet édifice de mensonges.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
3,36

sur 40 notes
5
4 avis
4
17 avis
3
10 avis
2
0 avis
1
3 avis

Erik_
  05 juin 2022
Le thème de BFF est celui de l'amitié, de l'amour et des petits secrets qui peuvent gâcher des vies et des relations. Il est clair qu'il vaut mieux être parfois assez honnête avant de laisser éclater la vérité qui explose en pleine face.
Nous avons une sympathique bande de trentenaire dont un couple Oscar et Claire qui vont bientôt se marier ce qui n'empêche pas le bonhomme d'aller voir ailleurs au niveau sexe et de préférence chez la meilleure amie de sa future épouse. On se focalise sur notre héros Olivier Gro qui cache son train de vie à ses amis en se baladant d'un minable appartement à une luxueuse suite en plein coeur de Paris. Et puis, un autre à savoir Baptiste qui cache ses difficultés d'argent en ayant perdu son emploi il y a plus d'un an.
Je suis assez mitigé avec cette lecture qui m'a paru assez longue pour pas grand chose au final. J'ai eu du mal à m'attacher à ces personnages qui se trompent et qui sont assez hypocrites envers leurs amis sous prétexte de protéger leur amitié. Ce ne sont pas trop mes valeurs mais je peux me détacher de mon sentiment personnel pour essayer de les comprendre un peu. Il n'y aura rien de révolutionnaire dans le concept.
Pour autant, on passe un agréable moment de lecture malgré tout sur la base des amitiés urbaines. Ce thème de l'amitié me touche personnellement pour avoir un jour il y a très longtemps perdu un meilleur ami qui est désormais un parfait inconnu par la triste force des choses. Il faut bien choisir ses amis mais parfois, on choisi les mauvais. Aristote le philosophe disait : « celui qui n'est plus ton ami ne l'a jamais été ».
Enfin, je tiens à remercier les éditions Delcourt ainsi que Babélio pour m'avoir permis de découvrir cette BD qui détonne entre tromperie et cachotterie entre amis. A vous de vous faire votre propre idée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
Christophe_bj
  04 juin 2022
Olivier fait partie d'un groupe de copains depuis son adolescence. Pour eux, il est un intermittent du spectacle qui galère et vit dans un petit studio parisien minable, alors qu'en réalité il est un pianiste classique célèbre et riche et habite un 150 m2. ● Sur cette trame minuscule, les auteurs parviennent à tenir 255 pages. Comment font-ils ? Ils ennuient le lecteur en brodant de minuscules sous-intrigues d'un total inintérêt autour de l'amitié et de l'amour (car ils se trompent les uns les autres). ● Tout du long j'ai confondu la plupart des personnages et, à vrai dire, je n'avais pas envie de m'investir davantage pour les distinguer, de revenir en arrière pour savoir qui est qui, tant les visages se ressemblent et tant l'histoire est à la fois ridiculement invraisemblable et follement ennuyeuse. ● Où les auteurs veulent-ils en venir, du reste ? L'amitié, c'est bien, mais elle est gangrénée par l'hypocrisie, qui est mal ? Quelle découverte ! ● Les dessins, on l'aura déduit de ce que j'ai dit des portraits, sont inaboutis et les couleurs franchement laides. ● Je remercie Netgalley et les éditions Delcourt de m'avoir permis de lire ce roman graphique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
sandrine57
  22 juin 2022
Trentenaire inséparable de sa bande d'amis, Olivier, surnommé Gro à cause de ses rondeurs passées, vit dans un superbe appartement et mène une carrière internationale de pianiste. Mais cela, c'est son côté pile. Côté face, il est intermittent du spectacle, toujours en galère et vit dans un studio minable. Il n'a jamais trouvé le bon moment pour avouer son succès à ses amis. Il mène donc une double vie : concertiste célèbre à l'étranger et musicien raté en France.
Pourtant, à l'occasion du mariage de Claire et Oscar, la vérité va éclater. Les vérités d'ailleurs, puisqu'Olivier n'est pas le seul à avoir des secrets…
Si le thème de ce roman graphique est l'amitié, les auteurs en ont une idée plus que douteuse. Il n'y a aucune solidarité, aucune bienveillance ni aucun amour entre ces personnages qui se connaissent depuis des années. Tout est superficiel et ils ne se réunissent que pour faire la fête. On se critique, on se trompe, on se moque…où est l'amitié ?
De plus, le point de départ est abracadabrant. le héros serait un pianiste mondialement connu et l'information ne serait jamais parvenue à ses amis ? Ils ne sont certes pas du genre mélomane mais ce n'est pas très crédible.
Outre ce scénario qui ne tient pas debout, tous les personnages sont détestables, les dessins banals et la police de caractère utilisée rend le texte difficile à lire. Les aventures de ces adulescents égocentriques et mesquins ne sont pas convaincantes. Grosse déception.
Je remercie tout de même Babelio et les éditions Delcourt pour cette masse critique privilégiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
le_chartreux
  28 mai 2022
BEST FRIENDS FOREVER… : Une étude psychologique et sociale très réussie.
Il s'agit des histoires croisées d'une bande de potes, des trentenaires insouciants, qui essayent de profiter des derniers instants de leurs « vies d'avant » avant de renoncer à cette fameuse liberté chérie qui consiste à (5B) : Barcelone, Biture, Bonnasses, Boîte eeeet… Biture ! avant de rentrer – certes, très lentement et à reculons – dans l'âge adulte ; leurs marottes, qui ont des yeux de poupées cauchemardesques, point de croix et grosse laine, sont, et pas forcément dans l'ordre : le mariage (très sympa quand il s'agit de celui des autres car l'occasions d'EDVF et d'EDVG mémorables mais qui sont sinon de grosses sources à emmerdes), la fidélité conjugale, le fait de rentrer à l'heure, d'affronter les difficultés et surtout... la réalité.
Ils ont chacun leurs petites cachotteries ordinaires – de celles qui ne font pas trop souffrir et dont on rigole lors des soirées de beuverie – et d'autres secrets bien trop lourds pour être partagés entre amis – surtout entre amis ; de ceux qui font les mélodrames, explosent lorsqu'ils s'éventent à la manière des gaz pyrophoriques et sont si toxiques qu'ils risquent de faire vriller la gentille story en un sordide « Petits Meurtres Entre Amis ».
Alors, au commencement, il y avait Claire et Olivier ; 17, 18 ans à tout casser, pianistes l'un et l'autre, et très amoureux. Puis une audition où l'un est très remarqué, et pas l'autre…
Ensuite, plus rien ne s'est déroulé comme il aurait fallu.
Mensonge ou vérité ; that is the question… car de trop loin, on ne voit rien. Et de trop près, on ne voit plus rien, tout est redevenu flou. Ou alors c'est qu'on ne veut pas voir…
Il y a Olivier, le « gentil », le surdoué, celui qui est pianiste de renommée internationale, mais qui le dissimule à ses amis pour préserver cette sacro-sainte amitié ; c'est le confident des filles, celui qui aide à faire la vaisselle en fin de soirée, qui ne refuse jamais l'hospitalité à un ami, même bourré – surtout bourré – qui n'est jamais vulgaire, ni défoncé ; la perle rare en fait…
Pour ses amis, il est un intermittent du spectacle en galère dont les fins de mois sont difficiles et qui vit chichement dans un petit studio ; traces sur les verres, petit désordre, stores qui pendouillent, vêtu d'un éternel T shirt de Charlie Brown ou de Batman... Mais la réalité est bien différente. A la manière de Don Diego de la Vega, il vit deux existences parallèles et habite un confortable appartement haussmannien de 130 m² contigu à son studio. Ses amis l'aiment bien, mais pas pour les bonnes raisons.
Il y a Oscar, le meilleur « coup » à cent lieues à la ronde mais de loin le plus con. Quoi que « connard » sonnerait mieux… Personne ne peut lui faire confiance, et surtout pas ses proches. C'est un profiteur, un vandale, un bloc d'indifférence ; il ne respecte rien, ni personne. A éviter… sauf si on souhaite une aventure sans lendemain. Et encore...
Baptiste, le pote de longue date ; sympa mais lourdingue. Un genre de Jean-Claude Dusse, attachant mais très vite insupportable.
Camille, beau cul, belle gueule, qui a réussi la performance de trahir honteusement et régulièrement son mec ainsi que sa meilleure amie. Pour l'heure, elle est toujours mariée avec Clément.
Clément, justement, le mari de Camille ; celui qui voit le plus clair dans le jeu des autres... mais pas dans le sien. Sa lucidité et sa relative maturité ne lui profite pas.
Claire, l'amour de jeunesse d'Olivier. A la suite de leur séparation, elle est tombée dans les bras d'un fieffé connard – le fameux Oscar – et leur mariage s'annonce pour bientôt. Claire aimerait qu'Olivier lui consacre un peu de temps et qu'il joue au piano pour son mariage ; « Alleeeez... juste une simple petite mélodie joyeuse ». Entre eux deux, rien n'est simple ; dix ans plus tard, elle a toujours un faible pour lui et inspire toujours Olivier, lequel n'aura pas à se faire trop tirer les oreilles pour composer une musique romantique en diable...
Céline est la moche du groupe, mais aussi la plus pertinente ; son nez et ses oreilles ne l'arrange pas et, bien pire, elle n'a jamais eu de style. Mais de sa place, elle voit et entend tout ; on ne se méfie jamais assez des moches… Elle sait que ses prétendus amis ne l'apprécient pas vraiment et qu'elle a gagné sa place dans le groupe uniquement parce ce que les « astres » ont besoin d'ombre pour paraître brillants. Et, comme toutes les filles sensées, elle aime Olivier. Mais l'intelligence et la clairvoyance se payent cash ; elle gagne bien sa vie et relance l'économie en passant pas mal de temps sur le canapé de son psychiatre…
Amy Baker ; elle n'a rien à voir avec la bande de pote car elle est l'agent artistique d'Olivier. Elle est celle qui arrange tout, programme tout, fait de la carrière d'Olivier une formidable réussite. C'est le personnage ENFJ ; Si la partie d'Olivier est la musique classique, la partition d'Amy s'écrit en Dollars, et le couple s'entend à merveille !
Cet album est une vraie réussite !
Je ne mentionnerai donc que très peu de points négatifs, sinon quelques difficultés à la lecture ; un choix de police peu lisible, un coloris de police et de fond parfois peu judicieux (des lettres noires sur un fond bleu céruléen), et parfois l'ordre dans la lecture des vignettes.
Mais je ne boude pas mon plaisir, j'ai adoré !!!
Aussi, je remercie BABELIO et Deborah ainsi que les éditions Delcourt pour cet album qui m'est parvenu dans le cadre d'une opération Masse Critique.
- « There's no time for us... there's no place for us... what is this thing that builds our dreams, yet slips away from us... Who wants to live forever ? »


Ci-dessous, ma première critique enthousiaste (à chaud) :
RRRrrrr !!! Mais en voilà album qui décoiffe !
Je remercie Déborah, BABELIO ainsi que les éditions Delcourt pour l'album BFF de Thomas Cadène, Joseph Safieddine et Clément Favre qui m'est parvenu dans le cadre d'une l'opération Masse Critique.
"Ceci n'est pas une critique."
Je vois déjà quelques sourcils se relever… des yeux s'agrandir légèrement (si si ! je le vois…), des lèvres s'arrondir d'étonnement pour former un Ô singulier…
Je devrais donc naturellement écrire par souci de la vérité : « Ceci n'est pas ENCORE une critique » car je n'ai pas encore tout à fait terminé la lecture de ce roman graphique étonnant.
Il est gros, comporte 256 pages… mais je suis déjà emballé !
Tant et tellement que je viens de tout lâcher pour donner à chaud mes premières impressions !
Mais je reviendrai remplir le contrat ; "I'll be back !"
A Paris, quelques amis trentenaires que les études et la vie ont rassemblés sont en bon chemin pour faire grincer quelques dents, se faire la guerre… ou plus si affinité.
Car dans BFF, il est question de chausse-trappes, de tromperies et de mensonges de la part de personnages qui s'arrangent avec la réalité, la fidélité et la crédulité des uns et des autres.
Forcément, comme dans un Mikado, il est rare que l'on tire toutes les ficelles sans que l'édifice ne s'ébranle…
A très bientôt…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
iz43
  30 juin 2022
BBF ( best friends forever) est un roman graphique qui nous présente une tranche de vie d une bande de copains. Ces trentenaires se connaissent depuis qu ils sont jeunes.
Olivier Chabert le héros principal mène une double vie. d'un côté il est un grand pianiste connu dans le monde sous le nom d Olivier Gros mais pour sa bande de copains il est un intermittent qui galère. Olivier n ose pas avouer à ses amis qu il a très bien réussi. Il a peur de les perdre. Seule Claire son ex est au courant de son secret. Mais Olivier n est pas le seul à avoir des secrets dans sa bande de potes. Il y a Baptiste le joyeux luron qui cache aux autres qu il est au chômage depuis un an. Oscar qui doit epouser Claire s'envoie en l air avec Camille qui est au passage la meilleure amie de Claire et la femme de Clément. ...
J ai eu beaucoup de mal avec cette bande de potes. Ils ne s aiment pas, se trahissent, s humilient... Ce concept de l amitié m échappe un peu.
Au niveau graphisme certains personnages se ressemblent un peu trop: Camille et Céline par exemple. Les caractères ne sont pas toujours très lisibles.
Je remercie babelio et les éditions Delcourt pour l envoi de cette BD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260


critiques presse (3)
BoDoi   05 juillet 2022
Reste un album attachant au dessin sobre et convaincant, jouant intelligemment des ambiances colorées, dans lequel les jeunes adultes urbains se retrouveront aisément. Jusqu’à ce se demander si son meilleur pote n’a pas un lourd secret, si sa confidente ne couche pas avec son mec, ou si le/la célibataire endurci(e) du groupe n’en a pas marre des petites piques à son égard… Une BD comme un miroir.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bedeo   23 juin 2022
Il faut absolument laisser une chance à ce BFF qui cache une vision nette, franche et précise de l’amitié aujourd’hui, car son dessin et son scénario entrelacés donnent à voir un roman graphique puissant.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   20 juin 2022
Concernant les planches, je ne parlerais peut-être pas de beauté, mais le travail graphique est réussi et très percutant. La simplicité apparente des lignes cache un gros boulot. Les émotions des protagonistes sont révélées avec brio par les traits ou les couleurs de Clément C.Fabre.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
le_chartreuxle_chartreux   03 juin 2022
(Baptiste) - "C'était abominable. Je lâche la sauce comme si je voulais en finir vite, et ensuite, j'ai plus rien, je suis vide, j'ai plus de désir.
(Olivier) - Pourquoi tu me raconte ça ?
(B) - Parce que j'y arrive plus. Je me suis dit que je pouvais te le dire, j'avais envie d'en parler à quelqu'un parce que ça me tue, tu vois ? Ce truc, ça me fait presque plus mal que de plus avoir de boulot, c'est comme si j'avais plus de bite.
(O) - Je pense que ça va avec. T'es pas bien en ce moment, et rien ne va. Faut être bien dans ses pompes pour être bien dans sa teub, non ?"
(p. 167)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   05 juin 2022
Claire, tu dois vraiment envisager d'intégrer le XXIème siècle. Vraiment.
Commenter  J’apprécie          130
PillyPilly   13 juin 2022
- Parfois je me demande si on ne passe pas notre vie à supplier les autres de dévoiler nos secrets pour nous, tu sais ? Pour nous en débarrasser...
Mais bon.
Finalement, personne ne le fait jamais et ça finit par éclater tout seul, au pire moment.
- Y a pas de bon moment pour un secret qui a trop duré, tu crois pas ?
Commenter  J’apprécie          10
PillyPilly   13 juin 2022
- Ça me fait chier que tu me l'aies pas dit.
- J'aurais aimé.
- L'amitié, c'est pas de se protéger de ses amis.
- Non.
- Je m'en veux.
- Faut pas, c'est fini. (...)
- On est potes, on doit pouvoir tout se dire.
- On peut jamais vraiment tout se dire.
- Pourquoi tu dis ça ?
- T'as mis un an à me dire pour ton chômage.
- J'avais honte...
- Ce n'est pas un reproche... On a tous une bonne raison.
- J'avais tort.
- T'avais tes raisons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PillyPilly   13 juin 2022
- C'est quand même une sacrée coïncidence.
- Quoi ?
- Il t'appelle Olivier et il parle d'un musicien.
- Et ?
- Aux dernières nouvelles, t'es musicos.
- Genre, je suis le seul Olivier à faire de la zique ? J'ai pas un prénom super original, mec.
- T'as rien de très original, Olivier.
- C'est ton influence...
- Mais c'est qu'il mordrait, le Gro.
- Et toi, t(aboies un peu trop.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Thomas Cadène (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Cadène
Dans le 130e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Feuilles volantes, album que l’on doit à Alexandre Clerisse, édité chez Dargaud. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : – La sortie de l’album Rien ne sert de m’aimer que l’on doit à Jean-Christophe Morandeau et aux éditions La boite à bulles – La sortie de l’album Partir, sur les chemins de Compostelle que l’on doit à Lili Sohn et aux éditions Casterman – La sortie de l’album BFF que l’on doit au scénario conjoint de Thomas Cadène et Joseph Saffiédine, au dessin de Clément C. Fabre et c’est édité chez Delcourt – La sortie du septième tome des Cahiers d’Esther intitulée Histoires de mes 16 ans édité chez Allard éditions – La sortie du premier tome sur deux de Céleste « bien sûr monsieur Proust » que l’on doit à Chloé Cruchaudet et aux éditions Soleil dans la collection Noctambule – La sortie en intégrale de la série Les beaux étés que l’on doit au scénario de Zidrou, au dessin de Jordi Lafebre et c’est édité chez Dargaud
+ Lire la suite
autres livres classés : adultèreVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'été est aussi dans les titres !

L'été

Albert Camus
Philippe Djian
Khaled Hosseini
Yasmina Khadra

12 questions
117 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphique , littérature , cinema , chansonCréer un quiz sur ce livre