AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Frank Reichert (Traducteur)
EAN : 9782841725106
432 pages
Éditeur : L'Atalante (19/08/2010)
3.74/5   57 notes
Résumé :

Mission accomplie. La flotte perdue est rentrée au bercail. « Black Jack » Geary, promu commandant de cette flotte à l'issue d une hibernation de cent ans, a réussi l'impossible : la ramener dans l'espace de l'Alliance après avoir infligé à l'ennemi une succession de défaites. C'est en héros qu il est revenu. Un héros dont le Sénat de l'Alliance se méfie. Son objectif prochain ne sera-t-il pas de s'emparer du pouvoir ? Que faire de lui ? John Geary, pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  03 octobre 2013
la flotte perdue , EST PERDUE ...
Le personnage central , notre héros ressuscité , est globalement un des points forts du roman avec également et ceci , avec une assez grande constance , une scénarisation des batailles ainsi que des autres engagements militaires , dans l'espace , qui est une scénarisation de qualité . Elle est bonne et de ce fait c'est très agréable car réussi et bien factorisé dans l'équation du contexte et de l'univers , enfin disons le plus souvent .
Ce tome cependant c'est surtout la rentrée au bercail , et elle est mièvre à mon humble avis ...
Notre sénatrice est toujours ici , aussi ridicule , aussi incontournable et aussi peu crédible que d'habitude ...
C'est franchement aussi pénible que gênant parce que , surtout c'est très visible comme ridicule et cela apparaît comme une imperfection quasiment structurelle finalement .
Un tome de science-fiction militaire bien ficelé , avec une stratégie et un contexte tactique qui passent bien , car ils sont suffisamment fonctionnels pour être distrayants et crédibles .
Des descriptions et des dialogues assez crédibles aussi , du point de vue militaire , mais assez faciles , presque enfantins , lorsque l'on aborde le terrain de la politique et de ceux qui font de la politique et de la diplomatie .
Un roman donc , plus que jamais représentatif des défauts de ce cycle excessivement inégal , mais dans le cas de ce texte les aspects de l'ordre du bon petit roman d'action sont très saillants et ils rendent la lecture de ce tome incontestablement gratifiante et plaisante .
Ces traits sont réussis du point de vue scénique , et assez bien faits finalement , bien taillé du point de vue univers .
La relativité et le temps en considérant les rapports et les considérants , que peut entretenir cette notion avec la vitesse , sont quasiment absents de ce cycle comme facteurs porteurs de l'univers et de l'intrigue .....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          295
gilles777
  12 juin 2021
La flotte perdue - 6 : Victorieux
Lu en anglais.
John Geary et sa flotte sont enfin de retour dans l'espace de l'Alliance après avoir vaincu toutes les flottes que les Syndics ont envoyé pour l'affronter. Mais L'Alliance doit réagir rapidement si elle veut capitaliser sur la faiblesse actuelle des Syndics. le Conseil de l'Alliance, après s'être assuré que John Geary n'avait pas d'ambition politique, le nomme Amiral de toutes les flottes de l'Alliance et le charge de transporter des représentants politiques, dans le système principal des Syndics, pour négocier un traité de paix. La flotte remise en état et renforcée, John Geary se dirige vers le système des Syndics en se doutant bien que les Syndics ont dû lui préparer un piège de taille. Et, il y a aussi les extraterrestres qui se préparent à sortir de l'ombre.
Des batailles spatiales, du suspense, des tractations politiques et de ... l'amour ?
Une très bonne finale à une série que j'ai bien appréciée, mais avec un peu de longueurs et de répétitions. Mais il est temps de passer à autre chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
cascasimir
  07 septembre 2018
J'adore ! Mais certains amis n'aiment pas la fin...Pourtant, pourtant, puis je reprocher à un auteur( un ami, un mentor, un parent) de vous prendre par la main et de vous emmener, au sommet de la montagne, découvrir un merveilleux panorama...Car, hélas, je peux ne pas voir la même chose que Lui..
Dois je Lui en vouloir ?
Quelqu'un me disait qu"on ne voit l'essentiel qu'avec le Coeur" pas seulement à travers nos yeux, mais surtout à travers ceux de l'Auteur ! Et, c'était un renard dans une planète lointaine, très lointaine, so far ago. Casimir
Commenter  J’apprécie          1311
fnitter
  01 février 2012
Autant, j'ai aimé les 5 précédents tomes, autant celui là est décevant..
La série aurait pu s'arrêter sur le cinquième tome que cela n'aurait pas été un mal.
On n'apprend rien de nouveau. Il n'y a plus d'action.
Le livre a clairement été écrit pour clore la série tout en se laissant une porte de sortie pour une nouvelle épopée cette fois contre les extra-terrestres.
Et c'est d'ailleurs ce qui se passe puisque The Lost Fleet: Beyond the Frontier: Dreadnaught, vient de paraître.
Le style est toujours aussi facile d'accès, un peu répétitif (comme pour les 5 premiers tomes d'ailleurs). On aime nos héros et on est content pour eux, mais je ne suis pas très content de l'auteur pour ce dernier opus, vide d'histoire, bâclé.
Commenter  J’apprécie          70
mauriceandre
  28 mars 2015
J'ai lu les six tomes de le flotte perdue du 11 Janvier au 16 février 2012, soit un peu plus d'un mois pour parcourir deux mille trois cent trente pages, et j'avoue y avoir pris un grand plaisir.
Bien que ce tome 6 soit celui qui fait charnière entre les deux oeuvres qui font partis de la Saga de Black Jack, la flotte perdue et par-delà la Frontière, et qu'il ne si passe pas grand chose du point de vue de l'action, j'ai bien aimé.
le jeu de pouvoir qui s'affronte au sein du Sénat de l'Alliance est bien décrit et une question surnage, que faire de lui ?
La menace extraterrestre inconnue qui rode aux frontières des mondes Syndics arrive a point nommés pour éloigner ce héros encombrant.
Voila une chute qui promet car désormais c'est contre des extraterrestre inconnue que doit se mesurer « Black Jack » Geary.
Encore un grand merci à Frank Reichert qui en a assuré la traduction et à Didier Florentz pour les illustrations des couvertures aux édition l'Atalante.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
fnitterfnitter   07 février 2017
Vous ignorez peut-être que ce nom d’Invulnérable est assez mal vu dans la flotte. Les bâtiments qui le portent tendent à être très vite détruits. Nul ne sait pourquoi. Les spatiaux mettent cela sur le compte de ce nom, qui serait un trop présomptueux défi aux étoiles vivantes.
Mais nous continuons malgré tout de baptiser des vaisseaux de ce nom ?
M’est avis que la bureaucratie de la flotte est résolue à démontrer l’irréalité de cette malédiction, quoi qu’il en coûte et quel que soit le nombre d’Invulnérable perdus dans ce processus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
fnitterfnitter   11 février 2017
Il savait d’expérience que tout le monde observait constamment les plus hauts gradés pour tenter d’appréhender leur comportement et les sentiments qui les traversaient sur le moment. C’était même là une des premières tactiques de survie qu’apprenait tout jeune officier un peu futé.
Commenter  J’apprécie          430
finitysendfinitysend   29 novembre 2013
Il avait affronté la mort de nombreuses fois et il le referait volontiers à nouveau plutôt que de participer à ce briefing .
( He had faced death many time and would cheerfully do so again rather than attend this briefing .)
Commenter  J’apprécie          240
fnitterfnitter   12 février 2017
L’addition de deux erreurs fait-elle une vérité ?
Commenter  J’apprécie          500

autres livres classés : space-operaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3705 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre