AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Comme chien et chat (15)

rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Les élèves ne sont pas si terribles, il faut savoir les prendre, c’est tout, et puis, si tu travailles en doublette avec le nouveau, tu ne risqueras rien ; il en impose.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Nous ne céderons pas à la violence, remplaçons la haine par l’amour !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
C’est toujours pareil, l’éducation sportive passe toujours après les matières dites nobles ! Il n’y a pas que le français et les maths dans la vie, quand même !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Quand on est prof à Ronsard, mieux vaut ne pas s’attarder le soir dans le quartier. Untel a eu tous ses pneus crevés. Unetelle a été agressée verbalement par le grand frère d’un élève mécontent.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Les hommes, vous êtes tous les mêmes, naïfs comme des enfants…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Un professeur n’a pas le droit de regimber devant la difficulté ! Là est sa vocation : mater les rébellions et imposer l’ordre pour faire naître l’appétit du savoir, développer les compétences de chacun.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Nous avons brisé les chaînes de l’esclavage ! Le savoir est à présent à la portée de tous et l’école de la République, dont nous sommes les piliers, a le devoir de faire des jeunes êtres qui lui sont confiés les citoyens de demain, libres, égaux et fraternels !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Un rien t’habille ! » lui disaient avec une pointe de jalousie ses amies moins favorisées par la nature. Qu’elle enfile des jeans qui mettaient en valeur ses longues jambes ou la petite robe de quatre sous qui ceignait sa taille étroite et laissait apparaître ses chevilles fuselées, elle était d’une élégance naturelle qui ne se démentait jamais. Elle ne s’en souciait pas trop : elle était coquette, oui, mais d’une coquetterie saine et sans affectation, plus soucieuse d’être bien dans sa peau, libre de ses mouvements, que de séduire.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Que le temps se précipite quand on a des cheveux blancs !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 juillet 2015
Finie la dépendance aux parents, la vie adulte enfin ! La vraie, celle qu’on a choisie, qui justifie toutes ces années de travail.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Famille je vous [h]aime

    Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

    chien
    père
    papy
    bébé

    10 questions
    1083 lecteurs ont répondu
    Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre