AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253238621
384 pages
Le Livre de Poche (23/03/2022)
  Existe en édition audio
3.77/5   238 notes
Résumé :
Brusquement pris de démence, un homme sans histoire massacre sa famille avant de se suicider ; les habitants d’un petit immeuble du XIIIe sont décimés par un mal inexplicable… En quelques jours, une véritable hécatombe s’est abattue sur Paris et 26 adultes et 15 enfants ont trouvé la mort. Aucun lien apparent entre ces drames, sauf peut-être le dessin d’une fleur de lotus (symbole de pureté), retrouvé chaque fois à proximité des lieux. Secte, terrorisme, sadique, ri... >Voir plus
Que lire après Le testament des abeillesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 238 notes
5
23 avis
4
29 avis
3
9 avis
2
2 avis
1
0 avis
Dans mon coin de pays, les abeilles se retrouvent sur des étiquettes d'Amigne, délicieux cépage endémique. La douceur du vin est proportionnelle au nombre d'abeilles (ou l'inverse).

Sur mon balcon en cet après-midi printanier j'observe cette ouvrière couverte de pollen qui tourne autour de mon hôtel à insectes. Quel spectacle !

Dans le testament des abeilles, c'est la disparition des apoïdes - Oui, je fais ma maligne...C'est que ce livre m'a donné envie de m'instruire un peu hihi - qui inquiète les initiés de prophéties, les affairés de complots et les apeurés de fin du monde.

Ce polar sur fond de morts inexpliquées, d'énigmes mystérieuses, d'amours naissantes, de drame écologique m'a happée. J'aime les romans policiers. Et j'aime quand les histoires se suivent et ne se ressemblent pas.
Celle-ci, de Natacha Calestrémé, est originale, documentée et surtout inspirée. Sans la connaître, je sens chez cette auteure une sorte de connexion particulière entre elle et le monde des vivants qui l'entoure.

Le livre me donne envie de découvrir ses autres romans dont le voile des apparences qui trône déjà sur ma pile.
Et puis, cette écrivaine-journaliste-réalisatrice a également bien roulé sa bosse dans le monde des documentaires sur la biodiversité et sur les humains qui ont un lien particulier avec le monde invisible et ses trésors. V'là que ça me titille également.

"Sois comme la fleur, épanouis-toi librement et laisse les abeilles dévaliser ton coeur." Râmakrishna

Il y a des livres que l'on lit et qui ne laissent que de faibles traces. Il y a des livres que l'on dévore et qui nous donnent envie de nous intéresser aux autres, à l'Autre, au Mystère. le testament des abeilles en fait partie.

Un grand merci à ma belle-soeur Joëlle qui m'a offert cette jolie découverte et qui m'a permis de me replonger, silencieusement, dans le monde des abeilles et, intérieurement, dans une nouvelle prise de conscience de l'urgence écologique.

Je laisse la touche finale de cette chronique a un expert ès fiscalité, sagesse, coaching, éducation et humour d'origine gabonaise.

"Les abeilles ne perdent pas leur temps à expliquer aux mouches que le nectar est meilleur que la merde."
Fr. Rhan Brunet Valdès Angwe Mintsa
Commenter  J’apprécie          376
Ce livre m'a été prêté par une connaissance qui pensait me faire plaisir.
C'est vrai qu'avec un mari apiculteur, cela aurait pu m'intéresser.
Ce ne fut pas le cas. Vers la page 70, je referme le livre.
Ce n'est pas la façon de raconter de l'auteur, c'est l'histoire en elle-même. Les livres policiers, ce n'est pas mon truc...
Mais, si vous êtes fans de livres policiers, laissez vous tenter. Je suis sûre que ce livre est fait pour vous plaire !
Commenter  J’apprécie          442
En refermant ce livre vous ne verrez plus de la même manière nos petites pollinisatrices que l'on aime tant regarder butiner de fleur en fleur…

Natacha Calestrémé nous offre ici un polar sur fonds écologique qui risque de vous faire frissonner comme ça a été mon cas. Thème très présent actuellement, il est important de rappeler que la première publication de ce roman date de 2011 et se passe en 2008, une période où l'on se souciait encore peu de l'environnement.

En débutant cette enquête sur la mort suspecte de plusieurs familles à quelques jours d'intervalle, le major Yoann Clivel et son équipe étaient loin de se douter du chemin pris par l'enquête... Mais quel lien peut-être fait entre ces décès et "le testament des abeilles"?

J'ai trouvé l'intrigue intéressante, bien ficelée et assez flippante, tension que l'on ressent bien lors de l'écoute de ce livre lu par Florian Wormser. J'ai apprécié le long travail de recherche de Natacha Calestrémé pour nous offrir un roman aussi abouti et très réaliste. Finalement, même si le thème est assez dur car on est confronté au travail de lanceur d'alerte, j'avoue que j'aurais bien voulu rester un peu plus longtemps avec les personnages auxquels je me suis facilement attachée, sentiment qui s'est renforcé grâce à la voix de Florian Wormser qui colle parfaitement à celle que l'on peut imaginer pour le major...

Concernant l'écoute, j'ai bien aimé le tintement de clochettes pour indiquer le changement de chapitre. Ce son apporte une touche de mystère au récit et la couleur dorée de l'objet rappelle celui des abeilles.

Je tiens à remercier Audiolib et Netgalley France pour cette agréable écoute qui reste finalement et malheureusement toujours d'actualité malgré sa sortie papier il y a une dizaine d'années d'un point de vue environnemental...
Commenter  J’apprécie          360
Ce que j'ai ressenti:

« À quoi allait ressembler ma vie, demain? »

Telle est la question…Entre les prophéties défaitistes, la disparition des abeilles, les destructions environnementales, et les drames. Tous ces drames. Toutes ces catastrophes naturelles, meurtrières, hypothétiques…J'imagine que à force, de regarder cela, jour après jour, on ne serait pas contre un peu de guérison, un peu de baume au coeur, et quelques petits rappels essentiels, pour peu qu'on prête quelques intérêts aux cris silencieux de la Nature…Parce qu'il est bien évidemment que la nature parle, envoie toute sorte de signaux d'alertes et qu'il faudra bien, qu'un jour ou l'autre, que les humains prennent conscience qu'ils font partie intégrante de l'équation du Vivant. Alors à quoi ressemblera notre vie à tous, aujourd'hui et demain, c'est vraiment une question essentielle à se poser, parce que et d'un, un rapport vient de tomber, de deux, une prophétie se réalise, et de trois, des pertes humaines explosent les statistiques…Et quelqu'un prend la plume, pour faire parler les abeilles, quand d'autres ont un timing ultra serré pour déjouer les plans machiavéliques d'un serial-killer…

« Il n'a aucun endroit où se cacher de cette furie bourdonnante. »

Le mal est invisible, les corps tombent, les mystères s'épaississent, cette enquête donne quelques difficultés à Yoann Clivel, et pourtant, il faudra bien que chaque membre de l'équipe, y mette du sien, et vite, parce que ça commence à faire désordre ces morts inexpliquées…L'enquête va nous mener au coeur de la nature, décrypter des signes et des prédictions hors des sentiers battus, tout en essayant de ne pas perdre la lumière de ce monde…Autant dire que toute l'aide sera la bienvenue, même la plus extrasensorielle, tellement la complexité de l'arme du crime est inquiétante…Vous l'aurez compris, c'est palpitant et très bourdonnant, et je ne voudrais pas trop divulgâcher de l'intrigue ou des rencontres spéciales que vous pourriez faire, mais il y a une vibration bienveillante dans ce livre que je vous invite à aller voir de plus près, avant qu'il ne soit trop tard, pour tous…

« La nature réveillera ses pouvoirs et fera germer des graines que l'on croyait perdues. »

Ce qui m'a attirée vers ce titre, c'est cette fameuse étiquette du « Polar Guérisseur », parce qu'il y a cette accroche instantanée de l'originalité et d'un aspect aussi, de pouvoir presque « magique », ou du moins mystérieux (-Qui, que, ou quoi guérir? Ça m'intrigue…-.) le polar en lui-même est classique, prenant, efficace, mais tout l'intérêt réside dans cette exploration de l'ésotérisme, et j'ai bien aimé la symbiose des deux, parce qu'à la fin, il y a quelque chose à en retirer, la résolution propre de l'énigme, mais peut-être plus enrichissant encore, des réponses à nos perceptions intimes. C'était très intéressant, j'ai appris beaucoup de choses, donc rien que pour cela, cette lecture était une très bonne surprise, et forcément je suis encore plus curieuse et enthousiaste à lire les enquêtes suivantes de Yoann Clivel, mais aussi à découvrir les autres ouvrages de Natacha Calestremé, puisque elle fait référence à des « protocoles » que je suis désireuse de découvrir, pour vraiment approfondir ce concept de dynamiques, d'énergies et de notre relation avec l'environnement…Je tiens à dire que j'ai eu aussi un « crush » pour Nathan. Et je programme immédiatement, la lecture du tome deux, parce qu'on dirait qu'il y a URGENCE. Urgence à prendre en considération, notre responsabilité dans les crimes contre l'énergie du monde et sa biodiversité, avant que toute l'humanité n'ait à écrire, SON testament…
Lien : https://fairystelphique.word..
Commenter  J’apprécie          337
Nous sommes en 2008 et une série de meurtres survient dans la capitale. Ce sont tout d'abord trois victimes, puis treize, puis vingt-huit. La psychose monte et le major Yoann Clivel de la PJ cherche, avec son équipe, un mobile, un point commun, n'importe quel détail pouvant se révéler être un indice essentiel.
Cela devient d'autant plus difficile que l'affaire étant finalement confiée à la crim', il doit enquêter de manière plus ou moins officieuse… mais avec toutefois l'accord de son supérieur.
Apparemment, un seul élément semble être toujours présent sur les lieux du crime : un lotus, ou un dessin de lotus. Puis en recoupant les informations à partir de morts suspectes plus anciennes et non élucidées, un second élément apparait : parmi les victimes figure toujours un enfant de six ans. Un enfant surdoué.
Yoann Clivel va mener l'enquête dans le milieu des amoureux de la nature, des défenseurs de l'environnement, qu'ils soient des plus officiels ou des plus incongrus. du chercheur au sourcier, du pharmacognoste au gourou de secte. Il va suivre la piste d'une prophétie faite par « le Moine des abeilles », qui semble prise très au sérieux par nombre de personnes plus ou moins bien intentionnées.
Et si la prophétie était à l'origine, chez l'une d'entre elles, de cette folie meurtrière ?

Le pari était osé de mêler enquête policière et écologie, de parler d'environnement à préserver et des dérives de l'agroalimentaire, d'entrecroiser meurtres et liens de l'homme avec la nature.
Cela aurait pu virer rapidement au brouet indigeste, au pamphlet virulent, ou au réquisitoire New-Age.
Et bien, pas du tout ! C'est tout le contraire.
Le style est plaisant dès le début, fluide, jamais pesant, avec des détails saupoudrés juste comme il faut tout au long de l'histoire pour maintenir l'intérêt de bout en bout.
L'intrigue est complexe à souhait, bien construite, le suspense est savamment entretenu jusqu'aux toutes dernières pages et bien malin celui qui trouvera rapidement le coupable. Seul petit regret, une fin qui arrive trop vite ! J'en aurais bien pris pour une ou deux dizaines de pages supplémentaires. Ou plus.
La documentation est intelligente et bien dosée, sans jamais verser dans le prosélytisme tout en faisant réfléchir. Car à moins d'être passionné par le sujet, il y a quelques éléments dont on ne parle jamais dans les médias spécialisés en vente d'espaces publicitaires pour cerveaux ramollis. Et d'autres que j'ai découverts.
Car l'auteur, passionnée par la nature, a un talent certain pour parler de ce qu'elle aime et pour transmettre les informations dont elle dispose.
C'est bien fait, intéressant, et toujours agréable à lire.
Les personnages ont une belle épaisseur, une vie que l'on découvre peu à peu, ils sont vivants, attachants dans leur complexité et avec leurs failles, et réussis.

Pour résumer : une intrigue prenante, bien construite, alliant le plaisir du roman policier avec celui d'une sensibilisation bien faite au problème très actuel de l'environnement, c'est un excellent premier livre à découvrir sans hésiter.
Commenter  J’apprécie          250


critiques presse (1)
Culturebox
29 février 2012
L'intrigue montée méticuleusement grâce à ses recherches sur le sujet amènent à réfléchir sur l’environnement via la recherche du meurtrier qui tient en haleine le lecteur.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Lorsqu’un homme naît, il y a un peu plus de pollution, un peu plus de gaz carbonique, un peu plus de guerre, un peu plus de destruction, un peu plus de déchets. Un arbre qui pousse, c’est une ville souterraine pour les insectes qui se crée, un abri pour les oiseaux et les rongeurs qui émerge, un parasol géant pour les broussailles et les buissons qui s’impose, un rempart contre les bourrasques et les inondations qui tient bon, une usine à oxygène qui grandit et plusieurs êtres, mousses et lichens y vivent en synergie.
Commenter  J’apprécie          230
Tout dépendait de l'eau. Le liquide demeurait indispensable à la vie mais, dans certaines circonstances, il pouvait dévitaliser et fatiguer les organismes qui séjournaient à son aplomb. Une eau souterraine qui traversait un cimetière, une déchetterie, se chargeait à son tour des énergies négatives et des informations de mort de ces lieux.
Commenter  J’apprécie          170
- Tout le monde ne mange pas d'OGM, dis-je.
- C'est ce que vous croyez. Pendant des années, on a alimenté les bovins et les ovins avec des farines animales sans informer le grand public. Ces pauvres herbivores ont mâché des granulés de viande jusqu'à contracter la maladie de la vache folle. Il a bien fallu l'avouer : en les nourrissant de viande morte, on avait transformé des herbivores en charognards.
Commenter  J’apprécie          140
Les catastrophes naturelles n’existent pas. C’est notre ingérence dans la nature qui est une catastrophe. L’homme aime l’ordre et la rigueur des monocultures, la vie aime la générosité du chaos et l’équilibre qui en découle. Nous sommes responsables d’un désastre.
Commenter  J’apprécie          200
J’ai rien contre les Bretons, ils ont leur drapeau et leur langue eux aussi, c’est juste que Yoann Clivel, le Basque, c’est pas franc du collier. Ça fait pas légitime. Faut se justifier. Heureusement, la nature a été bonne avec moi, j’ai le physique du côté maternel. Mes oncles et cousins forment une belle équipe de rugbymen et je ne dénote pas.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Natacha Calestrémé (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natacha Calestrémé
Natacha Calestrémé - Trouver ma place
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (532) Voir plus



Quiz Voir plus

LES BLESSURES DU SILENCE

Qui est l'auteure de ce livre ?

Sandra Martineau
Natacha Calestrémé
Carmen Robertson
Yolande Mukagasana

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Les Blessures du silence de Natacha CalestréméCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..