AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Frank Reichert (Traducteur)
ISBN : 2841724654
Éditeur : L'Atalante (29/05/2009)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 56 notes)
Résumé :

Traquée par les Syndics, la flotte de l'Alliance poursuit son dangereux repli à travers l'espace ennemi. Le capitaine « Black Jack » Geary tente désespérément de la ramener au bercail avec son précieux trophée, la clef de l'hypernet du Syndic, qui est aussi celle de la victoire. A la suite de ses combats répétés, la flotte perdue manque cruellement de matières premières pour usiner ses ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  23 janvier 2017
Black Jack, toujours à la tête de la flotte doit la ramener dans l'espace de l'alliance, mais la route la plus directe mènerait inévitablement à sa perte face des forces syndics supérieures en nombre. Il va falloir biaiser et la jouer fine, mais si en plus cette fameuse troisième et mystérieuse force s'en mêle…
Toujours plein d'action, de bruit et de tactiques militaires de haut vol, Geary vole de victoire en victoire, mais conscient que cela ne durera pas, il fait redouble d'effort et d'ingéniosité pour rester à flot.
Les interminables discussions stratégiques entres les capitaines tournent toujours autour de lassantes accusations aussi stupides que répétitives.
Les incessantes récriminations de Rione vis à vis de Geary en font un personnage pathétique et ridicule.
Mais en dehors de ces deux écueils franchement pénibles le reste se lit tout aussi bien que les deux premiers tomes.
C'est une série réellement addictive et chaque tome est un page-turner qui se dévore en quelques petites mais intenses heures de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          650
finitysend
  11 septembre 2013
La sénatrice fait la tête et pas la fête ...
C'est un de mes tomes préféré de la série : The Lost Fleet .
Si ce n'était les aspects ridicules de cette sénatrice dont le personnage risque à chaque instant de détruire la flotte par le ridicule et de la couler définitivement au tréfonds de la nuit infinie .
C'est franchement à se demander , comment l'auteur peut concevoir des personnages souvent aussi risibles , avec une constance pareille ?!
Ce tome est dédié aux mouvants champs de batailles , dans l'espace où la monotonie , la routine et les habitudes ne sont pas de mise , surtout face à un ennemi habile , adaptable et réactif .
Les complots politiques s'avancent et la question de savoir si des « pronunciamientos « militaires sont à l'oeuvre et de même , la question de savoir s'ils seraient souhaitables est ouverte également .
Ces complots sont amenés sans énormément de finesse , mais cela fonctionne bien parce que l'auteur règle assez bien finalement , tous ces aspects .
Et aussi parce qu'il a trouvé un moyen intelligent de rendre périlleuse et ambiguë la situation de Geary .
D'ailleurs souvent , tout ce qui est en rapport avec la , res militaris , stricto sensu et qui est en rapport avec le personnage de Black Jack , est très correctement évoqué et traité généralement .
Dans ce tome suspens et action sont au rendez-vous , c'est très agréable parce que toujours aussi bien « scénarisé « finalement et de mon avis unanime ( sourire ) .
Un tome sympathique aussi parce que les thèmes politiques et militaires abordés , sont assez crédibles , digestes et bien rythmés ( du point de vue de leur développements ) .
L'intrigue me fait quand même un peu l'effet d'être surlignée , avec ne désagréable insistance parfois .
Trois Etoiles en dépit de la sénatrice et malgré la sénatrice , toujours la sénatrice et encore la sénatrice ....
PS : lu en anglais .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Lutin82
  26 septembre 2017
L'univers est légèrement plus approfondi, surtout que le relation entre Jack Geary et Rionne prend une tournure plus intime. Ainsi, les structures propres à l'Aliance sont approfondies, et nous apprenons qu'il ne s'agit pas d'un empire ou d'une république monolithique, mais d'une fédération plus vaste dont les membres sont autonomes et libres. Bien entendu, il y a un mastodonte qui influe sur les décisions, mais à l'image de la Vice-Présidente Rionne, rien n'est acquis pour l'Alliance si les petits qui gravitent autour ne suivent pas. En fin de roman, l'univers semble s'élargit vers une tierce partie bien mystérieuse.
Les personnages ne nous surprennent pas car il y a pas énormément d'évolution de ce côté là. Les réunions stratégiques, si elles cassent le rythme parfois, donnent de la vraisemblance au récit et corsent les tensions entre la faction pro-Geary et anti-Geary. Les événements précédents ont laissé des traces et il est bon de voir notre Capitaine aux prises avec les différentes parties, n'ayant pas les mains aussi libres que cela. Bref, il n'est pas un héros pourfendeur des méchants, sans peur et sans reproche.
Cependant, la relation « amoureuse » ne me convainc pas et je regrette que l'auteur se soit laissé embarquer sur cette voie… Surtout que Rionne perd peu à peu en crédibilité. Quelle plaie celle-là!
Question combats, nous sommes toujours aussi bien servis. Ils dépotent, les tactiques employées sont futées et astucieuses. Si initialement Geary avait un temps d'avance au niveau stratégique – avec son utilisation des schémas de batailles vieux d'un siècle – l'ennemi n'est pas dénué de réflexion et d'esprit d'analyse. Ils se sont adaptés et offrent une résistance de bon aloi.
Bruits et fureur sont au rendez-vous!
Mine de rien, il s'agit d'un tome plus politique relatif aux responsabilités au sein d'une fédération. Malgré un personnage assez irritant, le tout est très efficace et addictif.
Critique plus complète sur mon blog
Lien : https://albdoblog.com/2017/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lianne
  08 juillet 2016
Ce livre est le troisième dans la série de SF militaire et stratégique La Flotte Perdue. Si vous cherchez une série du genre combat spatial qui soit réaliste en terme de batailles, stratégie et de nature humaine cette série est pour vous !
Le contexte de la série : John "Black Jack" Geary a été perdu, en sommeil cryogénique pendant une centaine d'année dans une capsule de survie défectueuse après que son vaisseau n'ai été détruit lors de la guerre de son Alliance contre les Syndics. Il a été récupéré et réveille par une flotte qui se retrouve maintenant piégée en territoire ennemi après que ses plus haut gradés se soient fait assassinés par l'ennemi. Etant l'officier avec le plus d'ancienneté il prend la tête de la flotte de l'Alliance avec un seul but : revenir à la maison avec une surprise, la clé de l'hypernet donnant accès au coeur de la zone syndic, un avantage immense pour leur camp, et si possible avec le maximum de vaisseaux et d'hommes. Une gigantesque partie d'échec s'engage entre la flotte perdue et les Syndic.
Ce qui est intéressant c'est qu'il y a une vrai réflexion sur la stratégie à suivre. Geary a toujours fait en sorte de choisir toujours la direction la plus improbable mais malgré tout les Syndics se rapprochent toujours d'eux car ça devient de plus en plus difficile d'être original. Il décide de changer totalement et de prendre la route la plus visible pour un moment pour les perdre à nouveau, bonne stratégie ou pas je ne vous le dit pas pour ne pas vous spoiler mais de nombreuses décisions sont prises dans ce tome. (ne lisez pas la suite si vous ne voulez pas vous spoiler trop)

On se doutait un peu que ce genre de situation allait arriver, bien sur on ne savait pas quand mais c'était comme une épée de Damoclès sur la tête de nos héros. le fait que ça soit en route maintenant rend l'action vraiment passionnante, avec en plus l'histoire des aliens qui vient compliquer l'histoire, j'ai vraiment hâte de lire la suite !
En résumé un tome que j'ai vraiment apprécié, c'est mon préféré dans la série pour l'instant. Notre flotte est vraiment entre le marteau et l'enclume, la situation apparait désespéré mais c'est sans compter sur la ténacité de "Black Jack" Geary qui va faire tout les sacrifices nécessaires pour que le maximum de vaisseaux de sa flotte s'en sortent vivant ! J'ai dévoré ce tome ^^
18/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PerdreUnePlume
  17 septembre 2010
[Ensemble de la saga de 6 tomes]

L'humanité scindée en deux camps, L'alliance et les Mondes Syndiqués, s'affronte pour le contrôle de galaxies et défendre leurs modes de vie.
Après un siècle de cryogénisation, le capitaine Jack Geary se réveille. Son module de survie a été récupéré à la dérive dans l'espace par un vaisseau de la flotte alliée.
Le réveil est douloureux, et de bien des façons, non seulement un siècle s'est écoulé et tous ses proches sont morts, mais la guerre qu'il a vu naître avec les Mondes Syndiqués perdure et s'est même durcie, sans compter qu'il va se retrouver avec le commandement de la flotte sur les bras alors que celle-ci est au bord de la destruction : piégée au plein centre du territoire syndic...

Bon, soyons clair. Je goûte assez peu la SF et je n'aime pas particulièrement les Space Opera.
Je prends cependant le temps de vous parler de cette saga qui m'a agréablement surprise et qui mérite le détour pour les incultes du genre...

La capitaine Geary est un vrai personnage comme je les aime. À la fois bourru et intelligent mais loin du héros inaccessible et limite parfait, divin.
On découvre vite en début de premier tome que Geary a été élevé au rang de héros légendaire après son sacrifice lors de sa dernière bataille un siècle plus tôt. Aussi son retour est interprété comme un signe de la victoire prochaine de l'Alliance "Black Jack Geary est là pour nous sauver". Nouvelle que notre personnage va avoir bien du mal à intégrer.

Surtout quand on considère que le courage qui lui a valu le statut de légende a servi à embrigader les jeunes recrues et à les pousser à des sacrifices souvent stupides et bien inutiles.
Cette génération qui ne connait que la guerre et ses rancoeurs a perdu toutes les valeurs stratégiques mais aussi morales que pouvait avoir ce conflit à ses débuts.
Le décalage avec Geary n'en est que plus flagrant, et c'est pourtant ce "dinosaure" qui va devoir sauver la flotte et tenter de mettre fin à cette guerre qui n'a que trop duré...

Une bonne recette où l'on a tout : un personnage atypique mais à portée face à une mission difficile, des quiproquos grâce à son décalage avec le monde d'aujourd'hui, une lourde réflexion sur la guerre et les conflits qui s'enlisent, des combats mais que l'on peut suivre sans être diplômé en aéronautique option quantique et relativité, des traitres, des complots et des manoeuvres politiques, un ennemi surprise et bien entendu la jolie femme... xD
Ajoutez un fond qui donne à réfléchir sur les conflits armés, l'embrigadement, les escalades de violence, la moralité dans la guerre, la course à l'armement, etc. (Pour ceux qui considère que la SF et la fantaisie ne sont que des lectures "récréatives" et sans matière, je ne vous le conseille que plus vivement).

Bref, si vous hésitiez à vous lancer dans le genre, La flotte perdue peut être un bon début. Pour les fans et habitués, je ne me prononce pas, n'en étant pas une mois même.
Chaque volume se lit très vite (de plus en plus en avançant dans les tomes même dans mon cas) et l'on suit Geary et le devenir de cette flotte égarée qui tente de rentrer chez elle de plus en plus facilement même si l'on est assez vite familiarisé avec la vie dans l'espace et son vocabulaire .
Le tout est assez réaliste, et j'aurai tendance à dire sans grande originalité non plus en ce qui concerne le contexte et le monde décrit, mais il y a assez de suspens et de scénario pour tenir le lecteur en haleine.
Un Space Opera bien mené et à portée de tous !
Lien : http://www.perdreuneplume.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   29 janvier 2017
Capitaine Mosko, puissent les vivantes étoiles vous accueillir selon votre valeur, vous et vos vaisseaux, puissent vos ancêtres veiller sur vous et s'apprêter à vous étreindre, et le souvenir de vos noms et de vos hauts faits briller à tout jamais dans l'esprit des générations suivantes. Vous ne serez ni perdus ni oubliés, car on se souviendra toujours de vous, de votre honneur et de votre vaillance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
fnitterfnitter   24 janvier 2017
Cet équipage n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan syndic (…)
Mais rappelez-vous qu'en s'additionnant les gouttes finissent par faire des vagues. Avec le temps, nous parviendront peut-être à faire tanguer le bateau des dirigeants syndics.
Commenter  J’apprécie          450
AlfaricAlfaric   28 février 2014
- Une maladie mentale ancienne ? Qu’il aurait développé durant son internement dans le camp de travail syndic ?
- Non, non, rectifia le médecin sur le ton un tantinet agacé que témoigne sa profession envers tous ceux qui, n’ayant pas fait médecine, tentent d’en comprendre le sens. Depuis longtemps. Avant même qu’il ne soit fait prisonnier par les Mondes syndiqués, le capitaine Falco se croyait le seul au homme au monde qualifié pour commander la flotte de l’Alliance et commander la guerre. Cet état est plus fréquent que vous ne l’imaginez, pontifia le toubib, oubliant manifestement qu’il s’adressait au commandant de la flotte.
- Vraiment ?
- Mais oui. Assez pour qu’on lui ait donné un nom plusieurs décennies plus tôt.
- Un nom ?
- En effet, le complexe de Geary.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
fnitterfnitter   27 janvier 2017
La première leçon qu'apprend tout politicien : Peu importe ce qu'on dit. Ce qui compte, c'est ce que les gens croient entendre.
Commenter  J’apprécie          531
fnitterfnitter   25 janvier 2017
Ce n'est pas parce que je me conduis comme une garce que tu dois forcément être un salaud !
Commenter  J’apprécie          550
autres livres classés : space-operaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2956 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre