AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225317789X
Éditeur : Le Livre de Poche (02/06/2014)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 344 notes)
Résumé :
Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d'autoroute...
Désemparés par la lenteur de l'enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d'une association de victimes.
Sa fille Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire.
Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes do... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (98) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  08 décembre 2014
Les CamHug sont de retour et ils ne sont pas contents !
Ne voulant pas récidiver dans la tétralogie (Les Voies de l'Ombre) qui pique bien les yeux et affole le palpitant, ils décident, ici, de se la jouer presque en père peinard avec cette nouvelle trilogie dont W3 : le Sourire des Pendus constitue la première pierre, Pierre, auréolée du prix des lecteurs du Livre de Poche 2014, option policier thriller, coeff 7 au bachot, bonjour l'enjeu. Valait mieux pas se louper, pari relevé, mention décrochée !
Investiguer sur le marché du sexe et ses déviances peut s'avérer aussi excitant que dangereux. Lara Mendès, jeune journaliste aux dents longues voulant faire son trou, va très rapidement s'y retrouver, au trou, sous la garde rapprochée d'un cerbère pervers tout heureux d'avoir sous la main une jolie petite poupée corvéable H24. Commence alors, pour la famille et les proches, un calvaire sans nom alimenté par une presse toujours encline aux rumeurs les plus folles.
Tu es sujet à la claustrophobie et abhorres toute histoire ne se terminant pas par " ils se marièrent et..." alors passe ton chemin, rien de tout cela à attendre ici-bas.
Les CamHug font dans le récit à tiroirs, version commode d'apothicaire.
Les Voies de l'Ombre focalisait sur la victime ou le bourreau.
Changement de cap avec cette mise en lumière des proches laminés par cette mystérieuse disparition.
Le gros point fort, un démarrage en boulet de canon qui assoit d'entrée de jeu un climat pourri jusqu'à l'os et une tension d'une densité éprouvante.
L'écriture et les twists sont parfaitement maîtrisés. le temps suspend son vol. le lecteur retient son souffle dans l'attente masochiste d'un ultime uppercut qui l'étendrait pour le compte.
Les CamHug excellent dans la psychologie de leurs personnages tous particulièrement attachants, notamment le bourreau qui semble avoir décroché haut la main...dans la gueule son BEP corde à noeuds, menottes crantées et autres joyeusetés du même tonneau...

Taillant un costard en règle à une certaine presse bien plus avide de scoop que de vérité et égratignant au passage une justice par trop laxiste, le Sourire des Pendus vous convie à un pur moment de folie savamment orchestré auquel Lara aura succombé bien malgré elle.
Et si d'aventure vous la croisiez, vous seriez bien avisés de ne jamais faire la moindre allusion à quelque balai que ce soit, à bon entendeur ;-)
W3, touché coulé....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          613
SMadJ
  15 octobre 2015
Si un pendu te sourit, tourne la tête et fuis. Et retiens ceci : W3, ça te ratatine les rétines sans ménager tes méninges.
(Proverbe Camhugien écrit au IIIème siècle avant notre ère).
W3 est un roman atypique dans le paysage polardesque. Une voix unique, une approche incandescente, un ton résolument différent. W3 est un roman qui te colle longtemps à la peau comme un chewing-gum sous ta chaussure, sauf que là tu le décolles patiemment, tu l'examines sans retenue et retenant ton souffle, et tu le conserves dans ta boîte à souvenirs de lectures inoubliables.
Roman ambitieux, ce premier opus fourmille d'idées, d'intrigues, de sous-intrigues, qui effraieraient la plus brave des cigales mais qui vont enchanter le lecteur prévoyant. Au programme : enlèvement, séquestration, tortures, viols, assassinats… Les Camhug empilent les intrigues comme on empile les légos pour aboutir à une mosaïque ciselée à la perfection, à une construction architecturale exemplaire.
W3 est roman-choral qui n'aura de cesse de vous faire chanter ses louanges !
Malgré un casting aussi dantesque qu'un blockbuster américain (et pour beaucoup moins cher), l'adresse des auteurs est telle que jamais l'on ne se sent perdu dans la pléthore.
Et il est étonnant ce casting disparate : un ado, une chroniqueuse TV, son producteur, un vieil emmerdeur, une star du porno, une flic névrosée, un producteur, un simple d'esprit, un doberman...
Il faut souligner le magnifique travail réalisé sur la couverture et les illustrations intérieures qui contribuent largement à immerger le lecteur dans un univers à part, fragmenté, dérangé. Un univers lumineux comme un soleil dans le coeur et sombre comme une lune dans l'âme. C'est ça le talent des Camhug, dégager de multiples émotions contraires, les assembler et les secouer dans un shaker diabolique. Au final, le breuvage entêtant provoque ivresse et euphorie.
W3 est un bouquin au parfum épicé et mystérieux. On y croise des ombres, menaçantes, en filigrane. Vous vous laisserez charmer par la figure fantomatique d'Ilya Kalinine, le bad guy mystérieux aux motivations floues dont la présence inquiétante plane sur l'ensemble des personnages, tel un voile léger au couperet acéré et sanguinolent.
W3 est aussi une formidable plaidoirie pour la justice, une revendication politique et sociale, un doigt d'honneur au système, une réflexion sur un modèle de société participatif et égalitaire. Un pamphlet un peu anar', libertaire assumé.
Plumes d'exception, les Camhug usent d'une écriture aérienne leur permettant de nous raconter les pires atrocités, les pires turpitudes humaines sans que l'on s'en sente sali ou souillé. L'on en ressort galvanisé, grisé. Une maîtrise totale de leur art. 4.5/5

Lien : http://cestcontagieux.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
tousleslivres
  20 octobre 2013
Un très gros coup de coeur pour ce thriller psychologique !!!
Dernièrement j'ai découvert ces deux auteurs Jérôme Camut et Nathalie Hug avec « Prédation », j'avais littéralement adoré ce premier tome que cette saga « Les voies de l'ombre », je vais d'ailleurs lire la suite...
La lecture commence par l'enlèvement de deux petites filles, Clémence et Juliette, ainsi que l'assassinat des deux parents des fillettes. Puis nous nous retrouvons 10 ans plus tard. L'affaire Moreau n'avait pas été résolue et les fillettes sont toujours portées disparues.
Lara Mendès, journaliste, anime un émission « un samedi pas comme les autres ». Elle enquête sur l'affaire Moreau, totalement fascinée il faudrait dire, car cette affaire qui hante sa vie depuis 10 ans. Cette enquête représente des mois de travail et de recherche qu'elle conserve toujours bien précieusement autour du cou dans une clé USB caché par un très gros pendentif de cristal. Un soir qu'elle rentre chez elle après l'enregistrement de cette émission, Lara se fait kidnapper par un prédateur sexuel.
Nous suivons deux autres personnages :
- Valentin Mendès, le petit frère de Lara. Elle devait venir le chercher à la gare, mais étant donnée qu'elle est quelque peu kidnappée elle ne peut être au RDV. Mais ce Valentin ne perd pas le nord et il va très bien se débrouiller.
- Sookie Cartel, flic à Paris. Elle enquête sur la mort ou plutôt le suicide collectif de la famille Raspail, car il semblerait que cette famille se serait pendu après avoir pris un apéro dans leur jardin. Sokkie est tombée sur cette affaire totalement par hasard alors que le chien de la famille Raspail ait été renversé par une voiture de gendarmerie et c'est par amour pour les animaux qu'elle a voulu rendre le chien, Guervina, chienne au demeurant, qu'elle a découvert les pendus. En fouillant avec précision et détermination, sans autorisation qu'elle découvre bien caché un sac rempli de bijoux...
Valentin, quant à lui, être hébergé chez sa soeur à paris, il va retrouver Arnauld de Battz, le producteur de Lara et ils vont tout mettre en oeuvre pour retrouver Lara, mais la police ne les prend pas au sérieux la disparition de la jeune femme et ne font rien. Il est jeune et il va prendre les choses en mains. Il va faire passer le message sur le net : « Lara Mendes a disparu le soir même du passage de son émission à la TV ». Ce message fut relayé sur Facebook et Tweeter aussi que sur toutes les plates-formes de communication web ce qui obligea la police et toute le presse à rechercher Lara, enfin !!!
Mais va-t-elle être secourue... Il faudrait encore qu'ils sachent où elle est retenue prisonnière... et Lara, va-t-elle pouvoir attendre qu'ils arrivent...
J'ai adoré !!! Un thriller psychologique comme je les aime. L'idée de suivre simultanément tous les personnages m'a beaucoup plu surtout que les chapitres sont très courts ce qui donne une vitesse très intéressante à la lecture.
Les personnages entrent petit à petit dans l'histoire et sont tous confrontés à leur peurs et leur doutes. le lecteur, quant à lui, suit l'avancée dans différentes enquêtes ainsi que les réflexions des enquêteurs et va entrer dans le monde terrifiant du marché du sexe, sujet assez difficile, mais les autres, Jérôme Camut et Nathalie Hug, nous proposent ici, bien sur un sujet qui mène à la réflexion et aussi à du très grand thriller psychologique, un premier tome qui marque et qui laisse la par belle à ceux qui vont arriver.
750 pages que j'ai dévoré, j'attends la suite... c'est par exemple ce genre de livre que je relirai bien volontiers, moi, qui ne relis pas beaucoup !!! car je n'aime pas ça...
A découvrir !!! A lire !!! A dévorer !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
kuroineko
  01 août 2017
Adeptes des Bisounours et de la pensée que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, autant reposer ce livre et économiser les 9€ et quelques qu'il vous coûterait... le couple Camus et Hug vendent du noir, du glauque, du sordide (mais pas que).
Après la lecture de leur précédente tétralogie Les voies de l'ombre, j'avais acquis la conviction qu'ils maîtrisaient les arcanes du roman à suspense. le premier tome de leur nouvelle trilogie W3 - le sourire des pendus vient confirmer mon avis.
Même s'il est fait état ici aussi de séquestration, il ne s'agit en rien d'un copié-collé de Kurtz et cie. Les auteurs ne partent ni sur le même thème ni sur la même construction. Il garde cependant un personnage emblématique, aussi fascinant que mystérieux,  qu'on découvre dès le premier chapitre (et quelle entrée de jeu!!!) Ilya Kalinine (oui, il donne envie de relire Tolstoi par cette quasi homophonie).
S'ajoute au fil de l'intrigue tout un panel de personnages bien construits, qui possèdent une entité profonde et crédible. On s'attache beaucoup à certain, on en admire; pour d'autres... beaucoup moins. Les relations entre eux, au-delà du coeur même de l'histoire est passionnante à lire, avec des non-dits et des secrets, des casseroles du passé à traîner ou qui leur explose soudainement à la figure, ...
Quant aux thèmes abordés par W3, ils sont bien sûr dérangeants puisqu'ils touchent aux déviances sexuelles. Ça va de la prostitution forcée à la pédopornographie, en passant par viols, violences, meurtres, ... J'avais bien dit du noir, du glauque, du sordide. Les auteurs en profitent pour tailler dans le gras d'une certaine presse toujours avide de se goberger de détails croustillants. Une presse hypocrite qui préfère hurler avec la meute plutot que réellement investiguer et dénoncer.
Le couple Camut-Hug met en exergue une justice en déshérence où les droits des coupables semblent prévaloir sur ceux des victimes. Également sur les intrications politico-judiciaro-criminelles, centrées autour du fric qui devient passe-droit et permet aux hautes sphères de se payer un bon temps horriblement particulier.
Si nombre de pages sont assez désespérantes et offrent une image de l'humanité contemporaine peu ragoûtante, il n'y a pas que ça. Et c'est une des forces de ce roman de montrer des personnages qui luttent contre ces états de fait, à divers niveaux; qui montrent une belle solidarité et une vision plus équilibrée du monde. Sans pour autant entrer dans un manichéisme gentils/méchants.
Quant au suspense, pas de déception. Les presque 900 pages du premier tome fondent comme sorbet au soleil tant on est pris par les histoires qui se mêlent et s'entremêlent. Certaines se demêlent à la fin du volume mais pas toutes. Les auteurs dirigent avec une redoutable efficacité leur intrigue à coup de chapitres courts et de tension continue au fil des pages. Ils réservent des surprises qui sont autant de claques dans la tête du lecteur.
Bref, vite, le deuxième tome!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
gruz
  23 mai 2013
Une porte se ferme d'autres s'ouvrent. Fin du premier tome. 750 pages qui s'avalent à une vitesse ahurissante, tant le couple Camut et Hug nous propose un roman facile à lire et difficile à lâcher.
Le pari n'était pourtant pas gagné d'avance, il fallait tenir la distance sur un nombre de pages qui habituellement correspond à la taille de deux romans et dans un style (le thriller) où certains pensent que tout a été dit.
Les Camug prouvent que ce n'est pas le cas.
Après un démarrage assez convenu, le récit prend au fur et à mesure une dimension et des directions assez inattendues.
Récit inattendu, parce que le couple d'auteurs se lâche au cours de la progression de l'histoire, utilisant un ton tragi-comique assez inaccoutumé dans certains dialogues (qui sont une part importante du roman).
Récit inattendu parce que le roman fait passer un message à travers la bouche des personnages ; un message qui prête à réflexion. Un message qui est une vraie base de méditation sur nos institutions, la part des médias et leur responsabilité, la mise en place d'un contre-pouvoir…
Des personnages attachants, même si quelquefois un brin caricaturaux, et qui très vite sortent du cadre habituel du thriller.
Mais qu'on soit bien clair, jamais les auteurs ne perdent de vue l'objectif du roman qui est avant tout un divertissement. Un divertissement n'empêche pas de réfléchir, non ?
Question divertissement, le contrat est parfaitement rempli : action, émotions, scènes éprouvantes contrebalancées par le franc-parler des personnages et le ton décalé de certains dialogues.
Le sujet général est dur, rude, mais le traitement qu'en font les auteurs rend le tout globalement plus grand public que ce qui était proposé dans la tétralogie des Voies de l'ombre.
Bref, 750 pages qui filent, et un final détonnant qui ouvre des portes vers un deuxième tome qui s'annonce sous les meilleurs auspices.
Les Camug sont de retour, l'attente fut longue (1 an ½), mais elle valait le coup.
Garçon, un autre s'il vous plaît !
Lien : http://gruznamur.wordpress.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
SiabelleSiabelle   14 mars 2016
1,2,3.
Ne pas se précipiter. Ton adversaire s'attendra toujours à ce que tu portes ton arme devant tes yeux. Surprends-le. Surtout quand on a le gabarit d'une crevette comme toi. Les mots de l'instructeur résonnaient dans le crâne de Lara Mendès. À 20 ans, elle avait fait une préparation militaire. Elle ne comptait pas faire carrière, juste s'offrir un délire d'un mois avec ses copine que toutes ne soient séparées par les études ou la vie professionnelle. Peu importait l'armée au final.
Tu vois, crevette rien n'est jamais inutile.
Attendre derrière chaque angle, être prête à faire feu, se dissoudre dans l'environnement, ne pas laisse de traces, voir sans être vue, ne pas faire de bruit. Lara respecta ces principes de base à la lettre. À commencer parle premier : prépare ton repli, piège ton bivouac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
SiabelleSiabelle   14 mars 2016
Valentin partageait cet avis.
- Comment je peux t'aider ?
- L'idéal serait que tu préviennes ses fans sur ta page Facebook et sur Twitter. Un message du genre ''Attention grande révélation sur Lara Mendès ce soir, tu vois ? ''
Rabah envisageait très bien la teneur de ce qu'il allait écrire. Prévenir les dix mille contacts du profil ''Les fans de Lara Mandès'' et ses ''Followers'' rameuterait du monde devant les portes de télévision.
Alerter la communauté par un simple message équivalait à un mouvement dans l'immobilisme ambiant. Si rester sur place revenait à crever sur place, alors bouger, c'était vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
SMadJSMadJ   21 octobre 2015
- Trop bon, trop con ! dit-il tout haut, effrayant au passage une mère accompagnée de ses deux bambins. Tu devrais insister tout le temps comme ça ! Peut-être que tu y gagnerais ! Nous vivons dans un monde d'assoiffés, ajouta-t-il, s'adressant cette fois directement à la jeune femme. Faites pas comme tous les autres, ma petite dame, ne les couvez pas. Ne livrez pas des angelots à des chiens féroces !
Léon eut droit à un sourire forcé. Il regarda la mère pousser ses enfants devant elle et accélérer le pas.
- Si on ne peut même plus se parler tant qu'on n'a pas couché, je vais finir jobard, acheva-t'il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
StelphiqueStelphique   12 août 2015
Les hommes sont ainsi fait, chérie. Pour tout ce qu’ils touchent, il faut qu’ils soient les premiers. Un joli désert de dunes et les voilà dans leurs 4×4, une pucelle en goguette et hop, tu les chopes une bite à la main! Il faut qu’ils contraignent, il faut qu’ils souillent. En tout cas, à mon avis, tu ne peux pas enquêter sur les dérives de la pornographie sans t’intéresser à la prostitution des mineures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
kuroinekokuroineko   30 juillet 2017
Depuis l'avènement d'Internet et de la pornographie à la carte, les relations amoureuses ont changé. Beaucoup de jeunes gens sont devenus inaptes au flirt ou à la drague par exemple, ils veulent tout, tout de suite. Pourquoi sortir, risquer de se prendre un râteau alors que pour le prix d'un resto, on peut avoir une fille à disposition, une fille qui accepte tout sans rechigner.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Jérôme Camut (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Camut
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
Et le mal viendra de Jérôme Camut et Nathalie Hug aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/143647-romans--et-le-mal-viendra.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Malhorne (tome I)

Comment se prénomme le chef de la tribu des Kayapos

Mlotec
Pokétan
Arinaou
Pakéra

14 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Malhorne, tome 1 : Le trait d'union des mondes de Jérôme CamutCréer un quiz sur ce livre