AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266177597
320 pages
Pocket (05/06/2008)
3.36/5   119 notes
Résumé :
Maud, romancière à succès, étouffé sous le poids d'un secret : depuis quelques semaines, elle entend une voix d'homme, dans sa tête.
Dans un hôpital parisien, Vincent, brillant neurologue, tente de comprendre pourquoi il ne peut oublier une inconnue entraperçue dans un grand magasin. A l'autre bout de Paris, la nuit, un homme tue des prostituées rousses, avec une sauvagerie inouïe. Maud, Vincent et le tueur, trois chemins de vie qui convergent inexorablement.... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,36

sur 119 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
8 avis
2
8 avis
1
2 avis

Andromeda06
  24 mai 2022
Mireille Calmel fait partie de ces auteurs qui ne m'ont pas encore déçue. Voilà pourtant deux ans que je n'ai pas lu l'un de ses livres (à part "Le secret de Léonard", petit livre jeunesse destiné à mon fils). Alors en tombant sur "La rivière des âmes" à la bibliothèque, un peu par hasard d'ailleurs, je me suis dit qu'il était temps d'y remédier.
Comme certains d'entre vous le savent déjà, j'évite de lire les quatrièmes de couverture (surtout et systématiquement quand je connais l'auteur), je préfère en savoir le moins possible quand je commence un livre. C'est donc avec beaucoup d'étonnement, puis d'appréhension ensuite, que j'ai découvert que je n'étais pas dans une fiction historique, mais dans ce qui se préparait être une romance contemporaine. J'appréhendais finalement pour rien, car je dois dire que c'est plutôt réussi.
On suit tour à tour Maud, romancière à succès ; Vincent, neurologue éminent ; et un tueur en série qui trépane ses victimes (je ne le nomme pas mais, pour le déroulement de l'histoire, son identité est révélée assez tôt). Ils ne se connaissent pas mais tous trois sont liés par un destin hors du temps. Les événements se déroulent en 2008, entre Paris et le château de V. en Vendée, alors qu'une petite décennie du XIIe siècle s'immisce subrepticement dans le récit.
Histoire contemporaine, oui. Mais Mireille Calmel n'en oublie pas pour autant son penchant historique. Même si j'ai eu un peu de mal à en suivre la logique au tout début, je dois dire que le tout est finalement et joliment bien amené.
J'ai retrouvé le style de l'autrice avec plaisir. Sa plume, toujours aussi charmante et enchanteresse pour commencer. Mais aussi l'aspect surnaturel (ou magique) qu'elle donne à la plupart de ses histoires, qu'elle dose et exploite brillamment. Je lui ai découvert, en revanche, un côté humoristique que je ne lui connaissais pas : certains dialogues ou situations se révèlent en effet plutôt cocasses, qui se prêtent évidemment à l'aspect contemporain de l'histoire.
Je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages, que j'ai trouvé en vérité assez quelconques. L'histoire d'amour était prévisible depuis le début, et le dénouement est un peu étrange (sans être malvenu). Mais l'intrigue se veut, en revanche, de plus en plus captivante. le parallèle entre aujourd'hui et le Moyen-Âge est adroitement bien manoeuvré, et le mystère bien entretenu.
Pour moi, rien n'égalera "Lady Pirate", lu il y a plus de 15 ans, mais je viens quand même de passer un très bon moment avec "La rivière des âmes".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
carre
  03 septembre 2012
Et un navet, un. Non, non vous n'êtes pas sur votre marché du dimanche, mais bien dans le roman de Mireille Calmel. Et c'est bien triste car je suis d'habitude preneur.
Trois destins qui se croisent dans une sorte de croyance à deux balles sans intérêt, mâtiné de polar et une romance qui trouve ces racines dans le moyen-âge. le tout avait de quoi rendre le sujet intéressant.
Malheureusement, le style de Calmel qui m'avait charmé lors de ces précédents romans est ici d'une lourdeur impossible. Tout sonne faux, les personnages, l'intrigue, la concordance avec le passé pour expliquer le présent. L'écriture est poussive, rien ne fonctionne, l'histoire de Maud et Paul est d'un ridicule qui laisse de marbre, je suis allé au terme car je n'aime pas lâcher un livre. Mais là, il faut une bonne dose de patience pour aller au bout ce roman sans saveur. J'ai lu chez d'autres lecteurs un certain intérêt, moi je m'y suis profondément ennuyé. A oublier.
Commenter  J’apprécie          270
Luna05
  23 septembre 2011
Mireille Calmel une auteur dont une autre de ses oeuvres avait attiré mon attention, en l'occurrence "Le chant des sorcières", ce tome est d'ailleurs toujours en attente dans ma PàL.
Plus tard j'ai eu un certain attrait pour le synopsis plus qu'intrigant de "La rivière des âmes". Après avoir fais quelques recherches sur la toile, j'ai pu constater que ce livre avait été écris à une période assez difficile de la vie de l'auteur et donc que l'ambiance changeraient de ses autres ouvrages. N'ayant pas eu encore l'occasion de me pencher dans "Le chant des sorcières" je me suis donc jetée sans hésiter dans cette aventure à la fois contemporaine et fantastique à travers le temps.....
Maud Marquet, romancière à succès à en apparence tout pour être comblée. Un petit ami, une meilleure amie étant au petit soin pour elle, un gigantesque appartement, un chat lui tenant compagnie, une belle carrière dû à son don pour l'écriture et des livres se vendant comme des petits pains sauf que tout ceci n'est qu'hélas en partie vrai. Maud souffre depuis quelques temps de maux de tête et commence à attendre une voix masculine lui parlant de temps à autres, ses rêves se veulent de plus en plus réels la plongeant dans un passé remontant à l'époque médiévale.
Vincent Dutilleul est un éminent neurologue dont la réputation n'est plus à prouver dans le milieu. Passant sans aucuns remord d'une femme à une autre, il ne souhaite pas d'attache sentimental et le vit avec philosophie, pour Vincent il détient ainsi son équilibre entre un métier qui le passionne et sa vie de libertin. Une donne changera tout en la rencontre furtive avec une inconnue, ce croisement obsédera désespérément Vincent et ce dernier fera tout pour savoir qui elle est, et, souhaitera irrémédiablement la connaitre.
En parallèle sévira un tueur de prostitués rousse dans Paris, une personnalité dont le destin est également intimement lié à Maud et Vincent.
Par ce petit résumé j'ai tenté de ne pas spoiler car la richesse de ce roman est dû grandement au talent de Mireille Calmel quant à nous offrir sur un plateau les révélations au compte goutte. le suspense est fort bien maintenu et nos nerfs sont mis à rude épreuve. On souhaite ardemment certains face à face comme on en redoute d'autres.
Que dire de l'écriture de l'auteur?
Mireille Calmel est pourvue d'une plume envoutante nous immergeant d'emblée dès la première page. Son style prenant nous transporte rendant notre lecture addictive. Elle réussit avec brio à nous plonger dans une ambiance assez sombre au côtés de personnages tous plus ou moins torturés, humains et terriblement attachants. D'ailleurs parlons de ces derniers.
J'ai été stupéfaite par la facilité dont l'auteur à pu faire preuve dans le traitement de Maud. Cette jeune romancière tentant de garder bonne figure et de cacher aux yeux de tous son mal être la rongeant depuis son enfance. Que dire des passages où les démons du passé de l'héroïne refont surface, où les souvenirs de son enfance et de ses choix passés la rattrapent inexorablement la plongeant dans une profonde dépression qui ne laisse pas le lecteur indifférent. La narration est traitée de telle façon que le mal être mais surtout le mal de vivre de Maud sont palpables et nous frappent de plein fouet. Une héroïne humaine, touchante et très attachante en pleine confusion qui cherchera à comprendre ce qu'il lui arrive. Quelle est cette voix masculine l'aiguillant de temps à autre? Est-il réel ou devient-elle folle? Quels sont ses rêves la plongeant dans l'époque Médiévale? Et qui est cette femme rousse qui s'ingénie à communiquer avec elle et qui ne lui est pas tout à fait inconnue?
L'autre personnage récurent de cette histoire est le brillant neurologue Vincent Dutilleuil. Mireille Calmel s'est également surpassé avec son personnage masculin qui, suite à cette rencontre fortuite dans la boutique du Virgin Mégastore sera totalement absorbé et obnubilé par cette inconnue ne lui étant pas vraiment inconnu. Cette obsession le poussera à la retrouver et à tenter de la courtiser sans pouvoir se l'expliquer. Son souhait de la faire sienne dépassant les désirs charnels dans lesquels il se complaisait depuis toujours. Son côté fonceur et obstiné au risque de passer pour un fous m'a souvent fait sourire et ému. Homme assez cartésien mais dont ce trait sera très vite remis en question au vu de ses rêves Médiévaux ainsi que certaines coïncidences bien trop multiples.
le dernier à citer et dont je préserverai l'identité bien que très vite dévoilé dès le début, le tueur. Cette personnalité bien que totalement dominé par la folie à plus éveillée ma compassion que ma haine. Bien que faisant preuve d'actes plus que barbares sur ces pauvres femmes, lorsque l'on découvre sa véritable personnalité on ne peut que le plaindre. Mireille Calmel a réussi à créer un personnage à la fois sadique et qu'on a envie de protéger au vu de la vérité le concernant.
Les personnalités secondaires ont également été mis en valeur comme la meilleure amie de Maud Véra Lavielle. Cette Mère de famille célibataire m'a souvent fait sourire. Femme sure d'elle, extrêmement franche, envahissante et protectrice envers Maud. Ses joutes verbales avec Vincent furent excellentes. le meilleur ami de Vincent sera également très présent, Jean Latour. Homme marié avec des enfants, neurologue de renom et étant pour Vincent une sorte de modèle aidera ce dernier dans la recherche l'inconnue du Virgin Megastore.

Abordons à présent les points m'ayant chagriné. J'ai déploré que le couple principal ne se rencontre réellement que très tardivement, le jeu du chat et de la souris ayant prédominé presque toute l'oeuvre. J'ai également été un peu déçue par la fin que j'ai trouvé trop facile et abrupt. Un dénouement s'étant donc avéré inférieur à l'ouvrage.
Concernant les moments favorables je citerai les révélations totalement inattendus s'étant abattus avant le dénouement et ce voyage à travers le temps ayant été tout bonnement grisant et dépaysant nous laissant un sentiment enivrant.
"La rivière des âmes" s'est avéré être une oeuvre résolument sombre et torturée ne m'ayant pas laissé de glace. Une première incartade dans le monde de l'auteur ne m'ayant pas déçu et qui a su attiser ma curiosité concernant les personnages du passé étant apparus furtivement. Personnalités énigmatiques pourvus d'une histoire passionnante bien que juste esquissés dans cet ouvrage. Un subtil aperçu qui me poussera à découvrir de manière plus approfondis ces protagonistes dans "Le lit d'Alienor"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Alyxiel
  07 octobre 2013
résumé : "Maud, romancière à succès, étouffé sous le poids d'un secret : depuis quelques semaines, elle entend une voix d'homme, dans sa tête.
Dans un hôpital parisien, Vincent, brillant neurologue, tente de comprendre pourquoi il ne peut oublier une inconnue entraperçue dans un grand magasin. A l'autre bout de Paris, la nuit, un homme tue des prostituées rousses, avec une sauvagerie inouïe. Maud, Vincent et le tueur, trois chemins de vie qui convergent inexorablement. Trois destins dont la rencontre a déjà provoqué la passion et le drame, il y a très longtemps, au Moyen Age.
S'ils veulent conjurer ce passé, Maud et Vincent devront affronter leurs peurs, se battre contre leurs démons. Pour survivre, mais surtout pour gagner la confiance et l'amour de l'être qui, au-delà du temps, leur est destiné..."
J'ai été charmée par ce roman de Mireille Calmel. J'étais habituée à ce que ses intrigues se situent au moyen-âge et là, oh surprise! nous somme dans une époque contemporaine.
Nous ne serions pas chez Calmel s'il n'y avait une petite touche de magie. Donc nos 2 héros, qui ne connaissent pas, n'ont de cesse de se chercher, de se manquer... car leurs âmes, elles se connaissent et se sont reconnues. Il y a un méchant, qui lui aussi les a reconnu.
Et c'est à la fin que le parallèle est fait avec des protagonistes d'un autre de ses romans, qui lui se situe bien au moyen-âge. Quel bonheur de les retrouver là!!
Encore une fois, la magie de cette auteure fabuleuse à fonctionné sur moi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Flo76300
  04 décembre 2017
Un livre qui m'a fait penser au livre de Marc Lévy "La prochaine fois" car les deux livres racontent en gros le même sujet deux âmes-soeurs qui se sont aimés dans une certaine vie et se retrouvent dans une autre et pour que ces deux personnes puissent s'aimer en toute tranquillité elles doivent partir à la recherche de quelque chose pour résoudre un mystère et enfin vivre en paix. Moi qui suit une fane de Marc Lévy ça aurait pu être un compliment pour Mireille Calmel sauf que ce livre de Marc Lévy je ne l'avais pas aimé.
Quant au livre "La rivière des âmes" je sors de ma lecture avec un avis mitigé car je trouve que certains passages trainent en longueur tandis que d'autres sont assez courts et auraient dû être plus détaillé, il y aurait pu avoir quelque chose en plus pour renforcer l'histoire.
Bref c'est un livre avec un sujet qui pourrait être intéressant, mais l'histoire qui mélange recherche de vérité et ce qui semble être de l'amour soit traine en longueur soit va trop vite donc il est difficile de vraiment accrocher et de se plonger dans le livre à mon humble avis.
L'une des choses que j'ai bien aimé dans le livre est qu'il y ai plusieurs points de vues et pas qu'un seul, mais le point noir sur ce point est que les personnages sont rendus difficilement attachants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Andromeda06Andromeda06   24 mai 2022
Et lorsque dans un cri elle le reçut en elle,
Oubliant sous son joug tous ses amants passés,
Elle s'offrit enfin aux danses éternelles
Qui de deux corps défunts, en font un qui renaît.
Commenter  J’apprécie          172
Andromeda06Andromeda06   24 mai 2022
S'abandonner. Entre les mains de l'espoir. Se mettre en danger. Vraiment. Elle en valait la peine. Plus qu'aucune autre. Oui, elle valait la peine qu'il en perde la tête, le cœur, l'âme.
Commenter  J’apprécie          150
Andromeda06Andromeda06   24 mai 2022
Le plus beau visage de l'amour est celui que l'on porte au fond de soi, comme un secret.
Commenter  J’apprécie          181
Andromeda06Andromeda06   24 mai 2022
Il faut s'occuper la tête avec les mains disait maman. Quand on ne peut rien faire pour changer les choses, il faut s'occuper la tête avec les mains, répéta-t-elle.
Commenter  J’apprécie          40
julinejuline   12 février 2013
Le plus beau visage de l'amour est celui que l'on porte au fond de soi, comme un secret.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Mireille Calmel (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Calmel
Morgan des Brumes, L'Épée du pouvoir - Mireille Calmel
autres livres classés : réincarnationVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4710 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre