AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330037666
40 pages
Hélium (07/01/2015)
4/5   30 notes
Résumé :
Après Je n'ai pas fait mes devoirs parce que…, voici un nouveau livre très pratique quand on est en retard à l'école, qui raconte une journée folle où se succédent yeti, chaperon rouge, fourmis géantes et vaisseau du président…
Plein d'excuses abracadabrantes par le duo désormais incontournable Davide Cali / Benjamin Chaud.
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
kanarmor
  20 mars 2015
Les élucubrations d'Antoine
Bon, le garçon ne s'appelle pas Antoine, mais il invente malgré mille excuses toutes plus délirantes les unes que les autres pour expliquer son retard à l'école.
Simples : il a aidé un fermier à récupérer ses bêtes vagabondes… Issues des contes et légendes : il a rencontré le Petit chaperon Rouge, le joueur de flûte de Hamelin, le Yéti… Plus extraordinaires : il était en avion avec le président de la République, il a utilisé la machine à remonter le temps…
La 4e de couverture indique : « livre pratique à ne pas mettre entre toutes les mains (parents, professeurs). Chaque excuse ne pourra n'être utilisée qu'une fois ».
A découvrir également dans la même veine « je n'ai pas fait mes devoirs parce que… »
Amusant, bien écrit (c'est Davide Cali quand même…), même si les illustrations de Benjamin Chaud ne sont pas vraiment à mon goût. La chute est rigolote.
Oh yeah.
Commenter  J’apprécie          30
Saiwhisper
  27 décembre 2015
Avec humour et beaucoup d'imagination, Davide Cali et Benjamin Chaud mettent en scène un petit garçon qui arrive en retard à l'école et qui trouve toutes sortes d'excuses pour ne pas se faire punir... le "pauvre" enfant rencontre des créatures fantastiques comme Bigfoot ou le yéti, aide le président, a le malheur de rétrécir ou de devenir un géant, se fait attaquer par des monstres, croise divers animaux, passe du temps avec des personnes étranges qui ressemblent au Joueur de Flûte d'Hamelin ou au Petit Chaperon rouge, ... La maîtresse va-t-elle gober toute cette histoire ? Les dessins de cet album sont très jolis et colorés. Les jeunes lecteurs s'amuseront à observer chaque page aux nombreux détails et riront certainement aux excuses loufoques de ce petit écolier ! La chute est également très sympathique. Hélas, si ça a plu aux enfants, je dois avouer ne pas avoir ressenti un coup de cœur... E.C.
Commenter  J’apprécie          30
bdelhausse
  10 janvier 2017
Quel est le rôle des lectures du soir? Endormir l'enfant... sans doute. C'est un moment de calme et de partage. Mais, et cet avis n'engage que moi, je trouve qu'il s'agit d'un moment complice où l'imagination de l'enfant va être stimulée, juste avant de sombrer dans les rêves les plus débridés, exutoires aux tensions que l'enfant connaît ou subit au quotidien.
Et à ce titre, ce petit livre est une pépite dont mes deux loulous ont raffolé...
Inventer les bobards les plus absurdes, les plus extrêmes, affichant un grand sourire, tout en n'y croyant pas vraiment soi-même, voilà bien un mot d'ordre que je cautionne également. Et ils ne s'en privent pas.
Commenter  J’apprécie          21
Radwan74
  24 janvier 2022
Un enfant a une imagination débordante pour trouver des excuses pour son retard à l'école. Enfin, quant on voit la conclusion du livre, est-ce vraiment de l'imagination ?...
J'ai bien aimé cette histoire ainsi que mes enfants, toutes les péripéties du petit garçon pour arriver à l'école sont plutôt drôles et extraordinaires : un peu de références aux contes, des animaux fantastiques, des situations farfelues... très plaisant à lire et les illustrations sont jolies. Dommage que le format choisi ne met pas en valeur l'histoire, un plus grand ouvrage aurait été plus sympathique encore !
Commenter  J’apprécie          20
Delicesdelivres
  23 mai 2022
Encore une fois en retard à l'école, un enfant invente toutes sortes d'excuses farfelues à donner à son instituteur : des fourmis géantes ont volé son petit-déjeuner, il a été attaqué par des démons ninjas, un énorme singe a confondu le bus avec une banane, etc
:idea: Voici un livre très pratique quand on est en retard à l’école mais attention, chaque excuse ne pourra être utilisée qu’une seule fois !
Rires garantis et à renouveler avec d'autres titres de la même équipe :
- Je n'ai pas fait mes devoirs parce que...
- J'ai perdu ma classe au musée parce que....
- La vérité sur mes incroyables vacances (cf. fin de cet article)
- La vérité sur ma folle école
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeFigaro   28 janvier 2015
Les lecteurs aimeront parce qu'il est toujours bien vu de se moquer de la maîtresse mais qu'on n'ose jamais le faire. Ce livre leur permettra de combler leurs fantasmes les plus inavouables en se bidonnant avec maman ou papa.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   20 mars 2015
Un peu plus loin, j’ai rencontré une petite fille qui a voulu que je l’aide à retrouver la maison de sa grand-mère [le petit chaperon rouge].
Comme je n’avais rien mangé, on s’est arrêtés en chemin pour casser la croûte.
« C’est la raison de ton retard » ?
Non je n’étais plus très loin de l’école… mais je n’ai pas pu résister à l’envie de suivre ce garçon qui jouait de la flûte, et allait dans le sens opposé…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ArinyaArinya   18 mai 2021
"Alors, pourquoi es-tu en retard ce matin ?"
Hum, c'est une longue histoire...
Commenter  J’apprécie          00
DelicesdelivresDelicesdelivres   23 mai 2022
Alors, pourquoi es-tu en retard ce matin ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Davide Cali (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davide Cali
Dans le contexte de mutation de la Colombie, trois jeunes photographes colombiens – Hilda Caicedo, Andrés Donadio et Laura Quiñonez – et deux françaises – Leslie Moquin et Émilie Saubestre – tous diplômés de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles, ont mené, lors d'une résidence, un travail artistique et culturel sur les terres colombiennes. Historique ou organique d'un côté, ethnographique de l'autre, les regards multiples des photographes créent un échantillon de matières. L'exposition collective présente cette multiplicité de regards sur l'exploration d'un espace pluriel. de Barranquilla à Cali en passant par Bogota, tous ont abordé cette matière mouvante qu'est le territoire avec le même désir : le relier à la richesse de sa culture et à ceux qui l'habitent ou l'ont habité. En coréalisation avec le Festival Parallèle 8 — Marseille, l'Ensp Arles et le Théâtre du Gymnase. Commissariat d'exposition : Juliette Vignon.
+ Lire la suite
autres livres classés : retardVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus