AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070140024
Éditeur : Gallimard (30/10/2014)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
1
Les dix-neuf textes rassemblés dans le présent volume esquissent un portrait fragmenté d'Italo Calvino autant qu'ils racontent l'histoire de toute une génération. Car Calvino, en réfléchissant à sa propre biographie, revient sur notre histoire récente et sur les grandes questions qui la traversent. Il évoque ainsi le cauchemar fasciste et l'expérience du maquis, puis retrace le chemin de l'engagement communiste jusqu'à la désillusion. Avec l'ironie si parti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bookycooky
  29 novembre 2016
Entrer dans l'intimité d'un auteur à l'oeuvre complexe et intimidant qui suscite mon admiration depuis toujours, avec la surprise de découvrir que le "conteur fantastique" est un homme simple, les pieds sur terre, de surcroît, intelligent, lucide, humble et à l'humour espiègle, est une aventure formidable; une aventure aussi vécue avec Samuel Beckett ( ref.Beckett de James Knowlson), un autre génie littéraire.
Rassemblés par sa femme Esther Calvino, c'est un recueil de dix-sept textes déjà parus dans divers publications, d'un inédit -le "journal américain"- et d'un récit publié à Lugano à tirage limité -"Ermite à Paris"-.
Le "journal américain", tenu " à l'usage des amis", durant son séjour à NewYork et ses pérégrinations à travers divers États de novembre 1959 à mars 1960, sont les impressions d'un italien à la découverte du Nouveau Monde, mais aussi un témoignage intéressant sur les milieux littéraires, intellectuels, politiques de l'époque en général, où l'on croise beaucoup de noms familiers ,comme Malamud, Roth, Steiger Wallace, Arthur Miller....Tantôt avec une ingénuité feinte, saupoudrée d'humour, tantôt avec un esprit critique aiguisé, il nous rapporte des détails croustillants de ses observations de l'époque, dont l'apogée est une journée en Alabama (" C'est une journée que je n'oublierai pas tant que je vivrais. J'ai vu ce qu'est le racisme, le racisme de masse, accepté comme une des règles fondamentales de la société" p.143).
Dans les autres textes du recueil, dont la majorité des entretiens avec des journalistes italiens, Calvino nous livre d'autres époques de sa vie et façades de sa personnalité et de son univers d'écrivain.
Considéré disciple de Cesare Pavese , il doute de mériter ce titre ( " je me lance dans des chemins risqués, en essayant toujours de m'en sortir par une force " naturelle". Pavese, non; il n'existait pas une "nature" de poète pour lui: tout était une rigoureuse autoconstruction volontaire, il ne bougeait pas en littérature sans être sûr de ce qu'il faisait " p.157).
La lecture de Pinocchio à six ans et celle de l'Amérique de Kafka à vingt-trois ans seront les deux bouts de sa première formation décisif de sa vie d'écrivain , qu'il définit comme "aventure et solitude d'un individu perdu dans l'étendue du monde, allant vers une initiation et une construction intérieure". Plus tard,Edgar Allan Poe sera celui qui l'influencera le plus non seulement dans le domaine américain ,mais en un sens absolu, " parce qu'il s'agit d'un écrivain qui dans les limites du récit, sait tout faire.....un auteur aux possibilités illimitées".
Calvino nous parle aussi de sa jeunesse sous le fascisme et ses idées et activités politiques. Témoignages qui montrent une fois de plus que la cruauté et la bêtise humaines, la manipulation des masses sont de toutes les époques. L'histoire se répète, seul la forme change....le fond reste inchangé.
Issu d'une famille bourgeoise non conformiste originaire de Ligurie, née à Cuba et d'adoption turinois , Calvino est un homme de gauche dont douze années d'appartenance au Parti communiste italien qui se terminera en 1957, suite à l'entrée des chars russes à Budapest en 1956. Calvino, souffrant "d'une névrose géographique", sa quête d'un lieu idéal pour se sentir à l'aise et à sa place, se terminera apparemment à Paris. "La seule ville qui ne fut jamais étrangère à personne", lui permettra de réaliser un projet auquel il aspire depuis toujours : lire et travailler en solitaire.D'où le titre "Ermite à Paris", le texte donnant son titre au recueil.
Un livre que je conseille de lire, indépendamment du fait qu'on connaît ou pasCalvino, qu'on aime ou pas son oeuvre. Témoignage poignant d'un homme, d'un écrivain et d'une époque.

"Le rêve d'être invisible.....Quand je me trouve dans un lieu où je peux avoir l'illusion d'être invisible , je me sens très bien."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          575

critiques presse (1)
LeFigaro   31 octobre 2014
La petite vingtaine de récits et d'interviews qui viennent d'être rassemblés sous le titre Ermite à Paris nous font découvrir un Calvino peu connu, à travers cet autoportrait involontaire, publié en français près de trente ans après sa disparition.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
BookycookyBookycooky   27 novembre 2016
Une étude sur l'esprit américain peut être conduite surtout en observant les énormes postérieurs des automobiles ainsi que la grande variété et le bonheur des formes des feux arrière, qui semblent exprimer tous les mythes de la société américaine. En plus des énormes phares ronds que l'on voit souvent aussi chez nous et qui évoquent des poursuites entre gangsters et policiers, il y en a en forme de fusée, d'aiguille de gratte-ciel, de grands yeux de star, et on retrouve le catalogue le plus complet de symbologies freudiennes. p.64 ( New York novembre 59 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
BookycookyBookycooky   25 novembre 2016
Il (Fernando Arrabal) me raconte que les beatniks( Allan Ginsberg et son conjoint) sont extrêmement propres chez eux, qu'ils ont une belle maison avec réfrigérateur et télévision, qu'ils vivent un tranquille ménage bourgeois et qu'ils ne mettent des vêtements sales que pour sortir.p.42
Commenter  J’apprécie          351
BookycookyBookycooky   25 novembre 2016
Tous les critiques ont été favorables, et même trop, vis à vis de mes livres.....Les rares critiques défavorables sont ceux qui m'intriguent le plus, ceux dont j'attends le plus; mais je n'ai pas encore réussi à avoir une critique négative sérieuse et approfondie, qui m'apprenne quelque chose d'utile. p.19
( Italo Calvino répond à la question:Quel est la critique qui vous a été le plus favorable? Et celui qui vous a été le plus hostile?)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BookycookyBookycooky   27 novembre 2016
La dernière blague américaine
La différence entre l'optimiste et le pessimiste ? L'optimiste est en train d'étudier le russe; le pessimiste est en train d'étudier le chinois. p.71
( 1959)
Commenter  J’apprécie          324
BookycookyBookycooky   29 novembre 2016
Les complexes naissent d'un frottement naturel avec la réalité qui nous entoure,et, qu'on en a , on essaie ensuite de les vaincre.La vie est justement cette victoire sur ses propres complexes, sans laquelle la formation d'une personnalité, d'un caractère ne se réalise pas. p. 171
Commenter  J’apprécie          190
Lire un extrait
Videos de Italo Calvino (57) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Italo Calvino
"le Chevalier inexistant", d'Italo Calvino (Alchimie d'un roman, épisode n°28)
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
441 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre