AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081381079
Éditeur : Flammarion (07/09/2016)

Note moyenne : 3/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Des remèdes miracles comme la baisse des impôts, l'augmentation des dépenses publiques, l'arrêt de l'immigration, la semaine de 32 heures, la réindustrialisation des territoires, ou encore la taxation des transactions financières sont censés nous guérir sans coût de tous nos maux. Ces contre-vérités rabâchées à l'envi par les médias portent un nom : le négationnisme économique. À l'origine de choix stratégiques, il nous appauvrit et se traduit par des millions de ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Arthemyce
  05 janvier 2018
Bien que ce livre se veuille être un pamphlet pro-scientificité de l'économie, spécialité des auteurs, on ne coupe pas aux points de vue aussi tranchés que biaisés.
Les prémisses de l'essai sont claires : les economistes heterodoxes sont sur-représentés dans les médias ET ces mêmes économistes heterodoxes réfutent la scientificité de la "Science" Economique.
Hors ce qui est dommage, c'est justement l'inexactitude de ces prémisses : les hétérodoxes (grosso-modo : la "gôche") ne sont dans les faits absolument pas sur-représentés, c'est meme - bien évidemment - l'inverse (dans le monde universitaire, 90% des chercheurs se réclament de l'orthodoxie, par exemple). A tel point que la rive-gauche des penseurs économiques se voient contrainte de mettre en place leurs propres rassemblements médiatiques (Déconnomie, etc) et surtout, se voit refuser (Merci Jean TIROLE...) la création d'une branche universitaire alternative des Sciences Economiques, parce que la pluralité : "c'est une fausse excuse, le consensus est maître, ces types sont négationistes".
Quant à la scientificité des recherches en économie, bien peu d'arguments sont avancés "pour" : quelques vagues mentions d'études soit disant "sérieuses", dont les limites ne sont pas mentionnées dans le bouquin (taille d'échantillons, periode dans le temps courte, comparaisons approximatives, extrapolation abusives...) et pour les arguments "contre" c'est un rabâchage d'accusations sans démonstrations du fait que les hétérodoxes sont en dehors du système de validation par pairs : il suffit de lire la réponse des Economistes Attérés au pamphlet, chiffres et noms à l'appui, pour démolir cette vile attaque des auteurs, qu'ils n'ont d'ailleurs pas pris soin d'étayer par des chiffres.
Toutefois, malgré ces critiques sur le fond et sur la forme, ce livre est très intéressant à lire d'un point de vue critique. Marqueur fluo + crayon de mine en renfort, j'ai pris plaisir à prendre des notes et à vérifier les infos, souvent lacunaires lorsqu'il s'agit de se donner raison : malhonnêteté intellectuelle, quand tu nous tiens... ; Je ne sais plus combien de fois j'ai noté "FAUX" en marge mais franchement une bonne vingtaine (sans parler des autres commentaires) et sur des cas parfois grave (comme insinuer que l'Ecole de Chicago n'est pas le temple du libéralisme et n'a donc pas de parti pris idéologique : fallait oser ! ).
Le 2/5 représente tout de même l'intérêt de ce pavé dans la marre qui aura eu le mérite de mettre le débat sur la scientifité de l'Economie sur une table un peu plus grand-public. Par ailleurs, et malgré des défauts dans l'argumentaire (ce qui est dommage pour les Chevaliers de la Science que se veulent les auteurs), on cerne une très net envie d'imposer la doxa scientifique à l'Economie ce qui est loin d'être un mal, mais, messieurs les auteurs : pour commencer, on balaye devant sa porte...
Ce livre reste à lire pour qui s'intéresse à l'Economie et veut faire travailler son esprit critique : il regorge d'exemples.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
dagautier
  09 novembre 2016
Intéressante remise en perspective de l'économie en tant que domaine de recherche basée sur les données. Par contre, petit manque de réalisme sur la vision du "Pear review" comme ultime justificatif de la valeur de travaux et par effet de filiation de la pertinence des chercheurs / euses à l'origine de ces travaux. (CF la Recherche scientifique). Et semble-t-il, quelques règlements de compte au passage. Au demeurant, intéressant.
Commenter  J’apprécie          00
comb
  27 janvier 2017
Intéressant mais le point Godwin est atteint trop rapidement. Ceux qui ne pensent pas comme moi, comme nous (les économistes orthodoxes) sont dans l'erreur la plus abjecte.
Commenter  J’apprécie          11

critiques presse (2)
LaViedesIdees   16 février 2017
On pourra lire cette discussion comme un plaidoyer en faveur de la prudence et de la politesse académiques, souvent ennuyeuses, convenues et, qui plus est, hypocrites.
Lire la critique sur le site : LaViedesIdees
NonFiction   06 février 2017
Mêlant conclusions discutables et vérités avérées, cet essai encourage finalement à approfondir les questions économiques.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Videos de Pierre Cahuc (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Cahuc
Les matins - La jeunesse française coupée en deux ? par franceculture Avec Pierre Cahuc Professeur d’économie à l’Ecole Polytechnique, il dirige le laboratoire de macroéconomie du Centre de Recherche en Economie et Statistique (CREST) de l’INSEE Co auteur avec Stéphane Carcillo, Olivier Galland et André Zylberberg de : Comment la France divise sa jeunesse, La machine à trier (Eyrolles) Stéphane Carcillo SR Maître de conférence à l’université Paris 1 Sorbonne et professeur associé au département d’économie de l’IEP de Paris
autres livres classés : polémiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre