AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809807721
200 pages
Éditeur : L'Archipel (12/09/2012)

Note moyenne : 2/5 (sur 1 notes)
Résumé :
En réponse à la tendresse et à la complicité jamais démenties que lui porte Alain Delon, Nicole Calfan a décidé de lui adresser une missive. Cette lettre entrouverte ne ressemble en rien à une biographie de l'acteur mythique : il s'agit d'une flânerie coeur contre coeur, d'une promenade nostalgique et intime. Nicole a choisi Alain comme son interlocuteur privilégié. Elle se raconte, se livre tout entière.
Ces deux-là s'accompagnent dans leurs vies et veillent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bazart
  05 août 2014
Lors de ma virée au village Lumière, il y avait, outre Pascal Mérigeau, un beau panel d'écrivains venus dédicacer leurs ouvrages tous en lien évidemment avec le 7ème art.
Si je connaissais certains plus de plume que de leur visage, pour d'autres, c'était plutôt le contraire. Ainsi, de Nicole Calfan, je connaissais son travail de comédienne, et notamment grace à son mémorable(?) role dans une non moins mémorable(?) saga de l'été dans les années 90, Les Grandes Marées.
Je connaissais moins son travail de romancière, et ce, alors même que l'ex comédienne a déjà écrit une dizaine de romans dont La Liseuse d'icônes (Ed. L'Archipel) en 2011 ou Toi l'ours, moi la poupée (Ed. Michel Lafon) en 2003 dans laquelle elle revenait sur un autre homme de sa vie, le comédien disparu Jean Yanne.
Au Festival Lumière, Nicole Calfan était présente pour promouvoir son dernier livre, "Lettre entr'ouverte à Alain Delon", qui, est comme son nom l'indique, un hommage au comédien mythique du cinéma français, avec qui Nicole Calfan a partagé l'affiche dans le chef d'oeuvre de Jacques Deray Borsalino en 1970. Les deux comédiens s'étaient rencontrés cette année là, au moment où Delon vivait une relation passionnée avec l'actrice Mireille Darc.
Dans ce livre, Nicole Calfan brise le tabou des amitiés impossibles entre hommes et femmes et lève un coin de voile sur une histoire d'amour-amitié manifestement inoxydable.
Il y avait beaucoup de monde pour se faire dédicacer ce livre, la plupart de ces lecteurs étant évidemment très interessés par le personnage Delon, qui continue de fasciner, en dépit (ou grâce à?) de sa réputation pas toujours évidente à appréhender. Moi même, si j'ai quand même beaucoup de mal avec l'image qu'il renvoie dans les médias et qu'il faille bien reconnaitre qu'il n'a plus fait un bon film de ciné depuis 30 ans, l'acteur continue de m'interesser et il me plait, si l'occasion se présente, d'en savoir plus sur lui.
J'ai donc eu l'opportunité de livre cet ouvrage (merci à Alain Pons, l'attaché de presse de Madame Calfan), et à vrai dire, il faut avouer qu'on apprend peu de chose sur la star Delon, à part un ou deux éléments sur la solide amitié qui le lie depuis 40 ans à Nicole Calfan.

En fait, le livre n'est pas vraiment linéaire, il s'agit d'une longue divagation un peu décousue sur cette amitié, d'où poind une vraie nostalgie de l'auteur pour les premières années de cette rencontre amicale. Dans ce livre, Nicole Calfan égrène ses souvenirs avec une certaine nostalgie,et où Delon est le grand frère, le pilier sur lequel s'accrocher, un phare qui éclaire une route aux trop nombreuses zones d'ombre.
Malheureusement, par manque d'anecdotes croustillantes et de point de vue vraiment accrocheur, cette longue lettre ne convainc jamais vraiment.... Et de Delon, il faut dire qu'il n'en est question qu'épisodiquement, à travers des tournages (Borsalino, le Gang et Frank Riva) et à travers un week-end, pas follement passionnant, dans sa propriété à la campagne.
Et ces quelques passages ne suffiront pas à modifier l'image que j'ai de Monsieur Delon....
Toutefois, les adorateurs de Monsieur Delon qui ont eu leurs livres au Village Lumière seront sans doute plus emballés et convaincus que moi...
Il faut dire que ces personnes ne semblaient pas vraiment être de ma génération, et je suis sans doute de celles qui n'a pas pour l'acteur du Guépard et de la Piscine la même fascination qu'ils peuvent ressentir à son encontre...

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2017
Mais Delon l’éclatant fait de l’ombre à Delon.
Et puis la vulgarité, la bêtise, la couardise lui font mal aux yeux. Aveugle, il ne saurait l’être. La médiocrité lui saute aux yeux. Le manque de parole lui donne mal à la tête. Il préfère porter un masque. Cela aide à créer la distance. À la tenir.
Zorro, il voit bien au travers de son loup noir.
Être Zorro au cinéma, pour plaire à son fils, Anthony. Tu en as gardé le masque. Au cas où…
Alain Delon le Magnifique est un unijambiste de génie, masqué, en équilibre sur un fil. Les jeunes metteurs en scène en ont peur. Tu leur donnes le vertige. Tes personnages les hantent. Depuis 1957, en fin stratège, tu nous enchantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2017
Tu leur donnes le vertige, toi l’indompté, toi l’insoumis, là-haut, sur ton fil de voltige.
Tu les toises.
Tu les attends.
Au-dessus du grand chapiteau de la vie, tu fais un écart. Et la foule fait « Oh!». Elle retient son souffle.
Qu’ils entrent en scène, les nouveaux metteurs en scène. Les inspirés, les talentueux. Les créateurs.
Tu n’es vraiment heureux qu’entre les mots « Moteur ! » et « Coupez!».
Tu te plais à la solitude, sans te forcer.
Tu le dis d’ailleurs: « Lorsque je me sens mal,lorsque je dors. Ou lorsque je travaille. Je suis devenue une joyeuse dépressive. Alors, je me dis que je suis peut-être devenue une artiste à part entière?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2017
Avec Gilles, on se sent princesse, lorsqu’au bout du monde il nous entraîne, nous, ses amies les actrices, dans les tourbillons de ses festivals internationaux. Pour et grâce à Unifrance Films, on voyage à travers le monde. On prend des avions, on parcourt des kilomètres, on boit du champagne, on échange nos téléphones avec des metteurs en scène, des acteurs étrangers. On voit des films qu’on n’aurait jamais pu voir. On court les ambassades et les projections. Gilles a le goût de notre bonheur. Il nous exporte avec sa culture cinématographique. Nous sommes ses œuvres d’art! Il demeure notre ami, exquis et toujours fidèle, attentif à nos confidences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2017
J’éprouve davantage d’excitation que de trac, plus de bonheur que d’appréhension. C’est un sentiment unique, qu’il m’arrive d’éprouver certains soirs, lorsque je joue au théâtre.
Plus de bien que de mal. Plus de joie que de peur.
Allez savoir pourquoi. Le trac est tellement imprévisible… Porteur ou destructeur.
Delon me fait le cadeau d’une œillade outremer et Belmondo d’un sourire franchement ironique.
J’ai des ailes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2017
Tout le monde est seul et tout le monde s’en fout.
Question de survie.
Si l’on prend la place de l’autre avec toute cette solitude, on se meurt. On s’écroule sous le poids de la souffrance.
Moi, j’irais bien chaque jour, au feu, sauver les gens que j’aime, mais comment en revenir?
« Les expériences de la vie sont incommunicables et c’est ce qui cause la solitude. » Virginia Woolf.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : alain delonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1009 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre