AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Arthur Greenspan (Traducteur)Thierry Legouix (Traducteur)
EAN : 9782277302384
88 pages
J'ai lu (14/08/1998)
3.41/5   22 notes
Résumé :
Allez ! Debout les gars ! Le train ralentissait. Quelques coups de pied dans le tas... et les clochards étaient éjectés. Impossible de remonter. Le train allait trop vite. Mais lui, le Veinard, tapi dans l'ombre d'un wagon, voulait croire en sa bonne étoile. Un geste maladroit en fit un criminel, errant sur un chemin de croix... Mais le pire, c'était Duke ! Duke et ses fauves ! Le tigre était entré dans la chambre du bébé. Des craquements d'os... Des grognements... ... >Voir plus
Que lire après Le bébé dans le frigidaire et autres nouvellesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cela faisait une éternité que je n'avais pas lu de Cain. Pour mes retrouvailles avec ce maître du noir, j'ai opté pour ce petit recueil qui regroupe 5 nouvelles.

« le bébé dans le frigidaire », la nouvelle qui donne son titre au recueil, lance les hostilités de belle façon. Ce récit très bien troussé est un régal d'humour acide. La construction est remarquable et l'intrigue assez inattendue.
Dans « Pastorale », 2ème nouvelle du recueil, on retrouve des éléments classiques du noir en général et de Cain en particulier. En effet, la postérité de Cain est grandement due à ses personnages de femmes fatales. S'il n'a pas créé cette figure, il l'a clairement hissé au niveau d'archétype. Quand on pense Femme Fatale, difficile de ne pas avoir en tête la Cora du « facteur sonne toujours deux fois » (pour la version ciné, Lana Turner est la meilleure) ou la Phyllis de « Assurance sur la mort » (magistralement incarnée par Barbara Stanwick). On retrouve cet archétype féminin dans la nouvelle ainsi que la thématique, récurrente chez Cain, de la fatalité à laquelle on ne peut échapper.
Le hasard malheureux est encore au centre de la 3ème nouvelle intitulée « En route vers la gloire ». Cette histoire de taulard et d'évasion est très bonne également. Bien mené, parfaitement rythmé, ce récit est très plaisant.
J'ai été bien moins convaincue par « la prise de Montfaucon ». Ce n'est pas une mauvaise nouvelle mais je trouve qu'elle n'avait pas vraiment sa place dans le recueil. S'il s'agit bien d'un récit noir par sa tonalité, le contexte est tellement différent des autres nouvelles (la 1ère guerre mondiale, en France) que j'ai trouvé que ça détonnait trop avec le reste du recueil. Si cette nouvelle est plutôt intéressante par bien des aspects, elle ne m'a pas séduite.
Le recueil se clôt sur « le veinard », sans doute la nouvelle que j'ai le plus aimée. En la lisant, j'ai beaucoup pensé au film « l'empereur du nord » de Robert Aldrich, avec Lee Marvin, Ernest Borgnine et Keith Carradine (quel casting !), que j'ai vu récemment. Je sais bien que le film s'inspire d'un récit de London (qu'il faudrait d'ailleurs absolument que je lise) mais j'ai tout de même retrouvé dans la nouvelle de Cain ce même univers des hobos et leurs liens si particuliers avec les trains.

Renouer avec James M. Cain avec ce recueil m'a procuré beaucoup de plaisir. Je conseille vivement cette lecture aux amateurs de noir classique.
Commenter  J’apprécie          350
5 nouvelles de James Mac Cain écrites entre 1928 et 1932, avant qu'il ne soit l'auteur reconnu du facteur sonne toujours deux fois et de Sérénade (écrits en 1934 et 1936).
5 portraits de beautiful losers comme dirait L Cohen.
Duke, le garagiste restaurateur, se prend pour un dompteur de fauves mais il est dompté par sa femme Lura sous le regard guoguenard de son employé.
Burbie ne sait pas tenir sa langue ce qui le conduit direct en prison, mais au passage il aura profité des faveurs de la belle Lida.
Red Conley saura-t-il profiter de sa seconde chance après s'être évadé. Vous avez compris que non, bien sûr.
Pendant la première guerre mondiale, une estafette applique intelligemment les ordres de ses supérieurs, mais cela ne lui rapportera rien et c'est son copain Shep qui va se voir décoré.
Dans les trains de marchandises, les hobos ne sont pas à la fête. Surtout pas Ben Fuller qui a le chic pour se faire repérer par les inspecteurs.
5 nouvelles ciselées avec ce style inimitable qui restitue la gouaille de ceux qui n'ont jamais rien à perdre.
Un détail, la 4ème de couverture annonce 6 nouvelles alors qu'il n'y en a que 5.
Comme quoi on ne peut faire confiance à personne en ce bas monde.
De la même façon, les incipits des 5 nouvelles incitent à la méfiance :
"On venait de m'envoyer à la cuisine pour servir la bouffe des gardiens, pas celle des taulards comme on l'a dit à la radio."
"Ouais, bien sûr qu'y z'en ont parlé dans les journaux, de l'histoire qu'est arrivée chez nous, l'été dernier. Mais y z'ont tout mélangé, une vraie salade russe (...)"
Une lecture de canicule....appréciable



Lien : https://camalonga.wordpress...
Commenter  J’apprécie          270
Un receuil de cinq nouvelles de la part de James M. Cain écrites entre les années 20 et les années 30. Bien tournées, on passe d'un pompiste amateur d'animaux sauvages à un vagabond assassin malgré lui, d'un couple adultère voulant se débarasser du mari ou d'un évadé de prison. Une seule ne se passe pas aux Etats-Unis mais en France lors de la première guerre mondiale. On est tout de suite plongé dans l'atmosphère de l'amérique de l'entre deux guerres et on suit avec plaisir les aventures de ces personnes ordinaires.
Commenter  J’apprécie          50
Difficile de retrouver la patte de James M. Cain dans ces nouvelles qui semblent pour la plupart "datées".
Il faut savoir que certaines furent écrites avant guerre et les autres juste après.

Le bébé dans le frigidaire reste cependant la meilleure histoire de ce court recueil.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
-Le regard humain, c'est tout. Un tigre, ça lui fout la trouille. Et si tu sais t'y prendre, tu t'arrangeras pour que ça lui foute toujours la trouille. Moi, j'ai besoin que de ça, de mon regard. Mais, bien sûr, j'prends quand même l'attirail, au cas où...
-Eh ben moi, mon vieux, si on m'donnais à choisir entre l'oeil humain et un tigre du Bengale, pour dire lequel me fout le plus la trouille, votre fameux oeil, j'vous le pocherais à tous les coups ! Et si j'étais vous, je le laisserais tranquille, ce matou !
Commenter  J’apprécie          30

Videos de James M. Cain (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James M. Cain
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de cœur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 21 juin 2019 :
Journal d'un écrivain de Virginia Woolf aux éditions 10-18 9782264030504
Le cahier de recettes de Jacky Durand aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146941-...
Ne fais confiance à personne de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/116455-...
Un employé modèle de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15128-r...
Chez les heureux du monde de Edith Wharton, Frédéric Vitoux aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=p...
Je suis le carnet de Dora Maar de Brigitte Benkemoun aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1001840...
Mildred Pierce James M. Cain (Auteur) Livre avec un DVD aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=p...
Un bref désir d'éternité de Didier Le Pêcheur aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/136546-...
Bad Man de Dathan Auerbach et Nathalie Peronny aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/142091-...
Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill et Mathilde Bach aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/122638-...
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoi... (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (65) Voir plus



Quiz Voir plus

Mildred Pierce, roman de James M. Cain

"Mildred Pierce" est-il paru avant ou après l'autre succès de James M. Cain, "Le facteur sonne toujours deux fois" ?

Avant
Après

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Mildred Pierce de James M. CainCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..