AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290089605
Éditeur : J'ai Lu (04/06/2014)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 157 notes)
Résumé :
Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c’est dans la société de décoration d’intérieur qu’elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau plus gros client, le très entêté et séduisant M. Muf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  26 juin 2014
La romance, c'est pas mon truc. Et encore plus quand elles sont contemporaines et à tendance érotique. Voilà une entrée en matière qui n'augure rien de bon et qui pose la question de la raison de cette lecture... pourquoi lire un genre qu'on n'apprécie généralement pas ? Parce que généralement ne veut pas dire toujours et surtout parce que Georgia Caldera. Découverte grâce au premier tome de ses Larmes rouges, l'auteure avait su me convaincre et me charmer grâce à son imaginaire et à son style ; si une personne pouvait me faire changer d'avis sur les romances, c'était bien elle.
J'en ai discuté avec elle aux Imaginales, lui disant que je n'étais pas vraiment le public cible mais que je voulais tout de même tester, lui faisant confiance pour me faire apprécier ses personnages et leurs aventures. Et j'ai bien fait ! J'ai dévoré la première moitié, complètement sous le charme et si la seconde partie a un peu atténué mon enthousiasme, je garde tout de même une excellente impression de ma lecture. Georgia Caldera ne m'a pas réconciliée avec le genre mais grâce à elle, j'irai dorénavant plus volontiers vers la romance... ou au moins, moins à reculons !
Ce que je reproche souvent aux romances, c'est le manque de relief des personnages et le côté stéréotypé de ceux-ci. La jeune fille innocente et un peu naïve qui tombe dans les bras du bad boy friqué qui, derrière l'excuse de l'enfance (adolescence) traumatisante adopte un comportement d'adulte pour le moins particulier (en gros, il fait la gueule la plupart du temps, il est jaloux et particulièrement possessif). Mais bien sûr, l'arrivée de la belle dans sa vie va lui adoucir le coeur, le faire sourire et gommer ses problèmes psychiatriques. le fantasme de la Belle et la Bête, de la Sauveuse ou que sais-je encore... sauf que, concrètement, tu peux lire toutes les romances que tu veux pour tenter de t'en convaincre, mais un bad boy dépressif dans la vraie vie, ça ne change pas pour tes beaux yeux et au quotidien, c'est vachement moins fun que dans les bouquins !
Bref. Tout ce blabla pour dire que la jolie ingénue versus le riche bad boy, ça m'horripile. Mais heureusement, Georgia Caldera nous évite la majorité de ces lieux communs et on ne peut que la remercier !
Scarlett l'héroïne, pour commencer, change des jeunes femmes qu'on peut généralement suivre. Avec sa taille 42 largement assumée, elle fait son petit bout de chemin. C'est une jeune femme normale avec ses blessures et ses attentes, une personne qui pourrait être une amie ou même un peu (beaucoup) de la lectrice que je suis. Avec Scarlett ça a donc très rapidement roulé et je me suis très vite attachée à elle. J'atténue un peu en précisant qu'au fil du roman, elle a parfois eu des réactions que je n'ai pas comprises ou qui ont légèrement pu m'agacer. Mais on est loin de l'exaspération généralement ressentie en présence des héroïnes du genre.
J'ai eu un peu plus de mal avec Aidan que j'ai trouvé un poil trop changeant dans son humeur et parfois trop dominateur. Encore une fois, je temporise le propos en précisant que, malgré tout, son comportement reste compréhensible (et vraisemblable) et il n'est pas dénué de charme. Trop envahissant et "j'ai décidé donc c'est comme ça !" pour moi, mais je peux comprendre qu'il séduise un grand nombre de lectrices.
Globalement, les personnages m'ont plu, c'est quasiment une réussite. le bémol que j'apporterai réside dans leur relation qui, plutôt bien développée et à l'évolution vraisemblable, m'a malheureusement semblé partir un peu trop facilement vers le sexe. C'est bien simple, dès que ces deux-là se voient, ils ne peuvent pas s'empêcher de se sauter dessus (du moins, une fois la première fois consommée) et c'est parti pour les orgasmes multiples et répétés. La surenchère de parties de jambes en l'air, juste pour dire de mettre des scènes du genre afin de vendre davantage, ça m'ennuie un peu.
Quelques scènes de sexe, c'est bien, à chaque fois que les deux héros sont ensemble, c'est trop. Ils sont heureux de se voir, hop ! Ils se disputent et doivent se réconcilier, hop ! Il fait trop froid, hop ! Ils s'ennuient, hop ! Un couple ce n'est pas forcément juste ça (ou alors je me fourvoie ?)... et si les premières fois pouvaient faire frissonner les lectrices, au bout de cinq, huit, dix... c'est trop répétitif et ça lasse plus qu'autre chose.
Lassée, j'ai fini par l'être dans la dernière centaine de pages. J'ai dévoré la première moitié, curieuse d'en apprendre plus sur les secrets de nos héros (même s'ils n'ont rien d'hyper original, ça marche assez bien) et curieuse de découvrir l'évolution de leur relation mais au bout d'un moment, le jeu du chat et de la souris, et les disputes qui se résolvent par le passage obligé dans le lit... mais ça lasse (oui, je l'ai déjà dit !). A mon avis, une centaine de pages en moins aurait permis d'éliminer les passages répétitifs et donc les longueurs qui alourdissent et freinent un peu le rythme de lecture.
Je me répète mais vraiment, j'ai adoré la première moitié du texte. Même si l'intrigue est courue d'avance (mais d'un côté, quand on lit une romance on sait parfaitement que les deux héros vont finir ensemble, quel que soit le chemin emprunté pour en arriver au happy end !), ça fonctionne vraiment bien. Les personnages creusés et originaux (surtout l'héroïne), donnent envie de suivre leurs aventures ; leurs premières confrontations sont assez amusantes et savoureuses, on s'attache à eux et on a envie de savoir comment ils réussiront à finir ensemble. Vraiment, un démarrage et un intérêt accru... jusqu'au trop nombreux "je t'aime, moi non plus". Aidan est alors descendu d'un cran dans mon intérêt (avec en réaction à ses scènes répétées de jalousie infondée "Mais il comprend rien ! Il le fait exprès ou quoi ?!") et, comble de l'horreur, Scarlett a commencé à m'agacer. J'ai même été assez déçue par les dernières scènes faisant suite à une grosse dispute... tout est finalement rapidement pardonné et accepté et ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. La conclusion était prévue dès le commencement, mais la façon d'en arriver là est un poil décevante.
Cela dit, je tiens à souligner un autre point positif (parce qu'il y en a plus que de négatifs) : le style de Georgia Caldera. J'avais déjà eu l'occasion de le découvrir et de l'apprécier pendant ma lecture du premier tome des Larmes rouges et j'ai à nouveau pris plaisir à le parcourir ici. Les deux textes sont différents (mais le fond l'est tout autant !) mais le soin apporté aux phrases reste le même.
Ici, le langage est plus actuel, plus dynamique aussi mais on ne tombe pas non plus dans l'oralisant un peu simpliste bourré de dialogues sans intérêt. Non, pas du tout. Des dialogues il y en a c'est sûr mais il y a également beaucoup de descriptions pour permettre aux lecteurs de se mettre en situation. Et ce n'est pas difficile de s'imaginer les scènes ! C'est de la romance contemporaine donc on est d'accord, vous n'ouvrez pas un texte hautement littéraire... malgré tout, comparé à ce que j'ai pu lire d'autres dans le genre, Hors de portée c'est plutôt du "haut de gamme".
Après une première moitié qui m'a vraiment fascinée et transportée, le côté excessif et passionné des deux amoureux et leur jeu du chat et de la souris ont fini par me lasser. A mon avis, une centaine de pages en moins aurait permis d'éviter les répétitions et donc les longueurs fastidieuses. Malgré tout, j'ai refermé ce livre avec une impression positive. Hors de portée est une des rares romances contemporaines à avoir su me convaincre assez pour que je m'attache à son héroïne et pour que je dévore quelques centaines de ses pages... ce n'est pas parfait mais c'est déjà pas si mal et c'était pas gagné avec moi !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Yumiko
  28 septembre 2014
Si vous me suivez un peu, vous devez savoir qu'à la base moi et la romance (pour autant qu'elle ne soit pas paranormale) cela fait deux. Cela ne m'empêche pas de lire des livres de ce genre assez régulièrement et parfois d'y trouver réellement mon compte (je pense par exemple à la série Lucky Harbor que j'adore). Pourtant, bien souvent, ce n'est pas le cas car je suis assez pénible avec ces livres-là. Mais comme l'auteur me l'a si bien vendu lors d'un salon et que ma copinaute avait prévu de le lire, j'ai tenté l'aventure! Si je ne suis pas complètement convaincue (oui oui je suis pénible je vous l'ai dit), j'ai quand même passé un moment agréable avec Aidan et Scarlett.
Je dois dire que le synopsis de départ m'a enchantée. J'imaginais déjà bien les explosions possible entre les deux personnages et je me régalais d'avance. Si j'ai été largement servie par leurs côtés explosifs et entêtés (oui parce qu'il faut admettre qu'ils le sont fortement tous les deux), je dois aussi admettre que cela a fini par un peu m'énerver au fil du roman. J'adore vraiment quand les personnages avancent - reculent, que leur relation est envenimée par des malentendus ou des non-dits, je trouve que cela amène du piquant, mais si cela devient trop récurrent et que cet élément prend toute la place dans l'histoire comme ici, je trouve que cela perd un peu de son mordant et donne juste envie de frapper les personnages (non non je ne suis pas adepte de la violence à la base, je vous jure).
Malgré tout la sauce prend vraiment bien. Aidan est intrigant, sombre avec de nombreux secrets qui nous sont dévoilés au fil des pages. Ses sautes d'humeur sont nombreuses ce qui désarçonne grandement notre chère Scarlett qui ne sait pas toujours comment s'y prendre. Pourtant, elle est aussi championne dans cette même catégorie (si on enlève le côté sombre cela dit), alors autant dire qu'ils ont beaucoup de peine à avancer, à se faire confiance et surtout, ô malheur, à se comprendre...
Je dois admettre que je me suis plus fortement attachée à Aidan et cela n'a rien à voir avec le fait que ce soit l'homme de l'histoire. C'est juste que Scarlett a vraiment un caractère et des attitudes qui m'ont passablement énervée. du coup, difficile de m'attacher à elle... Mais heureusement, elle évolue plutôt bien durant l'histoire, devenant plus mature et plus réfléchie, et j'ai fini par l'apprécier un peu plus.
Alors que dire au final de cette romance? Les personnages sont charismatiques, leur relation explosive et du coup le livre se lit assez rapidement. le bémol pour moi (outre certains traits de caractères que j'ai eu de la peine à apprécier, mais ça c'est personnel et subjectif), c'est qu'à côté des avancées et retours en arrière des protagonistes et des scènes plus sensuelles (qui sont très bien décrites soit dit en passant), il ne se passe pas grand chose, pour mon plus grand désarroi. Il y a bien un peu d'intrigue familiale avec Aidan, mais à part ça... du coup, les moments où notre couple n'était pas ensemble je me suis un peu ennuyée... Heureusement cela ne durait jamais bien longtemps!
En bref, cette romance est bien sympathique et devrait pouvoir charmer les lectrices du genre. Si je n'ai pas tout apprécié, je me suis bien amusée quand même durant cette lecture et je la conseille à celles et ceux qui souhaitent rencontrer Scarlett et Aidan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
livrevie
  15 juillet 2014
Mise en contexte de cette chronique:
Ma chambre. Moi, à genoux, les coudes appuyés sur mon lit, les mains devant moi en signe de prière. Mes yeux sont clos. Je demande pénitence.
Moi : -Dieux-de-la-Terre-et-du-Ciel-et-des-Océans, punissez-moi parce qu'hier j'ai fauté.
Silence...
Moi : -Eh oh... Dieux-de-la-Terre-et-du-ciel-et-des-Océans, vous êtes-là ? Parce que j'ai vraiment fauté hier...
Voix caverneuse, les Dieux-de-la-Terre-et-du-ciel-et-des-Océans me font le grand honneur de me répondre. Mon pêché est vraiment de taille :- Nous t'écoutons, ma fille, quelle est ta faute?
Moi : -Hier, je n'ai pas pu m'arrêter de lire...
Dieux-de-la-Terre-et-du-ciel-et-des-trucs-liquides : -En voilà un gros problème...
Moi : -Et en plus c'était de la romance.
Dieux-du-monde-marron-bleu-et-re-bleu (raclement de gorge gêné) : -Ouille, oui, c'est vraiment embêtant.
Moi, essuyant les gouttes de sueur qui perlent sur mon front : -C'était comme une drogue, une page, après une autre, et encore une autre... La moitié du livre déjà, plus qu'1/3, oh, allez, je le finis, parce que je n'en aurai plus beaucoup pour demain sinon, et paf... 1h 30 du matin...
Dieux-de-tout-ce-qui-marche-et-vole-et-nage : -C'est vraiment, vraiment très embêtant...(Nouveau raclement de gorge, d'une voix un peu plus basse, presque dans la confidence) Mais c'était bien au moins ?
Moi, dans un long soupir : -Oh oui, c'était bien. Un peu agaçant au début à cause de la narration à la 3ème personne qui était un peu trop oralisée, mais on s'y fait. Et puis, il y avait ce prénom aussi, Scarlett, mais c'est quoi ça... Mais elle est sympa... Et bon, à côté de ça, il y avait Aidan et son côté ébranlé... Et ses cheveux ébouriffés...(Grand soupir) Et puis pas trop de sexe, juste ce qu'il fallait pour pimenter un peu... Et plein de sentiments...
Dieux-des-griffes-des-plumes-et-des-écailles. : -Nous voyons... Effectivement, la faute est grave... Surtout le côté addictif...
Moi, me frottant mes genoux douloureux, j'aurais dû mettre un coussin dessous :- Oh oui, parce que maintenant que c'est fini, je me sens abandonnée...Il me faut faire pénitence...
Dieux-de-tous-les-trucs-du-monde :- Bon, nous te pardonnons ces errances, tu n'es pas seule fautive. Pour ton châtiment, tu nous liras un livre sérieux, là, maintenant... Plus de romance du tout pendant le temps du sevrage... Et tu nous donneras les titres des derniers romans qui t'ont empêchée de dormir, pour qu'on les mette sur la liste-noire-des-livres-interdits..
Moi, la tête baissée humblement, essayant de ne pas avaler les poils du chat qui a entrepris de se frotter contre mon visage : -Oui, Grands-Dieux-de-tous-les-machins-de-la-Terre.
Dieux-de-tous-les-machins-de-la-Terre : -Avant de te relever, rappelle-nous qui est l'auteure ? Parce qu'elle est autant fautive que toi, si ce n'est plus. Tu n'es qu'une victime.
Moi, arquant un sourcil, pinçant les lèvres : -Georgia Caldera, mais ne soyez pas trop durs avec elle, c'est quand même bien ce qu'elle fait...
Un des Dieux aux autres : -Vous notez bien, hein ?
A moi, assez expéditif : -Bon, nous te pardonnons. Dors bien...
Aux autres, d'une voix feutrée : -Quelqu'un l'a dans sa bibliothèque et pourrait me le prêter ?
Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          145
Thychat
  29 juin 2014
J'entends parler de Georgia Caldera depuis pas mal de temps, mais sa romance fantastique présentant quelques passages glauques et gores m'en ont toujours un peu fait redouter la lecture (oui, bon, je suis une trouillarde quoi ! :p) Alors, quand j'ai vu que son nouveau roman faisait l'objet d'une romance contemporaine, j'ai voulu me jeter dessus. Bon, j'ai été devancée par Nanne (des lectures de Nanne) qui me l'a offert, sans que j'aie quoi que ce soit à dire, mais je la remercie du fond du coeur, parce que cette lecture a été un gros coup de coeur pour moi, et ça faisait une éternité que ça ne m'était pas arrivé.
Scarlette est une jeune femme attachante que nous découvrons à travers la plume dynamique, fluide et terriblement addictive de Georgia Caldera. Une plume magnifique, en somme, qui contient beaucoup de notes d'humour. Un personnage féminin qui, au premier abord, parait un peu perdu et désespéré de trouver sa moitié, malgré ses quelques rencontres qui ne mènent nulle part (à cause d'elle, puisqu'elle prend la poudre d'escampette à chaque fois) C'est là qu'on commence à s'apercevoir que cette façade désinvolte cache en réalité des failles. Mais à ce stade, le lecteur est loin de se douter de la gravité des choses (ne vous imaginez pas le pire non plus, lol).
Si tout le monde est passé par un chagrin d'amour (et le premier fait toujours extrêmement mal, puisqu'on se demande pourquoi on souffre autant après avoir éprouvé tant de bonheur) certains arrivent à tourner la page et d'autres en restent marqués à vie… Ce qui est le cas de Scarlette qui va, une nouvelle fois, être confrontée, bien malgré elle, à cet homme qu'elle avait tout fait pour oublier. Mais je vous rassure, il n'est pas l'objet de la romance (et je ne vous en dirais pas plus, à vous de le découvrir ! :p)
Nous avons, ensuite, le personnage d'Aidan qui montre parfois une partie de sa personnalité qui pourrait en faire flipper plus d'une puisqu'il a l'air d'être instable à certains moments. Mais la passion est un sentiment incontrôlable. Je me suis souvent imaginée à la place de Scarlette et même si je comprenais Aidan, j'aurais probablement un peu flippé. Cet homme présente bien plus de failles que Scarlette. Même s'il a manqué à cette dernière un père ou une figure paternelle pour l'aider à se construire à partir de l'adolescence, Aidan, lui, n'a presque rien eu. Bien qu'il vive au sein d'une famille, il a été seul toute sa vie, ne pouvant s'ouvrir à aucun proche et finissant par se renfermer sur lui-même, emprisonnant son mal-être pendant des années. Mais encore une fois je ne vous en dirais pas plus.
Tout ça pour dire que la psychologie des personnages est fouillée avec minutie et les différentes facettes de leur personnalité sont incroyablement réalistes. Georgia Caldera fait partie de ces rares auteurs capables de créer des personnages qu'on croirait réels.
En plus d'avoir une plume absolument magnifique, elle sait nous faire vivre des situations particulièrement émouvantes et poignantes, sans oublier, sensuelles (sans aucune vulgarité, bien au contraire). La romance contemporaine qu'elle nous présente a su renouveler le genre, avec une touche d'originalité là où il y aurait pu y avoir quelques clichés.
En résumé, une histoire terriblement addictive qui vous fera ressentir tout un tas d'émotions, et des réactions criantes de vérité. Un gros coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Colombedelesperance
  13 février 2017
Parlons peu (ou pas), mais parlons surtout bien d'une romance que j'ai dévorée en deux jours. Cela faisait un moment que je n'étais plus tombée sur un bouquin qui m'empêche de bosser à force d'addiction !
Scarlett n'a pas confiance en la gent masculine. Si elle offre leur chance à quelques hommes parfois, elle est incapable de passer une nuit entière avec l'un d'eux. Jamais. Son seul engagement est professionnel, puisqu'elle dirige avec sa cousine une boite de décoration d'intérieur, dans laquelle elle se plaît beaucoup. Néanmoins, c'est par ce biais qu'elle va rencontrer Aidan Stern, un homme qui va complètement révolutionner sa vie, ses pensées… mais pourra-t-il la faire changer ?
Moi qui avais tellement aimé l'histoire de Sonia et Axel, j'ai largement profité de la promotion Amazon pour l'ebook de Hors de portée ! Et je pense sincèrement que j'ai bien fait, parce que si j'ai quelques ombres au tableau, l'ensemble est très positif ! L'histoire m'a transportée du début à la fin !
Dès le départ, on s'accroche à Scarlett, qui essaie de se montrer forte, fait de mauvais choix avec les hommes et est persuadée qu'elle ne trouvera jamais l'amour de sa vie. Sa sensibilité nous touche rapidement, parce que si elle se soumet à cette sorte de fatalité, elle n'en reste pas moins pleine de ressource et de caractère. Même face à Aidan, bien qu'elle soit souvent désemparée, elle saura lui présenter quelques facettes de sa personnalité plutôt forte !
À dire vrai, comme dans Hors de question et Hors de contrôle, nous rencontrons un couple formé de personnages intrigants, avec un vrai passé peu évident derrière eux, fascinants par leur relation et par leurs caractères atypiques. Aidan intrigue dès le départ, et produit chez la lectrice autant d'attirance et de fascination que parfois d'inquiétudes et de doutes. Aidan et Scarlett forment tous deux un ensemble dont l'alchimie est évidente dès les premières lignes de leur rencontre. Sauf que le reste est loin d'être évident, et c'est là que ça devient compliqué pour nous de lâcher le roman.
Personnellement, j'avoue que la relation de couple m'a franchement accrochée. Je voulais savoir comment ça se déroulerait, quel parcours s'effectuerait pour les deux, bref, j'étais à fond dans leur histoire. Aidan m'a parfois inquiétée et presque effrayée, tout comme Scarlett, et pourtant, Georgia Caldera parvient à nous faire comprendre que ces extrêmes atteints sont plutôt des mouvements passionnés et désespérés. Je ne dis pas que je voudrais un chéri comme ça, mais là, en l'occurrence, je suis restée fascinée par le duo.
En revanche (et je sais que les habitués de mes chroniques sauront de suite ce que je vais aborder), l'érotisme du roman m'a vraiment paru trop. Je n'ai rien contre des montées de température, et s'il y a des scènes plus explicites, mais là, pour moi, c'était sincèrement trop. Entre la magie de la plume de Georgia Caldera, qui met autant son lecteur (ou sa lectrice) que ses personnages à vif concernant les sentiments, et les scènes trop détaillées, j'avoue que j'ai fini par ressentir un malaise certain. Cela n'a rien enlevé à la beauté et à l'unicité de l'histoire d'amour que je dévorais, mais j'avoue que j'ai survolé un certain nombre de pages. C'était trop gênant pour moi. Après, j'aurais pu me renseigner plus avant sur la nature du roman, mais ma curiosité a été la plus forte, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même.
Cela dit, comme je l'ai dit, si je ressors de cette lecture avec ce malaise dû aux scènes érotiques trop présentes pour moi, l'histoire d'amour en elle-même m'a comblée. L'histoire va vite, et pourtant nous avons l'impression que l'auteur prend son temps pour développer les sentiments et ses idées. Son intrigue ne ressemble nullement à de la va-vite ! C'est franchement appréciable, et encore une fois, cela suppose un véritable travail des personnages et de leurs caractères, qui sont juste incroyables.
En plongeant dans Hors de portée, Georgia Caldera nous offre une palette d'émotions violentes mais très belles. Sa plume est très fluide, addictive et tout nous paraît d'une couleur vive. On ne peut pas rester indifférent, du moins, chez moi, c'est difficile. Elle sait capturer la pensée et les difficultés de ses personnages avec quelques mots justes, et c'est passionnant ! Sans compter que les temps morts n'existent pas vraiment, entre ces pages, ce qui est aussi un gros avantage.
De plus, comme dans Hors de question, les personnages portent des fardeaux compliqués. Leur passé n'est pas fait de bouquets de roses, et j'ai apprécié la manière dont tout était abordé, même si au final, il est passé sous silence quelques petites choses du côté de Scarlett. On prend ça pour une pudeur de la douleur, en quelque sorte, mais j'avoue que j'aurais voulu en savoir un peu plus. Cela dit, il y avait déjà bien assez à traiter en dehors de ça !
Concernant les valeurs de cette incroyable histoire d'amour, on pourrait dire que l'amour surpasse tout, les craintes, en premier. Si Aidan est parfois presque violent, son amour le rend touchant. Un peu flippant, mais touchant. On parle aussi de rédemption par l'amour, d'envie de devenir meilleur… et de faire face à ses problèmes. On ne peut pas fuir éternellement. Et puis, si la violence est présente, elle n'est jamais dirigée envers l'objet de l'amour, et pour ça, je trouve ça très beau, vraiment comme si l'amour était la lumière qui chasse les ténèbres. Je plussoie à 2000% !
En conclusion, Hors de portée est passé non loin du coup de coeur. Les scènes beaucoup trop érotiques pour moi ont généré un malaise que je ne parviens pas tout à fait à surmonter. Cela dit, l'histoire de Scarlett et Aidan a ravi le coeur de la romantique que je suis. Ils sont atypiques mais leur alchimie est si belle, même si leur parcours est loin d'être évident. L'intrigue tissée par Georgia Caldera ne manquera pas de fasciner d'autres personnes encore après moi ! Cette auteure a un don pour mettre les émotions de ses personnages et de ses lecteurs à fleur de peau, c'est assez incroyable !
Ce sera donc un 17/20 pour moi ! Et je le conseille, évidemment ! Avec un petit avertissement pour les scènes explicites ;)
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
OdlagOdlag   27 janvier 2015
Sans qu'elle y réfléchisse davantage, Scarlett se retrouva devant la porte, prête à s'échapper.
Bien sûr, sa spécialité.
Parce qu'elle ne savait pas réagir autrement. Parce que cette fois, cela dépassait - et de très loin ! - ce qu'elle était en mesure de gérer.
Il fallait croire que c'était dans sa nature, après tout.
Elle ne portait ni chaussures ni sous-vêtements, et avait seulement sur le dos sa robe dont la fermeture béait, et pourtant, elle tourna la poignée, s'apprêtant à détaler à toutes jambes.
Mais elle était fermée à clef. Et de clef sur la serrure, il n'y avait plus. Elles avaient tout bonnement... disparu !
Merde alors, elle était prise au piège ?!
Le plafonnier s'alluma subitement et elle hoqueta dans un sursaut de frayeur, pivotant brusquement, pour se retrouver face à Aidan. Debout, à l'autre bout de l'entrée, à demi nu, ne portant que son boxer noir. L'air à la fois furieux et déçu.
- Que fais-tu ? articula-t-il en fronçant les sourcils, un pli douloureux se creusant entre eux.
- Qu'est-ce que... où sont les clefs ? cafouilla-t-elle. Pourquoi... tu m'as enfermée ?
[...]
- Je craignais que tu ne fasses exactement ce que tu es en train de faire.
Parce qu'il savait qu'elle était ainsi, qu'il lisait en elle mieux que quiconque. Et qu'il lui imposait ses choix à lui. Qu'il était prêt à cacher ses clefs pour s'assurer qu'elle ne puisse le fuir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2014
D'habitude, je ne sors avec personne. Je me contente seulement de profiter de temps à autre des occasions qui s'offrent à moi, toutefois c'est loin d'être réellement à mon goût, ni véritablement satisfaisant. Tu es la première femme que j'essaie... non, que je m'efforce, ce serait plus juste, de séduire... Et je dois m'y prendre comme un manche. Parce que j'ai beau faire mon possible, le résultat, je le crains, c'est que je suis toujours en train de ramer aussi misérablement qu'un galérien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
dedansodedanso   22 juin 2014
Scarlett comprit subitement ce qu'avait essayé de lui expliquer sa cousine. La passion flirtait forcément avec le déraisonnable, la folie. C'était ainsi. Ces mots, même si Aidan ne faisait que répéter ce qu'elle lui avait affirmé un peu plus tôt, dans un contexte bien particulier, elle les aurait jugés angoissants quelques jours encore auparavant. Entendre quelqu'un dire qu'elle lui appartenait aurait été aussi inconcevable que terrifiant. Cependant, en cet instant, elle les trouvait juste merveilleux, si doux à son oreille. Si doux pour son coeur blessé également.
Peut-être même ne l'était-il plus désormais. Cicatrisé, définitivement. Grâce à lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   10 juin 2014
Cette sensation, celle d'être totalement mise à nu, son âme livrée à cet homme aux yeux si singuliers, était à la fois délicieuse et extrêmement dérangeante... voire dangereuse. Ce moment, aussi curieux que ça puisse paraître, était peut-être le plus intime qu'elle ait partagé avec quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          50
Milka2bMilka2b   04 février 2015
— Et comment va… Romain ?
Voilà, elle l’avait fait.
Elle avait prononcé son nom à haute voix, sans pour autant bloquer sa respiration. Le savoir-vivre exigeait qu’elle pose au moins la question. Même si elle espérait secrètement que la réponse mentionnerait l’un des sept cercles de l’enfer ainsi qu’une cuisson de type rôti.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Georgia Caldera (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georgia Caldera
À l'occasion de la sortie de son nouveau roman "Hors de question" aux éditions Pygmalion, Georgia Caldera vous fait quelques confidences sur la genèse de son livre.
"Hors de question" de Georgia Caldera, le 11 mai 2016 aux éditions Pygmalion
Retrouvez-nous sur les réseaux : Page Facebook : https://www.facebook.com/ed.Pygmalion/ Twitter : @ed_Pygmalion Instagram : @ed_Pygmalion Spotify : ed_pygmalion
Georgia Caldera : Site : http://www.georgiacaldera.com/ Blog : http://www.lafilleauxcheveuxbleus.com/ Facebook : https://www.facebook.com/georgia.caldera
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2636 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .