AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782747050814
220 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (01/10/2015)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 96 notes)
Résumé :
Si Alfred Hitchcock et Agatha Christie s'étaient rencontrés lorsqu'ils étaient enfants, quelles aventures auraient-ils pu vivre ensemble ? Après avoir fait atterrir un avion de sa fabrication sur la perruque du poissonnier, le jeune Alfred se retrouve en prison, pour une nuit. Il y fait la connaissance d'un détenu, Victor. Le jeune homme clame son innocence et supplie Alfred d'aller demander de l'aide à Agatha Miller. Dès sa sortie, le garçon se rend à l'adresse ind... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (82) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  30 mai 2017
Si Alfred Hitchcock et Agatha Christie s'étaient rencontrés lorsqu'ils étaient enfants, quelles aventures auraient-ils pu vivre ensemble ?
Et bien maintenant, je sais quelles genres d'aventures ils auraient pu vivre, ces deux monstres, ces deux génies, ces maîtres du genre policier et du suspense à couper au couteau.
Vu qu'ils sont jeunes et que nous sommes dans de la littérature jeunesse, nous n'auront pas droit à une île où les convives disparaissent l'un après l'autre, ni à une scène avec un rideau de douche et une musique qui augmente le rythme cardiaque.
Sans révolutionner le genre des jeunes qui enquêtent (je suis blindée, j'ai lu toutes les aventures du Club Des Cinq en son temps), l'auteur nous propose néanmoins un roman qui plaira aux plus jeunes et qui reposera l'esprit des plus grands.
Non, ceci n'est pas le polar du siècle, ni même de l'année, encore moins du mois, ou de la journée, mais il se lit très vite, les doigts de pieds en éventail dans son fauteuil de jardin, un mojito à la main.
Le livre sera terminé que votre glace pillée n'aura pas encore entièrement fondu, c'est vous dire si ça se lit vite.
Évidemment, comme dans tout bon livre avec des jeunes qui mènent l'enquête, tout va toujours pour le mieux, même dans les pires situations, ils arrivent à résoudre des trucs que même la police n'y était pas arrivée, se sortent de toutes les pires situations, mais bon, souriez, c'est de la fiction pour les jeunes.
Par contre, il y a tout de même une incohérence avec ce qu'il se passe dans la volière, la nuit… Celui qui y pénètre se fait attaquer par les oiseaux. Hors, s'il y a une chose que je sais, c'est que la nuit, les oiseaux, ça dort !! La nuit, un oiseau, ça ne vole pas, et ça sait encore moins viser un humain pour l'agresser, sauf si la volière était remplie de rapaces nocturnes, mais ce n'était pas le cas.
En tout cas, ça donnera sans doute des idées de films au petit Alfred !
Anybref, même si on ne révolutionne pas le genre, ça se laisse lire avec l'esprit apaisé, tranquille, ça repose la tête après des nouvelles peu réjouissantes, tristes, commises par des imbéciles, ça peut aussi vous détendre après des romans particulièrement lourds ou oppressants.
Un agréable petit moment de détente avec deux personnages attachants, que tout oppose puisque si Alfred vit dans l'East End, Agatha, elle, vit dans une belle maison de riches, mais dont la soif de résoudre des mystères va faire naître une belle amitié.
Un chouette petit roman jeunesse qui met à l'honneur deux grandes figures anglaises, qu'elles soient de la littérature ou du cinéma et dont quelques clins d'oeil à leurs ouvres sont disséminés dans les pages, avec une note en fin d'ouvrage pour celui qui les aurait loupé.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Cigale17
  13 février 2020
Alfred Hitchcock et Agatha Miller (nom de jeune fille d'Agatha Christie), respectivement 10 et 11 ans, se rencontrent dans des circonstances inhabituelles. Monsieur Hitchcock père, furieux d'une bêtise bien anodine de son garnement de fils, le laissera volontairement passer une nuit en prison pour qu'il retienne la leçon. Il faut dire que l'histoire se passe à Londres au tout début du XXe siècle, mais quand même… Un autre prisonnier, avant d'être entraîné par la police, demande à Alfred de prévenir Agatha Miller et lui donne une adresse dans les beaux quartiers. Voilà comment un petit garçon de milieu modeste et une petite fille riche qui a fondé une agence de détectives vont se retrouver à enquêter conjointement sur la disparition de figurines d'oiseaux d'une valeur inestimable.
***
Je n'ai pas beaucoup aimé ce roman policier pour enfants. L'intrigue, que les indices semés ici et là rendent assez simpliste, met beaucoup de temps à s'installer et les nombreuses allusions à la vie et aux oeuvres des personnages éponymes des deux héros s'adressent plutôt aux adultes qu'aux enfants ! La différence de milieu social entre les deux enfants n'est qu'effleurée et bien peu exploitée si ce n'est à propos de banalités. En revanche, ces deux enfants vont se trouver confrontés à une spoliation d'héritage, découvrir un adultère, constater la dissimulation d'un cadavre, se trouver involontairement mêlés à un complot destiné à faire condamner un innocent, et j'en oublie sûrement ! Je sais bien que nos petits lecteurs n'auront pas la même lecture de tous ces faits, et je me demande bien comment ils vont réagir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
david19721976
  17 décembre 2020
Comment faut-il imaginer une alliance entre Alfred Hitchcock et Agatha Christie pour résoudre en commun Les affaires d'Alfred et Agatha 1: L'affaire des oiseaux? On sait que l'oeuvre de Hitchcock repose sur le cinéma du suspense et de l'angoisse. Quand à Agatha Christie, sa littérature prolifique et policière se trouve encore en bonne place sur les rayonnages des librairies. Comment savoir si ces deux monstres du suspense auraient frayé un chemin pour se rencontrer sans avoir pris les précautions nécessaires, éviter de placer leur égo surdimensionné en première place? à une époque où les hommes en accordaient si peu aux femmes, et Agatha Christie à titre de revanche envers les hommes. En tous cas Ana Campoy, il faut bien le reconnaître a rallumé la flamme éteinte du cinéma d'Alfred Hitchcock. Les prénoms Alfred et Agatha n'ont pas été choisis au hasard par l'auteure, elle détonne en mixantt avec subtilité le mélange des genres: romans policiers et auteurs, metteurs en scènes cinématographiques tous célèbres aux travers ses récits. Alfred Hitchcock aurait-il pu être un ami d'enfance d'Agatha Christie? tous les ingrédients sont rassemblés pour composer une équipe gagnante! Mais dans l'amitié, il y aurait certainement eu de sérieux accords ou désaccords, des discutions houleuses, des pleurs et des éclats de rire comme tous les enfants! Une mise à l'épreuve de la concurrence échaffaudant des plans? mais après tout, ne dit-on pas que les contraires s'attirent, un rabibochable face à une sincère amitié quelque soit le motif de la dispute dans une enquête menée tambour battant. Dans le privé deux larrons en foire dans un délassement souhaité? chacun vaquant dans les idées secrètes s'ecaffaudant dans le fond du crâne avant de se mettre d'accord pour les assemblées? deux bons amis complices des vacances d'été, puis séparation, retour au bercail familial...Certes, il faut bien leurs reconnaitre un talent commun de l'aventure, les scénarios délictueux, la mise en scène atroce, le suspense dramatique, au final un incroyable machiavélisme tortueux les menant sur des pistes aux odeurs de souffre, des "jumeaux" indissociables trempés dans le même bain aux fichus caractères, opérant synéquanones, au mieux : "ciné quoi non'n'e" le temps d'une enquête, qu'elle soit criminelle pour Agatha, ou effrayante pour Alfred; bonjour à la surenchère...! Dans le privé " je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout". Bref, Les oiseaux ont repris une nouvelle dimension aux yeux des enfants sur les enquêtes menant fin au mystère, les coupables pris la main dans le sac. Entre l'approche, l'irrépressible envie de toucher les oiseaux, oublier la crainte aux premiers frémissements d'ailes occasionnés par un bruit, un cri simulant une attaque d'où elle vient, mêlant la fascination et l'angoisse d'une envolée bruyante étendue entre ciel et terre dont on ne sait rien que ce que les hommes s'accordent à raconter sur les grands espaces, des lieux où l'oiseau reste maître et libre. Une petite fille de 10 ans emballée par ce récit, m'a conseillé vivement d'en prendre lecture, pour émettre un avis personnel. Il se trouve aussi qu'elle aime beaucoup l'écriture d'Agatha Christie; quoique un peu perplexe, mais séduite tant le rapprochement des personnages soulevait sa curiosité. Elle n'a pas manqué de vouloir en apprendre d'avantage sur Alfred Hitchcock qu'elle ne connaissait pas, et pourquoi pas accepter à une possible réunion amicale avec Agatha Christie, qui elle fait toujours des émules auprès des jeunes lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tigrestigresses
  19 mars 2019
Ce livre est très bien car on mène une enquête sur la mystérieuse disparition du collier de figurine d'oiseaux en or d'une dame très fortunée. Alors, comme la police n'avance pas, on fait appel à Agatha : elle a déjà résolu quelques petites enquêtes avant cette histoire…
Alfred habite paisiblement dans son petit village qui n'est pas très connu. Il tient une épicerie avec ses parents ; Alfred est très étourdi : il passe son temps à rêvasser et il invente toutes sortes d'objets. Une fois il crée un avion en papier capable de voler longtemps et loin, mais l'avion atterrit là où il n'aurait pas dû ! L'avion fait tomber le colis du boucher qui n'apprécie pas Alfred, et là c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase ! le boucher va voir les parents d'Alfred qui se fait sévèrement punir : ses parents l'envoient en prison pour quatre jours. Là, il rencontre quelqu'un qui lui dit d'aller voir Agatha et lui donne son adresse.
Une fois sorti de prison, Alfred va à l'adresse indiquée et fait la rencontre d'Agatha. Il lui explique la rencontre avec le prisonnier et elle lui raconte pourquoi cette personne est en prison et pourquoi il l'avait envoyé la voir. Et ensemble il mène l'enquête sur la mystérieuse disparition...
Léna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          74
H0rage
  17 février 2019
Et si Alfred Hitchcock et Agatha Christie s'étaient rencontrés enfants et avaient unis leurs talents afin de résoudre des enquêtes ?
C'est le point de départ de ce roman d'Ana Campoy (auteure espagnole), premier tome d'une série qui en compte pour l'instant 7 (et bientôt 8, le prochain tome On a volé la Joconde paraissant le 20 mars prochain).
Nous voilà plongés au coeur du quartier populaire de L'East End, à Londres. le petit Alfred a fabriqué une maquette d'avion qui malheureusement finit sa course dans la perruque de M. Fisher, le poissonnier. C'est la bêtise de trop pour ses parents qui décident de lui faire passer quelques nuit en cellules afin de lui remettre les idées en place (aussi incroyable que cela puisse paraître d'ailleurs, cette anecdote est vraie ! ). C'est là qu'il rencontre Victor, un homme désespéré qui le supplie de trouver une certaine Agatha Miller. très intrigué, notre héros se met à la recherche de cette fameuse Agatha qui vit dans un quartier huppé de Londres. Quelle n'est pas la stupéfaction du jeune garçon lorsqu'il constate que comme lui Agatha est une enfant ! Aidée dans leur enquête par Snouty Jones, la petite chienne d'Agatha, les voilà embarqués dans la résolution d'une affaire de disparition de bijoux chez les Elster, les voisins d'Agatha …
Les histoires d'enquêtes policières pour enfants ne manquent pas (popularisées il y a longtemps avec des séries comme le Club des Cinq, le Clan des Sept …) ; pourtant je dois dire que ce roman a retenu mon attention. Par pour la qualité de l'écriture (c'est honnête sans plus) ni pour les rebondissements de l'enquête (quelques rebondissements sur un bon tempo, mais rien de trop “alambiqué”), ni même pour la psychologie des personnages (même si on sent à certains moments des possibilités : Agatha, jeune fille de la bonne société livrée à elle-même, envie Alfred de l'attention que lui porte ses parents). Non, le plus amusant est de chercher les références aux histoires d'Alfred Hitchcock et d'Agatha Christie (l'attaque des oiseaux dans la volière, le nom du majordome : “Hercule” : le nom d'un des protagonistes de l'affaire, “Madeleine Elster”, qui le nom d'un personnage du film “Sueurs froides” d'Hitchcock…). Il y a malheureusement fort à parier que les enfants, lectorat auquel ce roman s'adresse, ne se rendront pas compte de cela (même si 2 pages à la fin de roman l'explique). Plaisant, mais sans être exceptionnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
bartholomewbartholomew   10 octobre 2016
à côté des cadres, Agatha remarqua des accessoires de toilette, ainsi qu'une petite boîte à bijoux rouge avec plein de minuscules tiroirs. C'était un objet à la fois original et élégant, en forme de meuble oriental miniature, orné de dragons noirs.Bien qu'ayant appris depuis la petite enfance qu'on ne devait pas fouiller dans les affaires des autres, Agatha mourait d'envie de l'ouvrir pour voir ce qu'il contenait. Tout en triturant nerveusement l'ourlet de sa robe, elle dit à son ami, l'air indécis:
- Nous ne devrions pas l'ouvrir, n'est -ce pas?
-Tu plaisantes?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
manU17manU17   21 février 2019
Agatha appela à l'aide en agitant les bras pour éloigner les volatiles qui la criblaient de coups de bec. Alfred regardait la scène, paralysé. Son amie avait besoin de lui, mais il était tellement terrorisé qu'il ne voyait pas comment lui portait secours sans se faire dévorer par ses monstres ailés.
Commenter  J’apprécie          100
manU17manU17   13 février 2019
Mme Hitchcock sortit de la cuisine et Alfred poussa un soupir de soulagement. Il enviait les détectives professionnels qui n'avaient pas besoin de mentir à leur mère chaque après-midi.
Commenter  J’apprécie          100
david19721976david19721976   17 décembre 2020
Agatha appela à l'aide en agitant les bras pour éloigner les volatiles qui l'a criblaient de coups de bec. Alfred regardait la scène, paralysé. Son amie avait besoin de lui, mais il était tellement terrorisé qu'il ne voyait pas comment lui porter secours sans se faire dévorer par ces monstres ailés. Snouty aboya de plus belle, scandalisée par l'attitude d'Alfred. Le garçon regarda la petite chienne et comprit qu'elle le suppliait d'entrer dans la cage pour secourir son amie. Lui seul pouvait l'aider.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TeammonstrueuseTeammonstrueuse   05 juin 2019
"Soudain , une voix éraillée retentit derrière les barreaux du cachot voisin : -Je suis innocent ! Alfred n,avait pas imaginé un instant qu'il pouvait y avoir d'autres prisonniers que lui dans ce sinistre sous - sol."
page 22

Citation choisie par Tori Vega
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avez vous bien lu les enquête d'Alfred et Agatha?

Comment s'appelle la reine?

Victoria
Agatha
Catherina

5 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Les enquêtes d'Alfred et Agatha, tome 1 : L'affaire des oiseaux de Ana CampoyCréer un quiz sur ce livre

.. ..