AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ghislainemota


ghislainemota
  08 août 2020
Vivre pleinement sa vie jusqu'à l'extinction est le destin de l'imperturbable Alexandra David- Néel.
L'orientaliste a rejoint un autre monde après ses voyages en Asie et les rencontres de grands esprits du bouddhisme.
A 43 ans elle foule Ceylan. Mais quel désenchantement devant les idolâtries grossières étalées aux yeux des touristes.De qui se moque-on? En tout cas pas d'Alexandra qui reconnait que tout est apparence et tromperie. Déçue mais pas longtemps Bénarès lui offre à la vue un parc de roses d'où jaillit une rencontre déterminante.Un saddhu "vêtu de quatre points cardinaux" Swami Bhaskarananda lui propose d'écouter ses enseignements.
Et puis quand un brahmane l'interpelle dans le train, elle participera aux débats religieux avec d'autres disciples permettant ainsi à la voyageuse d'approfondir ses connaissances.
Et tout comme son mentor, Marie-Madeleine Peyronnet ne renonce pas à exaucer les dernières volontés de l'exploratrice.
Trois années de sacrifice financier pour jeter les cendres d'Alexandra et de son fils Yongden dans les eaux du Gange.
Un dernier pied de nez de la morte est lancé à Marie-Madeleine: les deux boites funéraires sont jetées à l'eau après une tentative de vol involontaire et l'éclatement des boites pour éparpiller les cendres. On ne se débarrasse pas si facilement d'Alexandra!
Après un tome 2 où les émotions étaient palpables, ici on explore l'enfance solitaire et les voyages en Inde de la dame de Digne à travers les écrits de sa protégée.
Une BD bien documentée aux décors soignés et aux portraits criant de vérité. Ce livre 3 m'a davantage fasciné par le coté légèrement mystique qui s'en dégage. Je vais donc bientôt finir cette biographie en me penchant sur le dernier livre de la série.



Commenter  J’apprécie          210



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (21)voir plus