AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266126873
Éditeur : Pocket (04/12/2003)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 405 notes)
Résumé :
En 1137, Loanna de Grimwald, quinze ans, se rend à Poitiers auprès d'Aliénor, la duchesse d'Aquitaine qui a son âge. Elle est chargée d'une mission: gagner sa confiance et la persuader d'épouser un jour le tout jeune Henri, héritier du trône d'Angleterre. Mais Aliénor est mariée à Louis VII, le terne roi de France. Elle la suit à la cour de France et va partager avec elle intrigues, amours, l'aventure des croisades...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
BrunoA
  23 avril 2013
Premier tome du roman de Mireille Calmel, le lit d'Aliénor est une histoire bien construite, avec une intrigue élaborée qui s'insère parfaitement dans son contexte historique.
On trouve ici toutes les composantes du roman historique, entre trahisons, complots et secrets. Et on a plaisir à se laisser porter par cette histoire qui tient le lecteur en haleine.
Ce saut dans le monde médiéval est très intéressant et les aspects romancés confèrent davantage de dimension humaine à L Histoire, ne lui donnant que plus d'intérêt.
Une lecture agréable.
Commenter  J’apprécie          210
rabanne
  15 décembre 2015
Au XIIème siècle, les jeunes filles de quinze ans sont déjà considérées comme des femmes, prêtes à se marier, à enfanter, à régner.
Loanna de Grimwald est chargée de conseiller Aliénor d'Aquitaine de faire le "bon" mariage, mais les circonstances politiques changeront quelque peu la donne. Elles partageront ensemble la trépidante vie de la cour, participant au fabuleux rayonnement culturel de leur époque, mais seront également les témoins privilégiées des luttes de pouvoir...
Un portrait de femmes fortes, intelligentes, indépendantes. Un bon roman historique, mais une intrigue peut être un peu trop romancée pour moi.
Commenter  J’apprécie          190
Ninis47
  18 décembre 2012
Ce livre m'avait assez intrigué pour plusieurs raisons. Tout d'abord on m'a plusieurs fois conseillé Mireille Calmel, cette auteure de romans historiques, car je suis une passionnée d'Histoire. Ensuite car ici est mis en scène Alienor d' Aquitaine, une figure historique importante et dans ma région j'en ai pas mal entendu parler (Normal quand on habite l'Aquitaine me direz vous!!).
Mireille Calmel nous raconte donc l'histoire d'Aliénor mais de manière romancée. Durant un accord secret entre leurs parents, Aliénor et Henry, futur roi d'Angleterre, alors qu'un bébé, sont destinés à se marier. Mais la mort subite du père d'Aliénor contrarie les plans et Aliénor se retrouve marier à Louis, le roi de France. On suit ces évènements essentiellement à travers les yeux de Loanna de Grimwald, une sorcière descendante de Merlin, qui a promis au père de Henry de veiller sur Aliénor, et de contrarier son mariage afin que Aliénor épouse enfin Henry, comme il était prévu....
J'ai beaucoup aimé la manière dont Mireille Calmel nous raconte cette histoire. Elle suit le cours de l'Histoire réelle en apportant sa touche de romanesque, de magie...
J'ai trouvé que Loanna était une jeune fille en avance sur son temps, dans sa manière de parler ou même d'agir. Elle a une relation très forte avec Aliénor, qui se transforme en relation physique, ce côté là m'a assez agacé je dois dire sans parvenir à savoir pourquoi! Son histoire avec Joffré m'a frustré! Ne pas vouloir être avec lui, s'interdire le bonheur parce qu'elle a sa mission à accomplir j'ai trouvé ça dur...
J'ai retrouvé une Aliénor telle que je l'ai connu dans mes livres d'Histoire, forte, avec un caractère fort, une femme qui ne se laisse pas marcher sur le pied, malgré son époque. Elle sait ce qu'elle veut, elle est caprieuse, une forte tête! On aime, ou pas!
Côté personnage masculin, j'ai bien aimé le personnage de Denys, un ami fidèle à Loanna, quoiqu'il arrive...
Henry, futur roi d'Angleterre m'a agacé par son arrogance...
L'histoire est intéressante... La lutte pour les terres, la couronne avec une touche de romance et de complot, j'ai adoré!
J'ai adhéré immédiatement au style de Mireille Calmel, elle nous raconte L Histoire à sa manière et ça marche... Je me suis laissé embarquée, on a l'impression d'avoir devant nos yeux la scène qu'elle nous décrit. Son style est simple et agréable. Quand je lis un livre historique j'ai toujours peur de la narration, que ce soit trop lourd, des tournures de phrases indigestes, et là je n'ai vraiment pas eu ce problème là... Je tenterais avec plaisir un autre livre de cette auteure...
En bref pas de coup de coeur pour ce livre mais vraiment pas loin, je me plongerais, c'est une certitude, dans la suite des aventures d'Aliénor...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
carre
  04 mars 2012
Roman mélangeant histoire et fantastique, "Le lit d'Aliénor" s'appuie sur les thèmes classiques du genre : manigances, complots , trahisons, religion le tout agrémenté de sexe et d'amour. le menu vous tente. Et bien disons que Mireille Calmel donne chair à ces personnages avec beaucoup de savoir-faire, l'intrigue est suffisamment complexe pour se laisser prendre au plaisir de suivre Aliénior d'Aquitaine et Loanna de Grinwald. Calmel nous charme d'autant qu'en incorporant magie et sorcellerie, elle ajoute du mystère aux faits historiques. Un premier roman plein de verve, d'aventures qui laisse la sensation d'avoir passé un agréable moment. Réuni en deux tomes, une jolie réussite.
Commenter  J’apprécie          140
dgwickert
  15 février 2016
393 pages. Lu en 2011. Contrairement à d'habitude, je n'ai pas choisi un auteur, mais un thème : Aliénor d'Aquitaine, 2 fois reine, donnant naissance à 3 rois, me fascine, tout autant que son mari, Henri II Plantagenet, roi d'Angleterre, duc du Maine, de Normandie, et d'Aquitaine, arrière petit fils de Guillaume le Conquérant.
1155 : Henri II Plantagenêt se marie à la duchesse Aliénor.
Le fascinant royaume-duchés d'Angleterre-Normandie-Aquitaine, tout en longueur, à la mesure des fantastiques chevauchées d'Henri et Aliénor, obligés d'aller partout ramener les vassaux indisciplinés à soumission, territoire d'origine normande, qui ne pourrait faire qu'une bouchée de pain du royaume de France, ramené à cette époque à l'Ile de France et Orléans…
Ce livre est décevant car on sent l'auteure plus fascinée par le monde des fées que par l'Histoire : l'héroine, Loanna de Grimmwald, petite fille de Merlin l'enchanteur, a des pouvoirs magiques : elle a une préscience, de la prémonition, possède des dons de voyance et de guérison, et veille sur Henri comme un ange-gardien, tout en étant la dame de compagnie d'Aliénor.
Néanmoins, on perçoit le caractère fougueux d'Henri, qui conquiert le pays de Galles, et plante son armée devant Toulouse, qu'il n'ose prendre, car en tant que duc vassal du roi de France Louis VII, (roi mou et bigot) il ne peut aller contre celui-ci !!! Les gains de territoire, à l'époque surtout par mariage, étaient moins meurtriers qu'au XXème siècle, mais il y avait des règles d'honneur !
Apparition de Rosamund Clifford, dont Henri tombe éperdument amoureux. Aliénor a maintenant une rivale. La joute entre les deux femmes remplace les prémonitions de Loanna dans le roman. C'est plus intéressant, mais Aliénor est vraiment trop calculatrice, et son vice fait à nouveau perdre de la force au roman.
Les caractères forts d'Henri, d'Aliénor, et de son neuvième enfant, le futur Richard Coeur de Lion, sont bien décrits. Henri II d'Angleterre se serait bien entendu avec Henri IV de France, avec le même tempérament sanguin et gaillard, s'ils avaient vécu à la même époque. Mais il manque des paysages, des lieux et châteaux décrits, des manants et vilains, toute une atmosphère moyenâgeuse mieux rendue par Ken Follett et Henri Loevenbruck.
Livre qui comble mes connaissances moyenâgeuses entre Guillaume (1035-1089) et l'Apothicaire (Philippe le Bel, 1313, fin des Templiers)
Le style d'écriture, souvent limpide, est parfois compliqué, surtout lors d'intrigues, de manigances.
A rapprocher du livre de Clara Dupont Monod
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          44
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LindorieLindorie   25 mai 2010
Il fixa, imperturbable, tout au moins en apparence, les grands yeux fulminants jusqu’à ce qu’ils perdent de leur intensité. Aliénor sentit un sanglot lui nouer la gorge. Raymond se moquait d’elle. Il aimait la soumettre, la dominer du haut de sa vingtaine superbe.

— Lâche-moi, gémit-elle, des larmes dans la voix.

Il obtempéra. Elle se détourna, glacée, et lâcha d’une voix éteinte :

— Je sais ce qu’il me reste à faire. Puisque personne ne veut de moi, je n’ai plus qu’à disparaître. Adieu !

Raymond se retint de rire. Il hasarda :

— Où vas-tu ?

— Mourir, messire, lança-t-elle, très digne, en sortant de la pièce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
zenzibarzenzibar   20 septembre 2015
C’était comme un murmure, une sorte d e liturgie à peine audible mêlée de chants d’oiseaux.
C’était agréable. Je me sentais légère telle une brise de mai.

Devant moi s’ouvrait une vallée superbe pavée de sable fin et brûlant.
Un soleil au zénith répandait des vagues de chaleur sur une ville blanche aux toits en forme de coupole.

En fond d’image, des montagnes se découpaient, ocre sur un ciel azur extrême, sans nuage.
Tout autour de la ville, des palmiers ployaient leurs feuilles de dentelle sous la caresse du vent, et, en m’approchant, je reconnus une orangerie gorgée de fruits dotés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SilenaSilena   14 septembre 2013
(...) Je frappais désormais aussi fort qu'elle et je la sentais peu à peu s’essouffler et diminuer d'ardeur. C'était un des enseignements de Merlin : se nourrir de l'énergie de l'assaillant pour grandir sa propre force. Je n'avais jamais eu l'occasion auparavant de le vérifier, mais je constatais avec plaisir que, pour une fois, mon savoir m'était utile.
Commenter  J’apprécie          40
MaelitaMaelita   03 janvier 2016
Laisse-toi guider par ton instinct, mais que jamais il ne devienne ton maître. Sache où bat ton coeur et pourquoi tu agis.
Quoi que tu fasses, ton être t'appartient et tu es seule juge, au regard de tes actes, tant qu'ils n'entravent pas ce pour quoi tu es sur cette terre.
Commenter  J’apprécie          50
SilenaSilena   13 septembre 2013
"Quand l'eau de la fontaine
Devient plus limpide, comme cela arrive
Quand naît la fleur de l'églantier
Et que le rossignol sur la branche répète,
Module, roule et affine sa douce chanson,
Il est bien juste que je reprenne la mienne"
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Mireille Calmel (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Calmel
Mireille Calmel, partie 2
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1018 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .