AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369811366
Éditeur : Rue de Sèvres (22/10/2015)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Jacques Ferrandez et Yves Camdeborde poursuivent leur tour de France du goût et nous emmènent cette fois déguster du miel de Corse, préparer du porc noir de Bigorre, récolter des herbes fraîches chez une maraîchère bretonne, et découvrir les arcanes de l'importation d un bon café.
Un projet sincère et dans l'air du temps, qui rappelle qu une alimentation réfléchie est possible et donne à voir des facettes méconnues des métiers de bouche.
Avec 7 nouve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
chriskorchi
  22 novembre 2015
Séduite par ce deuxième tome des aventures de Yves Camdeborde et tout les acteurs des métiers de bouche. J'aime la sincérité et l'implication de tout ces passionnés, les recettes, les illustrations qui retranscrivent très bien les paysages avec une mention spéciale pour les paysages de Corse. Ce que j'aime chez ce chef c'est sa simplicité et le fait qu'il fait passer l'humain avant , il est vraiment très attachant et humble et c'est pas donné à tout le monde.
C'est un bel album qui nous fait voyager mais aussi nous interroger sur notre propre alimentation et notre rapport aux produits . Il y a quelques pistes à suivre pour apporter notre pierre à l'édifice du mieux manger, cela donne furieusement envie de cuisiner, d'aller au marché choisir ses produits et de consommer moins mais mieux . J'ai aimé suivre les pérégrinations du chef et c'est avec un immense plaisir que j'ai appris quelques trucs de cuisine , c'est vraiment très original car on dirait un reportage.
Au menu de ce voyage culinaire : la Corse, le Béarn, La Bretagne, les herbes aromatiques, le vin bio, les huîtres, le bon pain et autres mets succulents qui donnent l'eau à la bouche. Il y a aussi, et cela me semble très important, un message positif et bienveillant sur le métier d'agriculteur et sur le mieux manger. J'ai aussi apprécié la manière dont est traité le thème de la transmission, de la succession .
J'ai adoré , j'espère retrouver ce duo pour d'autres aventures car il fonctionne à merveilles
VERDICT
Une BD reportage bien agréable qui nous fait voyager et qui va vous donner qu'une envie : manger et boire ! A offrir à de bons vivants !
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
yv1
  16 novembre 2015
Yves Camdeborde et Jacques Ferrandez poursuivent leur chemin à la rencontre des producteurs et artisans avec lesquels le cuisinier travaille, chemin entamé avec le tome 1 de Frères de terroirs, ici chroniqué. Et l'on repart nous aussi avec plaisir sur les routes de France, entre la Corse, le Béarn natal d'Yves Camdeborde, la Bretagne, le bassin d'Arcachon ... Et d'en apprendre sur le vin, les huîtres, le pain, le café, les cigares, le porc noir de Bigorre, les herbes fraîches, ...Un tour qu'on aimerait faire en vrai. En attendant, il est particulièrement conseillé d'embarquer à bord de ce reportage-bande-dessinée.
Je viens de lire coup sur coup J'ai vu la fin des paysans, d'Eric Fottorino qui parle des dérives de l'agriculture intensive, du mal-être des paysans, d'un sain retour espéré à des pratiques ancestrales de qualité ; Midi noir, de Patrick Valandrin qui sous forme de polar nous plonge dans le vignoble et ses pratiques désastreuses mais aussi des viticulteurs qui veulent encore faire des vins de qualité. Ces deux ouvrages pourraient faire liste commune avec cette BD-reportage tant ils se complètent et se répondent. Avec Y. Camdeborde et J. Ferrandez, nous voici dans la France des bons produits, des pratiques saines et naturelles qui donnent l'excellence pour tout ce qui concerne la boisson et la nourriture. Une belle part est faite au pain et au vin (je reçois volontiers des colis à la maison, voire même je peux me déplacer à la poste, pour toute dégustation, parce que franchement, la seule chose qui manque à cette BD, c'est de pouvoir goûter ; on a l'eau à la bouche du début à la fin).
Ce qui me réjouit, lorsque je lis ce genre d'ouvrages c'est d'abord la diversité des supports (essais, polar, BD, ...) et donc la diffusion plus large du message d'un retour aux bonnes choses. Ensuite, c'est de constater que de plus en plus de paysans s'installent ou reviennent à l'essentiel de leur métier : "Le vrai paysan, celui qui va s'adapter à la nature et pas demander à la nature de s'adapter." (p.70). Et enfin, c'est de voir que les AMAP (Association pour le Maintien de l'Activité Paysanne) augmentent, que les marchés ne désemplissent pas et que les circuits courts recommencent à fonctionner. Certes, une énorme majorité des achats sont faits dans les grandes surfaces où l'on étrangle les producteurs, et ça ne changera sans doute pas demain, mais l'espoir est permis.
Lecture salutaire, et puis retrouver le dessin de Jacques Ferrandez, c'est toujours un grand plaisir. Il me reste maintenant à aller goûter tout cela dans les établissements d'Yves Camdeborde, je ne sais pas s'ils sont à portée de ma bourse...
PS : quelques recettes accompagnent les pérégrinations des deux hommes, recettes qui m'ont l'air parfaitement succulentes.
Lien : http://lyvres.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Garoupe
  02 novembre 2015
Il y a un tout petit peu plus d'un an, je vous parlais du tome 1 de « Frères de terroirs », dessins de Jacques Ferrandez qui a suivi Yves Camdeborde lors de ses pérégrinations auprès de ses fournisseurs réalisant à cette occasion un petit tour de France des bonne pratiques de culture, d'élevage, de fabrication, etc…
Yves Camdeborde est autant amoureux des produits qu'il travaille que des personnes qui les produisent et de leurs méthodes artisanales. A ce titre, tout comme le premier tome, cette seconde aire (été-automne) vire parfois au manifeste du bon petit producteur artisanal. C'est constant dans les différents métiers et les différentes personnes abordées mais on le sait dès les premières planches, surtout si on a lu le premier tome (hiver-printemps). On n'en tiendra pas rigueur à Yves Camdeborde, c'est sa marotte et il a bien raison de s'y tenir. Tout au plus pourra-t-on reprocher à Jacques Ferrandez de ne pas avoir gommé cet aspect un peu répétitif. Mais il lui sera beaucoup pardonné pour son dessin, toujours aussi parfait, dont les couleurs chatoyantes rendent les portraits et les paysages vivants.
Et c'est bien là le trait de caractère principal de cette BD à deux mains et une bouche : la vie. Nos deux compères rendent compte de leur amour partagé, entre eux et avec les producteurs, de la terre, des bonnes pratiques (sans systématique tomber dans le bio). du vigneron à l'apiculteur et au pêcheur corses en passant par les producterus béarnais d'où est originaire Yves Camdeborde (boulanger, laitier/fromager, éleveur, volailler,…), il y a plus que de la matière première dans les produits qu'achète et transforme Yves Camdeborde, il y a des femmes et des hommes avec leurs interrogations, leurs envies, leurs angoisses et il y a cette volonté, cette nécessité de transmettre ce qu'ils ont bati.
La question de la transmission, de l'héritage est omniprésente dans ce second tome. Qui pour le céder à ses enfants, qui pour le céder à un ouvrier qui est devenu bien plus que cela, qui pour revendre ses terres à quelqu'un qui saura « entretenir la flamme » de méthodes de production naturelles… L'hyper-industrialisation de l'agriculture ou de l'élevage (peut-être un peu moins dans les vignobles) aseptise et uniformalise les goûts.
Un second tome à la hauteur du premier, parfois répétitf dans le propos mais toujours passionnant, agrémenté de recettes. Ca donne envie de boire et de manger !

Lien : http://wp.me/p2X8E2-wG
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
blandine5674
  26 mai 2017
Des chroniques sur des artisans des métiers de bouche qui finissent sur le café, puis le cigare. On y apprend plein de choses. Mon appréciation est quand même mitigée. Ces BD en deux tomes ont-elles vu le jour pour partager les passions ou dans un but commercial ?
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
BulledEncre   15 décembre 2015
Agréable suite aux ballades culinaires de Yves Camdeborde.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   26 octobre 2015
On ne se lasse pas de ces histoires d'amis… et des recettes qui les accompagnent.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   20 mai 2017
- Sur la mortalité des abeilles, il y a cette phrase de Einstein : Si l'abeille venait à disparaître, dans les 5 ans, ce serait la fin de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          70
blandine5674blandine5674   19 mai 2017
- J'espère toujours que la vie va me surprendre, mais je sais bien ce que ne veux plus.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Yves Camdeborde (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Camdeborde
Yves Camdeborde et Jacques Ferrandez: "Frères de terroirs" - Entrée libre 18/11/2015
autres livres classés : goutVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre