AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782414238828
296 pages
Éditeur : Edilivre-Aparis (22/08/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Les héros iconiques de Jane Austen vivent ici une histoire qui va les confronter à des événements politiques et sociaux ayant marqué le début du 19e siècle en Angleterre. Tandis qu’Elizabeth doit faire face à une trahison qui risque d’anéantir sa famille, Fitzwilliam Darcy, de son côté, doit agir pour sauver sa jeune sœur du déshonneur. Tous les deux victimes des manœuvres de Wickham, le maître chanteur, ils vont connaître, pour l’une la misère des bas-fonds de Lond... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LadyRomance
  22 février 2019
Il est rare que je lise des austineries. Si mes souvenirs sont bons, je n'en ai lu que trois car je préfère un roman original se déroulant durant la Régence qui s'inspire du style (ou pas) de Jane Austen que des relectures ou adaptations. Cependant, lorsque Michèle Calméjane Schneiter, que je remercie, m'a proposé de lire son roman Je me souviens de Pemberley, je me suis laissée tenter par curiosité. En effet, la 4° de couverture laissait supposer une intrigue se déroulant dans un contexte plus social et politique qui pouvait se montrer intéressante et à coup sûr différente de ce que l'on nous propose habituellement.
Et je dois dire qu'effectivement, j'y ai trouvé une nette différence. Certains événements et aspects dès le début du récit m'ont même assez dérangée car je ne m'attendais tout de même pas à ça. Car pour le coup, j'ai ressenti qu'on s'éloignait carrément de l'esprit et l'ambiance de l'univers de Jane Austen c'est-à-dire de la légèreté et l'humour qui la caractérisent et qui ne l'empêchent pas pour autant, bien au contraire, de révéler nombre de petits et gros travers de l'époque.
Dans Je me souviens de Pemberley, nous sommes rapidement plongés dans une intrigue plus sombre que celle de Orgueil et Préjugés. Cela aurait même pu être un tout autre roman avec sa propre originalité si l'autrice l'avait souhaité. Car il s'agit ici d'une relecture d'un tout autre type qui diffère à mon avis du monde littéraire de Jane Austen tel que je me le représente. le déroulement de l'histoire ici est chargé en aventures et péripéties nettement marquées par les drames et tragédies qui sont présentés dès le début du roman. Vous êtes avertis.
C'est pour cela qu'il me semble que le roman de Calméjane Schneiter est vraiment à lire comme une oeuvre originale qui s'inspire d'Orgueil et préjugés, certes, et de ses personnages mais qui suit sa propre trajectoire aussi bien dans l'esprit que dans l'intrigue. L'histoire prend une tournure beaucoup plus lourde et tourmentée que celle de l'oeuvre originale.
J'ai énormément aimé les personnages de Elizabeth Bennet et surtout celui de Fitwilliam Darcy qui se révèlent tous deux dans une belle palette de possibilités dans le respect des personnages originaux de Jane Austen. J'ai beaucoup apprécié le fait que leur psychologie respective soit aussi efficacement approfondie.
J'ai perçu ce roman qui est très bien écrit comme une occasion de faire revivre à Lizzie et Darcy leur histoire d'amour autrement dans des circonstances encore moins propices et favorables que celles de Orgueil et préjugés dans un style tout à fait inédit et assumé par son autrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AliceFee
  10 décembre 2018
Il s'agit plus ou moins d'un livre auto-édité (chez Edilivre), qui m'a été proposé par son auteur. Nous retrouvons ici les personnages principaux de Jane Austen, à la même époque et à la même période mais les choses se déroulent différemment. En vous faisant cette description approximative de ce qu'est ce roman, je ne peux m'empêcher de soulever le premier point négatif de ce récit et très certainement le plus gênant de tous : rien ne justifie les changements auxquels nous sommes confrontés. Ni un évènement particulier qui se déroulerait au début et transformerait l'histoire par un effet boule de neige, ni un avant propos de l'auteur qui nous expliquerait sa démarche. le résultat est que le lecteur se sent perdu au milieu des premiers chapitres et que j'ai ressenti confusion et interrogation au lieu du plaisir de replonger dans un univers qui me comble.
Pour autant, si, comme toujours, je vais soulever tous les petits détails qui m'ont dérangée ou pourraient être améliorés, j'aimerais établir immédiatement que le livre est bien écrit, et a été parfaitement corrigé, ce qui, dans le monde de l'auto-édition, mérite amplement d'être souligné. J'ai vu des livres sortir de grandes maisons d'édition avec plus de coquilles que celui-ci. Il est également agréable à lire, et je ne me suis pas faite prier pour tourner les pages, impatiente de savoir comment Darcy et Lizzy allaient enfin se retrouver...
Ce qui lui manque, en revanche, et c'était prévisible, c'est le travail professionnel d'un éditeur qui pousse l'auteur dans ses retranchements, l'oblige à s'interroger sur la cohérence du récit et l'utilité de certains éléments. Je passe sur certaines maladresses, et même sur certaines erreurs qui ne collent ni avec l'époque, ni avec les caractères des personnages parce que je sais que beaucoup d'entre vous seront plus indulgents que moi sur ces points et ne seront pas gênés dans leur lecture. Mais je ne peux m'empêcher de déplorer cette tendance, que j'ai observé chez beaucoup d'autres auteurs d'austeneries, de vouloir en faire trop. On se retrouve souvent avec des personnages célèbres, un voyage en France ou en Amérique, des aventures rocambolesques qui, pour moi, n'ont aucune utilité. Less is More. Et ici, c'est encore le cas, l'auteur en fait toujours plus et toujours trop alors que tous ces éléments pourraient être purement et simplement supprimés sans nuire une minute à son histoire. C'est bien de s'inspirer de l'univers et des personnages de Jane Austen, ce serait mieux de s'inspirer de sa simplicité.
En fait, c'est d'autant plus dommage qu'il y a des idées que j'ai vraiment trouvé géniales mais leurs justifications sont souvent mauvaises. Quelques exemples : l'absence et les blessures de Darcy sont intéressantes, le fait qu'il soit en mission pour le roi à ce moment-là, en revanche, est sans intérêt. J'ai adoré l'amour de Lizzy pour les plantes et l'idée de la fondation sur le domaine de Pemberley, j'ai détesté en revanche les raisons pour lesquelles les soeurs Bennet se retrouvent sans le sou qui sont pour moi, invraisemblables. Je trouve aussi l'idée qu'il arrive quelque chose de grave à Lydia et provoque un changement chez elle très judicieuse mais ça arrive trop tard, comme un cheveu sur la soupe. Bref, je n'ai cessé d'osciller entre contentement et mécontentement.
Enfin, si j'ai aimé entrer dans la tête de Darcy, je n'ai pas apprécié le changement constant de point de vue. On passe sans cesse notre temps à se demander qui peut bien parler (d'autant que ce n'est pas visible dans le style d'écriture) et cela ajoute encore de la confusion. de plus, savoir que Darcy et Lizzy s'aiment dès le début (un peu trop vite d'ailleurs) a pour conséquence qu'on s'impatiente beaucoup plus vite de leurs éternels atermoiements, là où Jane Austen nous offre une belle évolution des sentiments...
Si vous vous êtes perdus au milieu de tous mes chipotages, je résume. Ce livre a beaucoup de potentiel et de nombreuses pistes d'amélioration. Il n'en est pas moins agréable à lire en l'état et propose malgré tout une austenerie honnête, bien meilleure que beaucoup de celles qui ont été traduites ces dernières années et qu'il ne serait pas désagréable de trouver sous le sapin...
Lien : http://janeausten.hautetfort..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
djihane
  01 juin 2019
Ce qui m'a permis de m'accrocher à ma lecture, c'est le fait que la relecture que l'auteure nous offre d'Orgueil et préjugés, ne se contente pas lui coller au plus près. Michèle Calméjane Schneiter a son propre style et sa plume est agréable à lire. de plus, Je me souviens de Pemberley est beaucoup plus sombre. L'auteure n'hésite pas à malmener ses personnages et les drames ne sont jamais bien loin. Cet aspect était intéressant. de plus, les personnages d'Elizabeth et de Darcy sont bien travaillés et ne manquent pas de profondeur. On découvre d'autres facettes de leurs personnalités méconnues.
Michèle Calméjane Schneiter nous offre une relecture très personnelle d'Orgueil et préjugés. Même si j'ai trouvé que parfois certains éléments étaient peu réalistes pour l'époque et l'esprit de l'oeuvre originale, j'ai passé un bon moment avec la très belle plume de l'auteure qui a le mérite d'offrir un cadre original à cette célèbre romance.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LadyRomanceLadyRomance   21 février 2019
Je ne peux détacher mes yeux de son visage. Elle me semble assez jolie, son teint légèrement hâlé lui donne un air de bonne santé. Le froid rosit ses joues et le bout de son nez. Ses yeux d’un bleu rare me fixent avec une froideur qui me semble exagérée en la circonstance.
Je l’aide à ramasser les branches de houx sur le sol. Je cherche quelque chose à dire pour la dérider, il suffirait peut-être que je prenne un ton léger, mais je ne sais pas badiner, mon naturel austère prend le dessus :
– Mon chien vous a bousculée, j’en suis désolé, mais il est jeune, il aura voulu jouer, lui dis-je, souhaitant orienter la conversation sur le comportement de nos fidèles compagnons.
– Votre chien n’est pas en cause, ce n’est qu’un animal, c’est à vous de le maîtriser.
– J’admets avoir été négligeant. Je pensais être seul dans ce bois... Je comprends que vous soyez contrariée...
Après que j’ai reconnu ma faute, j’espère que notre conversation va prendre un tour plus courtois, mais il n’en est rien.
– Bien sûr que je suis contrariée, notre servante a autre chose à faire aujourd’hui que de nettoyer les dégâts provoqués par de la boue sur mes vêtements.
Je sens que sa colère ne tombera pas et me montre moins conciliant.
– Eh bien, est-ce l’habitude ici de se comporter d’une façon si peu plaisante ?
– Et vous Monsieur, est-ce votre habitude de ne pas vous excuser lorsque vous causez du tort à quelqu’un ?
Elle tourne les talons et je reste sur place sidéré et furieux ; d’autant que je me souviens lui avoir dit que j’étais désolé par deux fois.
Pourtant, en la regardant s’éloigner, je ne peux m’empêcher d’apprécier la légèreté de sa démarche. Elle a rabattu sa capuche et je ne vois que le balancement de son manteau qui s’enfonce dans la brume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LadyRomanceLadyRomance   21 février 2019
Ma passion pour la botanique a crû au fil des années et j'ai soif d'élargir mes connaissances. Je me suis aménagé un coin sous la verrière, consacré au séchage des plantes. Après ma chambre, c'est l'endroit de la propriété où je passe le plus de temps.
J'ai depuis longtemps le vaste projet de rédiger une nomenclature des plantes médicinales répertoriées selon leurs propriétés et leur préparation. Les herbiers élaborés après des années de cueillette me procurent une source de renseignements intarissable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : fitzwilliam darcyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox