AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782915134698
140 pages
Éditeur : SAINT SIMON EDITIONS (15/01/2015)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Dans un monde désormais multipolaire et interdépendant, l'heure est venue d'échanger non seulement nos marchandises mais aussi nos sagesses. Une seule grille d'analyse, la nôtre, est insuffisante pour faire face aux immenses défis qui se présentent. Or, il y a chez les Chinois des idées et des façons de faire dont nous pourrions nous inspirer à la fois pour notre développement personnel et notre efficience en affaires. Il ne s'agit pas de devenir comme eux mais de r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Evanam18
  27 juillet 2016
J'ai lu ce livre sur la recommandation d'une amie qui, elle, a été très touchée par un certains nombre d'évidences sur la vie proposées par ce livre. Différences de parcours, différences d'état d'esprit, les aspects "Développement Personnel" du livre m'ont laissée complètement froide mais ne m'ont pas agacée ni empêchée de poursuivre ma lecture. Pour ma part, le réel intérêt de ce livre est d'offrir une première approche aisée à une pensée asiatique complexe et difficile à comprendre tant elle est éloignée de la pensée occidentale. Il est tout à fait probable que la présentation de cette pensée paraisse simpliste à des connaisseurs de la Chine et/ou des "religions" asiatiques mais pour un débutant, c'est une plaisante découverte pouvant mener à une plus intense recherche.
Commenter  J’apprécie          80
BruC
  16 mars 2020
C'est à l'occidental que nous sommes que s'adresse Hesna Cailliau dans son court essai le Paradoxe du Poisson rouge. L'auteure précise en début d'ouvrage que cet animal ne désigne pas le poisson que nous avons l'habitude de voir tourner dans un bocal mais la carpe koï, populaire en Chine, omniprésente dans les bassins et les rivières et d'autant plus respectée qu'elle a l'apparence d'un dragon, animal sacré.
Mais quelles vertus a donc ce poisson rouge qui pourrait nous rapprocher d'une forme de sagesse ? Animal élevé et consommé, symbole de prospérité (poisson se dit chin-yu, littéralement "or" et "prospérité"), la carpe évoque également huit vertus menant à la réussite. À cela s'ajoute la couleur rouge, sensée éloigner les démons et symbole de vie et de force créatrice. Ce poisson rouge personnifie à merveille pour Hesna Cailliau la manière dont le Chinois pense et vit : "comme un poisson dans l'eau", il se meut sans difficulté même dans les mers les plus agitées. Il ondule entre les rochers et peut profiter des vagues porteuses.
En huit chapitres (un chiffre symbolique, sensé porter chance dans la tradition chinoise, comme il est rappelé), Hesna Cailliau développe ce que sont ces huit vertus de la carpe koï, des vertus qui permettent de comprendre la culture et le mode de pensée chinois : ne se fixer aucun port (le refus de l'attachement à tel ou tel modèle) ; ne viser aucun but et s'adapter ("La carpe koï montre au Chinois que le chemin ne doit jamais être tracé d'avance") ; vivre dans l'instant présent ("Le futur est aléatoire, le passé est dépassé, la seule réalité est ici et maintenant" selon un principe énoncé par Bouddha) ; ignorer la ligne droite, adopter l'art de l'esquive, éviter l'affrontement et préférer la ligne de conduite du compromis (une très belle citation vient illustrer le chapitre qui est consacré à cette vertu : "L'arbre tordu vivra sa vie, l'arbre droit finira en planches") ; se mouvoir avec aisance dans l'incertitude, ligne de conduite pour tracer soi-même son chemin ("Celui qui sait ce qui est bon pour les autres est un être dangereux") ; vivre en réseau à l'exemple des Chinois préférant la conscience collective à l'individu, un mode de vie qui va loin dans la transformation sociale et politique ("Le souverain est comparable à un bateau, le peuple à l'eau. C'est l'eau qui porte le bateau ou le fait chavirer") ; rester calme et serein ("Le plus beau jour de ma vie est lorsque mon âme n'est pas encombrée de pensées parasites" selon Lao-tseu) ; remonter à la source est la huitième de ces vertus, une vertu à la fois pédagogique et métaphysique ("L'homme n'est pas seulement fils de la Terre, mais aussi fils du Ciel" pour Confucius).
Avec justesse et clarté , l'auteure nous fait entrer dans le coeur du mode de pensée d'une culture que nous connaissons bien mal, lorsque nous n'en pervertissons pas le sens. le Paradoxe du Poisson rouge est à voir finalement moins comme un livre de développement personnel que comme un ouvrage servant de passerelle entre deux univers : le monde occidental d'une part, modelé par la Raison, l'individu et une philosophie de combat et la culture chinois d'autre part, multimillénaire invitant à l'adaptation permanente dans un monde agité, l'échange, le refus de l'attachement à une vérité immuable mais aussi la sérénité et l'altruisme.
En illustrant ses propos de citations venues d'Asie mais aussi de textes religieux chrétiens et de philosophes occidentaux (Nietzsche, Edgar Morin ou Descartes), Hesna Cailliau invite le lecteur français non à renier sa culture mais regarder du côté d'une civilisation plus ancienne que la nôtre pour trouver des solutions aux crises qui secouent le monde et nos existences : se donner la possibilité d'observer et de changer loin d'un modèle pré-établi afin de pouvoir évoluer librement et se mouvoir.
Pour citer l'auteure, il est sans doute utile de réveiller le Chinois qui sommeille en nous.
Lien : http://www.bla-bla-blog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jolimonde
  20 septembre 2015
Décevant.
Des raccourcis, des parti-pris, une vision édulcorée pour lecture dite facile, de vulgarisation ? Peut-être ce qu'attendait l'éditeur pour des ventes faciles aussi.
Bref. Un livre à classer dans une vague sectiion "développement personnel" qui délivre quelques recettes à coup de citations et extraits de sagesse. de celles que l'on retrouve sur Facebook et que Wikipedia nous résume très bien dans la section "Philosophie chinoise".
Certainement pas une étude qui permet de prendre de la hauteur. Cette mise en parallèle des "sagesses" de nos deux hémisphères est réduite à une carpe rouge qui inspirerait le secret d'"Une voie chinoise pour réussir".
Commenter  J’apprécie          10
lectrice_en_serie
  06 avril 2020
J'ai acheté ce livre suite à une promotion dans un centre culturel (j'ai la version plus récente avec la couverture turquoise).
Livre très riche au niveau des apports théoriques et des sources qu'il propose. Il me semble être un bon livre pour se cultiver/s'initier à la culture chinoise.
Néanmoins il peut être un peu "lourd" pour une personne non initiée tellement il offre une quantité d'informations. Pour bien profiter du livre je pense qu'il ne sera pas stupide de se renseigner sur les citations des personnes citées afin de bien contextualiser.
Je recommande !
Commenter  J’apprécie          00
I75
  04 novembre 2018
Des idées intéressantes et pertinentes, mais trop de parallélisme religieux (plutôt que culturel), trop de citations en tous sens... J'ai noté quelques approximations (sur le bouddhisme et sur des aspects culturels s'approchant plus du Japon que de la Chine). On ressent une analyse théorique et éloigné du terrain. Cela reste un ouvrage à lire pour une première approche de la culture Chinoise
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
MarieElmoMarieElmo   22 janvier 2021
Les Chinois traduisent le terme sanskrit de "souvenir" par "énergie de l'habitude", qui comme tel est un négatif puisqu'il fige la vie.
Commenter  J’apprécie          10
mcd30mcd30   27 février 2019
La sagesse en Chine se transmet non pas des traités de philosophie ou de théologie mais à travers des anecdotes ou des maximes paradoxales qui interpellent le lecteur et brisent sa logique rationnelle. Elle consiste à éclairer, creuser toujours davantage l'évidence pour mieux savourer la vie. Elle relève de l'art de vivre et n'a donc plus rien à voir avec cette science abstraite qu'est devenue la philosophie occidentale. Pourtant selon son étymologie latine, la sagesse signifie "avoir du flair"(sagire) et "savourer"(sapere). Elle fait appel donc à l'intuition, non à la raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mcd30mcd30   01 mars 2019
La révélation de Claude Lévi-Strauss se révèle plus pertinente que jamais : Plutôt que d'ouvrir les autres à la raison, il importe de s'ouvrir à la raison des autres car l'autre a des raisons que ma raison ignore.
Commenter  J’apprécie          120
DanieljeanDanieljean   17 janvier 2016
Dans un monde désormais multipolaire et interdépendant, l'heure est venue d'échanger non seulement nos marchandises, mais aussi nos sagesses. Il y a chez les Chinois des idées et des façons de faire dont nous gagnerions à nous inspirer à la fois pour notre développement personnel et notre pratique en affaires. Le poisson rouge, ou plutôt la carpe koï est un symbole très fort pour les Chinois.
La culture populaire lui prête huit vertus, toutes inspirées de la sagesse chinoise :

Ne se fixer à aucun port
Ne viser aucun but
Vivre dans l'instant présent
Ignorer la ligne droite
Se mouvoir avec aisance dans l'incertitude
Vivre en réseau
Rester calme et serein
Remonter à la source.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
omarechalomarechal   17 novembre 2019
Une belle illustration d'efficience est donnée par Deng Xiaoping "le grand transformateur silencieux" qui a lancé en 1978 son grand mouvement de réformes et d'ouverture sans objectif précis, sans présenter un plan quinquennal, mais avec un simple slogan :
"Tâtez les pierres en traversant la rivière"
Il s'agit là d'une vieille expression populaire, compréhensible par tous, que Deng a élevé au rang de devise politique. Elle traduit l'absence de route tracée à l'avance : deux pas en avant, un pas en arrière, on verra au fur et à mesure des opportunités qui se présentent ce qu'il convient de faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : sagesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1345 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre