AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mimipinson


mimipinson
  07 septembre 2019
Cela faisait longtemps que je voulais découvrir Alexandra David-Néel, orientaliste, voyageuse au sens le plus noble du terme, exploratrice, féministe avant l'heure.
Emprunter le chemin de la BD me semblait être une bonne chose pour commencer.
Ce roman graphique s'inspire des mémoires de Marie-Madeleine Peyronnet, sa secrétaire durant les dix dernières années de sa vie.

Deux chartes graphiques se croisent tout au long de cet album ; l'une dans les tons colorés pour le point de vue d'Alexandra et de ses souvenirs ; l'autre prune pour le point de vue de Madeleine, qui dans ce premier tome arrive au service de la vielle dame dans sa maison de Digne appelée Samtem Dzong.

Alexandra David-Néel, aussi indépendante, aventurière et pionnière qu'elle fût, doit se résoudre à se faire aider durant les dernières années de sa vie. Cette dame a du caractère, et, la cohabitation avec sa secrétaire/ femme à tout faire n'a rien d'évident. L'auteur montre bien toute l'ambiguïté de leur relation ; en dépit de son autorité, de ses exigences, et malgré les nombreux découragements de Madeleine, cette s'est prise d'une grande affection pour sa patronne. D'ailleurs, bien après son décès, continue à entretenir la mémoire d'Alexandra.

Il faut souligner en fin d'ouvrage un rappel biographique du personnage, suffisamment étayé pour ne pas à aller chercher ailleurs.

Le premier tome prend fin alors qu'en route pour Lhassa, Alexandra se trouve en difficulté et serre les dents afin de ne pas perdre de vue son objectif final : Lhassa quoi qu'il advienne.
Alexandra sera la première étrangère à y entrer en 1924….

Lien : https://leblogdemimipinson.b..
Commenter  J’apprécie          81



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus