AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091681066
Éditeur : Renaud Camus (18/06/2013)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :


« Ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d'en élire un autre ? » - Bertolt Brecht La plaisanterie fameuse de Brecht est devenue pour nous une réalité. « Le changement c'est maintenant », promettait François Hollande : le changement de peuple, oui, c'est maintenant, et aussi le changement de civilisation qu'il implique nécessairement.

Les socialistes ont suivi les conseils de Terra Nova et escompté ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pirmin
  14 novembre 2018

J'ai acheté ce livre en raison du sujet qui est d'une profonde et inquiétante gravité. Je m'attendais à un développement par chapitres, comme cela se fait souvent, ce qui est plus didactique et structuré. Avec ce livre de Renaud Camus, j'ai l'impression de n'avoir lu qu'une seule phrase interminable et je me suis vite lassé de son style d'écriture alambiquée pour ne pas dire hermétique. J'ai l'impression qu'il s'est ennuyé en écrivant ce livre qui ne dégage aucune passion, ni enthousiasme pour défendre une cause. Il constate tristement la situation qui est celle de la France et de l'Europe actuellement.
Cette situation de changement de peuple résulte de la politique d'immigration de masse qui a prévalu après la dernière guerre jusqu'à maintenant. Il faut bien différencier les races, les religions et les cultures ou civilisations. le plus grave dans notre cas, c'est le communautarisme qui refuse l'intégration et encore plus l'assimilation. Les noirs, les asiatiques, les bouddhistes, indouistes, etc, qui jouent le jeux de l'intégration sans rechigner et revendiquer, en faisant leur devoir, ceux-là ne posent pas de problèmes, ce sont des immigrés fondus dans notre civilisation, qui acceptent la nation d'accueil telle qu'on la leur propose. le problème, c'est.... (vous savez la suite). En guise de conclusion, l'auteur nous promet une guerre civile si rien n'est entrepris politiquement parlant. le remède c'est de stopper le flux migratoire de certaines communautés arrogantes qui ne veulent pas accepter nos valeurs et veulent nous imposer les leurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
EricBEricB   02 octobre 2015
On se moque des théoriciens de la sortie de l'histoire mais l'économisme, la réduction de la vie politique à des questions de produit national brut, d'emploi, de balance des échanges commerciaux et d'équilibre des marchés, est bel et bien une forme atténuée de sortie de l'histoire - atténuée parce que cette réduction à l'économie n'a pas encore fait la preuve qu'elle excluait les guerres, civiles ou étrangères. Elle n'exclut certainement pas la violence, en tout cas, et moins encore la nocence, même si elle les fait glisser comme une poussière sous le tapis en les réduisant, fidèle à elle-même, à des problèmes de "chômage des jeunes", d'échec scolaire ou d'insuffisance du réseau des transports suburbains : comme si ces problèmes-là eux-mêmes n'avaient rien à voir avec la nature des populations, leurs origines et leurs cultures diverses. Néanmoins, face à cette conception purement comptable de l'existence et des rapports de force, toute tension qui prendrait sa source dans des questions d'appartenance ou d'identité, de race, d'ethnie, de religion, de culture, de frontière, de maîtrise d'un territoire ou de forme des institutions, apparaîtrait vite et serait dénoncée comme un archaïsme, nécessairement dangereux. Il reste qu'un peuple pour qui ces sujets-là ne comptent plus, et dont le président ne se rend plus à l'étranger qu'en tant que représentant de commerce, pour y discuter de contrats qui éventuellement seront signés au palais présidentiel entre lui-même et le président du conseil d'administration d'une firme quelconque, comme s'il s'agissait d'un traité international entre deux grandes nations, un tel peuple a déjà quitté, autant et plus que l'histoire, le temps, la conscience qu'il y a du temps, des siècles, de l'épaisseur de siècles, une chronologie, des dates, un passé, du futur, autre chose que ce présent gâteusement occupé à coïncider avec lui-même, comme le fait l'individu-type du soi-mêmisme ambiant, obsédé de l'idée d'être soi-même et rien d'autre, d'épouser exactement les contours de ce qu'il est déjà, sans jeu aucun, sans place pour le détour, la littérature, la courtoisie, la syntaxe, les formes, le destin, l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lire un extrait
Videos de Renaud Camus (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Renaud Camus
Ecrivain prolifique, figure du milieu littéraire et médiatique, Yann Moix se retrouve au centre d?une vaste polémique en cette rentrée littéraire. Un premier scandale a éclaté dès la sortie de son dernier roman, "Orléans" dans lequel l?écrivain raconte la maltraitance qu?il a subie enfant. Son père, puis son frère, ont dénoncé le livre comme une pure affabulation. Quelques jours plus tard, L?Express a publié des fanzines antisémites conçus par Moix il y a 30 ans, alors qu'il était encore étudiant, ce que Moix lui-même a fini par reconnaître avant que, à la fin de la semaine, le Monde ne révèle l?étendue de ses contacts dans les milieux négationnistes littéraires d?extrême-droite, contacts qui se sont poursuivis jusqu?en 2013.
Après les affaires Renaud Camus et Mehdi Meklat, notre paysage médiatique et culturel se trouve de nouveau hanté par le spectre de l?antisémitisme. Pour essayer de décrypter cette histoire complexe, parler de négationnisme, mais aussi de confusion médiatique, et enfin de littérature, Marc Weitzmann reçoit Yann Moix et Marie Gil, critique littéraire, spécialiste de la littérature d?avant-guerre et membre du jury du prix André Gide.
Pour en savoir plus : https://www.franceculture.fr/emissions/signes-des-temps/dandre-gide-a-yann-moix-la-trahison-des-origines-profite-t-elle-a-la-litterature
Signe des temps de Marc Weitzmann - émission du 1er septembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/signes-des-temps/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤23André Gide6¤££¤6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox