AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782840550907
48 pages
Delcourt (01/01/2004)
3.53/5   45 notes
Résumé :
Le cardinal Cantor règne en maître absolu sur la planète Stalion. Tous ceux qui tentent de s'opposer à lui finissent leurs jours dans la tristement célèbre forteresse de Fort Sanctus, où le despote emprisonne ses ennemis et entrepose ses richesses.
Nao et ses compagnons, qui ont trouvé dans l'épave de l'Etoile Blanche des documents compromettants pour le cardinal-gouverneur, n'échappent pas à la règle et sont jetés aux oubliettes.
Leur seul espoir ? Un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  29 juin 2020
Ça y est, je commence à m'adapter (ou disons à me réadapter avec ce nouveau dessinateur) et surtout, j'ai bien aimé l'intrigue de ces deux derniers volumes de la saga qui sont situés un peu à part (se situant comme je l'avant dit dans ma critique du sixième tome entre le quatre et le cinq, que j'avais donc qualifié de quatre et demi pour cs deux derniers volets qui à eux seuls, pourraient très bien se le indépendamment du premier cycle). Ici, les masques tombent enfin et le peuple apprend enfin quelles manigances a mené à bien le Monseigneur Cantor, plus dictateur qu'homme d'église ou tous es autres titres par lesquels il se faisait appeler jusqu'à présent. Lui qui a décidé que tous les robots devaient être éliminés va se retrouver face à deux gamins qui ont trouvé Cybot dans une décharge et qui, aidés par leur grand-père, sont bien décidé, son seulement à le faire réparer mais surtout à découvrir toutes les informations que celui-ci a emmagasiné dans sa carte-mémoire. C'es ainsi que Nao et ses amis vont eux aussi pouvoir recouvrer la liberté et tenter de faire chuter Cantor et de le faire payer pour tous les crimes qu'il a commis ! Vous vous doutez bien qu'il y parviendront ais ce que je ne vous révélerai pas en revanche c'est comment et avec l'aide de qui car deux nouveaux personnages clé vont faire leur apparition dans ces deux derniers volets.
Mon petit robot préféré est encore une fois au centre de l'attention et c'est bien la raison pour laquelle je vous recommande la lecture de cette suite ou plutôt de cette remontée dans le temps pour découvrir comment Nao et ses acolytes ont pu se sortir de l'affreux guêpier dans lequel ils se trouvaient.
Un graphisme, comme je le disais donc en commençant cette critique, que j'ai appris à (re) aimer et extrêmement bien travaillé et un scénario accrocheur ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
bdelhausse
  15 août 2018
Prisonniers du dictateur religieux, Nao et ses compagnons dépendent de deux adolescents qui ont récupéré Cybot et ont extrait une partie des informations de sa mémoire. Ils ont de quoi faire tomber le dictateur et restaurer la démocratie. Ils sont aidés par un mouvement pro-robots.
C'est somptueux. Cela tire dans tous les sens. On n'a pas le temps de s'ennuyer. D'ailleurs, si je peux faire la fine bouche, c'est parfois un peu too much. Il y a quelques incohérences, ou raccourcis, qui coincent un peu. Mais on a un vrai, beau récit d'aventures, avec de l'action, du suspense, des enjeux, du contenu. Parfois on sent un peu les influences Star Wars, dans certaines situations, mais cela passe.
Même si Aquablue manque un peu, on a une belle brochette de nouveaux personnages, bien définis, bien saisis, qui occupent bien le récit. Le tout avec une belle auto-dérision de la part des auteurs qui n'hésitent pas à mettre quelques touches d'humour potache en fin de tome avec la chanteuse blonde à la mode qui se révèle être bien plus que cela...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JCLDLGR
  21 octobre 2019
Fin de l'histoire commencée au tome 6. Des robots, des vieux soldats à la retraite et des ados delurés et inconscients dans des combats et des épreuves facilement gagnés. Un scénario bien mené mais sans originalité, c'est un peu le point faible de cet album.
Dessins sombres et très détaillés, des trognes et des robots très bien vus. On a définitivement perdu l'originalité des premiers albums de la série.
Commenter  J’apprécie          80
py314159
  09 décembre 2017
Deuxième partie du diptyque sur l'Etoile blanche, ce septième tome de la série mêle dictature religieuse et révolte robotique. Une réussite loin des océans d'Aquablue.
Commenter  J’apprécie          60
Radwan74
  28 février 2022
Suite et fin de l'album « Étoile Blanche ». Nao et ses amis sont fait prisonnier, les deux enfants et Cybot sont en fuite, autant dire que Cantor a presque gagné la partie. Mais tant que le despote n'a pas récupéré le fichier caché au fond des entrailles du robot, il y a encore un espoir de faire tomber le cardinal Cantor…
Une suite tout aussi réussie que le premier tome. On ne s'ennuie pas une seconde et les péripéties sont nombreuses. Avec un peu d'humour et beaucoup d'action, le récit est palpitant à suivre et on s'attache de plus en plus aux personnages.
La série construit de plus en plus un univers cohérent et intéressant avec des personnages travaillés et des histoires passionnantes ; avec l'espoir que cette qualité perdure au fil des tomes suivants.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cicou45cicou45   29 juin 2020
"L'homme et la machine ont toujours formé un couple indissociable. Il n'y aurait pas de machines sans homme, c'est évident... mais il n'y aurait pas d'hommes sans machines non plus, c'est en transformant un silex en outil que l'homme des cavernes a pris le dessus sur les autres espèces de la création ! C'est pourquoi je cultive cette tendresse particulières pour toutes les créatures artificielles, pensantes ou non, elles ont tout de même une âme à leur façon, et vouloir le nier comme les néo-croisés, c'est renier sa propre humanité !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
cicou45cicou45   29 juin 2020
"-Nous allons vous y conduire, cependant, par sécurité, nous devons d'abord désactiver vos capteurs optiques !
_Ils veulent nous désactiver quoi ?
_Ne faites pas attention à son jargon, il parle seulement de vous bander les yeux pendant le trajet ! Un véhicule, maquillé en camion de livraison, va venir vous chercher."
Commenter  J’apprécie          70
AmbagesAmbages   22 avril 2017
"🎶 J'aurais du écouter maman qui me disait : 'il est dément'...🎶"

-Monseigneur Cantor, monsieur le ministre de l'intérieur est arrivé.

-Ah ! Il tombe bien !

"🎶De chercher si loin le bonheur
quand il est l'élu de ton coeur...🎶"

- Je n'aurais pas supporté cette gourde une minute de plus !
Commenter  J’apprécie          60
JCLDLGRJCLDLGR   21 octobre 2019
La fin de l'histoire debutée au tome 6. Pas grand chose à dire de plus : des robots, des vieux soldats à la retraite et des ados réussissent tout ce qu'ils entreprennent avec une déconcertante facilité ; le scénario est un peu le point faible de cette lutte contre CANTOR, le tyran escroc. Un bon point pour les looks des robots, les trognes des protagonistes et pour l'humour en toile de fond.
Commenter  J’apprécie          00
JCLDLGRJCLDLGR   21 octobre 2019
Passons à la politique intérieure, avec une déclaration du cardinal Cantor eclaircissant la disparition soudaine du ministre de l'interieur...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3962 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre