AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070451135
Éditeur : Gallimard (25/11/2013)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 21 notes)
Résumé :
4° de couverture
"Calvino et son double - même fureur de tout comprendre et de tout expliquer - ne cessent là de frôler l'indicible, l'ineffable, l'inavouable. Les personnages sont typés jusqu'à la caricature, mais - c'est tout l'art du romancier - l'énigme reste entière. Un colosse roux, "entre l'ange et l'oran-outan", travaille comme une bête sur un chantier. Maman cueille ses dernières roses, comme si de rien n'était, dans la forêt de ciment de la Riviéra ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Baluzo
  29 décembre 2013
Mon premier livre de cet auteur que je ne connaissais pas: iun livre simple , plutôt drole qui prend par le caractere ambigu,joueur, et trop sur de lui du héros principal. on pourra se retrouver , pour tous ceux qui ont connu un projet immobilier dans les déboires avec les entrepreneurs mais aussi dans les relations familiales! Ceci ,dans le livre est mis à la puissance 10 à cause de l'Italie! bien! mais pas un livre inoubliable.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Bibliobs   04 août 2014
Tantôt tendre, tantôt cruel, toujours drôle, Calvino est parfait, loin des contes surréalistes auxquels on le résume trop souvent.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   18 novembre 2009
Lorsque Quinto montait vers sa villa, qui dominait autrefois ....l'entassement des maisons rongées par les mousses et les moisissures de la vieille ville, puis, entre le versant de la colline au couchant, où l"oliveraie, au dessus des potagers, devenait plus touffue, et le levant, un royaume de villas et d'hôtels aussi verts qu'une forêt, et en dessous, la croupe aride des champs d'oeillets sur lesquels scintillaient les serres, jusqu'au cap : il n'y avait plus rien désormais, il ne voyait qu'une superposition géométrique de parallélépipèdes et de polyèdres, d'angles et de pans de maisons
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   18 novembre 2009
Il levait les yeux de son livre (il lisait toujours dans le train) et retrouvait le paysage morceau par morceau - le mur, le figuier, la noria, les roseaux, les récifs - les choses qu'il avait toujours vues et qu'il n'apercevait que maintenant, parce qu'il s'en était trouvé éloigné
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Italo Calvino (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Italo Calvino
Italo Calvino - Entretien (A Voix Nue) 1976
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
543 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre