AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791095740025
Éditeur : (02/07/2016)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Nayla Kaertan est l'Espoir qui doit libérer la galaxie. Elle a sauvé Olima, sa planète, et assume désormais son rôle.
Elle comptait sur Dem pour l'aider dans cette tâche impossible, mais elle a découvert sa véritable identité et cette révélation a tout changé.
Alors que commence la guerre, le séduisant officier en second de la rébellion, Tiywan, lui offre amitié et amour, mais peut-elle se fier à lui ?
Guidée par Yggdrasil, ce lieu mystérieux o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Laurapassage
  20 février 2017
La prophétie, le premier tome de la saga Yggdrasil a tellement été un gros coup de coeur que lorsque Myriam Caillonneau m'a proposé de lire la suite, La rébellion, je n'ai tout simplement pas pu résiste. Et encore une fois, ce fut une magnifique découverte !
"Les larmes coulèrent sans retenue sur ses joues et il cacha son visage dans ses bras, sans comprendre ce qu'il lui arrivait. Ce flux d'émotions l'anéantissait et le brisait. Je ne peux pas vivre ainsi, se dit-il. Je ne veux pas ! Aimer… C'est insupportable !"
La rébellion reprend immédiatement après la fin du premier tome. Nayla, l'héroïne d'Yggdrasil, prend de plus en plus confiance en elle. Malgré quelques moments d'égarement et de remises en question, elle montre à quel point elle est digne de la tâche qui lui incombe et qu'elle ne baisse pas les bras. Évidemment, elle doit apprendre à se méfier de certains et à ne pas se laisser dominer par ses émotions, mais on voit bien au fil des pages qu'elle murit et discerne certaines réactions qui lui échappaient dans le passé. Elle sait s'entourer, pas toujours de ceux qu'il faudrait et chaque fois c'est un nouvel apprentissage, une nouvelle leçon de vie. Dem, au passé troublant et émouvant, n'est bien sûr jamais bien loin, qu'ils s'apprécient ou se détestent, soient en désaccord ou marchent ensemble vers le même but. Égal à lui-même, pire, meilleur, difficile de savoir avec un tel personnage aux multiples facettes. Nayla ne sait plus quoi faire de lui et avec lui. Doit-elle l'éliminer ou le croire capable de se battre à ses côtés ? Grande question de ce deuxième tome suite à la fin de la prophétie.
Ce deuxième tome d'Yggdrasil est assez long pour laisser le loisir à Myriam Caillonneau de développer les relations entre les personnages, et dans ce volet, Nayla est très bien entourée. Entre l'ami d'enfance retrouvé avec émotions, l'homme dévoué prêt à tout pour elle, le séducteur qui n'a de cesse de la charmer et celui qui joue à fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis, autant dire qu'elle ne sait plus où donner de la tête et s'y perd. Alors forcément, certains ne voient pas tout cela d'un très bon oeil. Tandis que certains deviennent des amis proches, d'autres l'idolâtrent ou se méfient. Nayla devient parfois pour certains une chose à manipuler, pour d'autres une fascination et tous les aspects sont parfaitement développés. Comme dans toute communauté, des affinités se créent, ainsi que des divergences abordées avec détail et crédibilité, renforçant la qualité du récit déjà riche et précis.
"Curieusement, elle se sentait plus forte et plus mature qu'avant. Elle ressentait en elle quelque chose de froid et d'analytique. Son âme était comme trempée dans de l'acier inoxydable et servie par une volonté implacable. Elle était l'Espoir et elle devait affronter cet homme qui se faisait appeler Dieu. Sa mission, sa fonction était de le vaincre et pour y parvenir, tous les moyens seraient bons."
De plus, Myriam Caillonneau s'attarde à développer chaque individualité de ses nombreux personnages. Elle offre ainsi une variété de subtilités laissant à chaque chapitre des indices permettant au lecteur de comprendre au mieux la situation et ses acteurs. En plus de ça, elle déploie l'univers d'Yggdrasil petit à petit au fil des pages, de façon à montrer son étendue sans nous perdre à travers la multiplicité des planètes avec leurs différentes caractéristiques, des peuples, des croyances et des statuts. Son imagination n'a pas de limites, mais elle garde malgré une logique cohérente et plausible à tous les nouveaux lieux ou personnages qu'elle introduit. Son écriture est encore plus riche et agréable que pour le premier tome et dans La rébellion, elle nous tient encore plus en haleine, ne nous laissant pas souffler. Une fois commencé, difficile de reposer le livre sans connaître la fin. Et je préfère vous prévenir, la scène finale est tout aussi prenante que celle de la prophétie, rendant l'attente du troisième tome tout aussi difficile !
"- Vous aviez l'air si… triste, si perturbée… Que vous a-t-il dit, si je puis me permettre ? - Rien que la vérité. Que je ne peux pas sauver tout le monde et que pour se débarrasser des coupables, il faut accepter de perdre des innocents."
Myriam Caillonneau réussit à enrichir encore plus son univers et ses personnages, faisant d'Yggdrasil une histoire riche et haletante avec son style space-fantasy et son savoureux supplément de religion, de politique et de romance. La rébellion est définitivement un coup de coeur rendant cette saga mémorable. Vivement la suite !
Lien : http://laura-passage.com/ygg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Evasion_Litteraire
  10 mai 2017
Après avoir adoré le premier tome "La prophétie" de la saga Yggdrasil et une longue attente suite à une horrible fin, Nayla est de retour dans "La rébellion"avec une couverture encore plus belle que la précédente!
Au risque de spoiler le premier tome, je ne vais pas vraiment revenir sur les événements qui ont clôturés le premier roman, mais je peux vous dire que ce second tome commence très fort, puisqu'il nous replonge directement dans le feu de l'action, nous retrouvons nos personnages exactement là où on les a laissé, comme si, finalement, nous ne les avions jamais laissé.
En ce début de roman, nous en apprenons plus, beaucoup plus sur l'homme distant qu'est Devor Milar, et c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé car cela change, le fait que nous soyons projeté dans le passé de ce personnage rend l'histoire plutôt dynamique, nous n'arrêtons pas de faire des parallèles entre passé et présent, mais surtout, Dem est un personnage, qui, je pense, nous pouvons le dire, plaît à tout le monde, et découvrir la face cachée de cet homme est fascinant, d'autant plus que la plume de Myriam Caillonneau est toujours aussi agréable, elle vous transporte sans aucun problème.
Nous ne sommes d'ailleurs pas seuls à nous promener parmi les souvenirs de Dem, Nayla est également de la partie et va, elle aussi, ressentir ce que nous éprouvons pendant notre lecture, car après savoir tout ce que l'on sait à présent, Dem n'est plus le même homme à nos yeux, nous le comprenons mieux.
La première partie de ce roman est donc consacrée à Dem, mais lorsque nous quittons ses souvenirs, nous sommes violemment confronté à la réalité, car rappelons le, le monde de Nayla est chaotique.
Suite aux nombreuses révélations sur la vraie identité et sur le passé de Dem, sa relation avec celui-ci va changer, et le lecteur en est profondément affecté, du moins c'est mon cas. Entre changement de comportement, volontaire ou non des personnages, rencontre avec de nouveaux rebelles, et conception de stratégie pour affronter l'Imperium, nous retrouvons le quotidien rempli d'action de Nayla, qui va d'ailleurs complètement changer et devenir une toute autre femme, plus sûre d'elle, elle va enfin se rendre à l'évidence, elle est l'Espoir de la rébellion et doit agir en conséquence.
Evidemment, la route vers la victoire est semée d'embûches, trahisons, mensonges, manipulation, Nayla et son armée n'est à l'abri de rien, et parfois, le danger ne vient pas de l'extérieur!
Il n'est alors plus question de faire confiance à quiconque, n'ayant plus la complicité qu'elle avait avec Dem, Nayla est totalement perdue, affaiblit mentalement et physiquement par les événements, elle a besoin de soutient, mais certaines personnes pourraient bien en profiter...
Ce second tome permet d'en apprendre encore plus sur l'univers très riche que Myriam Caillonneau a mis en place, chose qui devient absolument incroyable, tout est étroitement lié, rien n'est laissé au hasard, le travail de l'auteure est juste parfait, on se demande d'ailleurs à de nombreuses reprise comment il est possible d'avoir imaginé un univers aussi simple et complexe à la fois.
Les personnages sont toujours aussi intéressants, même si au début j'ai eu un peu de mal avec Nayla, que j'avais préférée dans le premier tome, mais j'ai finis par retrouver la Nayla que j'ai apprécié dans le livre précédent. Si on se passerait bien d'en retrouver certains, on a également envie de se débarrasser certains nouveaux, qui nous hérissent le poil. L'auteure maîtrise parfaitement l'art de nous faire détester certains personnages.
Ces 691 pages sont parfois une dure épreuve émotionnellement, il m'est arrivé de ressentir une haine profonde pour qu'elle se dissipe à la page suivante, et cela pour de nombreuses scènes.
Si vous pensez être épargné par la fin, vous vous trompez, malheureusement, car la fin de ce second tome est à l'image de celle du premier, elle est terrible! Cruelle!
C'est donc un magnifique sans faute pour cette saga à mes yeux! S'il y a bien quelques défauts, comme tous les romans, je ne trouve même pas utile de les mentionner tant les qualités de cette saga prennent le dessus haut la main! En tout cas pour ma part, je ne retiens que les côtés positif de ces romans et j'ai terriblement hâte de lire le troisième tome...
Nayla et son armée verront-t-ils un jour la fin de cette guerre?
Lien : http://les-lectures-de-melan..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AltheaWonderland
  21 mai 2017
Commençons par ce qui a fait que j'ai mis plus longtemps à me plonger dans ce roman que dans le tome 1. Il faut dire que le début de la Rébellion est un peu laborieux et qu'on est donc moins facilement embarqué dans le récit. Il y a beaucoup de flash-backs, qui en eux-même sont forts intéressants puisqu'ils nous offrent un regard éclairé sur le personnage énigmatique de Dem, et cela se ressent donc forcément sur le rythme du récit. J'ai alors eu un peu de difficulté à naviguer la première partie de ma lecture, non pas car ce n'était pas intéressant mais simplement parce que j'avais l'impression de ronger un peu mon frein. Néanmoins une fois cette partie passée, autant vous dire qu'on repart comme en quarante et que l'auteure ne nous laisse pas un moment pour reprendre notre souffle !
Une fois encore l'écriture de Myriam Caillonneau contribue grandement à la réussite de son récit. Elle a vraiment une très grande qualité pour une auteure de SF, elle sait nous simplifier la lecture sans que ce soit au détriment de la profondeur et complexité de son univers ou de ses personnages. Encore une fois je n'ai pas eu de mal à trouver mes marques dans le récit, alors que pourtant ma lecture du premier tome remontait à un certain temps, et j'ai lu la plupart du roman avec beaucoup de rapidité tant j'étais prise dans le flot de l'histoire.
De plus le développement des personnages principaux est tout aussi admirable dans cette suite que dans le premier tome. On peut parfois se sentir très proche d'eux et à d'autres moments être beaucoup plus circonspects, reste qu'en fin de compte on est jamais indifférent et c'est bien là le principal. D'ailleurs si dans le premier tome je m'étais parfois perdue face au nombre de personnages mentionnés, j'ai eu beaucoup moins de mal et j'ai apprécié voir les différents liens se créer ou se briser au fil des pages. L'auteure trouve un très bon équilibre entre les développements de son univers et de ses personnages et le risque de nous perdre par un trop gros flot d'informations d'un côté ou d'un autre est vite écarté.
Ainsi La Rébellion est un second tome qui a une nouvelle fois su me séduire. Si la première partie plus contemplative m'a moins embarquée, j'ai énormément apprécié la suite et me suis très vite reprise au jeu. Les enjeux vécus par les personnages nous captivent et on est jamais au bout de nos peines face aux multiples retournements de situation. Encore une fois on est pris par ce récit et nos certitudes sont baladées par l'auteure pour notre plus grand plaisir (et moi j'ai beau avoir voulu me convaincre que je ne me laisserais plus avoir cette fois, je suis tombée dans tous les pièges et mon petit coeur a bien souffert). Décidément cette trilogie est un vrai diamant brut qui vaut assurément le détour !
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
katlyn
  04 mai 2017
On est heureux de retourner dans cette galaxie, pour vivre la suite de cette quête de liberté. L'histoire de Dem nous laisse en attente, est-il judas ou est il vraiment dans la redemption... cela reste un mystère pour tous. Nayla saura t'elle être au niveau de sa mission...On reste en haleine tout le long du livre. J'adore toujours.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KyonoKyono   07 juillet 2016
Les images de la destruction d'Alima refusaient de laisser Nayla Kaertan en paix. Les morts calcinés, tragiques formes tordues et hurlantes, semblaient lever des mains suppliantes vers elle, l'implorant de les venger. Le sol de la planète s'embrasait sous l'impact des tirs lywar et même depuis l'espace, elle entendait les hurlements des suppliciés. Devant elle, se tenait le responsable de ce génocide, le colonel Devor Milar, appelé la main écarlate de Dieu. Cet homme était un monstre qui méritait mille fois la mort. Cet homme était son ami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaurapassageLaurapassage   20 février 2017
Curieusement, elle se sentait plus forte et plus mature qu'avant. Elle ressentait en elle quelque chose de froid et d'analytique. Son âme était comme trempée dans de l'acier inoxydable et servie par une volonté implacable. Elle était l'Espoir et elle devait affronter cet homme qui se faisait appeler Dieu. Sa mission, sa fonction était de le vaincre et pour y parvenir, tous les moyens seraient bons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaurapassageLaurapassage   20 février 2017
Les larmes coulèrent sans retenue sur ses joues et il cacha son visage dans ses bras, sans comprendre ce qu'il lui arrivait. Ce flux d'émotions l'anéantissait et le brisait. Je ne peux pas vivre ainsi, se dit-il. Je ne veux pas ! Aimer… C'est insupportable !
Commenter  J’apprécie          00
LaurapassageLaurapassage   20 février 2017
- Vous aviez l'air si… triste, si perturbée… Que vous a-t-il dit, si je puis me permettre ? - Rien que la vérité. Que je ne peux pas sauver tout le monde et que pour se débarrasser des coupables, il faut accepter de perdre des innocents.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : prophétieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2216 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre