AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Miaka


Miaka
  04 mai 2013
Alors que le tome 1 préparait doucement l'intrigue de ce tome, posant les bases et amenant les personnages et le décor, Allégeance démarre au quart de tour.

Plus d'action, plus de réactions de la part de My et d'Orest, Marie Caillet nous informe dès le début : Pas le temps de s'ennuyer ! Fini le temps de la quête au trésor bon enfant (enfin, façon de parler, on ne peut pas dire que tous s'en soit sortis), il est temps de mettre un coup de pieds sur l'accélérateur. Que My le veuille ou non, sa destinée la rattrape et entend bien s'accomplir. Il va donc falloir faire un choix : Vivre de méfaits, dans la misère la plus totale auprès d'Orest ou faire bouger les choses et prendre enfin le trône qui est le sien.

Alors que le premier tome proposait un semblant de méchant en la personne de Keagan (une blague disons-le clairement), Allégeance voit enfin l'avènement de l'adversaire final de My. Enfin, deux adversaires plutôt : Un nouvel usurpateur et rien d'autre que la reine de la Déléane en personne. de quoi craindre sévèrement pour sa vie et celles de ses compagnons. Car Wélfenda, tel est le nom de la méchante reine, n'est pas vraiment pour le retour des Darcer, on s'en doute. Difficile de redonner comme ça un royaume acquis deux cent ans plus tôt.

Ingénieux, toujours très bien utilisé, le stratagème mis en place par Marie Caillet pour faire intervenir la reine à distance est parfait. Car, même à distance, Wélfenda est redoutable, menaçante, hargneuse même. Une ennemi que l'on ne voit pas mais qui voit tout et que l'on ne peut attendre. Il fallait y penser.

J'ai d'autant plus apprécié ce tome que My mûrit à vitesse grand V et embrasse enfin la personne que l'on attendait qu'elle devienne. Avec encore quelques faiblesses bien sûr, mais il y a un énorme mieux.

Plus court que le précédent tome, Allégeance n'en est pas moins intense. Marie Caillet s'affirme au fur et à mesure des pages et développe avec talent son univers. Difficile de croire que ce n'est là que son deuxième livre.

Marie Caillet réussit encore une fois à nous accrocher en nous offrant une histoire de qualité. Vivement le troisième et ultime tome qui conclura les aventures de la dernière des Darcer.
Lien : https://parole2libraire.word..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus