AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229014794X
Éditeur : J'ai Lu (07/06/2017)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 82 notes)
Résumé :
Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
Vidia
  02 février 2018
Attention spoiler
Voilà un bouquin qui aura suscité pas mal de réactions de ma part. Même en écrivant cet avis, j'ignore encore vraiment quoi en penser. S'il s'agit d'un coup de coeur ou non, si j'ai adoré ou si je suis déçue. C'est paradoxal, vraiment très bizarre.
Dès, je n'étais pas convaincu de lire cet ebook donné par une amie qui n'avait pas apprécié le début et s'était donc arrêtée. J'avais déjà essayé les romances de cet auteure, n'aimait pas du tout Hors de portée. J'ai découvert la plume de Caldera grâce à un univers fantastique, paranormale, et je n'avais pas retrouvé la magique de ses mots dans une romance contemporaine. Alors lire du New Adult... c'était pour moi pas vraiment envisageable.
Force des choses, coup du destin peu importe, je me suis retrouvée à lire les premières pages par un drôle de hasard. Pour la faire courte, étant alitée suite à une opération, j'ai emmené ma tablette à l'hôpital, réalisant amèrement que c'était dedans le seul livre que je n'avais pas encore lu.
J'ai donc commencé ma lecture avec un a priori et un jugement déjà négatif. Pourtant, dès les premières phrases – bien que parfois a mon grand regret trop riche en mot ( oui oui j'ose le dire ) - j'ai été transportée dans l'univers réaliste du roman.
Dès les premières pages, la personnalité d'Emma a trouvé un certain écho en moi. Et justement ce qui m'a le plus chagriné ou touché ( je l'ignore ) c'est cette ressemblance. Emma est une jeune femme complexée par son poids, étant la risée de ses camarades. Hors ayant été moi-même une victime de harcèlement parfois physique au point de faire des dépressions, de fuguer pour échapper à tout ça, je trouve ses réactions et comportement disproportionnés face au «  peu » d'humiliation qu'elle a essuyé. Un approfondissement aurait été nécessaire, d'autres exemples pour vraiment comprendre ce malaise constant, cette douleur qui vrille le ventre dès que la foule se referme autour d'elle. Emma est un subtile mélange d'innocence, de timidité, de fêlure mais également de force et de cruauté parfois dans ses agissements. Face à Louis, elle est capable de faire ressortir des aspects mordant, déterminé de sa personnalité alors que face aux autres, elle est une petite souris effrayée de tout, lassant parfois ma lecture. Je comprends parfaitement certaines réactions d'Emma mais j'avais pourtant envie de la secouer. Parfois vouloir s'effacer attire justement encore plus l'attention de autres qui voient justement la faille pour s'engouffrer dedans. Dans ce premier tome nous apprenons aussi la mort de la soeur d'Emma, une déchirure dans son âme, une marque indélébile qui lui fera toujours mal malgré le temps, or l'auteure ne s'est pas attardée sur ce point. On ignore les circonstances exactes, on ignore la relation fusionnelle ou non que les deux soeurs avaient pas assez creusé à mon goût. Peut-être parce que là encore, j'ai ce point commun avec Emma et que pour moi cette douleur aurait pu être encore plus exploiter. Hormis la phobie d'Emma a se baigner, ( que j'ai trouvé trop prétexte pour associer Louis et Emma dans une piscine ) il y a encore plusieurs part d'ombre et des voiles à lever sur ce point. Peut-être dans le tome deux je ne désespère pas. Tout comme la relation d'Emma et de sa mère, des petites informations glissées de ci de là sans vraiment de profondeurs ce qui est bien dommage. Emma a été le personnage qui m'a fait plus d'une fois grincer des dents, que j'aurai dû comprendre vu nos similitudes mais au lieu de ça, elle m'a fatiguée à de nombreuses reprises. Contrairement à Louis, je n'ai vu que très peu d'évolution de son côté. Pour moi, les quelques progrès faits n'ont pas effacé tout le reste. Emma c'est un pas en avant, deux en arrière...
En revanche, je dois admettre que le personnage de Louis a été pour moi un véritable coup de coeur. Une évolution montant crescendo, Une personnalité si riche, si enivrante nous faisant passer par divers émotions. Louis est l'image même de l'anti héros au début du roman pour devenir le héros qu'on aime pas la suite. Louis est tout simplement la révélation, celui qui porte le roman, toute l'histoire à bout de bras. Il est parfaitement imparfait. Si au début, j'avais peur que l'auteure tombe dans des clichés trop facile, elle a su rebondir à diverses reprises et me surprendre. Georgia Caldera a parfaitement maîtrisé chaque émotions de Louis, chaque changement nous amenant progressivement à l'apprécier, l'adorer puis l'aimer. Il était l'homme fier et arrogant à qui tout réussissait, pour devenir une entaille, un zombie sans la force de se battre pour ensuite se relever et devenir un homme fort mentalement bien que son physique l'abandonne, assumant ses choix, s'excusant sans trembler, prêt à tout pour prouver qu'il a changé et qu'il peut être bon. Chaque description, chaque mot est minutieusement employé pour nourrir cette fascination qui naît chez nous lectrices. Louis – malgré le fait que la patience ne soit pas son fort – fait preuve justement d'une patience ahurissante avec Emma, prenant des gants de velours pour mieux l'attraper dans ses mains et la mettre à l'aise. Louis, c'est également de nombreuses part d'ombres avec des aperçus pour le moins troublant. Il utilisait les femmes et le peu qu'on voit de lui, il a une approche particulière avec le sexe, refrénant d'ailleurs ses anciens instincts. J'ai d'ailleurs relevé le point suivant : il ne peut s'empêcher de bloquer les bras de sa partenaire au dessus de sa tête, à chaque fois avant ( avec Emma ) de se ressaisir... Pourquoi ? J'espère avoir des réponses à mes questions dans le prochain tome.
D'autres personnages sont introduits dans l'histoire bien qu'ils ne soient absolument pas indispensables. L'auteure aurait pu se focaliser entièrement que sur Louis et Emma sans les faire entrer. Tout d'abord Anne la meilleure amie de Emma qui me laisse totalement indifférente. Elle est là pour apporter un peu de fraîcheur dans cet univers il faut l'avouer assez sombre puisque la psychologie des personnage est poignante, riche parfois même saisissant la gorge ( du coté de Louis bien entendu ). Un personnage peu détaillé pour pouvoir donner un réellement avis sur elle. Anne me laisse vraiment de glace et je ne l'apprécie du coup pas vraiment. En revanche, Gloria, bien que peu présente à su titiller ma curiosité. Un personnage que j'ai eu du mal à cerné. Au début, je la pensais vraiment soucieuse pour Louis, aimante mais progressivement je me suis rendue compte que son cette belle plastique, sous ce magnifique vernis brillant se cachait du poison. Un poison ravageur qui a visiblement fait des dégâts chez Louis... Une fois encore, l'auteure nous a donné un avant goût pour peut-être creuser tout ça dans le second tome. Une fois est sûre, je pense que finalement Gloria est une personne dont il faut se méfier, sûrement plus mauvaise qu'elle ne le montre... Nous avons aussi pu croisé Erik, un homme plus mature dont l'intérêt semble entièrement tourné vers Emma... le palefrenier semble attiré par Emma sans pour le moment vraiment se dévoiler... Affaire à suivre donc Viviane la psychologue énigmatique qui me rappelle celui que j'avais été voir. Avec leurs beaux discours tout semble parfois si facile... Sans oublier les anciens amis de Louis, tous aussi vils et pitoyables les uns que les autres...
Attardons nous maintenant un peu plus sur l'histoire. Une histoire qui aura mis du temps pour s'installer, puisque l'évolution se fait vraiment petit à petit. Par les forces des choses Emma se retrouve à «  travailler » pour Louis et malgré son animosité envers lui, elle va devoir composer avec. Une relation va se construire, beaucoup mieux gérer par Louis qui va rapidement savoir ce qu'il veut. Emma. Elle est son phare dans cette tempête, cette bouée de sauvetage auquel se raccrocher, cet espoir vers l'avenir, cette force pour se relever, une bouffée d'oxygène lorsqu'il a l'impression d'étouffer. A ses côtés, Louis va tempérer ses nerfs et son ton acerbe pour devenir plus calme, plus doux voir parfois romantique. Sans brusquer les choses, il va s'adapter à Emma pour qu'elle s'ouvre petit à petit et lui offre sa confiance. Une étape pour elle. Et quand les sentiments vont se mêler à tout ça, ça ne peut donner qu'une jolie histoire d'amour qui éclate en millions de morceaux à la toute fin du roman. Après avoir partager un moment intime et empli de tendresse, voilà qu'un malheureux SMS intervient, remettant tout en question.
Emma se sent berné et nous aussi... le doute s'installe même chez moi pourtant au plus proches des pensées de Louis. Pour moi aussi la pilule a du mal à passer. Pour moi aussi la trahison éperonne le coeur. Qu'est-ce que c'est que ce message qui remet tout en question ? Qui est cette maudite personne qui a envoyé le SMS ? Pourquoi ? Une fin réussie puisque l'auteure a su réveiller un énorme intérêt pour qu'on se jette sur la suite.
Parlons maintenant de la plume de l'auteure. Georgia Caldera a démontré à de nombreuses reprises qu'elle avait une richesse incomparable de la langue française. Un vocabulaire très vaste permettant ainsi de retranscrire chaque émotion chaque scène au millimètre près. Néanmoins, parfois – et oui je vais oser le dire – c'est un peu trop. Trop riche, trop étouffant. Pour du New Adult avec des jeunes, parfois les dialogues semblent pour moi inapproprié. Ça manque de fraîcheur. J'avais l'impression de lire des échanges de personnes d'antan. Des discours trop maîtrisés, manquant cruellement de mots de l'époque, parfois même de gros mots. Un bon : merde, tu me fais chier par exemple. Alors certes, Emma et Louis sont matures mais ne tombant pas dans les excès. Si les phrases s'enchaînent et s'emboîtent à merveille, il faut parfois reprendre notre souffle et sortir la tête du bouquin pour s'aérer. Personnellement, je pense que Georgia Caldera excellerait dans un roman historique, au temps de Louis 14, à la cour de Versailles. Là, c'est un peu trop propre pour convenir à des jeunes de dix neuf, vingt ans. Oui, un comble, j'ose dire ça, je sais mais les dialogues sont un peu trop romancés, un peu trop travaillé pour des jeunes adultes.
Sinon, un point positif que je ne peux pas nier, l'auteure maîtrise à la perfection les émotions. Tout est retranscrit, de la moindre expression du visage au moindre sentiment ce qui nous permets de ne pas nous tromper dans notre lecture. Pas besoin de lire entre les lignes, tout est servit sur un plateau d'argent et ça fait du bien ! Nous sommes vraiment au plus près d'eux, comme parmi eux à travers ses lignes noires. L'écriture à la troisième personne nous permet justement d'être cette personne à leur côté, tel un fantôme dans l'histoire qui voit tout, qui vit l'aventure de Nos chemins de travers en leur donnant la main. Un point très positif. Immergé dans l'histoire nous subissons chaque rebondissement, chaque émotions avec Louis et Emma.
Sans compter que l'auteure a choisi de basé son histoire dans le monde équestre, un monde là encore que je connais parfaitement. Grâce à ça, j'ai pu revivre à travers Emma et Louis mes très jeunes années où je faisais également du cheval. Là encore, on sent la maîtrise du sujet pour notre plus grand plaisir.
Nos chemins de travers aurait pu être un véritable coup de coeur si Emma avait eu un peu plus de tempérament malgré ses failles, si les dialogues avaient été un peu plus modernes. Car à côté de ça, tout les autres aspects étaient rassemblés pour totalement me charmer. En revanche, le personnage de Louis EST un véritable coup de coeur ! A tel point que même ma lecture terminer, je n'ai de cesse de penser à cet homme qui a tant changé au fil de ma lecture qu'il est devenu aussi bizarrement que cela puisse paraître un ami.
Maintenant j'attends beaucoup de la suite et j'avoue avoir très peur de la lire puisque beaucoup des avis sur Booknode reviennent à la même conclusion : la déception. Je vais donc limiter la casse et ne pas acheter le tome, me contentant une fois encore de l'ebook en croisant les doigts que mon amie puisse gentiment me le donner.
Au final, j'hésite tout le temps malgré tout entre un peu coup de coeur ( car malgré les quelques imperfections, je dois avouer que j'ai littéralement dévorer le roman pour retrouver Louis ) ou non. le tome deux m'aidera peut-être à me faire une idée plus tranchante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
basileusa
  30 octobre 2017
J'ai dévoré ce roman !
L'histoire peut paraître banale : le mec sexy qui se comporte comme un véritable enfoiré se rapproche d'Emma (jeune fille mal dans sa peau) suite à un accident de cheval . Mais en fait c'est la première fois que je lis une histoire aussi bien amenée , réaliste et palpitante . J'ai accroché immédiatement et tout au long du roman je suis passée par des sentiments contradictoires vis à vis de Louis .On ne peut que le détester au début et finir par s'attacher complètement à ce personnage .Emma c'est la fille qui nous ressemble ou que l'on a croisé un jour ,qui veut se fondre dans le décor .Bon c'est même un peu trop maladif pour elle et parfois agaçant .Mais elle ne laisse pas indifférente .C'est une histoire dont les sentiments sont bien retranscris ,réalistes , que j'ai trouvé très belle . La fin se termine sur un cliffhanger et c'est assez frustrant !Heureusement le deuxième (et dernier?) tome sort dans 2/3 mois .
Commenter  J’apprécie          220
Walkyrie29
  11 février 2018
Une jolie romance qui pourrait se résumer à un corps et à un coeur à reconstruire…
Nos chemins de travers est une romance qui va lier deux personnages que tout oppose, qui pourtant se suivent depuis leur adolescence, au collège, au lycée, sur les bancs de la fac et surtout dans un centre équestre qu'ils fréquentent tous deux. Une jeune fille timide et complexée, un jeune homme sûr de lui et arrogant, mais un évènement va remettre le décompte à zéro et étonnamment transformer les choses…
Emma est l'archétype de la jeune fille mal dans sa peau, des formes voluptueuses, petite, elle n'a jamais assumé son corps loin des stéréotypes de beauté. Un choc émotionnel à l'adolescence, une prise de poids, un surnom qui a fini d'achever cette faiblesse psychologique. Aujourd'hui Emma, c'est une fille gentille, timide, attentionnée, qui ne sait pas forcément répondre à ceux qui la rabaissent, cherchant toutefois à ne pas être touchée par des mots, et surtout à fuir le regard des autres, à éviter toute forme d'intérêt pour les autres. Ce personnage a de prime abord quelque chose de sensible, de très humain et de profondément bon. Au fur et à mesure du roman, elle va pourtant s'émanciper un peu, oser dire les choses, s'affirmer, se mettre en colère, frapper et punir assez violemment, mais tout cela sera uniquement dirigé envers Louis. Ce garçon qui va irrémédiablement l'attirer malgré tout le mal qu'il a pu faire à de nombreuses filles et à elle – même et pourtant elle va devoir mettre sa rancoeur de côté et s'occuper de lui. Emma est un caractère intéressant, avec ce profond mal être, cette innocence qui s'effrite au fil des pages, pas forcément un type de personnage nouveau, au contraire plutôt maintes fois usé, mais ces maux psychologiques et son physique camouflé par des vêtements informes, la rendent finalement assez secrète.
Louis est très différent. Ce jeune homme orphelin, de bonne famille, plutôt beau gosse et à qui tout réussi, tant dans les études, que dans les épreuves équestres où il excelle et cumule les médailles, a énormément de succès avec les filles qu'il collectionne et jette aussi tôt et le plus méchamment possible, en somme c'est un parfait connard. Pourtant, il est populaire, a une bande d'amis (à l'humour plutôt douteuse), il est charismatique et malgré son ignoble caractère attire inévitablement les regards et une certaine forme d'admiration pour ces succès qu'il collectionne. Jusqu'au jour où un terrible accident le frappe, Louis descend rapidement de son piédestal. Handicapé et délaissé, il se perd dans l'alcool et la solitude, continuant à s'autodétruire davantage à petit feu. Mais Gloria, sa tante, va lui coller dans les pattes, Emma, celle qui devra l'accompagner pour remonter à cheval, celle qui devra venir lui préparer ses repas pour qu'il se remplume, celle qui comprendra mieux que personne, la mal être qui le ronge, celle qui lira en lui, qui le touchera et viendra perturber une froideur et une arrogance travaillée en lui faisant ressentir des sentiments nouveaux qui l'effraient. Celle qui viendra effleurer son coeur. Parce que Louis a la suite de son accident et au contact d'Emma prend conscience de bien des choses et le travail risque d'être long pour se reconstruire et se permettre d'être une nouvelle personne. le personnage est lui de prime abord exécrable, très hautain et imbu de sa personne, tellement qu'il se heurte à un échec aux conséquences dramatiques. Et c'est là que le personnage devient plus intéressant, abîmé, écorché avec des secrets qui ne sont pas entièrement révélés ici, on sent que le jeune homme en a beaucoup sur le coeur et que ses attitudes impardonnables sont peut-être la conséquence de quelque chose de bien pire encore.
Évidemment, suivre une romance entre deux personnages qui n'ont rien à voir, c'est relativement classique, surtout quand il s'agit d'une agnelle innocente face à un loup aux dents acérés. Pourtant ce qui m'a plus ici, ce sont les travers des deux personnages principaux. Il porte un lourd bagage psychologique, des blessures et des expériences qui les ont abîmés, les ont heurtés mais chacun a réagi différemment, Emma s'engouffrant dans l'ombre, Louis dans l'excellence et la lumière. le personnage d'Emma est plus « simple » à comprendre, c'est le reflet de nombreuses filles de tous les jours dans notre monde réel, évidemment que ce personnage féminin va résonner dans pas mal de coeur et de tête d'entre nous. Louis, c'est différent, on le déteste, pendant une grande partie du roman, pourtant, peu à peu une fêlure va apparaître, on y porte alors un nouveau regard, et ses écrits dans ce journal d'état d'âme vont le révéler bien plus que ses actes. C'est une métamorphose incroyable, peut-être un peu rapide, mais assez passionnante à suivre. Leur relation est donc assez tendue, mais cela va vite devenir un jeu, jusqu'à ce qu'une forme de complicité s'installe et d'autres sentiments aussi. Mais il y a leur environnement, qui n'est pas occultable et qui va venir embrouiller un peu tout ça.
Globalement, l'auteure emporte de manière fluide et efficace son lectorat dans sa romance, franchement ça se dévore, avec toujours cette envie de savoir ce qu'il va advenir des personnages. Après, l'auteure va parfois un peu loin dans certains éléments de son histoire, qui la rende donc un peu moins crédible et réaliste. Il y a aussi ces va et vient intempestifs entre les deux personnages qui s'attirent, se repoussent, s'énervent l'un contre l'autre et qui peut à longue agacer (le roman fait plus de 500 pages) mais on retiendra surtout que l'auteure sait surtout rendre certaines scènes émouvantes, intenses et que les coeurs les plus fleur bleue n'y résisteront pas ! Personnellement, j'aime bien les personnages masculins qui ont de gros problèmes, qui ont des attitudes plus que douteuses voire même que j'exècre mais qui ont surtout un profil psychologique très écorché et Louis, c'est du gratiné à ce niveau là ! Enfin, l'auteure a choisi d'ajouter à cette romance, un univers équestre maîtrisé, il me semble, et des plus sympathiques.
En bref, Georgia Caldera offre une jolie romance aux allures psychologiques entre deux personnages très différents et individualisés. Elle nous achève à la fin avec un cliffhanger qui n'envisage rien de bon. Forcément, on veut connaître la suite bien qu'à titre personnel, j'appréhende les attitudes d'Emma, on s'attend potentiellement à une inversion des rôles et il faut absolument que la crédibilité soit au rendez – vous. J'espère que ce tome 2 sera aussi addictif que ce premier opus et qu'il apportera toutes les réponses que l'on attend. Affaire à suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  30 juin 2017
Je ne sais pas pourquoi mais j'avais un pressentiment avec ce roman. J'avais été totalement envoûtée par la couverture et le résumé. Et plus je voyais des teasers à propos de l'histoire de Louis & Emma et plus je m'étais conditionnée à aimer ce roman. Alors cela aurait pu être à double tranchant car lorsque l'on attend avec autant d'impatience un livre on a tendance à en attendre beaucoup, et je ne pouvais pas être plus comblée en finissant ce premier tome, car oui il y aura une suite, que j'attends du coup avec encore plus d'impatience ^^
Et croyez moi je ne pensais avoir un aussi gros coup de coeur pour ce livre mais mon dieu en refermant la dernière page – frustrée cela dit en passant – je n'en reviens toujours pas du plaisir que j'ai pris avec cette lecture.
Ce roman est un véritablement conte de fée, tous les aspects de l'histoire de Louis et Emma m'ont fait converger dans ce sens. C'était le premier roman de Georgia Caldera que je lisais, et je peux sans mal affirmer que j'ai été ébahie par sa plume et son style.
Louis et Emma se sont toujours côtoyés, sans réellement se connaître, que cela soit au lycée, à la fac ou bien encore au centre équestre. Louis est un jeune homme populaire, à qui tout réussi, il excelle dans tous les domaines. Sa suffisance et son arrogance nous montre une vilaine facette de sa personnalité. Emma quant à elle, est celle qui souhaite passer inaperçue, elle se fond dans la masse avec sa gentillesse et son sens du dévouement. Emma est profondément gentille, et son altruiste est une des qualités premières chez elle. Alors qu'elle n'a jamais échangé aucun mot avec Louis, celui-ci l'humilie publiquement ce qui ne fait qu'accentuer son mal être.
Mais ne dit-on pas que la roue tourne ? Suite à un tragique accident d'équitation, Louis va comprendre ce que signifie la solitude et la souffrance physique mais aussi psychologique. Et si Emma était sa seule option de rédemption ? Emma sera-t-elle prête à l'aider ? Peut-elle mettre de côté la haine qu'elle ressent maintenant envers Louis ?
La dynamique de l'histoire s'apparente clairement à un conte de fée des temps modernes, tous les éléments sont là pour que le lecteur s'émerveille à la lecture de cette romance si particulière. Car tout commence avec une relation basée sur de la haine que ce soit du côté d'Emma, comme du côté de Louis. Tout d'abord, nous avons une « véritable » héroïne, une fleur fragile qui mettra du temps à éclore. J'ai adoré le personnage d'Emma, c'est enfin une héroïne qui nous ressemble, exit la taille filiforme et les clichés s'apparentant à une bimbo sans saveur. Non, Emma a un caractère terriblement doux, peut-être trop vous me direz-vous, mais pas à mes yeux car il y a une réelle évolution de son personnage au fil des pages. Emma semble différente aux côtés de Louis, il fait ressortir en elle certaines capacités qu'elle n'arrive pas à développer avec les autres, ce lien invisible qui se tisse petit à petit. C'est très subtil, Georgia Caldera a pris son temps pour décortiquer des émotions complexes et contradictoires mises en valeur à merveille avec la naïveté et la candeur de son héroïne. Emma est une jeune femme très attachante, son manque de confiance en elle m'a touché et surtout l'impact que cela a sur son quotidien. Louis est un personnage troublant, car mon avis n'était pas tranché sur lui, je n'ai eu de cesse de revoir mon regard sur lui. Bien évidemment, le cheminement en ce qui le concerne est différent par rapport à celui d'Emma, bien qu'il y ait des similitudes dans leur évolution. Louis est un anti-héros parfait tellement on a envie de le détester au début du récit, la haine que l'on ressent pour lui est vive et percutante. le dégoût m'a effleuré l'esprit je l'avoue car sa méchanceté est sans limite. Au fil des pages j'ai appris à l'aimer, à le découvrir au-delà de cette crasse de noirceur. Louis a tout pour lui, l'argent, la beauté, la notoriété jusqu'à ce jour fatidique qui va lui coûter la seule chose importante pour lui. La solitude et la souffrance vont être son lot quotidien. En terminant le roman, j'ai totalement revu mon jugement sur lui avec les éléments pertinents de l'histoire mais Georgia Caldera nous réserve des surprises pour la suite j'en suis sûre.
L'intrigue est très prenante, j'ai pensé à « La Belle et la Bête », en lisant ce roman. J'ai trouvé que cela collait plutôt bien à l'ambiance et à la symbolique de « Nos chemins de travers ». Je suis tombée amoureuse de ce récit et des personnages. Et je pense qu'en y regardant bien je pense être tombée amoureuse du style de l'auteure, ici la narration à la troisième personne ne m'a pas du tout dérangée. Les chapitres sont courts, nous avons les points de vue de Louis et Emma, ainsi que des passages très intimes où Louis couchent ses états d'âmes dans son journal intime. J'ai trouvé cela charmant et cela apporte vraiment un côté profond au récit, on entre dans le subconscient de Louis, il nous livre certaines pensées qu'il n'est pas forcément prêt à admettre. Ces passages sont mes préférés, même si j'ai tout aimé dans ce roman.
La romance n'est pas déstabilisante, mais elle est différente de ce que l'on a l'habitude de lire, ce qui est un point extrêmement positif, car la relation de Louis et Emma s'installe insidieusement sans forcer nos personnages. La romance est bien menée, les émotions sont là, l'accélération des battements de coeur, les papillons dans le ventre, le trouble, les doutes et j'en passe… Les interactions entre nos héros sont vives et passionnées. La plume de Georgia Caldera se veut très piquante dans les dialogues et les joutes verbales qui rythment le récit avec intensité. Elles entraînent beaucoup d'émotions dans le récit. Si l'on peut aisément deviner certains aspects de l'histoire, il en est impossible pour d'autres, surtout en ce qui concerne les réactions de nos personnages qui n'ont eu de cesse de maintenir mon intérêt au fil des pages.
Je souhaite dire à Georgia Caldera qu'elle m'a mis des étoiles plein les yeux avec « Nos chemins de travers », que j'ai d'ailleurs quasiment lu d'une traite. J'ai été malmenée en ressentant des émotions contradictoires, j'ai adoré les personnages, que ce soit nos deux héros, mais aussi les personnages secondaires qui s'inscrivent à merveille dans le scénario de l'auteure, nous somme un roman new adult, nos personnages ont au alentour de la vingtaine, et pourtant le récit est d'une grande maturité, les agissements de nos personnages ainsi que leurs caractères sont très bien exploités et développés. Je n'ai pas trouvé d'incohérences ni de manque de crédibilité tellement l'ensemble est fluide et passionnant. Au travers de cette histoire fictive, l'auteure traite des thèmes difficiles avec beaucoup de tact et de justesse. Sans forcément mettre des mots sur les sujets qu'elle aborde, son récit est tellement bien articulé que l'on en tire nos propres conclusions, mais le constat est là, elle nous fait passer des messages de tolérance, d'acceptation de soi, d'amitié et d'amour. Elle nous prouve que dans la vie tout n'est pas tout blanc ou tout noir…
En bref, « Nos chemins de travers » est un énorme coup de coeur ! J'attendais tellement de ce roman et je ne suis pas du tout déçue, bien au contraire. J'ai été séduite par la dynamique et l'ambiance du récit, à la façon d'un conte de fée des temps modernes, Georgia Caldera met en scène des personnages que tout oppose et qui pourtant vont se retrouver pris dans le tumulte de leurs sentiments. A mes yeux c'est un sans faute, tout est là pour que ce moment de lecture soit magique et authentique. Je referme ce livre sur mon petit nuage mais attention tout de même au Cliffhanger de fin qui m'a plongé dans un état de frustration avancée ! Tellement hâte de retrouver Emma et Louis dans « Nos vagues à l'âme ».
Lien : https://lmedml.com/2017/06/3..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beli_LivreSaVie
  26 janvier 2018
Louis et Emma, un couple qui ne vous laissera pas insensible ! J'ai de mon côté été charmée par leur personnalité et leur histoire, leur relation se fait au fil des pages, avec au départ un sentiment très négatif de l'un envers l'autre. On ne s'imagine pas alors qu'ils puissent s'apprécier à un moment ou un autre. Puis la fatalité les réunit et aucun des deux ne semblent avoir le choix que de cotoyer l'autre.
Emma est une jeune étudiante, très timide, qui tente au mieux de se fondre dans la masse. Elle ne porte rien qui puisse la mettre en valeur et ne veut surtout pas attirer l'attention sur elle, plus nous la découvrons, plus nous constatons que son mal être est profond et au delà des causes habituelles à ne pas accepter son corps, il semble y avoir plus encore. C'est un personnage qui malgré les regards, les remarques qu'elle doit subir est fondamentalement gentille, elle est de ceux qui vont toujours tendre la main, même à ses pires ennemis, c'est ainsi qu'elle est. Elle n'est pas naïve pour autant, elle ne se laisse pas berner, d'ailleurs elle ne croit absolument pas que qui se soit puisse s'intéresser à elle donc si quelqu'un tente de s'approcher, elle verra toujours le mal derrière ce type d'attentions. Elle poursuit des études pour devenir psychologue auprès des enfants et elle travaille au centre équestre avec eux.
Louis, l'auteure nous le présente dès le début comme ce jeune homme imbu de sa petite personne, populaire auprès de la gente féminine tout comme des autres. Porté haut par son succès dans les compétitions équestres, il n'a plus rien à prouver à qui que se soit. Il connait Emma depuis un moment, de vue seulement, il ne l'a jamais vraiment calculé, ils n'évoluent pas dans les mêmes mondes. Jusqu'au jour, où en quelques phrases malsaines et vicieuses, il la détruit devant un groupe, anéantissant cette pauvre jeune femme qui se prend ses mots de plein fouet. Il amuse la galerie, on sait de lui qu'il prend et qu'il jette, rien de bien reluisant, il semble n'avoir de considération pour personne. L'image que l'on a de ce personnage est totalement négative, il n'a que son physique et sa suffisance pour le caractériser.
Mais le destin en décide autrement et c'est alors qu'il faisait le fanfaron que Louis va avoir un accident tragique et très traumatisant. Il va avoir tant de séquelles que son avenir en est compromis, c'est alors qu'Emma va devoir l'aider pour monter à cheval et pour qu'il ne fasse pas de bêtises alors qu'il est seul chez lui. La gentille Emma n'a pas su dire non, elle n'a pas acquiescé mais elle n'a pas su refuser et la voilà à devoir cotoyer son pire ennemi, celui qu'elle déteste tant. Leur relation débute alors sur ces sentiments négatifs, Louis attaque, d'autant plus qu'il est seul face à son état et sa douleur, Emma est la cible parfaite. Mais si la gentille Emma, qui ne réagit que peu aux attaques en temps normale, va réagir et se défendre, lui tenant ainsi tête. Entre eux, une histoire particulière née, alliant les défis, les jeux pour que l'un et l'autre puissent surpasser leurs peurs.
Le type de narration choisie par l'auteure ne privilégie pas un personnage plus qu'un autre, elle oscille de l'un à l'autre selon l'évolution de l'histoire, nous offrant ainsi le point de vue de l'un sur certains moments, tandis que d'autres sont vu par l'autre personnage. Cela nous permet de bien connaitre leur personnalité au fil des pages et des événements mais aussi de maintenir certaines choses cachées pour que l'on se demande ce que l'un ou l'autre ne nous dévoilent pas. le doute s'installe alors tout en profitant de ce qu'ils vivent, de cette relation qui née graduellement et sans que rien ne se précipite. Ce sont deux jeunes personnages qui ont certains complexes ou vécu des moments difficiles qui ont forgés une partie de leur caractère, pas toujours facile et pas forcément ouvert à une relation. Entre la narration directe des personnages, les écrits de Louis dans son journal pour sa thérapie qui nous dévoile ce qu'il ressent, les informations sont distillées et offertes tout du long du roman.
J'ai complètement adhéré à cette relation, évolutive mais tellement incertaine. A aucun moment, rien ne semble évident, les obstacles qu'ils mettent chacun à leur façon dans la possibilité de construire une véritable histoire sont profonds et quand on semble enfin toucher du doigt une vérité ou quelque chose s'en approchant, cela s'éloigne, nous laissant dans l'interrogation. Nous ressentons bien les enjeux qui sont mis dans la balance en acceptant de s'ouvrir à l'autre et en laissant une porte ouverte à une possible relation. Emma ne s'est jamais ouverte à qui que se soit, même avec sa meilleure amie, elle joue un rôle, histoire de paraitre "normale" aux yeux des autres. Non pas qu'elle n'y soit pas attachée, mais sa meilleure amie tente tellement de profiter de la vie, qu'elle souhaite ne pas éveiller son attention sur l'absence totale de relation avec les autres, surtout les hommes.
Que dire à la fin de ce premier tome, à part qu'il nous faut absolument la suite ! Non mais c'est vrai, Georgia Caldera a lancé une bombe à laquelle je ne m'attendais pas du tout et je suis si curieuse de découvrir la suite. Ce tome était déjà bien intéressant mais il nous laisse tellement d'interrogations sans réponses que j'attends avec impatience de découvrir ce qu'elle nous a concocté. C'est ainsi que nous nous sommes attachés à ces deux personnages, touchants et très intéressants. Nous posant tant de questions sur le pourquoi de certaines de leurs réactions. Georgia a parfaitement su mener son histoire pour que nous plongions dedans sans nous rendre compte de rien ! Je n'en dis pas trop car cela risquerait de dévoiler tant de choses, mais déjà leur relation était très prenante mais là, la curiosité est à son paroxysme.
Lien : http://www.livresavie.com/no..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
viedefunviedefun   18 juillet 2017
— Je regrette, je ne peux pas…
— Mais si, voyons, s’entêta Gloria, la tirant plus vigoureusement jusqu’aux stalles. Où un jeune homme aux cheveux châtains mi-longs et ondulés attendait, les mains dans les poches et le nez vers le sol. Debout, adossé contre un mur, il portait un blouson de cuir brun, une écharpe de laine noire nouée autour du cou et un jean sombre. À ses côtés était posée une paire de béquilles. Louis… Il leva la tête à leur arrivée, puis se détourna aussitôt, l’air foncièrement indigné.
— La fille qui s’occupe des enfants, vraiment ? grinça-t-il d’un ton regorgeant d’ironie et de mépris.
— Elle s’appelle Emma, rappela placidement Gloria. Louis examina sa tante, arqua un sourcil blasé et maugréa :
— Je sais comment elle s’appelle, merci. Emma aurait aimé se racler la gorge ou dire quelque chose, juste pour qu’ils arrêtent de parler d’elle comme si elle n’était pas là. Mais elle en était tout bonnement incapable. Elle était captivée – malgré elle –, fascinée par cet homme étrange qui se tenait devant elle. Louis était si différent… À l’évidence, il avait beaucoup maigri. Ses traits étaient plus creux, plus marqués également. Ses cheveux avaient tellement poussé qu’ils encadraient son visage, tombant de façon totalement anarchique devant ses grands yeux bleus au reflet inquiétant, aussi las qu’abattu. Une courte barbe assombrissait sa mâchoire, achevant de lui conférer cette allure sauvage et farouche, qu’elle ne lui avait jamais connue. Mon Dieu, mais comment Louis faisait-il pour être toujours aussi séduisant ?! Non, il l’était plus encore ainsi, parce que quelque chose en lui avait changé. Quelque chose d’impalpable, qui ne relevait pas uniquement de la simple apparence physique… Bon sang, Emma, reprends-toi ! Tu ne peux pas, non, tu ne dois pas penser ça d’un type pareil. Tu n’en as pas le droit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viedefunviedefun   18 juillet 2017
— Foutez-nous la paix ! leur ordonna Anne d’un ton indigné. Mais Louis l’ignora et fit avancer de quelques pas son cheval à la robe sombre, se rapprochant ainsi d’Emma. L’animal piaffait de nervosité, mais son cavalier n’en avait cure, il savait qu’il le maîtrisait parfaitement, en toutes circonstances.
— Maintenant que j’y pense, ajouta Louis avec une désinvolture regorgeant d’ironie, tu n’avais pas un petit surnom à l’époque du collège ? Mince, j’ai oublié… Dommage, personne ici n’est au courant de ça, je crois. Ah, si, ça me revient ! La baleine ! Oui, il me semble que c’est ça. Je me trompe ou pas ? Emma resta muette, paralysée, incapable de réagir. Elle imagina la terre s’ouvrir sous ses pieds pour l’engloutir. Elle aurait tellement aimé pouvoir disparaître en cet instant… Ce mot, elle l’avait souvent entendu. Beaucoup, beaucoup trop souvent. Quelques mois après son entrée en 5e , Emma s’était mise à prendre du poids de façon alarmante à la suite du décès de sa sœur aînée. C’était à ce moment-là que les autres élèves de sa classe avaient commencé à l’appeler ainsi. Au lycée, ce type de moqueries s’était heureusement fortement atténué. Mais visiblement, Emma n’en avait pas tout à fait terminé avec ça…
— C’est bon, arrête, le somma Erik, le palefrenier du centre équestre – lequel faisait à l’occasion partie du cercle de Louis –, tandis qu’Édouard ricanait toujours à ses côtés.
— Espèce de connard ! lança furieusement Anne, alors qu’Emma n’arrivait toujours pas à lever les yeux ni à s’extraire de la torpeur étrange qui s’était emparée d’elle. Elle aurait dû sourire. D’habitude, c’était ce qu’elle faisait dans ce genre de situation. Juste pour montrer que la méchanceté des autres ne l’atteignait pas, même si ce n’était pas vrai. Mince, pourquoi cette fois n’y arrivait-elle pas ?! Louis pouffa de rire, se fichant royalement du malaise qu’il venait de créer, manifestement très satisfait de sa dernière sortie. Puis il fit brusquement pivoter sa monture et la lança aussitôt au grand galop sur le sentier. Il doubla le reste du groupe de cavaliers à toute allure, les rasant de près, sans se préoccuper d’effrayer les autres chevaux au passage. Un sourire narquois aux lèvres, Édouard l’imita et partit en trombe pour rejoindre son ami. Erik, quant à lui, s’éloigna lentement. Emma relevait à peine le nez lorsqu’elle croisa le regard de ce dernier, qui s’était retourné pour l’observer d’un air désolé.
— On m’avait dit que ce type était un salaud de première, mais j’étais loin de me douter à quel point c’était vrai, s’insurgea Anne tandis qu’Emma tentait par tous les moyens de se ressaisir. Sérieux, c’est quoi, son problème ? Il est malade, franchement ! Pourquoi il s’en prend à toi tout à coup ? C’est n’importe quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   18 juillet 2017
Bien qu’ils aient fréquenté les mêmes établissements scolaires durant des années, ainsi que le même club hippique, jusqu’à présent, Louis ne s’était jamais donné la peine de lui adresser la parole. Emma s’était toujours demandé s’il était seulement au courant de son existence. Présentement, elle aurait clairement préféré que ce ne soit pas le cas. Elle n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle avait pu faire pour s’attirer ses foudres. Louis était certes connu pour la façon ignoble dont il traitait les femmes, mais d’ordinaire, il ne s’agissait que de celles avec qui il avait au préalable couché – et elles étaient nombreuses, ce n’était rien de le dire ! Toutefois, Emma était encore trop choquée pour se poser davantage de questions.
— Eh, ça va ? s’inquiéta Anne en se penchant vers elle.
— Oui, souffla-t-elle, sans parvenir à regarder son amie en face. Les larmes obstruaient son champ de vision à présent. Elle avait beau lutter pour ne pas craquer, elle n’arrivait pas à les ravaler. Tout ce que Louis avait dit était vrai. Du premier au dernier mot. Et c’était bien ce qui faisait le plus mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viedefunviedefun   18 juillet 2017
— C’est curieux, hasarda-t-elle, suivant ses réflexions à mesure qu’elles lui venaient. De tout faire pour être adulé en façade et, en même temps, de s’employer avec tant d’acharnement et de talent à inspirer la haine et le dégoût de celles qui ont eu le malheur de t’accorder un tant soit peu de confiance et d’intérêt. Je ne sais pas ce qui te motive à te comporter de cette façon, mais pour ce que ça vaut vu de ma lointaine fenêtre, sache que je te plains. Elle repoussa sa chaise, se leva et reprit, emportée par un élan aussi singulier qu’inattendu :
— Cela dit, et même si je suis certaine que tu n’en as que faire, ne confonds pas tout, ça ne signifie pas que je n’éprouve ni mépris ni aversion pour toi. Au club, je fais mon boulot, mais ici, c’est différent, je ne te dois rien, Louis. Aujourd’hui, tu m’as prise par surprise, mais ne t’avise pas de revenir réclamer mon aide pour porter ton plateau ou quoi que ce soit de ce genre, parce que je ne le ferai pas. Je suis tout sauf ton alliée, que ce soit clair. Pour une fois, elle s’était exprimée correctement. Sans bafouiller ni chercher ses mots. Pour une fois, elle avait réussi à dire ce qu’elle avait sur le cœur… Louis cilla, comme si – si improbable que ce fût – ses propos avaient eu le pouvoir de l’atteindre. Il se mit à fixer le vide en face de lui.
— Je le sais, en convint-il, un sillon de farouche mécontentement marquant l’espace entre ses sourcils, avant d’ajouter un ton plus bas : Mais, que tu le veuilles ou non, tu es malgré tout ce qui y ressemble le plus. Emma ramassa son propre plateau et lui tourna le dos, mettant un terme à cette conversation sans queue ni tête, cherchant une autre table où s’installer. Elle savait que ses joues étaient rouges de colère, sentait les regards des autres tournés vers elle. Mais, très bizarrement, elle était trop furieuse pour s’en soucier outre mesure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   08 septembre 2017
Sur ses lèvres, j’ai abandonné celui que j’étais. Je l’ai laissé en échange de ce très curieux bouleversement, ces sensations à la saveur si particulière, décuplées par un tourbillon d’émotions, dans lequel je me suis perdu, noyé, vaincu. Je n’ai cessé de me faire emporter, ballotté entre sérénité et violence. Douceur et désir. Plus de contrôle, plus d’anticipation. Plus de vengeance. Plus de défi.
Rien que moi, dépouillé de tout ce qui me rend si néfaste. Et elle…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Georgia Caldera (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georgia Caldera
À l'occasion de la sortie de son nouveau roman "Hors de question" aux éditions Pygmalion, Georgia Caldera vous fait quelques confidences sur la genèse de son livre.
"Hors de question" de Georgia Caldera, le 11 mai 2016 aux éditions Pygmalion
Retrouvez-nous sur les réseaux : Page Facebook : https://www.facebook.com/ed.Pygmalion/ Twitter : @ed_Pygmalion Instagram : @ed_Pygmalion Spotify : ed_pygmalion
Georgia Caldera : Site : http://www.georgiacaldera.com/ Blog : http://www.lafilleauxcheveuxbleus.com/ Facebook : https://www.facebook.com/georgia.caldera
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..