AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221215451
Éditeur : Robert Laffont (15/03/2018)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Quand les morts reviennent pour résoudre les mystères des vivants... Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N'ayant plus rien écrit depuis, il s'apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d'Alexandre, un ami d'enfance. Très vite, l'enquête révèle que la victime n'est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
sonfiljuliesuit
  29 mai 2018
Vers l'infini et l'au-delà… Ce livre tout en nuance entraine le lecteur dans une histoire profondément humaine où le hasard a toute sa place…
La collection la bête noire promet très souvent des découvertes assez intéressantes et je dois dire qu'avec ce titre, cela se confirme. « Là où rien ne meurt » est unique de par son style, puisque deux genres, qui peuvent sembler opposer, arrivent à se côtoyer, mais surtout à fusionner pour le plus grand bonheur du lecteur !
Imaginez une intrigue policière, doublée de mystère, avec un zeste de fantastique le tout saupoudrée de romance … Vous Avez dit ROMANCE ! Oui, vous avez bien lu… Et j'ai aimé ! Non mais attention, ce n'est pas la romance gnangnan qui me hérisse les cheveux sur la tête ! Non c'est une romance douce, qui s'installe lentement mais qui est délivrée avec parcimonie. Pas de rentre dedans, pas de scènes de léchouilles qui n'en finissent plus…
Bref, la romance au service d'un très bon thriller et qui apporte une certaine fraîcheur à une intrigue qui aurait été plus classique sans cette petite touche.
Un homme ordinaire qui va vivre des choses belles et dont le passé a conditionné le présent. Nîmes qui vibre sous les inondations qui vont être le catalyseur de cette intrigue, point banale.
L'allégorie avec les intempéries, les inondations, avec ce passé douloureux est très bien construite et donne un rythme rapide à cette lecture à l'image des eaux qui ravagent tout sur leur passage. Un évènement peut-être d'une rare violence sur le futur et être destructeur…
Pour autant le récit, prend du temps à démarrer, lui permettant à l'intrigue de se construire et au lecteur de croiser les différents éléments pour enfin parvenir à s'accélérer, donnant un rythme dense et prendre le lecteur dans ses filets, puisqu'il ne pourra plus poser le livre.
Des allers retours entre passé et présent très bien construits, comme une toile d'araignée, dont on va peu à peu extraire les réponses. Une quête qui va osciller entre le besoin de comprendre et la recherche de la vérité, salvatrice, même si elle est douloureuse.
Une écriture à quatre mains qui tourne autour de l'éternité, de l'alchimie, de la magie… Qui semble frôler le fantastique, mais dont les auteurs brouillent les pistes pour le plus grand plaisir du lecteur, embarqué dans une intrigue digne d'un scénario. le tout est très visuel, sans que les descriptions ne soient noyées dans le trop, même si parfois, un goût de trop peu nous effleure.
Pourquoi trop peu, me direz-vous ? Mais parce que c'est tellement bon à lire, qu'on aimerait continuer, qu'on aimerait que les auteurs racontent plus longuement. Il y a un côté poétique à cette histoire, qui tout en étant un thriller de très bonne facture, ne verse aucune goutte de sang…
Et même si je suis fana de gore et de choses bizarres, mettre en off mes neurones et me laisser porter par un récit magnifique, s'avère reposant tout en étant jouissif.
Un petit bijou, une pépite dont les auteurs sont les tailleurs de talent !
Je remercie la collection La Bête Noire et NetGalley pour cette très belle lecture.
Note des auteurs :
« Michel de Moras, le papa de l'un des auteurs, Hervé de Moras, est décédé le 18 décembre 2001. Son cercueil a été emporté 8 mois plus tard dans les inondations qui ont frappé la région nîmoise. Peu de temps avant, un astronome japonais pensait avoir repéré dans le ciel une trace de la comète Biela 3D, disparue depuis presque 150 ans. Ces histoires vraies nous ont inspiré ce roman. Tout le reste n'est que pure fiction. »
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
stokely
  27 mai 2018
Quelle découverte je suis ravie d'avoir lu ce livre de Franck Calderon et Hervé de Moras, il y a tous les ingrédients que j'aime, ce meurtre étrange du meilleur ami de Paul devant chez lui, mais il n'est pas seulement question de cette enquête.
Car on découvre également le passé de Paul, il est question aussi d'alchimie, de météorites, d'inondation de la ville de Nîmes, d'amitié, d'amour. Il est difficile de classifier cet ouvrage mais ce qu'il est important de noter c'est que ce mélange fonctionne grâce à la plume de ces deux auteurs.
Une très agréable lecture, des personnages que j'ai vraiment beaucoup aimé celui de Paul, de Pacco ou de Sallinque le policier chargé de l'enquête. Une aventure qui est très prenante, il n'y a pas de temps mort.
Laissé vous embarquer dans ce livre avec cette écriture magique pour passer un bon moment!
Commenter  J’apprécie          173
Bookinette
  02 juillet 2018
J'ai toujours été fascinée par l'écriture à 4 mains, ce processus qui permet de mêler deux intimités propres pour raconter une histoire commune. Ici la complicité fonctionne vraiment bien et ce roman, au premier abord étrange et déroutant, présente de multi-facettes toutes très réussies et devient très vite captivant.
Paul Bénévent est un homme brisé depuis la mort de sa femme. Il ne peut plus avancer dans la vie, professionnellement il n'a plus écrit une seule ligne, sentimentalement il est resté figé dans le passé... Quand le corps de son ami d'enfance Alexandre Maraval qu'il n'a pas vu depuis 25 ans est retrouvé devant chez lui, il se trouve entraîné dans une histoire incroyable. Suspecté de meurtre, il va enquêter en parallèle de la police pour comprendre et mettre à jour la vérité. Il va ainsi replonger dans ses souvenirs d'enfance, interroger le présent, voyager.
L'enquête pourrait paraître simple à première vue, mais très vite des faits troublants à la limite du fantastique surviennent : un cercueil inhumé emporté par les eaux, une femme mystérieux sosie d'un tableau de son enfance qui a beaucoup compté... Hasard, destin ?
Il y a du mystère - beaucoup de mystère autour des morts, autour des étoiles, autour du tableau- un brin d'ésotérisme, un rien de fantastique, de l'alchimie, de l'action, une enquête étonnante et aussi une véritable histoire d'amour d'un romantisme fou. le mélange des genres est surprenant mais très bien articulé, pas de scène gore, pas de mièvrerie, tout est parfaitement dosé.
Outre l'enquête, j'ai aimé un tas de paramètres dans ce récit.
Tout d'abord les atmosphères créées souvent très visuelles : les premières pages à Nîmes lors des grandes inondations, le contexte est réaliste et grave, une ville sinistrée où l'on sent les tensions monter en même temps que l'eau..... plus loin dans le roman, à Prague lors d'une poursuite haletante quasi cinématographique, une véritable scène à la Hitchcock...mais aussi la poésie qui se dégage dans les scènes plus intimistes,
Ensuite les personnages très attachants : le père fantasque à l'imagination sans limite (quelle extraordinaire enfance !) ; le remarquable inspecteur de police Salinque d'une redoutable perspicacité et qui, sous ses dehors négligés, recèle des trésors de délicatesse ; Paul torturé, peu causant, mais tenace et d'une grande loyauté ...etc... Tous ses personnages sont au service de l'intrigue mais parlent aussi d'amitié, d'amour, de relations familiales...et sont tous pétris d'humanité.
Et pour finir, j'ai beaucoup aimé le mélange très réussi des références tantôt populaires comme celle d'une série télévisée à grande audience, tantôt plus érudites avec les grands théoriciens des siècles derniers, Victor Hugo, des citations en latin sans que jamais le récit ne s'enfonce dans le rébarbatif ni l'ennui.
Je me suis laissée portée par le récit, la plume sans fioritures mais sensible, vivante, graphique et parfois émouvante et c'est conquise, charmée que j'ai refermé la dernière page sur ses mots
"Merci [.....] de m'avoir fait comprendre que rien ne meurt, et que tout recommence, maintenant."
Un grand merci à Robert Laffont et La collection La Bête noire pour cette belle lecture !
Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
xnewlo
  24 août 2018
Emprunté à la bibliothèque, ce roman n'est pas resté très longtemps dans ma PAL. C'est sa couverture sobre et mystérieuse, présentant un couple en train de s'embrasser qui m'a attiré. le résumé, promettant une enquête policière étrange et mystérieuse m'a aussi conforté dans mon choix.
Paul, veuf depuis trois ans, ne trouve plus le goût de vivre. Écrivain de carrière, il n'écrit plus depuis la mort de sa femme. Hormis ses amis qu'il croise de temps à autre, Paul n'a plus de vie sociale, et ne côtoie plus vraiment sa famille.
Alors qu'il tente de mettre fin à ses jours, Paul va découvrir le cadavre d'Alexandre, un ami d'enfance, avec lequel il n'avait plus eu de contact depuis près de vingt-cinq ans. La police le suspecte rapidement, mais Paul est déterminé à fouiller dans son passé pour découvrir la vérité...
Paul est le personnage principal de l'histoire. Dépressif, solitaire, il n'attend plus rien de la vie. Mais cette enquête va lui redonner l'envie de remuer le passé, et sa rencontre avec la mystérieuse Louise va chambouler ses plans...
Ophélie est la meilleure amie de Paul. C'est un peu sa mère poule qui tente toujours de le protéger et de l'empêcher de se morfondre.
Paco est son meilleur ami, ancien jésuite, espagnol, c'est un personnage emprunt de pudeur mais néanmoins haut en couleur. Il est très dévoué pour ses amis.
Nous rencontrons aussi Louise, mais je ne dévoilerais rien à son propos pour ne pas vous gâcher la lecture.
Enfin, il y a pas mal de personnages secondaires dans le récit: les parents de Paul, Alexandre son ami d'enfance, Raphael son parrain, José son ancien voisin etc...
Il est un peu difficile pour moi de chroniquer cet ouvrage. Pourquoi ? Parce que c'est un livre que l'on ne peut pas vraiment classer dans un genre. Policier ? Roman sentimental ? Science fiction ? Un peu des trois. L'enquête principale est assez complexe. Tout du long, on se demande comment sont liés les différents éléments tellement c'est improbable. Pas mal de thèmes sont abordés tout du long: l'astronomie, l'alchimie, la mort, le deuil, l'amour, les secrets etc. Pour le coup, la couverture reflète beaucoup l'histoire: une histoire sombre, secrète, sur fond de romantisme (un tout petit peu).
J'ai aimé l'écriture de ces deux auteurs. C'est fluide, les dialogues font mouche. Ils maitrisent parfaitement les sujets qu'ils abordent. Les petits références étaient agréables à découvrir.
Oui, mais ? Tout porte à croire, d'après mes habitudes de lecture, que j'allais adorer ce roman, que je n'allais pas le lâcher une minute. Malgré une histoire et des thèmes intéressants, malgré une écriture agréable et détaillée, il m'a manqué le petit truc en plus pour que je puisse le dévorer plus rapidement. Je crois que j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à tous les personnages. Ils sont tous difficiles à cerner, sombres, étranges. Parfois, (comme ce fut le cas avec José), on tourne même à la caricature. Les auteurs se sont servis de faits réels pour donner un côté réaliste à leur histoire pourtant étrange. Le mélange est spécial et a crée un espèce d'ovni littéraire difficile à cataloguer. Je suis surprise d'être à contre-courant par rapport aux autres critiques, mais je crois que, soit l'on est sensible à l'histoire, soit on passe un peu à côté, ce qui fut mon cas. La finalité du récit m'a paru trop simpliste par rapport aux coïncidences présentées tout du long.
"Là où rient ne meurt" est une enquête étrange, remarquablement bien écrit. Sous ses airs sombres et ésotériques, cet ouvrage plaira à un certain nombre de lecteurs je pense, mais on ne peut pas être tous sensibles, au même degré, à l'étrangeté des personnages et au climat instauré dans ce récit. Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emilielettres
  27 avril 2018
Tout d'abord, merci à l'opération Masse critique "Mauvais genre" du mois de mars et aux éditions Robert Laffont de m'avoir fait parvenir cet ouvrage (même si j'ai cru qu'il n'allait jamais arriver!).
J'ai eu des difficultés à entrer dans l'histoire à cause de la première page qui n'appartient pas tout à fait à l'histoire, une sorte de préambule auquel on ne comprend rien (ou peut-être seulement moi!) parce qu'on n'est pas encore entré dans l'intrigue. Cette page n'est au premier abord pas compréhensible car elle est trop vague, concerne un personnage sans qu'il soit nommé et dont il n'est pas question immédiatement... En relisant cette page après avoir achevé ma lecture, tout s'éclaire mais au départ, cela m'a empêchée de démarrer... Les prochains livres qui se présenteront donc à moi sous cette forme se verront sans doute lus dans un ordre différent : à l'avenir, je pense que je lirai cette première page en fin de lecture!
En dehors de ce petit détail entraînant deux ou trois faux départs...j'ai beaucoup apprécié cette intrigue. Elle mêle fait divers (inondations de Nîmes), enquête criminelle, croyances (jésuite, alchimie), réflexions sur l'amour, astronomie. L'écriture est fluide avec un style travaillé, des personnages intéressants qui évoluent sans aller trop vite et en se posant des questions. Ils comportent beaucoup d'humanité et ne sont pas caricaturaux. L'intrigue est bien ficelée et les retournements de l'enquête m'ont fait me poser beaucoup de questions. Je suis partie plusieurs fois sur une fausse piste! L'élément clé n'arrive d'ailleurs que bien tardivement pour trouver une réponse trop tôt!
C'est une très belle lecture à conseiller pour les amateurs de romans policiers, surtout pour ceux qui n'aiment pas les scènes de violence ou les détails de crime... le roman est surtout orienté sur l'enquête, à la fois par le policier et par le suspect principal qui fouille sa propre vie et sa propre histoire pour trouver celui qui a tué son ami d'enfance! Cette lecture est aussi à conseiller pour ceux qui aiment le sentimental sans tomber dans la mièvrerie car les émotions sont traitées à différents degrés : les amis, la famille, le deuil de l'être aimé(e) et du parent, la naissance du sentiment amoureux. C'est aussi une réflexion sur l'être humain : les limites que l'on peut supporter dans une vie, ce qui peut la faire basculer dans un sens ou un autre, comment se reconstruire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2018
Il avait toujours considéré sa ville comme un être organique, vivant au rythme de ses langueurs estivales, de l'allégresse soudaine de ses férias, ou de son austérité protestante. À la manière d'une mère nourricière, elle lui avait transmis des valeurs, avec ses qualités et ses défauts. Et même s'il lui reprochait parfois de ne pas assez prendre soin d'elle, jamais il ne l'aurait quittée pour une autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CallieTourneLesPagesCallieTourneLesPages   12 juin 2018
- Tu as perdu quelques kilos ou je rêve? (...)
-Je ne perds jamais rien. Ils finiront par revenir. Ils reviennent toujours.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2018
Le sort est joueur. J'ai connu un alpiniste qui a dévissé de cinquante mètres et s'en est sorti sans une égratignure. Le même jour, son frère est tombé bêtement dans le canal de la Fontaine. Il a chuté de deux mètres et il est mort sur le coup. Étonnant, non ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2018
Les gens ne croient pas à l'alchimie, répondit Paco, mais moi je vous dis qu'il y en a déjà eu, des alchimistes. Et figurez-vous que, s'ils ont trouvé la formule de la vie éternelle, ils ne vont pas la partager avec l'abruti moyen surreprésenté dans le monde d'aujourd'hui. Regarde Newton, le père de la physique moderne. Il a étudié l'alchimie toute sa vie, il a même failli y laisser sa peau quand son laboratoire a explosé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CallieTourneLesPagesCallieTourneLesPages   10 juin 2018
La dernière fois il était vivant, aujourd'hui il est mort. Pour lui, ça fait une énorme différence.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Franck Calderon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Calderon
Vidéo de Franck Calderon
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1484 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..