AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9522737836
Éditeur : Atramenta (19/01/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Trevor Payre est un richissime homme d'affaire qui, bien qu'à la tête de multiples entreprises telles que l'enseigne TextiPayre et la chaîne de fast-food McPayre, n'est pas un forçat du travail. Pour éviter ce dernier, Trevor est prêt à suivre sa pulpeuse secrétaire dans une ennuyante journée.
Un acte anodin qui va changer sa vie...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
AMR
  18 avril 2018
Toujours curieuse, c'est avec plaisir que j'ai accepté de lire ce premier roman d'un jeune auteur dans le cadre d'un service de presse.
Trevor Payre, une vie de rêve d'Anthony G. R. Caillet s'annonce comme un « roman d'amour et d'aventure, où le burlesque chatouille l'érotisme » et promet des « parodies du monde des hautes sphères du travail, de la gastronomie de comptoir et des enjeux amoureux » ainsi qu'un éloge de la paresse.
Tout un programme !
Le ton est indéniablement comique ; les péripéties s'enchainent comme une suite de sketchs. Il y a un réel effet de surenchère qui surprend au début mais qui donne finalement une patte, une marque de fabrique. Des scènes sont récurrentes et rythment le récit, comme les nombreux paris, par exemple.
L'écriture enlevée, bien rythmée déroule un style plutôt familier, oral, parfois gentiment crû. Les dialogues sont percutants et travaillés. Certains jeux de mots sont intéressants ; les ai-je tous repérés ?
Pour ses personnages, l'auteur revisite avec brio les clichés de la comédie sentimentale : le riche homme d'affaires, bel homme de surcroit, la secrétaire séduisante, le personnel de maison dévoué…
Cela se lit vite, sans difficulté, sans état d'âme : une lecture distrayante, amusante.
L'impression d'ensemble est assez visuelle, à la manière des planches de BD.
En revanche, j'aime moins le fait de nommer le héros principal « le trentenaire », car je comprends mal ce choix métonymique ; l'auteur voulait-il en faire une sorte de personnage-type ? Il me semble pourtant que ce n'est pas sa tranche d'âge qui le caractérise le mieux, mais plutôt un certain milieu socio-professionnel...
Les passages érotiques sont plutôt convenus et n'apportent pas réellement un plus, selon moi, d'autant plus qu'ils sont décrits le plus souvent d'un point de vue masculin…
Le dénouement sans surprise que je ne divulguerai pas survient après un passage un rien surréaliste et dépaysant.
En conclusion : une bonne comédie sentimentale, … Un petit roman qui détend entre deux lectures plus sérieuses. Cela tombe bien : c'était ce qu'il me fallait en ce moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Marie-Nel
  04 mars 2018
C'est la couverture qui m'a attirée en premier, cet homme en parfaite détente sur un transat au bord de l'eau, ayant l'air de prendre le temps de vivre. Cette image correspond bien au personnage de Trevor Payre, le héros de ce roman. C'est un homme d'affaires fortuné, multipliant les conquêtes, ne regardant pas à la dépense et partisan du moindre effort, il préfère déléguer pour mieux l'éviter. Mais cet homme arrogant et prétentieux au possible va se laisser prendre sans s'en rendre compte dans les filets de Sandrine, sa secrétaire, qu'il décide de suivre pour éviter une réunion de travail. Il va la présenter à ses collègues et amis, va l'emmener en croisière sur son bateau. Petit à petit on se rend compte qu'il évolue et s'attache à elle, mais on sent bien que cela le dérange.
Ce n'est évidemment pas la première histoire que l'on peut lire sur ce sujet patron-secrétaire. L'intéressant ici est de voir comment l'auteur la dépeint. Une romance où l'on sent la plume d'un homme, il ne tourne pas autour du pot, il rend son héros détestable à souhait. Dès le début, Trevor m'a agacée, énervée, il a un comportement le rendant antipathique, si c'est l'effet souhaité par l'auteur, c'est un pari réussi. Ce n'est qu'au trois-quart du roman que j'ai commencé à l'apprécier.
Quant à Sandrine, l'héroïne féminine, est une personne très intelligente, qui sait comment est son patron, j'ai trouvé cependant qu'elle lui tombait un peu trop vite dans ses bras, et surtout qu'elle devenait complètement gaga. de même, si c'est l'effet recherché par l'auteur, c'est gagné !
Le style est léger, pas de lourdeur, ni de longueurs. Je me suis vite laissée prendre à ce jeu du chat et de la souris entre ces deux protagonistes, en me demandant sans cesse ce qui allait pouvoir se passer entre eux. Une petite dose de surnaturel vers la fin compréhensible par l'état de Trevor, je ne dirai rien de plus, je pense qu'elle aurait pu être évitée, qu'elle n'apporte rien de spécial au récit, mais cela ne gâche en rien le final.
On voyage beaucoup, on essaie de suivre Trevor qui ne tient pas en place, on s'amuse également, l'auteur a mis une bonne dose d'humour et de situations cocasses. Comme il est dit dans le résumé, Anthony G. R. Caillet nous dresse avec ce roman une parodie de deux mondes, celui des affaires, des riches et celui des gens plus « simples ». Il sait également jouer avec l'érotisme qu'il distille ça et là, certaines scènes étant un peu plus loufoques, je pense à celles de la fin pour ceux qui liront le roman.
L'air de rien, ce roman se laisse lire, une fois embarquée dans l'histoire de Trevor, je n'ai pas décroché, voulant savoir si Sandrine allait réussir à le faire changer ou évoluer. Je vous laisse trouver la réponse en lisant ce roman.
J'ai passé un bon moment de lecture avec ses personnages et j'en remercie l'auteur.
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesromancesdeClari
  19 février 2019
Un pitch qui donne envie, des premières pages hilarantes, je suis dans le bain direct pour découvrir le bien nommé "Trevor PAYRE".
Ce livre se lit comme un bonbon acidulé, vous savez celui que vous ne pouvez pas vous empêcher de manger même s'il vous fait faire la grimace. Je dirai que ça résume exactement ma lecture de ce livre. J'ai adoré les répliques et le caractère de Trevor, ses questions et les situations pleines de burlesque m'ont donné le sourire. Ce qui m'a dérangé, c'est le personnage de Sandrine, je trouve qu'elle manque foncièrement de relief, elle passe pour une jeune femme complètement envahissante et en grand manque d'affection, elle ferait extrêmement peur à beaucoup d'hommes à mon avis. Mais malgré ce problème, le livre se dévore, jusqu'aux dernières lignes Trevor nous surprend.
Le gros plus de ce livre, une romance écrite par un homme, on reconnaît très rapidement la patte masculine dans les tournures de phrase ainsi que les descriptions et je trouve que ça fait du bien. L'écriture d'Anthony mérite de l'attention car pour un premier roman, on passe véritablement un bon moment.
Cette petite lecture de 149 pages, idéale entre 2 gros romans, saura apporter tout ce qu'on attend pour s'évader, de l'amour, du romantisme, du sexe et de l'aventure.
Je finis ce livre avec une interrogation, sur une des nombreuses questions de notre héros : "Est-ce que faire l'amour avec une sirène est considéré comme de la Zoophilie ?" Si vous avez des théories je suis preneuse.
Sur ces douces paroles, pleines de poésie je vous souhaite une très belle soirée.
Bouquineusement vôtre
Clari ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Irisyne
  06 septembre 2018
J'ai lu « Trévor Payre, une vie de rêve » - Anthony G.R. Caillet
… Pour Trévor Payre, riche héritier à la tête de plusieurs entreprises, la vie n'est qu'opulence et plaisirs. Tout paraît simple à ce beau célibataire qui évolue dans un univers de facilités avec personnel de maison, chauffeur et secrétaire affriolante.
Et pourtant ! une succession d'évènements et de choix va chambouler le destin de ce « pauvre » jeune homme riche. Tout commence lorsqu'il se rapproche de sa séduisante secrétaire… Sandrine.
Après quelque temps et malgré l'attachement qu'il lui porte, Trévor ressent les signes d'un mal-être qui le décide à prendre du recul. Il aspire alors à connaître d'autres émotions en faisant un long périple en bateau.
Les choix de vie, les rencontres et les aléas de l'existence peuvent-ils bouleverser l'itinéraire de cet enfant gâté et peut-être révéler sa véritable personnalité ?
Un personnage attachant, des péripéties cocasses, de l'amour et un peu d'érotisme constituent les ingrédients de ce roman.
On se laisse facilement happer par la fantaisie imaginative de l'auteur qui laisse un petit mot à ses futurs lecteurs en dernières pages…
Je remercie Simplement Pro et Anthony G.R. Caillet pour la lecture de ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Blog_Oceane
  27 février 2018
J'ai lu du 25/02/2018 au 27/02/2018.
Reçu en SP, je remercie l'auteur pour m'avoir permis de le découvrir. Il me plaisait énormément juste à la couverture et le fait que ce serait une comédie romantique avec de l'humour et de l'amour quoi.
A vrai dire, j'ai adoré tout le long mais j'en ressors légèrement déçue pour la tournure que cela a pris vers la fin, c'était totalement fantastique avec un être fantastique. Dommage car j'avais adoré jusqu'à qu'on voit la présence d'un être qu'on trouve que dans les contes de fées.
Au niveau de l'intrigue, elle était très intéressante mais il y a juste la fin qui m'a posé problème sinon la toute fin m'a satisfait totalement. Donc très bonne intrigue.
Au niveau de l'écriture, je suis totalement fan, une écriture très légère, très fluide. Donc je suis subjuguée par sa plume.
Enfin pour les personnages, je n'aime pas Trevor avec que des défauts donc bravo à l'auteur de réussir à nous le faire détester. Concernant Sandrine, je la trouve niaise et naïve car elle passe de la femme stricte à une femme soumise. Mais l'importance qu'a Sandrine sur Trevor est intéressant.
Pour conclure, une comédie romantique écrite par un homme qu'on sent à travers sa plume mais c'est un succès à mes yeux. le seul bémol est le fait d'avoir rajouté un être fantastique faisant que la fin tourne bizarrement avant que le happy end arrive.
Ma note : 8/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
meghanepiedmeghanepied   15 novembre 2017
Durant un long baiser des plus attendrissants, sans faux-semblant, Trevor semblait aux anges. Pas comme lorsqu’il décharge dans les méandres d’une bimbo chopée dans une boîte huppée, en étant com­plètement beurré comme une tartine.
Non, à ce moment, il n’était que lui-même, sans protection contre son cœur, laissant libre cours à toutes les émotions. La vénus céleste avait apparemment un peu d’emprise sur ce chercheur d’or.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : comédieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3590 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre