AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226258108
Éditeur : Albin Michel (02/05/2014)

Note moyenne : 2.41/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Olivia vient d’être virée. Errant dans une ville bloquée par la neige, elle finit par s’arrêter dans un café et observe les clients jusqu’au soir, tout en se remémorant sa vie. Jeune femme touchante, à l’âme poétique, elle n'aime rien tant que faire les listes de ses désirs, ou immortaliser de brefs instants de bonheur par des polaroids. Mais elle ne s'est pas remise de la mort de sa grand-mère, une drôle de dame qui savait enchanter l’existence, et n’a jamais trouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  10 mai 2014
Douze heures de la vie d'une femme, mais même pas la moitié du talent de Stefan Zweig, loin de là.
Elle a beau avoir perdu son boulot d'attachée de presse, cette Olivia, elle n'attire pas la sympathie, ni même la compassion. Très haute opinion d'elle-même ou amertume, elle estime que sa hiérarchie n'a pas su reconnaître son génie. Forcément, ils sont nuls. Tant pis pour eux. Et pour elle, surtout, qui va passer la journée à se morfondre devant des tasses de chocolat chaud dans un bar-tabac.
Encore un livre girly de trentenaire en crise, avec tous les ingrédients : une célibataire malgré elle qui fait des listes, prend de bonnes résolutions (plus de sport, moins de dépenses de fringues), se complaît dans une nostalgie larmoyante sur feue sa mémé qui la comprenait elle, au moins. Et comme Bridget, quand elle déprime, elle enfile un pyjama en pilou et de grosses chaussettes en boulottant du chocolat devant la TV.
Pour enrober ces futilités, donner un semblant de profondeur au récit, l'auteur présente en parallèle un jeune avocat marqué par une enfance endeuillée. Ces passages sont plus intéressants mais là non plus, on n'échappe pas aux poncifs (sur le suicide adolescent et le deuil maternel, notamment).
Quant au dernier chapitre, ouh là... Attention, je spoile, mais finalement pas plus que la quatrième de couv' :
L'intrigue rappelle celle des 'Heures souterraines' de Delphine de Vigan, mais la comparaison me semble insultante pour DdV.
Je m'étais laissée tenter par une jolie couverture, qui s'avère sans rapport avec le propos de l'ouvrage. La présentation de la version originale est plus appropriée : des coeurs qui tombent d'un parapluie, cela annonce clairement... - re-spoil -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
chriskorchi
  03 mai 2014
Une sympathique comédie sentimentale dans l'air du temps. J'ai passé un bon moment de lecture avec Olivia et Diego les deux personnages principaux qui sont terriblement attachants et actuels. On peut toutes se retrouver en elle, c'est une poète à sa manière. Elle est touchante. J'ai bien aimé les passages avec la Witch (DRH) qui m'ont rappelé quelques souvenirs et c'est vraiment bien vu. Sinon, le fait qu'elle fasse des listes pour tout aussi me parle beaucoup, personnellement c'est plutôt les listes des livres à acquérir le plus souvent. Elle est optimiste, elle ne se laisse pas abattre.
Diego est aussi attachant il a souffert de la perte de son frère dans un premier temps et de ses parents ensuite. Il est abîmé et complètement happé par sa carrière d'avocat. Il veut tourner la page et ne plus vivre dans le passé.
Le point commun entre eux : ils n'ont pas trouvé l'amour et sont seuls.Ils ne se connaissent pas mais le hasard et la vie sont farceurs et leur vie va en être bouleversée. Une comédie sentimentale vraiment réussie , une plume aérienne et sensible vous trouverez tout les ingrédients nécessaires à de bonnes heures de lectures.
Les amateurs de romance et de comédie sentimentale seront à coups sur conquis.
A déguster avec une tasse de thé, des chamallows ou du chocolat , une petite couverture bien douce, une petite bougie parfumée, une petite musique douce et une lumière tamisée. le bonheur c'est simple parfois !!
VERDICT
Un bien sympathique roman qui peut convenir à tous. Il est tout indiqué pour un weekend, des vacances. Vous pouvez l'offrir à une tante, une soeur, une amie ou à votre maman (c'est bientôt la fête des mères).
Lien : http://lilacgrace.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sld09
  27 juin 2017
J'avais adoré "L'amour est à la lettre A", mais "La ronde des désirs impossibles" m'a un peu déçue. J'ai eu l'impression d'être passée à côté de quelque chose, et peut-être même à côté de l'essentiel puisque je n'ai pas réussi à me sentir vraiment concernée par ce qui arrive à Olivia.Le roman est bien écrit, l'idée de départ est intéressante, l'atmosphère mélancolique particulièrement bien restituée et j'ai bien aimé la façon dont l'histoire de Diego fait écho à celle d'Olivia, mais tous ces points positifs n'ont pas suffi à me séduire et à m'entraîner dans le sillage des personnages. Je ne saurais pas dire exactement ce qui ne m'a pas plu (en dehors de la scène finale exagérément romantique), mais je n'ai pas "accroché"...Malgré un style très différent, "La ronde des désirs impossibles" m'a un peu rappelé "Les heures souterraines" de Delphine de Vigan, avec les deux personnages, un homme et une femme, qui ne se connaissent pas et que l'on suit pendant une journée qui marque un tournant dans leur existence , sauf qu'ici la rencontre qui semble évidente finit effectivement par avoir lieu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
calypso
  26 avril 2017
La Ronde des désirs impossibles… Voici un roman qui porte bien son titre, tant l'histoire… tourne en rond ! Bon, j'admets, elle était facile, mais c'est bel et bien ce que j'ai ressenti à la lecture du nouveau roman de Paola Calvetti, auteure dont j'avais lu tant de bien jusqu'alors.
Imaginez une jeune femme de trente-trois ans, onze mois et douze jours, prénommée Olivia qui, à peine arrivée dans l'agence de communication dans laquelle elle travaille, apprend qu'elle est virée. Comme début de journée, on a fait mieux. Elle prend donc ses cliques et ses claques, décidée à rentrer chez elle, quelque peu humiliée mais pas désespérée. Un petit côté optimiste qu'elle tient de sa mamie. Finalement, sur le chemin du retour, elle s'arrête dans un bar-tabac un peu vieillot : papier peint à fleurs violette sur fond marron clair, nappe en polyester rose recouverte de quelques miettes et d'une tache. Page 29 : Olivia monte à l'étage. Page 233 : Olivia sort du bar. Entre temps : c'est long. Enfin, Olivia fait des listes, ce qui lui permet de passer le temps et d'envisager la suite de son existence, et puis il y a le wifi, ce qui lui permet de recevoir les mails de son amie Sarah qui a un besoin urgent de lui parler. Je ne serais pas vraiment honnête si j'omettais de vous parler de Diego, le second personnage du roman. On apprend que la jeune licenciée et l'avocat torturé se sont déjà vus, plus jeunes, mais cette fraction de seconde ne sert finalement pas à grand-chose dans le roman. Une facilité, peut-être, qui permet à l'auteure de commencer son histoire en nous présentant cet échange de regards. C'est mignon mais cela n'a pas de réel intérêt. Diego, lui, on le connaît finalement assez peu par rapport à Olivia. Il a vécu un drame familial et paraît être devenu quelqu'un de bien, mais le personnage est relativement peu fouillé, du moins pas assez pour que l'on puisse s'attacher à lui un minimum. de toute façon, on ne s'attache pas à cette histoire. On la lit vite, mais sans réel plaisir. le seul intérêt est ce questionnement qui nous prend au début du roman et ne nous lâche plus : les personnages vont-ils se rencontrer ou non ? La réponse se trouve à la fin du roman qui est à l'image de l'ensemble, c'est-à-dire bien fade.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pdavy
  03 avril 2018
Quel supplice !! Nous suivons donc Olivia, attachée de presse, qui tente de donner un sens à sa vie après avoir été licenciée. Elle se retrouve à la table d'un café, toute une journée. C'est vraiment long. Olivia fait des listes sur sa vie d'avant et sur sa nouvelle vie de chômeuse avec, en fil rouge, la petite voix de sa grand-mère décédée qui lui dispense des leçons de vie. Olivia se morfond, critique les autres, imagine une vie misérable à ceux qui osent pénétrer au sein du café qui lui sert de refuge, part du principe que tout le monde est mauvais dans son job... Bref : on ne s'attache pas à cette femme triste et sans relief. le deuxième personnage celui qui "connait Olivia mais ne le sait pas encore" est pire : on ne retient ni son non, ni son histoire. Un livre pénible qui ne donne qu'une envie : en sortir.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   10 mai 2014
Génétiquement incapable de prendre des décisions tout seul, le Directeur de la Communication de chez B&P [...] était un drogué de réunions. Lorsqu'il m'arrivait de lui demander : 'Comment allez-vous ?', il me regardait d'un air ahuri, comme s'il devait en organiser une pour pouvoir me répondre. (p. 18)
Commenter  J’apprécie          80
AproposdelivresAproposdelivres   09 mai 2014
Il est 10h23 et depuis soixante-dix-sept minutes environ, je suis sans emploi.
Oh, n'allez pas vous imaginer la petite blonde new-yorkaise filmée par les télés du monde entier au moment où elle quitte l'immeuble de Lehman Brothers avec son carton d'affaires entre les bras. Quand ça lui est arrivé, on était au mois de septembre, le soleil brillait sur Manhattan, et avec ses cheveux lisses, son visage maquillé, ses tongs aux pieds et presque rien sur elle, cette fille était le summum du chic. Elle est devenue une icône, le symbole d'une époque, alors que moi, j'ai les lèvres gercées, les pieds congelés et les cheveux qui frisent comme des feuilles de scarole.
Pourtant, moi aussi j'ai été licenciée, et j'aurais mieux fait de porter des bottes en caoutchouc. Dans mon trousseau d'accumulatrice qui ne jette rien - on ne sait jamais, ça pourrait redevenir tendance -, j'en ai en cuir, en daim, à talons et sans talons, même si elles sont toutes marron ou noires. Dès que l'automne approche, c'est-à-dire au moins une fois par an, je me promets d'acheter des bottes en caoutchouc. Si je l'avais fait, je serais quand même là à traînailler dans un bar-tabac, mais je n'aurais pas les chaussettes collées aux pieds dans des bottes en daim franchement inadaptées à une journée aussi spéciale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ZilizZiliz   09 mai 2014
Jim Morrison aussi disait que les jours de pluie, on peut marcher la tête haute même si on pleure. Sous la neige, c'est encore plus discret. (p. 25-26)
Commenter  J’apprécie          110
MissAlfieMissAlfie   27 avril 2014
Pour lui, tomber amoureux était la chose la plus dangereuse au monde : on ne savait pas de qui l'on tombait amoureux, on ne savait pas si l'autre allait tomber amoureux. Ce pouvait être un cadeau du ciel comme un colis piégé.
Commenter  J’apprécie          60
JennDidiJennDidi   11 janvier 2016
Quand Olivia rêvait,

C’était d’un grand amour

Plus grand que la forêt

Et plus beau que le jour.

Mais qui saura jamais

Le triste et doux secret

Qui l’enchantait

Quand Olivia rêvait…
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Paola Calvetti (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paola Calvetti
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
------------------------------------------------------------------
Le book haul sur mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/02/book-haul-janvier-2016.html
------------------------------------------------------------------
Récapitulatif des livres cités GRAPHIQUE : ? The Art of Tangled de Jeff Kurtti ? Rêves de princesses de Disney ? Gisèle Alain, tome 5 de Sui Kasai ? Arte, tome 3 de Kei Okhubo ? A Silent Voice, tome 5 et 6 de Yoshitoki Oima ? Bride Stories, tome 3 et 7 de Kaoru Mori ? 20 histoires de fées des neiges
ROMANS : (6.43) ? La perle rare de Laura Lee Guhrke ? La belle héritière de Liz Carlyle ? Les traversées de Solange Delhomme ? Personne d'autre que lui d'Erin Butler ? Hors limites, tome 4 : Pour survivre de Katie McGarry ? Dans la peau d'Erica de Michelle Painchaud ? Kayla Marchal, tome 1 : L'exil d'Estelle Vagner ? Tant qu'on rêve encore de Chris Killen ? Les filles au chocolat, tome 5-3/4 : Coeur poivré de Cathy Cassidy ? L'atelier des poisons de Sylvie Gibert ? Jusqu'à l'aube, tome 1 : La hyène de Perrine Rousselot ? Eldorado d'Hina Corel ? Des romances et des mots de Collectif ? Nouvelles Do Brasil de Collectif ? Colocs (et plus) d'Emily Blaine ? Les héritières, tome 1 : Il était une fois un duc de Tessa Dare ? Partir de Tina Selkis ? Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand ? La ronde des désirs impossibles de Paola Calvetti ? L'agence de Madame Evensong, tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson ? Immaculée de Robin Detweiler ? Angelfall, tome 3 : L'ultime espoir de Susan Ee ? le silence de Mélodie de Sharon M. Draper ? André retrouvée de Sophie Kinsella ? Let the storm break de Shannon Messanger ? Grotesque, tome 1 : La belle et le maudit de Page Morgan
------------------------------------------------------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Ins
+ Lire la suite
autres livres classés : licenciementsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15758 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..