AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782707167149
196 pages
Éditeur : La Découverte (20/01/2011)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Tout le monde sent bien, sait bien que nos sociétés ne pourront pas continuer longtemps sur leur lancé actuelle, en ravageant toujours plus la nature, en laissant exploser les inégalités, en lâchant la bride à une finance folle qui dévaste et corrompt tout. Mais quelle alternative imaginer ? Les idéologies politiques héritées ne semblent plus être à la hauteur des défis de l'époque. C'est dans ce contexte qu'il convient d'examiner ce qui est susceptible de réunir ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Gribouille_idf
  24 novembre 2015
Un ouvrage collectif qui décline des propositions pour une société conviviale. Une alternative au libéralisme et au communisme, le convivialisme serait une voix possible pour sortir d'une société en crise. D'un côté inspiré par le livre d'Ivan Illich, « La convivialité », et de le l'autre par la théorie anthropologique maussienne du don (donner, recevoir, rendre), les auteurs nous offrent des analyses aussi réalistes que stimulantes.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   22 décembre 2015
Par-dessus tout, je veux m’attacher à montrer ceci : les deux tiers de l’humanité peuvent encore éviter de traverser l’âge industriel s’ils choisissent dès à présent un mode de production fondé sur un équilibre post-industriel, – celui-là-même auquel les nations sur-industrialisés vont être acculées par la menace du chaos
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   22 décembre 2015
L’homme a besoin d’un outil avec lequel travailler, non d’un outillage qui travaille à sa place. Il a besoin d’une technologie qui tire le meilleur parti de l’énergie et de l’imagination personnelles, non d’une technologie qui l’asservisse et le programme
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   22 décembre 2015
Tandis que le pouvoir se polarise, l’insatisfaction se généralise. La chance qui nous est donnée de créer pour tout le monde plus de bonheur avec moins d’abondance est reléguée au point aveugle de la vision sociale
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   22 décembre 2015
A la menace d’une apocalypse technocratique, j’oppose la vision d’une société conviviale. La société conviviale reposera sur des contrats sociaux qui garantissent à chacun l’accès le plus large et le plus libre aux outils de la communauté, à la seule condition de ne pas léser l’égale liberté d’accès d’autrui
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   22 décembre 2015
L’éducation produit des consommateurs compétitifs ; la médecine les maintient en vie dans l’environnement outillé qui leur est désormais indispensable ; et la bureaucratie reflète la nécessité que le corps social exerce son contrôle sur les individus appliqués à un travail insensé
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alain Caillé (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Caillé
Anthropologie du don. Entretien avec Alain Caillé, Professeur émérite d'économie et de sociologie, réalisé au cours de la réédition de l'ouvrage "Gérer les ingérables" aux Editions ESF.
autres livres classés : décroissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre