AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les rumeurs d'Issar tome 1 sur 3
EAN : 9782013918183
360 pages
Hachette (24/05/2017)
4.1/5   39 notes
Résumé :
Dis-moi quel est ton Signe, et je te dirai quel est ton pouvoir…
Dans les royaumes d’Issar, la magie habite tous les Hommes. Mais parfois, elle en choisit un. Le pouvoir dont il dispose alors est si puissant qu’il s’incarne en un animal mystique, qui dépend de son signe de naissance. Ces deux êtres, liés à tout jamais, ont pour mission de protéger les puissants de ce monde.
Edjan, seize ans, est l’un de ces élus. Le problème, c’est que son animal, loin... >Voir plus
Que lire après Les rumeurs d'Issar, tome 1 : Le talisman perduVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 39 notes
5
9 avis
4
17 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Le résumé et la couverture m'avaient intriguée, comme c'est souvent le cas, mais lorsque j'ai commencé ma lecture je ne savais plus vraiment de quoi parlait le roman... Ce qui n'est pas plus mal en un sens car je trouve que comme cela, de 1 : on évite de se spoiler, de 2 : on est dans un état d'esprit de surprise qui est assez grisant. Je ne sais pas si cela a beaucoup contribué au fait que j'ai passé un très bon moment, mais dans tous les cas, je suis ravie de cette lecture.

Les Rumeurs d'Issar nous entraîne donc dans un monde de fantaisie riche et original où la magie prédomine. On y trouve aussi une mythologie liée aux anges (pas ceux que l'on connait à travers les religions, je précise) qui est déjà très poussée et très bien exploitée. Un excellent socle pour un univers intriguant mais aussi dépaysant. En effet, le monde d'Issar qui rappelle un peu les mille et unes nuits autant par sa situation géographique, que de par son époque, m'a vraiment permise de voyager et de sortir des sentiers battus. Un dépaysement qui est plus que chouette selon moi.

Un autre point que j'ai apprécié, concerne les héros, ou plutôt les anti-héros. Pas de chevalier servant en armure, pas de perfection. Edjan est un "raté", du moins c'est l'image qu'il a de lui-même. Et c'est un frein gigantesque pour lui et Kez, son acolyte. En un sens, cela aurait pu être un peu enquiquinant à suivre, mais l'auteur parvient à nous mettre dans la peau de son jeune héros et tous ses défauts ne deviennent pas trop pesant ou disons-le clairement... chiant. Il évolue à son rythme, sans faire des éclats, ce qui le rend très touchant. Il a son petit caractère aussi, ce n'est pas non plus quelqu'un d'effacé. Shaëll est une voleuse professionnelle et elle est tout à fait à l'aise avec son activité criminelle. Intrigante, la jeune femme sort du lot, cela va s'en dire sans pour autant voler la vedette à Edjan. Les deux n'ont rien "d'admirable", ils ne sont pas là pour sauver le monde, ils veulent vivre leurs vies. Point. Et j'adhère, c'est plus "réaliste".

Le monde dans lequel on évolue a aussi ce côté vrai. Il est très ambigu, tout en nuances. Personne n'est blanc comme neige et encore moins les différents dirigeants que l'on rencontre. L'auteur soulève aussi des points qui font écho aux lecteurs : les différences, l'acceptation de soi, la corruption, la discrimination liée au pouvoir et à la richesse, l'égoïsme, un monde qui cherche à évoluer malgré les us et coutumes. Des points qui permettent un encrage et une immersion bien plus facile dans un univers pourtant imaginaire et magique.

Je parlais de nuances tout à l'heure. Un élément que l'on retrouve aussi dans les personnages. Ils sont très différents, avec un vécu qui les a façonné et que l'on peut comprendre. Nous sommes loin des stéréotypes. Il y a une recherche et un travail sur la psychologie de chacun qui fait plaisir à voir.

L'intrigue et l'histoire ont quelques longueurs, cependant. C'est le seul défaut que j'ai trouvé au roman. Et pour un premier tome, ce n'est franchement pas gênant non plus. Il faut poser l'univers. Je ne me suis pas ennuyée. Il faut dire que l'on suit trois personnages, ce qui rend le récit tout de suite plus dynamique. Trois points de vue qui nous aident à appréhender la globalité de l'histoire.

Quant à la fin, je ne me doutais vraiment pas de ce qui allait se passer, et c'est juste génial comme sensation, car assez rare pour moi. Je ne m'y attendais pas et tout en finissant bien ce premier tome, cela nous ouvre pas mal de possibilité. Je lirai donc la suite avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          370
Nous allons suivre deux destins particuliers dans les pages de ce roman. Deux Anges-Gardiens aux caractères bien différents et pourtant aux similitudes frappantes.

Dans les royaumes d'Issar, il existe une tradition.
Celle de se présenter à son 15e anniversaire à un événement annuel et important appelée : la Journée. Cet événement est à l'origine pour chaque adolescent de la découverte de son signe et de l'acquisition de son talisman. Parfois à l'occasion de cette journée un adolescent va vivre la chose de façon plus intense que d'autres. Car certains sont en possession d'un pouvoir immense, pouvoir qu'ils doivent partager avec un Ange s'ils veulent survivre. On les appelle alors les Gardiens. Cette équipe forme ainsi un Ange-Gardien. Ces élus sont choisis par la Magie pour partager ce pouvoir, ils sont ainsi liés à tout jamais et sont souvent amenés à de hautes distinctions.

Riajel est la Capitale d'Issar. C'est à la fois dans les bas-fonds et dans les couloirs du Palais que vont apparaître nos deux personnages principaux.

Chacun d'entre eux a reçu un Ange mais aucun ne l'a vécu de la même façon et avec le même élan.

Edjan a vécu sa Journée il y a un an. Mais contrairement à ce qu'il se passe d'habitude son Ange n'est pas apparu de suite et il a quitté le Palais au bout des 3 jours sans que sa vie n'en soit changée. Mais cela n'a pas duré car Kez est apparu peu après et depuis il est un Ange-Gardien anonyme et caché mais surtout aux pouvoirs limités et presque ridicules. Cela leur occasionne une relation conflictuelle et une inimitié qui ne devrait avoir lieu d'être.

Chanis, quant à elle, vient juste de vivre sa Journée et son Ange est apparu rapidement et très fortement au risque de la tuer sous sa puissance. La voici donc juchée dans le Panthéon des 12 signes alors qu'elle n'en ressent absolument pas de fierté ni même d'envie. Pour elle, il s'agit d'une erreur.

L'un comme l'autre rejettent l'idée même de posséder un Ange.

L'un comme l'autre ne se sentent pas capables de gérer ce pouvoir.

Le lecteur va ainsi être jeté dans ce récit en compagnie des interrogations et des doutes de nos deux jeunes héros mais aussi assez rapidement dans un complot.

Il existe un groupuscule qui voudrait renverser le gouvernement : la Maison. Ils se servent pour cela des Hauts-Voleurs, sorte de brigands établissant leurs méfaits à bord de tapis volant.

Shaell est notre troisième protagoniste et celle qui va me plaire le plus assez rapidement. Elle est une Haute-Voleuse de talent qui ne manque ni d'humour, ni de verve. Courageuse et intelligente elle poursuit les missions que l'on lui assigne sans trop se poser de questions. Pourtant elle n'est pas exempte d'honneur ni de principes. On sent cependant en elle une fêlure, une fragilité qui va petit à petit se laisser entrapercevoir derrière un masque d'ironie et de causticité.

Ces trois personnages si différents vont nous emporter sans le savoir vers un but commun qui va les voir s'affronter ou s'unir c'est à vous de le découvrir.

La plume de Marie Caillet est vraiment facile à lire et nous emporte assez docilement dans le pays d'Issar. Mais une fois que l'action se met en branle, elle nous agrippe et, tels les tapis volants brodés de la Rune Coup-de-Poing, nous secoue en tous sens pour nous éprouver.

Les personnages évoluent et font face à de nombreux désarrois ou situations complexes. Cela les rend plus attachants car leurs découvertes vont les pousser à se poser des questions auxquelles ils ne sont pas prêts. C'est ce qui fait que l'action devient plus tendue et le récit plus prenant.
Chanis et Edjan ne sont que des novices qui vont devoir faire leurs preuves rapidement dans un contexte de complot et de méfiance. Cela va les grandir et les modifier de façon profonde.

De plus le personnage du Mouchard ,à l'origine de nombreuses rumeurs, qui tels des pamphlets fustigent aussi bien les grands que les petits, est une véritable interrogation. Qui est-il ? Quel rôle joue-t-il dans ce récit ? Car chacune de ses Rumeurs marque Issar pour longtemps.

C'est donc une lecture que je suis ravie d'avoir effectuée grâce à Netgalley France et les éditions Hachette. J'ai hâte d'en découvrir la suite.
Commenter  J’apprécie          70
Lorsque j'ai vu la couverture de ce livre, elle m'a de suite attirée et fortement intriguée. Je n'ai même pas lu le résumé, parce que je voulais la surprise totale. Et lors de salon du livre de Paris et de notre visite dans les locaux de Hachette, nous avons eu la surprise d'avoir les ENC de ce premier tome en cadeau. Et je dois dire que j'ai passé un très bon moment de lecture, et il me tarde de lire la suite !


Dans les royaumes d'Issar, la magie habite tous les hommes. Parfois, elle n'en choisit qu'un. Celui qui est choisi est alors envoyé au château pour recevoir son talisman, avec le signe du zodiaque qui lui est désigné. Edjan, seize ans, est l'un de ces élus. Mais son animal, en plus d'être loin d'être redoutable est minuscule, et leur entente n'est pas au beau fixe. Mais un jour, la rencontre avec Shaëll, voleuse intrépide, va changer le cours de leur vie. Elle a découvert le pouvoir d'Edjan, et veut travailler avec lui et son animal. Mais que leur réserve exactement cette nouvelle vie ?


Dès le prologue, j'ai su que j'allais aimer cette histoire. J'ai, en quelques lignes à peine, plongé dans cet univers atypique et très peu utilisé. Bien que l'action ne démarre pas immédiatement, j'ai adoré découvrir cet univers. L'auteure prend le temps de poser ses bases, de nous expliquer ce qu'elle va nous offrir. Cela nous permet ainsi de nous immerger plus facilement.


J'ai beaucoup aimé Edjan et son ami animal, Kez. Clairement, ils ne s'entendent pas, alors que normalement cela devrait être le contraire. Et c'est ça que j'ai trouvé original et bien mené. Bien que leur lien soit fort et incassable, ils ne s'entendent sur aucun point. Leur amitié est entre chiens et chats. Ils trouvent toujours la pique qui va énerver l'autre. On se doute bien qu'au fur du roman, ils vont devoir apprendre à travailler ensemble, mais j'ai aimé que l'auteure ne perde pas de vue ce qu'elle avait décidé de créer : cette amitié difficile à assumer. Même arrivé à la fin du premier tome, on ne sait pas vraiment comment celle-ci va évoluer par la suite. L'auteure n'a pas pris de facilité, et c'est cela que j'ai aimé.


Ensuite, nous avons Shaëll, un peu plus âgée qu'Edjan. J'ai tout de suite accroché à son caractère de cochon. C'est une jeune fille qui a été obligée de prendre ses responsabilités assez vite, et pour cela, elle a dû forger son caractère. Elle n'est pas facile à approcher ni à comprendre. Edjan et Kez vont l'apprendre à leurs dépends. Mais j'ai vraiment aimé qui elle était. Elle reste elle-même tout du long, et son côté agaçant devient vite attendrissant. Elle est très indépendante, et avoir auprès d'elle deux personnes qui ne connaissent rien au monde où ils vivent, lui fait passer des moments assez cocasses. Mais leur relation va s'améliorer de jour en jour, avec quelques moments de doutes et d'énervement.


Concernant l'intrigue, je dois avouer que j'ai été assez bluffée. L'univers que nous offre l'auteure est très bien mené, intriguant et rempli de retournements de situations. J'ai particulièrement adoré l'idée des Rumeurs. Je ne vous en dirais pas trop, mais le mystère autour de la personne qui les crée est entier, et personnellement, je suis très curieuse de découvrir qui se cache derrière !


Outre ces Rumeurs très bien trouvées, notre petit trio va devoir faire face à une enquête autant mystérieuse que périlleuse. Une fois sur place, ils vont vite comprendre que rien ne sera facile, qu'ils vont devoir faire montre de discrétion, mais aussi d'intelligence. Edjan est particulièrement doué pour cela. Même s'il arrive dans un univers inconnu pour lui, il va essayer de dénicher des indices, avec toute l'innocence qui le caractérise. Quant à Shaëll, elle, elle est plus dans l'action pure et dure. Elle n'hésite pas à aller de l'avant, quitte à se mettre dans des situations improbables.


Mais ce qui est encore meilleur avec ce premier tome qui donne le ton, ce sont les retournements de situations. Surtout la fin, à vrai dire. Si on pense avoir toutes les réponses à nos questions, l'auteure arrive à tout retourner pour nous offrir une fin palpitante et addictive. Je me suis surprise à ne plus pouvoir lâcher le roman, voulant avoir le fin mot de l'histoire... que je n'ai pas eu ! Et si d'habitude cela me frustre, ici, ça m'a encore plus donné envie d'avoir la suite sous la main ! La fin est surprenante comme j'aime !​

​En résumé, voilà un premier tome qui a su me conquérir et me faire voyager. Les idées de l'auteure sont très bien abordées, cohérentes et recherchées. Les personnages sont attachants à différents degrés, et surtout, ont leur propre caractères. L'intrigue tient en haleine jusqu'à la fin, et nous offre d'ailleurs une fin très prenante, qui donne envie de se jeter sur la suite !


* Je remercie Myriam et Hachette pour leur confiance ! *


SORTIE LE 24 MAI 2017 !
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
Commenter  J’apprécie          60
On me fait parfois remarquer – avec une petite pointe de critique – que je ne poste quasiment que des chroniques positives … et comme les gens aiment être mauvaise langue, ils insinuent que c'est « pour plaire aux éditeurs » et « recevoir pleins de livres gratuits ». Désolée de vous décevoir, mais l'explication est tout autre. Il y a deux raisons à cette « déferlante » d'avis élogieux sur ce blog. La première est que je suis extrêmement bon public : pour qu'un livre me déplaise, il faut vraiment y aller ! C'est dans ma nature, tout simplement ! La seconde raison … c'est que je suis peureuse. du coup, je ne fais pas trop de « nouvelles expériences littéraires » : je me cantonne aux auteurs et aux maisons d'édition qui ne m'ont jamais déçue et en qui j'ai confiance ! Ainsi, je n'ai même pas lu le résumé de ce livre avant de l'acheter : j'avais tout simplement adoré L'héritage des Darcer, trilogie qui se hisse aisément dans le top 3 de mes sagas préférées, et j'étais donc persuadée que Marie Caillet allait nous offrir quelque chose d'au moins aussi bien avec Les Rumeurs d'Issar … et j'avais parfaitement raison !

Chaque année, lors de la Journée, le Palais offre à chaque adolescent de quinze ans révolus un Talisman, correspondant à son Signe astrologique, grâce auquel il peut désormais utiliser la magie qui l'habite depuis sa naissance. Il arrive parfois que ce pouvoir soit trop puissant pour être supporté par un simple humain. Celui-ci devient alors le Gardien, tandis qu'un fragment de sa magie s'incarne dans un animal ailé, que l'on appelle l'Ange .... Un an après avoir reçu son Talisman, Edjan est toujours incapable de maitriser son pouvoir et vivote tant bien que mal dans sa boutique de réparation de tapis volants, priant pour que nul ne découvre jamais son secret. Car Edjan et son acariâtre poney Kez sont un Ange-Gardien non déclaré … Entre eux, la cohabitation est difficile, mais ils sont d'accord sur un point : hors de question de se faire connaitre du Palais ! Malheureusement pour eux, Shaëll, Haute-Voleuse, découvre par hasard leur secret … et les entraine dans une trépidante mission d'espionnage au profit d'une guilde aux intrigants desseins …

Quel plaisir que de retrouver la jolie plume de Marie Caillet ! C'est un peu comme retrouver une vieille amie … une amie qui nous murmure de belles histoires à l'oreille, comme on chante une berceuse. Et cette fois-ci, c'est dans une ambiance à la Mille et une nuits que nous plonge l'autrice : marchants ambulants, tapis volants et Djinns sortant de leur lampe magique … Ajoutez à cela une magie dictée par les Signes du Zodiaque légèrement revisités et vous aurez un univers qui se démarque agréablement des autres ouvrages de fantasy young-adult ! Il y a énormément d'informations à assimiler, mais ces éléments d'explications sont tellement bien distillés que cela se fait en douceur, de façon très naturelle et admirablement fluide … C'est un peu comme si on avait grandi dans le monde d'Issar ! le temps d'un roman, on oublie tout, les petits tracas et les gros soucis, on se laisse juste porter par l'histoire qui virevolte sur les pages … et on relève la tête, quelques heures plus tard, en se demandant ce qu'on fait là. Il est incroyablement difficile de lâcher ce roman une fois commencer : installez-vous donc bien confortablement avant de vous plonger dans cette lecture, et prévoyez quelques paquets de gâteaux et bouteilles de jus de fruit pour reprendre des forces !

Car une fois encore, Marie Caillet entraine lecteurs et personnages dans une quête endiablée sur fond d'intrigues de cour et de secrets. Entre actions et révélations, l'histoire est riche en rebondissements … et cela d'autant plus que nos trois héros sont tout sauf « héroïques », justement ! Edjan n'est qu'un simple brodeur de tapis, un peu gauche et maladroit, peu sûr de lui, trop gentil et plutôt têtu. Il passe la moitié de son temps à se disputer avec son Ange Kez, poney bedonnant au sale caractère qui se méfie de tout et de tout le monde, et l'autre moitié à enchainer initiatives malheureuses et autres décisions impulsives. Face à ce duo improbable et fort peu assorti, Shaëll … Que je l'aime, cette Haute-Voleuse, avec ses piques sarcastiques, son côté « insaisissable » et sa personnalité si complexe ! Elle cache dans son coeur nombre de blessures et se cache derrière un masque, une carapace, une armure sans fissure et sans faille … Au point de s'oublier elle-même, parfois. On s'en doute, ce trio haut en couleur va avoir bien du mal à s'entendre, et ça va faire des étincelles ! Et c'est drôle, incroyablement drôle, de les voir se chamailler à longueur de journée … petites doses de légèreté bienvenue dans cette histoire complexe et palpitante !

Car la « simple enquête » au sujet de la disparition du Lion, l'un des Anges-Gardiens les plus puissants des royaumes d'Issar se transforme bien vite en course contre la montre : un terrible complot se prépare, un complot qui menace autant le Palais que la Maison, guilde mystérieuse s'opposant au Palais. Chaque nouvelle découverte est plus catastrophique que la précédente, la conspiration s'avérant toujours plus emberlificotée au fil du temps … et cela d'autant plus qu'ils ne sont visiblement pas les seuls à s'être lancés aux trousses du Lion ! J'ai beaucoup aimé les chapitres consacrés à Chanis, l'envoyée du Palais, qui tout comme Edjan peine à accepter son nouveau statut d'Ange-Gardienne … A la fois sensible et redoutable, elle est bien déterminée à prouver sa valeur, quitte à renier toutes ses anciennes valeurs … A chaque fois qu'Edjan se retrouve face à elle, on retient son souffle, on se demande quelle bourde il va encore faire, quelle catastrophe il va encore provoquer en étant tout simplement lui-même, naïf et innocent, agneau plongé au milieu d'une meute de loups enragés … Cette histoire, c'est au final celle de deux gamins ordinaires confrontés à une destinée qui les dépasse, deux gamins inexpérimentés qui doivent soudainement prendre leur existence en main malgré les imprévus. On ne peut que s'identifier à l'un ou à l'autre, car ils sont humains avant d'être les héros d'une histoire !

En bref, vous l'aurez bien compris, ce premier tome est une totale réussite à mes yeux ! Ce livre, c'est vraiment quatre-cent pages de pur bonheur, de rêve et de voyage : je n'avais pas le sentiment de lire un roman, mais bien de vivre une grande aventure aux côtés des personnages principaux … auxquels on s'attache très rapidement ! Une ambiance atypique, une intrigue palpitante, des mystères et des retournements de situations incroyables, et surtout une plume magnifique pleine de finesse et de poésie, tous les ingrédients sont réunis pour concocter un roman fantastique qui se dévore à toute vitesse et que l'on termine à regret … Je n'avais pas envie de quitter Issar, pas envie de dire au revoir à Edjan, Kez et Shaëll, pas envie de devoir tourner la dernière page … Que j'ai hâte de découvrir la suite ! En attendant, je ne vous souhaite qu'une chose : de trouver ce merveilleux roman sur les étagères d'une librairie ou d'une médiathèque, afin que vous aussi vous ayez des étoiles pleins les yeux en découvrant cette nouvelle saga incroyablement prometteuse !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
Commenter  J’apprécie          00
La lecture de ce premier tome m'a emballé et m'a fait beaucoup de bien, d'ailleurs, j'ai même relu certains passage tant j'avais pris plaisir à cette lecture. Vient le difficile moment d'expliquer pourquoi j'ai tant aimé ce livre.
Je pense que cela tient à la rencontre avec des personnages. Nous découvrons Edjan et Kez en pleine mésentente. Ils tiennent tous les deux une boutique de réparation de tapis volant, et les affaires ne marchent pas fort parce qu'Edjan passe son temps à réparer le travail de Kez, qui ne semble pas très doué pour cela. Nous comprendrons plus tard pour quelle raison. J'ai une tendresse particulière pour Kez, notamment pour son portrait physique absolument irrésistible. Il m'a rappelé quelqu'un… de ma connaissance. Si je vous dis son nom, vous comprendrez tout de suite pourquoi !
C'est au cours d'une opération de réparation qu'ils rencontrent Shaëll. A peine plus âgée qu'eux, elle est haute voleuse, particulièrement douée. Elle leur propose, non, je ne dirai pas une association, disons plutôt un espèce de partenariat, qui fera qu'Edjan et Kez partiront avec elle (et le voyage en tapis volant de Kez est vraiment irrésistible).
Shaëll n'a pas volé n'importe quoi, elle a volé les talismans qui sont distribués par le palais tous les ans aux adolescents qui atteignent leur seize ans – Edjan a eu le sien l'an dernier. Ne pas recevoir son talisman, en être privé, est une des pires choses qui puissent survenir dans cet univers où la magie est partout, entre ange et démon. Surtout, un nouvel ange gardien pourrait naître et sans la remise du talisman, impossible. Mais un ange gardien est né, et c'est là que nous découvrons Chanis, une jeune servante des plus ordinaires qui donnent naissance, bien malgré elle, à son ange. On ne choisit pas son signe, on ne choisit pas son destin, on ne choisit pas d'être lié au Palais, même si l'on intègre son corps d'élite.
Ne pas pouvoir choisir son destin, un thème fréquemment développé dans la littérature fantasy, et, bien sûr, les meilleurs livres qui traitent de ce sujet sont ceux qui montrent que l'on peut se rebeller contre l'adversité, prendre son destin en main, même si parfois le hasard donne un coup de pouce. A voir ce que l'on en fait après. Nous en avons plusieurs exemples ici, avec Shaëll, avec Edjan – et pas seulement avec eux.
J'aime aussi les livres qui montrent des figures féminines fortes. Shaëll est indépendante, capable de se débrouiller seule, de mener sa carrière seule : elle n'attend pas que les autres viennent la tirer d'un mauvais pas, même si parfois, il est fort utile de recevoir de l'aide. Ma remarque pourrait aussi s'appliquer à Sibritt, reine, à la tête de sa propre garde, ayant su la créer et la diriger en ayant gagné davantage : leur respect. Adan, le roi, semble ne pas être à la hauteur de sa flamboyante reine. Il ne s'agit pas de son âge, non, plutôt de son manque de charisme et d'une certaine forme de lâcheté. Je sais que j'en dis déjà beaucoup mais je vous assure qu'il en reste beaucoup à découvrir sur ces intrigues.
Je terminerai en parlant du mouchard, personnage énigmatique qui semble tout savoir sur presque tout, un personnage qui ne manque pas de gouailles, comme le montrent ses Rumeurs qui ponctuent le récit.
Je ne demande pas grand chose pour le tome 2, simplement prendre autant de plaisir à le lire que le tome 1.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Le regard d’Edjan se posa sur la silhouette de Kez, en contrebas. Ses ailes rayaient l’azur d’un grand trait brun. Il volait avec maladresse mais tenait le cap, fidèle à lui-même : entêté et entier. Sans son petit Ange, Edjan n’aurait pas survécu dix jours. Le garçon sentit une chaleur naître dans sa poitrine. Oui, ils avaient survécu. Ils étaient allés jusqu’au bout. Tous les trois.
Commenter  J’apprécie          210
"Depuis des années, le Mouchard mettait un point d'honneur à dénoncer tout ce qui se passait dans les hautes sphères ou à agiter l'opinion publique avec quelques ragots bien choisis. Pour cela, il utilisait les Rumeurs, ces petites fioles de sable enchanté qu'on vendait dans tous les royaumes d'Issar. N'importe qui pouvait en créer une : il suffisait de murmurer au sable le message de son choix et de l'emprisonner dans un flacon." p.16
"La Maison était un nom familier. Cette petite guilde , née depuis quelques années, gagnait en force à vitesse impressionnante. Créée pour s'opposer au Palais, elle multipliait les attaques à son égard, essentiellement par le biais de diffamations et de critiques ouvertes. Si le vol des Talismans était bel et bien son oeuvre, il était compréhensible que le Palais soit sur ses gardes : pour commanditer une troupe entière de Hauts Voleurs, il fallait disposer de moyens considérables." p.75
Commenter  J’apprécie          00
Il n'éprouvait plus la moindre angoisse, seulement une intense curiosité. S'il pouvait découvrir quelque chose sur Kaorn, ce n'était pas par les Rumeurs, ni par les gens, mais en explorant son antre. "Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es..."
Commenter  J’apprécie          20
Tu réfléchis de la mauvaise manière. Ce n'est pas le Signe qu'il faut craindre : c'est la personne qui l'utilise.
Commenter  J’apprécie          20
Un diable était devenu un ange.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marie Caillet (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Caillet
Bonjour à tous ! Nous ne vous avons pas oublié pour Octobre, malgré un peu de retard, retrouvez les animations de votre librairie ?
1 Octobre - Soirée de l?imaginaire 3 Octobre - Rencontre avec Romain Puertolas (annulée) 5 Octobre - Rencontres imaginaires avec Marie Caillet & Annie Bacon 5 Octobre - Partenariat avec Créanim Sherlock Géant dans Amiens 5 Octobre - Atelier/Signature avec Sandra le Guen, Maureen Poignonec (Jeunesse) 12 Octobre - Démonstration "A Song of Ice and Fire", thème Trône de Fer 15 Octobre - Rencontre avec Eric-Emmanuel Schmitt à la Maison de la Culture 17 Octobre - Rencontre avec Philippe Lacoche 17 Octobre au 20 Novembre - Opération "Donnez à lire" (Jeunesse) 19 Octobre - Semaine Gauloise avec Samara 22 Octobre - Rencontre avec Marie de Hennezel & Philippe Gutton 26 Octobre - Lecture/signature avec Bruno Bonvalet (Jeunesse) 31 Octobre - Nocturne Necronomicon (Jeux) 31 Octobre - Halloween "À la conquête des six-trouilles" (Jeunesse)
+ Lire la suite
autres livres classés : magieVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (99) Voir plus



Quiz Voir plus

L’héritage des Darcer : Tome 2

Qui est Ovriel ?

L'amant de Mydria
Le chat de Kekran
Un fauconnier

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'Héritage des Darcer, tome 2 : Allégeance de Marie CailletCréer un quiz sur ce livre

{* *}