AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845633998
Éditeur : Xo Editions (19/03/2009)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 189 notes)
Résumé :
Dans la veine du Lit d Aliénor et du Bal des Louves, la fin du magnifique Chant des sorcières, une aventure historique et féerique, foisonnante et sensuelle.
1484. A la cour de Philippine de Sassenage, le danger est désormais partout. Autour du Prince Djem et de leur amour secret. Autour de Jeanne de Commiers. L'heure est proche où la prophétie annoncée en Avalon doit se réaliser et Marthe redouble autant de vigilance que d'acharnement maléfique. Pourtant, la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Alyxiel
  15 octobre 2013
Résumé : "Dans la veine du Lit d Aliénor et du Bal des Louves, la fin du magnifique Chant des sorcières, une aventure historique et féerique, foisonnante et sensuelle.
1484. A la cour de Philippine de Sassenage, le danger est désormais partout. Autour du Prince Djem et de leur amour secret. Autour de Jeanne de Commiers. l'heure est proche où la prophétie annoncée en Avalon doit se réaliser et Marthe redouble autant de vigilance que d acharnement maléfique. Pourtant, la résistance s organise. le baron Jacques et Algonde se sont alliés. Par les pouvoirs magiques qu elle a déjà manifestés, Elora, l enfançonne de Mathieu et d Algonde incarne l espoir. Pendant ce temps, de l autre côté de la Méditerranée, la belle Égyptienne Mounia, emportée par sa passion pour le chevalier Enguerrand, tente à la fois d échapper aux assassins lancés sur ses traces... et de retrouver la carte qui rouvrira les portes des Hautes Terres. Auront-ils, tous, le courage d aller jusqu au bout d eux-mêmes ? l'amour sera-t-il assez puissant pour déjouer cette partie qui semble gagnée d avance dans l esprit démoniaque de Marthe et de Mélusine ? C est ici et maintenant que le destin d Algonde se joue. Aura-t-elle le cran nécessaire à son accomplissement ? Pour une ultime fois, sauver les siens ? "

Tout se met en place et les intrigues sont encore plus puissantes que dans les 2 premiers tomes. Algonde est toujours aussi attachante ainsi que la pétillante Philippine, mais cette fois, elles sont secondées par Elora, la fille de cette première, qui semble et dotée de nombreux pouvoirs.
J'ai un peu de mal à comprendre ce que l'égyptienne Mounia vient faire là, à ce stade du livre. J'ai été un peu perturbée par cette histoire dans l'histoire et je me suis même demandée si Mireille Calmel ne s'était pas un peu perdue dans les méandres de son imagination, mais je lui fais confiance.
L'instinct et le génie de l''auteure nous régale encore pour un 3ème tome et ouvre donc la voie à une suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Amindara
  05 juillet 2014
Pfiou, je suis enfin arrivée au bout de ce livre que j'ai du commencer… il y a au moins 1 mois si ce n'est plus. Une très longue période pour moi. C'est rare les livres que je lis en autant de temps.
En fait, ce tome m'a définitivement perdue. Comme pour le tome 2, j'ai eu du mal à trouver de l'intérêt à cette histoire qui semblait pourtant assez bien partie dans le tome 1. Mais là encore, je n'ai pas compris la présence de certains personnages. J'ai du mal à voir ce qu'Enguerrand et Mounia peuvent apporter à l'histoire par exemple. de même que Marie de Dreux. L'explication se trouvera certainement dans la suite de cette trilogie, la reine de Lumière, mais j'avoue que j'hésite à la lire. J'ai peur d'être déçue encore une fois. Pourtant, le chant des sorcières nous laisse avec pleins de questions, on sent bien que l'histoire n'est pas terminée, qu'il y a une suite.
Niveau écriture, c'est toujours aussi brouillon, mais là, le vocabulaire médiéval m'a semblé moins présent. Ou du moins, cela m'a moins exaspérée. Mais peut-être est-ce parce que la lecture de ce roman s'est étalée…
Non vraiment, sur ce coup là, Mireille Calmel m'a vraiment déçue. Peut-être vais-je essayer tout de même La Reine de Lumière pour avoir enfin le fin mot de l'histoire, mais pas tout de suite. Là, j'ai juste envie de lire quelque chose de captivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Evy
  09 février 2011
Troisième et dernière tome d'une saga que j'apprécie beaucoup, dès que j'ai eu un moment de libre je me suis jetée sur ce roman, le tome précédent m'ayant en effet vraiment donné envie de lire la suite.
J'ai donc commencé ce roman encore toute enthousiasmée par le précédent, mais je dois avouer que j'ai eu quelques difficultés à me mettre complétement dedans. Non pas à cause de l'écriture, qui comme je l'indique à chaque fois, est plaisante, légère (et pourtant parfaitement en accord avec l'époque, pas d'anachronismes dans le vocabulaire, non tout est parfait de ce côté là) mais surtout à cause de la complexification de l'histoire. Toutes les trames se densifient et s'entremêlent et c'est parfois assez difficile à suivre, d'autant que le petit côté politique du contexte historique est plus accentué dans ce roman qu'il ne l'était dans les tomes précédents.
Cependant, je dois avouer que j'ai vraiment apprécié les différentes développements des intrigues. Comme je le disais, elles se densifient, prennent de la profondeur et rendent les personnages (que je ne trouvais pas tous très attachants au départ) beaucoup plus intéressants et captivants à suivre. J'ai particulièrement aimé l'histoire entre Philippine et le Prince, qui a pris beaucoup d'importance dans ce tome. Leur romance est belle et pour le moins très intéressante. Néanmoins, j'ai trouvé que quelques intrigues étaient un peu "tirées par ls cheveux" si je peux m'exprimer ainsi. Je pense notamment à l'histoire de la mère de Philippine, je n'y ai pas accroché, la trouvant peu crédible et surtout déplacée dans l'histoire.
L'intrigue principale est pourtant très très intéressante, les différentes croyances se marient toujours aussi bien et s'entremêlent savemment pour créer une histoire captivante et très instructive. J'attend la suite avec impatience car toutes ces histoires de légendes me plaisent énormement !
J'ai donc suivi avec intention ce roman que j'ai trouvé un cran en dessous du deuxième mais toujours très agréable à lire. Il se termine en apothéose et j'ai beaucoup aimé la fin, qui cloit bien la saga mais qui offre également l'ouverture nécessaire pour la suite des aventures de nos personnages. Chaque intrigue trouve une fin propre. Cela m'a légèrement interpellé dans la mesure où je m'attendais plus à un rassemblement de tous les personnages et à une fin pour l'ensemble de ceux-ci mais je ne suis pas déçue, j'ai trouvé la véritable fin beaucoup plus intelligente.
Tout ça pour dire : que ce troisième tome clôt parfaitement bien la saga. Les personnages principaux et secondaires prennent de plus en plus de profondeur, leur personnalité se developpe, les intrigues s'entrechâssent intelligemment entre elles, et le suspense est bien présent. J'ai peut-être un peu moins aimé ce roman que le deuxième, mais il n'en reste pas moins que j'ai dévoré ce roman et que je lirai la suite avec beaucoup d'attention.

Lien : http://l-odyssee-litteraire-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
etohyuta
  14 mars 2015
Voila qui clôt cette belle trilogie qu'est le chant des sorcière. On y suit avec toujours autant de plaisir les destins croisés de Algonde, Mathieu, Philippine, djem, Mounia et Engerrand.
Je lis ce tome quelque temps après les deux premiers. J'avais peur de ne pas m'y retrouver et j'ai trouvé fort agréable cette façon qu'à Mireille Calmel de nous resituer discrètement dans le contexte lorsque cela est nécessaire. du coup, à aucun moment je n'ai été "larguée".
L'écriture est toujours aussi fluide. Contrairement à d'autre, je n'ai jamais été perturbée par cet entremêlement d'histoire des différents personnage. Au contraire, on se trouve captivés par ces différentes histoires qui se croisent et que l'on suit en parallèle. Je ne doute pas que l'histoire de Mounia et d'Enguerrand (et plus particulièrement leur fils) trouvera sa place dans la suite : la reine de lumière.
Car effectivement et voici mon bémol. Pour ceux qui pensaient connaitre ici le fin mot de l'histoire se détrompent. Ce dernier tome ne constitue en aucun cas une fin (à mon sens). Ayant le premier tome de la reine de lumière dans ma PAL, nul doute que je ne résisterais pas longtemps à poursuivre donc et clore enfin cette belle histoire historico-fantastique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pixie-Flore
  13 janvier 2017
Quand on m'a annoncé une trilogie, je m'attendais à clore cette histoire - ou du moins un pan de cette histoire - avec ce troisième tome. Mais non. Figurez-vous que Mireille Calmel a décidé d'étendre son récit encore et encore et encore.
On retrouve les personnages qu'on avait déjà suivis dans les deux premiers opus. En soi, suivre cette multitude de voix reste assez intéressant. Sauf que le dynamisme n'y est plus aussi prégnant et, donc, que les longueurs et les répétitions s'installent. J'ai trouvé ce troisième tome moins prenant.
Par ailleurs, l'histoire des Sassenage et d'Algonde m'a légèrement agacée. Ça devient surfait et répétitif, Algonde commence à m'insupporter par sa bipolarité, Mélusine - dont on fait tout un fromage - ne sert pas à grand chose, et Mireille Calmel tombe dans la facilité. J'ai pourtant aimé suivre Mounia mais j'attendais quand même une ébauche de fin - au moins pour cette génération de personnages - que je n'ai pas eu.
Ça devient un peu long cette histoire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   05 mars 2013
De maussade qu’il avait été ces jours derniers, le printemps confinait à l’été en cette matinée du 3 juin 1484. Philippine de Sassenage en fut saisie par la clarté éblouissante d’un franc soleil qui vint brutalement agacer ses yeux par-delà même ses paupières closes.
- Allons debout damoiselle Hélène. Le cortège est annoncé, la heurta plus encore la voix nasillarde de la servante qui venait sans ménagement d’écarter les tentures de sa chambre, dans cet hôtel particulier qu’on avait alloué à sa famille dès leur arrivée à Romans, la veille.
- Votre matinel est prêt. Il ne faut pas traîner ou vous ne verrez pas le Prince passer, insista la jouvencelle.
Parée d’une excitation toute juvénile, son timbre montait dans les aigus, le rendant plus détestable encore qu’elle l’était elle-même par sa disgrâce et sa maladresse. Celle que ses parents avaient eu le mauvais augure de prénommer Bonnemine quatorze ans plus tôt, ne venait-elle pas en pénétrant dans la chambre de se prendre les pieds dans le tapis, manquant de verser son plateau d’argent chargé de vaisselle, d’un bouillon clair, d’un œuf coque et d’un fruit? Il eut fallut que Philippine soit sourde pour n’être pas tirée gaillardement du doux rêve qui la tenait alors et dont elle peinait à sortir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sld09sld09   11 septembre 2017
- Allons debout, damoiselle Hélène. Le cortège est annoncé, la heurta la voix nasillarde de la servante qui venait sans ménagement d'écarter les tentures. Votre matinel est prêt. Il ne faut pas traîner ou vous ne verrez pas le prince passer, insista la jouvencelle.
Paré d'une excitation toute juvénile, son timbre montait dans les aigus, rendant plus détestables encore sa disgrâce et sa maladresse. Celle que ses parents avaient eu la mauvaise idée de prénommer Bonnemine quatorze ans plus tôt ne venait-elle pas, en pénétrant dans la chambre, de se prendre les pieds dans le tapis, manquant de verser son plateau d'argent chargé de vaisselle, d'un bouillon clair, d'un œuf coque et de cerises ? Il eût fallu que Philippine soit sourde pour n'être pas tirée du doux rêve qui la tenait alors et d'où elle peinait à sortir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
YukoYuko   11 février 2015
Oui, Algonde était heureuse.
Heureuse de tout et de rien, comme on peut l’être quand on sait que cela ne durera qu’un temps.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Mireille Calmel (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Calmel
LA FILLE DES TEMPLIERS de Mireille Calmel ? http://bit.ly/templiers1 EN LIBRAIRIE
TROUVER LE LIVRE : ? Version papier : http://bit.ly/templiers1papier ? Version e-book : http://bit.ly/templiers1ebook
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1383 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .