AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782265144200
384 pages
Fleuve Editions (07/10/2021)
4.35/5   240 notes
Résumé :
Il vaut parfois mieux ignorer la vérité...
Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l'île d'Oléron. Pour Jeanne, sa mère, c'est tout son monde qui s'écroule. Elle s'en veut d'avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage.
Lorsque les recherches conduisent finalement ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (98) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 240 notes

Ladybirdy
  14 mai 2022
Malgré les avis dithyrambiques qui pleuvent sur ce thriller, je suis de mon côté restée sur ma faim.
L'histoire est celle d'une petite fille de dix ans, Sixtine qui disparaît du jour au lendemain. On suit alors en parallèle le quotidien de la mère Jeanne et le calvaire de Sixtine. le temps passe et la fillette reste introuvable.
Je n'en dirai pas plus pour ne pas vous spolier l'histoire qui au deuxième tiers relève enfin d'un ton plus psychologique.
Ma note est sévère car le personnage de la mère m'a ennuyée et énervée. L'écriture est dépourvue d'émotions, la mère semble plus obnubilée par ses pulsions sexuelles que la disparition de sa fille. Lorsque sa fille disparaît, elle s'envoie en l'air avec son mari pour le jeter comme si de rien n'était. Pulsions sexuelles, homosexualité et ménage à plusieurs, les auteurs semblent prisé par l'amour charnel sous toutes les formes. Qui aurait donc envie de s'envoyer au septième ciel quand son enfant disparaît laissant présager du pire ?
Tout le livre m'a enfin semblé trop plat, linéaire, placide et sans substance. Il manque cruellement d'émotions. Je ne me suis pas attachée aux personnages, je n'ai ressenti aucune empathie. le dernier tiers relève légèrement le niveau en nous amenant à découvrir toute la perversité humaine.
Dommage que ce thriller manque cruellement de forme, j'aime quand les violons tintent pour nous soulever le coeur, j'aime quand les émotions font écho et nous bouleversent. Ici, je suis restée totalement de marbre.
À vous de vous faire votre propre avis. Certainement que ce livre trouvera son public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9223
La_Bibliotheque_de_Juju
  30 avril 2022
Petites heures de la nuit. Je referme ce roman et j'ai comme besoin de souffler un peu.

Lu en apnée, en moins de quarante-huit heures après des semaines à commencer des livres, à les reposer. Celui-ci, dés le départ, m'a embarqué pour le meilleur et surtout pour le pire.
L'ile d'Oléron. le soleil, la plage puis d'un coup, l'impensable. Sixtine, dix ans, disparaît. Jeanne, sa mère, commence alors une véritable descente aux enfers.
Le duo d'auteurs à la plume si noire frappe fort et offre un véritable page turner impossible à lâcher. de ces romans qui vous tiennent éveillés, complétement happé, terrifié mais où on veut absolument savoir…
Au-delà du roman noir, ce livre m'a complétement embarqué tant la fin explique tout, tant le lecteur en ressort effaré, l'émotion au ventre, le souffle court, ce qui m'arrive rarement dans ce registre.
Je suis marqué par le portrait de cette mère tour à tour déterminée, larguée mais surtout terriblement humaine dans cet enfer qu'elle subit de plein fouet. Si c'est bel et bien un thriller menée de mains de maîtres, il n'en reste pas moins un réaliste et terrible portrait de femme et je crois que ce supplément d'âme a donné corps à ce roman. Il se démarque alors de la masse des thrillers qui malgré le plaisir que l'on prend à les dévorer ne laissent en nous finalement qu'un très vague souvenir.
J'avais adoré la quadrilogie de Nathalie Hug et Jérôme Camut, LES VOIES DE L'OMBRE, puis je les avait un peu oublié, va savoir pourquoi ! Je suis, du coup, heureux de découvrir qu'il me reste de nombreux romans à découvrir et je vais m'empresser de retrouver ce duo oh combien talentueux.
Coup de coeur.
Coup au coeur.

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          701
gruz
  17 mars 2022
Sur le papier, ce roman n'était plus fait pour moi. Je me détourne de plus en plus des histoires autour des enfants, et j'ai tellement eu en mains des affaires de kidnapping que je pense avoir tout vu à ce sujet.
Sauf qu'une (double) composante essentielle de cette oeuvre change la donne. Jérôme Camut et Nathalie Hug. Deux auteurs à part, deux génies du Noir. Deux écrivains à qui je voue une admiration sans borne et en qui j'ai une confiance aveugle.
Le sujet reste donc vu et revu. Mais PAS la manière dont le duo l'a traité, malaxé, dévoyé. Aussi incroyable que ça puisse paraître, et à mon plus grand étonnement, cette intrigue se développe de manière totalement inattendue.
Comment puis-je parler de ce livre alors qu'il m'a laissé sans voix ? Comment puis-je exprimer des sensations qui ont touché les tréfonds de mon être ?
Au sortir de cette lecture, j'ai envie d'étaler les superlatifs, tant elle représente pour moi la quintessence du thriller.
Les Camhug sont un peu revenus aux sources, Rémanence des Stigmates de leur première tétralogie, où l'Instinct de Prédation était mis à nu. le début de notre histoire commune qui a marqué à vie le lecteur que je suis.
Plongez profondément dans cette nouvelle intrigue les yeux fermés, les bras tendus. Vous n'imaginez pas une seule seconde ce qui vous attend. Les deux auteurs vont vous broyer les tripes, vous retourner le cerveau, vous arracher le coeur.
Le tout en vous emmenant sur un terrain que vous n'attendez pas. Un tel tour de force relève de la magie, quelle diablerie !
Quand vous comprendrez vraiment ce qui se cache derrière le titre, ce qu'il implique, vous ne pourrez rester de marbre. Pour ma part, j'ai versé une larme à la toute fin, qui est juste parfait.
Un final à l'image du reste, dans la noirceur, mais avec les émotions exacerbées. Comment pourrait-il entre être autrement avec ce duo.
Il faut simplement leur faire confiance, les laisser construire leur affaire durant les 100 premières pages pour que le roman puisse prendre toute son envergure. Un livre se juge dans son entièreté.
Il n'est pas question que je vous dise un traître mot de ce que raconte ce livre, ce serait criminel. J'espère juste insuffler suffisamment de confiance dans mes mots choisis pour que vous l'accordiez aussi à ces deux auteurs.
Parce qu'il n'est pas question ici que d'une intrigue inimaginable. Leur manière de décortiquer l'âme humaine, de théoriser le Mal par la pratique, de jouer sur la corde des sombres émotions est d'une profondeur unique.
Et quelle leçon d'écriture ! Même durant la première partie qui semble nous emmener sur un terrain connu et qui met en place les pièces du puzzle, leur plume à quatre mains est percutante, acide, directe, brutale, dynamique.
Pour un amateur de thriller, cette écriture est juste un délice, et un (gros) intérêt supplémentaire qui fait sortir ce roman du flot ininterrompu des livres du genre.
Nos âmes au diable questionne la nature humaine. C'est un roman qui propose un suspense de dingue, et des retournements ahurissants. C'est surtout une histoire bouleversante et qui marque au fer. Empathie XXL.
Oubliez tout ce que vous avez déjà lu, ce que vous avez déjà ressenti à travers un thriller, Jérôme Camut et Nathalie Hug vous invitent à vivre une expérience unique qui transcende le genre, réinvente les émotions éprouvées, vous trouble au plus profond, chahute vos convictions.
Une véritable expérience littéraire, vibrante, doublée d'un tour de force scénaristique. Dantesque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          515
coquinnette1974
  21 avril 2022
Je remercie Fleuve Editions pour l'envoi, via net galley, du thriller : Nos âmes au diable de Jérôme Camut et Nathalie Hug.
Il vaut parfois mieux ignorer la vérité...
Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l'île d'Oléron.
Pour Jeanne, sa mère, c'est tout son monde qui s'écroule. Elle s'en veut d'avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage.
Lorsque les recherches conduisent finalement à un multirécidiviste connu par la justice pour le viol de quatre fillettes, Jeanne comprend que rien ne sera jamais plus comme avant.
Et son travail de résilience s'annonce d'autant plus long que le corps de Sixtine n'a jamais été retrouvé.
Une absence qui laisse planer comme une incertitude... Et si la vérité s'avérait plus sordide et glaciale encore que la mort d'un enfant ?
Nos âmes au diable est un roman écrit à quatre mains glaçant et réellement stupéfiant.
Le point de départ en découragera certains, qui penseront que tout à été écrit dans les thrillers mettant en scène des disparitions d'enfant.
Je vous détrompe tout de suite, j'ai lu beaucoup mais alors beaucoup de thrillers sur ce sujet mais là, je n'ai jamais lu un roman pareil !
Les auteurs ont des idées à la pelle qu'ils structurent étonnamment bien. Chaque mot est bien pensé, il y a énormément de surprises de la première à la dernière page.
A aucun moment je n'ai anticipé les pages suivantes tellement ils vont dans des directions opposées à ce que j'aurais pu imaginer.
Les personnages sont intrigants, absolument pas lisses.
Nos âmes au diable est évidemment un thriller de qualité, et je suis bien embété pour le chroniquer car spoiler le moindre petit indice concernant le contenu serait un crime de lèse-majesté ;)
Nous partons d'une classique disparition d'enfant pour arriver à une fin.. mais une fin !! Waouh ! Les auteurs m'ont totalement bluffés.
C'est un thriller qui met mal à l'aise car ils vont loin toutefois même la violence est bien présente ; il n'y a pas de violence excessive. Pas De meurtres ou viols hyper détaillés, résultat on imagine.. ce qui est parfois pire ! Les âmes sensibles peuvent être perturbés car certaines choses sur le comportement humains sont dérangeantes.
Malgré tout, pour moi Nos âmes au diable est une réussite ; un thriller fort comme je n'avais pas lu depuis fort longtemps.
Je le recommande sans aucune hésitation et je lui mets un énorme cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Melieetleslivres
  11 juillet 2022
Résumé éditeur
Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l'île d'Oléron. Pour Jeanne, sa mère, c'est tout son monde qui s'écroule. Elle s'en veut d'avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage.
Lorsque les recherches conduisent finalement à un multirécidiviste connu par la justice pour le viol de quatre fillettes, Jeanne comprend que rien ne sera jamais plus comme avant. Et son travail de résilience s'annonce d'autant plus long que le corps de Sixtine n'a jamais été retrouvé.
Une absence qui laisse planer comme une incertitude… Et si la vérité s'avérait plus sordide et glaciale encore que la mort d'un enfant ?
L'intrigue était séduisante, tout ce qu'il faut pour un bon thriller glaçant. Mais. il m'est tombé des mains dix fois et je l'ai terminé à grand-peine hier. La mère, qui est la narratrice pratiquement tout le temps, se raconte victime, de son mari puis des autres etc. Rien ne lui va. Un poste élevé dans la pub à Paris, elle s'inscrit dans une association de parents d'enfants disparus, ne comptant quasiment que des hommes, et cette mère, Jeanne, semble ne survivre qu'en s'appuyant sur « ses hommes » comme elle dit. Ses collègues masculins, les pères d'enfants disparus, et même la belle gendarmette qu'elle met dans son lit.
La petite Sixtine, on la voit au début, est enlevée et sequestrée dans le noir, affamée, assoiffée, sale, et n'obtient de la nourriture que lorsqu'elle ne bouge pas. On ne sait pas ce qui se passe. Elle n'identifie personne. Et elle est retrouvée vivante au tiers du livre.
Alors moi, au milieu du récit, j'en ai déjà marre. le suspense est constamment cassé à force de personnages dans la vie de Jeanne : son enquêtrice spéciale, ses « hommes », les pays où on lui dit qu'il y a les suspects, la Croatie, etc. Je me suis maintes fois trouvée perdue dans les entrelacs des suppositions et des aléas de la vie de Jeanne… Franchement très désagréable pour un livre à suspense. Les personnages sont désagréables, ou fades. Impossible de s'identifier à cette mère évaporée. Je ne conseille pas ce livre. du tout.
Lien : https://melieetleslivres.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
CalouRmnCalouRmn   11 août 2022
Quand tout va bien, on peut mordre la vie à pleines dents, se projeter dans des futurs radieux, mais quand ce qui est beau s'en est allé, on devient philosophe par la force des choses. Ou alors on s'aigrit.
Commenter  J’apprécie          20
LadybirdyLadybirdy   13 mai 2022
À force de vivre, on finit par considérer l’extraordinaire comme normal, on oublie que la vie est un miracle et qu’il suffit d’un rien pour qu’elle cesse. Il faudrait naître avec le plan de son existence, ce serait plus simple, on profiterait mieux. Au lieu de quoi, vivre revient à un coup de bluff permanent où seuls les chanceux s’en sortent.
Commenter  J’apprécie          393
LadybirdyLadybirdy   10 mai 2022
C’est dur à affronter, le chagrin des autres. Face à lui, on est démuni, on est lâche. Souvent. Presque toujours.
Commenter  J’apprécie          485
TakateruTakateru   04 juillet 2022
"Le mal se répandra quoi qu’on lui oppose.
Aux innocents, ces damnés inconscients,
A leurs aînés irresponsables qui exposent les gorges de leurs enfants au fil des couteaux,
Aux autorités démissionnaires et aux peuples aveugles,
Aux ignorants horrifiés par la cruauté des loups,
Je veux dire que leurs mains pleines seront coupées, leurs cœurs arrachés, leurs vertus salies, leurs esprits pervertis. Et tout ce qu’ils ont pu trouver de beau en ce monde, sera détruit. Les gens crieront à l’horreur et ils auront raison. Ce que j’ai fait est horrible, mes actes sont inacceptables, mais infiniment moins que ceux des monstres que j’ai éloigné de vous."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chevalierortega33chevalierortega33   13 mars 2022
Vivre ou rêver. Qu’est-ce qui est le mieux ? J’ai eu des amants formidables en rêve, j’ai fait des trucs délicieux que la morale réprouve… et putain que c’est bon, de se laisser aller à ses pulsions ! On devrait vivre comme on rêve : en libertaires. Quand on rêve, on ne peut pas mourir, j’ai lu ça quelque part. On peut tomber d’un immeuble, on peut voler, on peut tout faire, sauf mourir. Le lieu idéal. Petite, je m’y réfugiais déjà, j’adorais penser fort à un endroit et m’y rendre en m’endormant. Aujourd’hui, puisqu’il ne subsiste rien d’agréable, rêver est devenu l’unique place où je peux me permettre d’exister, un lieu d’attente juste avant le cercueil. Le mien ne sera plein que si on retrouve mon corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Jérôme Camut (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Camut
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Elizabeth II (nouvelle édition jubilé de platine) de Jean des Cars aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/elizabeth-ii.html • Des grives aux loups de Claude Michelet aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/des-grives-aux-loups-tome-1-vol01.html • Guerre de Louis-Ferdinand Céline et Pascal Fouché aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/guerre.html • Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/mort-a-credit.html • Les Douces Choses de Alice Dekker aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/les-douces-choses.html • L'ami impossible: Une jeunesse avec Xavier Dupont de Ligonnès de Bruno de Stabenrath aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/l-ami-impossible-une-jeunesse-avec-xavier-dupont-de-ligonnes.html • La robe de Jérôme de Verdière aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/la-robe.html • le Serment sur la moustache de Samuel Piquet aux éditions de l'Observatoire https://www.lagriffenoire.com/le-serment-sur-la-moustache.html • Nos âmes au diable de Jérôme Camut et Nathalie Hug aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/nos-ames-au-diable.html • Comme un enchantement de Nathalie Hug aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/comme-un-enchantement.html • Zéro viande zéro poisson de Jean-François Piège aux éditions Hachette Pratique https://www.lagriffenoire.com/zero-viande-zero-poisson-plus-de-50-recettes-veggie-et-gourmandes-qui-ont-fait-leurs-preuves.html • Ma double vie avec Chagall de Caroline Grimm aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/ma-double-vie-avec-chagall.html • Une princesse modèle de David Brunat aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/une-princesse-modele.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsperrin #editions Pocket #editionsgallimard #editionsfolio #editionscherchemidi #editionsdelobserva
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Malhorne (tome I)

Comment se prénomme le chef de la tribu des Kayapos

Mlotec
Pokétan
Arinaou
Pakéra

14 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Malhorne, tome 1 : Le trait d'union des mondes de Jérôme CamutCréer un quiz sur ce livre