AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848652474
28 pages
Éditeur : Sarbacane (12/10/2011)
3.36/5   11 notes
Résumé :
Monsieur et madame Coccinette, jeune couple de coccinelles, veulent déménager. Ils s’adressent donc à un spécialiste, monsieur Balanin, de son état agent immobilier. Et c’est parti pour un marathon qui tourne vite au délire : champignon moisi, coquille d’escargot claustro, bouchon-péniche instable, château de sable menacé d’effondrement, pomme véreuse, terrier habité, bouteille de verre cassée mais stylée « loft »… Les Coccinette trouveront- ils où nicher ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
pilyen
  27 novembre 2011
"Coccinelles cherchent maison" est un très bel objet, grand format, couleurs claquantes, auteurs talentueux.
Tout est réuni pour faire de cet album un incontournable des cadeaux de Noël car en plus d'une très jolie planche d'autocollants, il met en scène d'adorables coccinelles finement croquées par Marc Boutavant, le créateur de Mouk.
A partir d'un thème porteur pour les enfants, la recherche d'une maison, l'histoire, narre la randonnée d'un couple de coccinelles et d'un agent immobilier, Mr Balanin, parmi des habitations plus saugrenues les unes que les autres. La mise en page originale de cette histoire, nous fait suivre les pérégrinations des héros grâce à des pointillés qui nous guident dans le paysage bucolique imaginé par l'illustrateur.
Quand j'ai mis cet album dans les mains de mon petit neveu de 5 ans, cela a été immédiat, il s'est plongé littéralement dans l'album, goulument, fasciné par toutes ces bestioles adorables.
Puis, bien vite, est arrivé le moment où il a fallu que je lise cette histoire à cet enfant, avide de prolonger le plaisir visuel, certain de faire d'autres découvertes merveilleuses.
Et c'est là que l'on se trouve confronté aux limites de cet album, agencé un peu façon bande dessinée. Si l'histoire, bourrée de références immobilières, plaît à l'adulte qui retrouve tous les tics de la profession, l'enfant, lui, se désintéresse petit à petit, noyé par un vocabulaire un peu compliqué et d'innombrables allusions très éloignées de son champ de compréhension. L'adulte doit souvent s'arrêter et se transformer en prof de français (ou pas, allez expliquer une phrase du genre : "Good bye tchampiniouz, je vous emmène visiter un lieu fantastique, digne d'un roman de Jules Vers"). Cela devient vite pénible de devoir ainsi morceler son récit car le jeune lecteur est curieux et veut des explications.
Au bout du compte, cet album est un joli objet qui va attirer les enfants (et même les parents) par ses couleurs, ses bestioles, ses autocollants mais qui ne supporte pas la lecture, du moins pour la tranche d'âge visée. Dommage...
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chrisbookine
  04 novembre 2017
L'objet-livre
La couverture attire l'oeil avec ce rouge vif et toutes les autres couleurs très flashy. Les insectes et autres plantes sont croqués de façon trop choupinette.
Le format est lui aussi sympa, très grand, pour suivre les pérégrinations des trois insectes principaux à savoir le couple de coccinelles et un balanin. Chaque double-page permet de découvrir une nouvelle ambiance . C'est donc la surprise à chaque page tournée et c'est très ludique.
L'univers choisi par l'auteur et par l'illustrateur
L'auteur joue avec le lecteur, il le balade dans tous les sens du terme.
Les dialogues sont dans des bulles comme une bande-dessinée et on voyage en spirales, en zigzag dans la page en suivant les pointillés, comme le Petit Poucet pour ne pas se perdre dans les méandres et autres labyrinthes.
Revenons aux personnages : des petits insectes de toutes sortes.
Marc Boutavant a su faire de ses minuscules, de vrais comiques. le regard est sans cesse attiré par des couleurs, de détails, des insectes microscopiques ou autres animalcules qui dorment, jouent, mangent... Toute une vie grouillante et bien vivante sous nos pieds, dans notre jardin.
C'est rafraîchissant, drôle, cela aiguise l'oeil et l'esprit à la fois. Un régal ni plus ni moins.
Lien : http://chrisbookine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jangelis
  19 juin 2017
Un très grand format, pour un album très original.
M. et Mme Coccinelle veulent changer de maison en vue d'agrandir la famille.
M. Balanin se targue de leur trouver le logement idéal.
S'ensuit une série de visites détaillées.
Sur chaque double page, un logement très différent, et très coloré : intérieur d'un arbre, champignon, rivière, château de sable, etc ...
Les dialogues, argumentaire très agence immobilière de M. Balanin, et réponses des deux coccinelles sont dans des cercles colorés (une couleur par personnage) disséminés dans la page au gré du trajet des insectes.
Pour les suivre dans l'ordre, le chemin est tracé en pointillés, il n'y a qu'à le suivre.
C'est drôle, plein d'humour parfois plus à destination des adultes me semble-t-il. On a souvent l'impression, malgré le décor très champêtre, d'être dans une vraie visite immobilière. le balanin présentant chaque caractéristique comme un avantage, quand les futurs locataires n'y voient qu'inconvénients.
On a une jolie découverte de divers milieux, sous terre, dans l'arbre, au bord de la plage ...
Et j'en ai profité pour faire une petite recherche et découvrir ce qu'était le balanin des noisettes, insecte dont j'avoue n'avoir jamais entendu parler auparavant.
Un album que j'ai découvert avec grand plaisir, mais que je n'ai pas encore eu le courage de lire à mes petits : beaucoup de texte, et comme une bande dessinée, du texte écrit petit et à situer précisément au moment de la lecture, pas très pratique (il faut suivre avec le doigt pour montrer qui parle).
Peut-être aussi un peu dur de comprendre cet humour pour mon pitchoun. Mais je pense que ça lui plairait quand même, tout ces insectes drôles et ces beaux décors.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AliceW
  28 décembre 2011
Monsieur et Madame Coccinette forment un jeune couple d'amoureux. Ils vivent dans un petit appartement situé dans un chêne. Sympathique mais un peu juste tout de même. Il est grand temps de chercher une autre maison.
Ils s'adressent alors à Monsieur Balanin, un agent immobilier qui imagine très vite nos coccinelles dans moultes habitations très différentes les unes des autres. En route pour une journée de visites, en commençant par un champignon moelleux qui se montrera très vite pourri et malodorant, des galeries souterraines pas très accueillantes, un bouchon en guise de bateau pour vivre au grand air... à condition de ne pas avoir le mal de mer, une coquille d'escargot vide qui manque de lumière, une pomme grignotée par les vers, un château de sable qui a beaucoup de classe mais qui manque de s'effondrer... les coccinelles trouveront-elles leur bonheur ?
Davide Cali retrace avec humour le casse-tête des recherches de logements, les multiples visites, les espoirs, les déceptions, et toutes ses petites choses qui peuvent vite être très gênantes mais qui sont pourtant tellement fréquentes... humidité, bruit, moisissures, vétusté, manque de luminosité... ça sentirait presque le vécu.
Un grand livre (37 cm de hauteur !) très coloré, avec des illustrations vives et drôles. Nous visitons en même temps que nos hôtes, découvrant à chaque page un nouveau quartier et de nouveaux personnages, sillonnant les pages, suivant les dialogues et les pointillés.
A ce propos, ce livre peut aussi faire office de première bande dessinée, par sa mise en forme et son texte à suivre dans des bulles. D'ailleurs, Davide Cali et Marc Boutavant connaissent déjà ce domaine, ayant chacun plusieurs BD à leur actif. (au pif, 10 petits insectes, adaptation décalée des Dix petits nègres de Agatha Christie par Davide Cali et Vincent Pianina. Ou encore la série Ariol, les aventures d'un âne à lunettes et de ses copains d'école par Marc Boutavant et Emmanuel Guibert).
Une histoire sympa à suivre qui peut prendre la tournure d'un livre jeu, en recherchant tous les détails éparpillés et les insectes qui se faufilent dans les pages.
Et puis pour couronner le tout, une planche d'autocollants en fin de livre qui devraient prolonger l'enthousiasme des petits lecteurs.
Lu dans le cadre de l'opération Masse Critique organisée par Babelio.
Lien : http://casentlebook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
noryane
  30 novembre 2011
L'histoire : un gentil petit couple de cocinelles décident de déménager et s'adresse à monsieur Balanin pour les guider dans leur recherche. Et les voilà partis à visiter de nombreuses maisons toutes différentes, toutes accueillantes mais malheureusement toutes avec un défaut...
Verdict : un livre que j'ai reçu dans le cadre de Babelio Masse critique jeunesse; j'avais choisi ce livre pour pouvoir le lire avec mes puces ( 4 ans et 18 mois).
Je vous livre donc les impressions de la grande ( la petite se limitant à Coxi coxi:) )
" J'en ai pensé que les pointillés pour lire l'histoire c'est un peu compliqué; beh l'histoire m'a plu, tous les dessins je les ai trouvés jolis; ça m'a plu quand tu as lu toutes les pages et surtout j'aime bien les autocollants".
Voilà donc les premiers mots de Petite fille chérie sur la toile.
Résumons : notre couple de coccinelle traverse en effet les pages accompagné de leur guide en suivant des pointillés; ceux ci commencent parfois en haut de la page, parfois en bas. Ce n'est pas évident mais ma fille est un peu trop petite surtout; qui plus est, il a fallu faire les voix des tous les personnages, plus ceux qui changent selon les pages.
Mais outre cela j'ai bien aimé cet album; il est très beau; d'abord il est rouge ce n'est pas objectif mais c'est ma couleur préférée alors il gagne des points forcément. Ensuite les illustrations sont vraiment vraiment superbes; il y a énormément de détails, des petits plus un peu partout.
L'histoire est mignonne comme tout et on imagine très bien la retransposer avec des humains suivant un guide immobilier les invitant à visiter tout et n'importe quoi mais en trouvant toujours des qualités à la moindre bicoque. Un petit goût de vécu comme qui dirait. Il y a des petites aventures dans ces magnifiques double-pages.
Enfin un plus et pas les moindres, une grande page d'autocollants reprenant les personnages donc très belle.
Pour conclure, je le conseillerai à des enfants un peu plus grands, mais pour le plus plaisir des yeux dès le plus jeune âgé car Bébé chérie ne se lasse cependant pas de regarder les dessins (coxi et cargot fusent à longueur de temps).
Je remercie beaucoup Babelio et les éditions Sarbacane pour ce bel album qui donne un avant goût des lectures que nous allons faire à Noël toutes les trois.

Lien : http://noryane.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JangelisJangelis   19 juin 2017
[Dans une bouteille cassée]
- On voit le ciel
- On voit le sol
- Ce vestibule nous conduit ... au super LOFT !
- WAAA ! C'est fou comme c'est grand !
- Et qui fera les vitres ?
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Davide Cali (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davide Cali
Dans le contexte de mutation de la Colombie, trois jeunes photographes colombiens – Hilda Caicedo, Andrés Donadio et Laura Quiñonez – et deux françaises – Leslie Moquin et Émilie Saubestre – tous diplômés de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles, ont mené, lors d'une résidence, un travail artistique et culturel sur les terres colombiennes. Historique ou organique d'un côté, ethnographique de l'autre, les regards multiples des photographes créent un échantillon de matières. L'exposition collective présente cette multiplicité de regards sur l'exploration d'un espace pluriel. de Barranquilla à Cali en passant par Bogota, tous ont abordé cette matière mouvante qu'est le territoire avec le même désir : le relier à la richesse de sa culture et à ceux qui l'habitent ou l'ont habité. En coréalisation avec le Festival Parallèle 8 — Marseille, l'Ensp Arles et le Théâtre du Gymnase. Commissariat d'exposition : Juliette Vignon.
+ Lire la suite
autres livres classés : CoccinellesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura