AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930880503
Éditeur : Séma éditions (20/06/2018)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Daniel Kissling, détective privé sans ambition, vit comme il peut de petits contrats jusqu'au jour où un riche collectionneur lui demande de retrouver une statue extrêmement rare qu'il vient d'acheter et qui n'est jamais arrivée à destination. Daniel, étonné par les moyens que le magnat met à sa disposition, se lance sur les traces du marchand d'art qui devait livrer la statue. De Nice à Londres, de Bangkok à Bali, jusqu'aux plus hauts sommets de l'Hindou-Kouch, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  23 septembre 2018
Je remercie Séma Editions pour l'envoi du roman Gandhara de Richard Canal.
Daniel Kissling, détective privé sans ambition, vit comme il peut de petits contrats. Un jour, une ancienne amie de fac, Maryse, le contacte et le charge de retrouver sa fille Bessie, 22 ans, jeune femme qui a tendance à s'égarer.. Il y a arrive si bien qu'ensuite un riche collectionneur lui demande de retrouver une statue extrêmement rare qu'il vient d'acheter et qui n'est jamais arrivée à destination. L'homme met de sacrés moyens à disposition de Daniel, qui part sur les traces de la statue. de Nice à Londres, de Bangkok à Bali, jusqu'aux plus hauts sommets de l'Hindou-Kouch, les pistes se multiplient, plus étranges les unes que les autres....
Daniel Kissling est un personnage qui m'a beaucoup plu. Il vivote, il n'est pas réellement satisfait de sa vie. Son travail ne lui convient pas tout à fait, c'est compliqué dans sa tête. J'ai trouvé cet homme très intéressant, touchant et il m'a beaucoup plu.
J'ai également apprécié le personnage de la mystérieuse Fang Yin, qu'il a rencontré chez un antiquaire en Thaïlande.
Ce roman est très bien conçu, aussi bien au niveau des personnages que de l'écriture, très agréable, et de l'histoire, bien ficelée.
Gandhara est un bon roman, rythmé et dans lequel on ne s'ennuie pas une minute. J'ai apprécié le voyage :)
Je mets évidemment cinq étoiles à ce roman, que je vous recommande chaudement car nous avons là un bon thriller, rondement mené.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fanfan50
  12 novembre 2018
J'avais choisi quelques ouvrages lors de la dernière opération Masse Critique Mauvais genre organisée par Babelio et c'est celui-ci qui m'est échu. Je remercie donc les éditions Sémaz de l'envoi de ce volumineux roman noir. Environ quatre cents pages mais d'une belle écriture bien lisible – merci pour mes yeux fatigués ! La couverture est attrayante : un paysage de montagne aride avec en premier plan un panneau fatigué indiquant Kabul et plus en retrait une épave calcinée de voiture. On est déjà dans l'ambiance. le titre ne m'évoque rien si ce n'est peut-être l'Inde (Ghandi !) mais il est facile à retenir en tout cas. L'explication viendra plus tard : le Gandhara, c'est une région, c'est un royaume et en fait, la recherche que doit accomplir notre héros, Daniel Kissling, un détective privé toulousain, c'est celle d'une statue d'un bodhisattva du Gandhara. Un bodhisattva, c'est un être qui a consacré sa vie à l'éveil et bien sûr, pour mes oreilles de néophyte, l'éveil est une des clés du bouddhisme. J'aurais pu ouvrir Google et rechercher toutes ces définitions mais l'écrivain nous renseigne suffisamment tout au long de son récit. C'est le premier livre que je lis de cet auteur et j'avoue que sa plume est enjouée, humoristique et très rafraichissante même si les thèmes abordés sont assez glauques. Je ne me suis pas ennuyée une seconde même si j'ai senti le piège quand la jeune et belle « Souffle de fleur » l'a abordée et s'est attachée à sa quête d'un peu trop près. L'auteur a brossé un portrait très intéressant de l'antiquaire de renom spécialisé dans l'art d'Asie du Sud et du Sud-Est devenu en peu de temps, au début des années 90, le spécialiste incontournable des antiquités indonésiennes, Alexander Kuntz, si insaisissable que Dany l'a surnommé le Lupin insensé des temps modernes. Presqu'arrivée à la fin du roman, je me suis demandée si Mr Kissling allait finir par trouver son Graal et effectivement la fin m'a scotchée ! Merci pour le suspense si bien fait.
Je vais le conseiller à ma bibliothécaire et aussi à mon entourage car ce livre se lit très aisément et sans ennui. Si un scénariste se penche dessus, je pense qu'il serait intéressé à en faire un feuilleton ou simplement un téléfilm. Il y a matière.
Je n'ai pas raconté le livre, d'autres s'en sont chargés et je trouve que la quatrième de couverture est elle aussi fort explicite. L'auteur brasse de grandes idées très modernes sur le pillage des oeuvres d'art, sur leur destruction par de nouveaux barbares (Palmyre) et il aborde aussi le problème de l'Europe qui, « après avoir occupé pendant des siècles des territoires qui ne lui appartenaient pas, se retrouvait, par un de ces retournements dont l'histoire a le secret, à son tour colonisée par ses anciens administrés. ». Ce n'est pas un essai consacré à la conservation des oeuvres d'art partout dans le monde, c'est un roman noir qui survole un peu tout cela. C'est léger, aérien et cela ne prend pas la tête. Merci Babelio et Sémaz.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lun487
  25 novembre 2018
Alors que je naviguais tranquillement sur Babelio comme à mon habitude pour tuer le temps, je vis une actualité nommée « Masse Critique ». C'est alors avec joie que je découvris la possibilité de recevoir gratuitement un livre en échange d'une chronique sur le site. C'est donc ce que je vais m'employer à faire dans les lignes qui suivent :
Commencer Gandhara, c'est comme plonger dans une longue description, description de ce que voit le narrateur, de ce qu'il pense, de ce qu'il s'imagine, de ce qu'il a vécu et ainsi de suite. Ça casse le rythme et rend le début longuet, même si je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à un une histoire aussi bien amenée. Bref, si vous n'aimez pas les dialogues intérieurs ou les longues descriptions, passez votre chemin.
En ce qui concerne le héros. Il n'est pas franchement antipathique, mais il peut parfois énerver avec ses peurs bien trop humaines, car irrationnelles. Je vois bien que l'auteur tente d'aborder un sujet assez complexe, mais cela me laisse froid (ce trait de caractère évolue dans la troisième partie). En oubliant ce petit trait de personnalité, le héro fait le job, et se paye même le luxe de ne pas ressembler au héro fourre tout habituel dans ce genre de roman.
Il est à noter que je commence cette critique sans avoir terminé le livre, et je constate que l'intrigue ne décolle vraiment qu'à partir de la seconde moitié du livre. Arrivée à environ les 2/3 du livre, mon intérêt est tout de même intact, le suspense pousse à continuer.
Ainsi, on arrive à la fin du roman qui rempli le cahier des charges mais le tout est trop convenu pour crier au chef d’œuvre. La scène finale me laisse sur ma faim, pas que je pense qu'elle aurait pu être différente, mais davantage car elle me semblait connue avant même de la lire...
Pour résumer : une lecture agréable, avec une belle plume et de réelles qualités, comme les thèmes abordés. Cependant, le rythme poussif pendant les 2 premiers tiers du livre et l'impression de connaitre la fin avant de l'avoir lu (ce qui m'arrive rarement) me pousse à écrire une critique en demi-teinte.
Je ne conseille donc pas ce livre, malgré le plaisir que j'ai eu à le lire, il aurait gagné à être un peu plus surprenant selon moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Entournantlespages
  25 septembre 2018
Principalement contacté pour des histoires d'adultères, le détective Daniel Kissling va cette fois-ci devoir donner beaucoup plus de sa personne pour résoudre cette nouvelle enquête. Désabusé par sa vie de couple compliquée et son manque d'ambition personnel, l'homme accepte cependant d'aider une ancienne amie à retrouver sa fille. L'affaire se concluant par une victoire, l'amie en question va louer les capacités du détective auprès d'un riche russe à la recherche d'Alexander Kuntz, un archéologue disparu. Celui-ci est parti sans laisser de traces après avoir conclu avec un accord de vente pour une statue antique. Problème : le russe n'a jamais reçu son bien et la statue est maintenant introuvable comme son propriétaire.
Voyageant aux quatre coins du monde, Daniel Kissling va suivre les pistes afin de retrouver l'archéologue et de récupérer le butin pour le compte du russe. Aidé par Fang Yin rencontrée en Thaïlande, Daniel est déterminé à retrouver le voleur qui a effacé toute trace de son identité jusqu'à devenir un fantôme. Cette enquête va lui permette de sortir de sa zone de confort et de s'interroger sur sa vie personnelle. Il ne s'en doutait pas en acceptant cette nouvelle mission mais le détective va brutalement faire face au fil de celle-ci à ses blocages intérieurs, ceux relatifs à son passé et qui ne lui permettent pas d'avancer. Perdu au milieu d'une vie qu'il ne veut pas, il peine à trouver sa véritable place et à se faire entendre. Sa relation avec sa femme s'est depuis longtemps détériorée et il ne sait comment aider sa moitié avec ses déboires personnels. Sa propre peur constante de l'échec le freine dans son envie de tout balancer derrière lui. Mais cette nouvelle enquête va se révéler être l'électrochoc nécessaire afin que Daniel se pose finalement les bonnes questions et qu'il décide enfin de découvrir celui qu'il veut véritablement être.
Au milieu des réflexions personnelles à propos personnage, le récit nous mène de pays en pays avec facilité grâce à la fluidité de l'écriture et aux descriptions qui nous permettent de s'immerger amplement au sein de l'histoire. Parfois, le roman peut être un peu plus lent dû aux nombreux détails que Richard Canal implante dans son texte mais la plupart du temps, le rythme reste dynamique. Cette enquête à la recherche d'Alexander Kuntz et de la statue se révèle des plus intéressantes grâce principalement aux personnages travaillés, avec notamment un détective en proie au doute et touchant par sa personnalité et par sa manière de réagir aux problèmes qu'il rencontre, à une histoire bien construite et une écriture agréable à découvrir. Je remercie les éditions Séma pour cette lecture.
Lien : https://entournantlespages.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
laetitiamercier95
  06 novembre 2018
Dans ce roman nous retrouvons Daniel Kissling un petit détective privé qui vit de petits contrats,il est marié à Ariane une alcoolique sa vie n'est donc pas très extraordinaire jusqu'au jour ou une ancienne amie de la fac le contacte pour retrouver sa fille c'est à ce moment que sa vie va changer .A la suite de la réussite de cette mission,un riche collectionneur lui demande de retrouver une statue extrêmement rare qu'un certain Alexander Kontz devait lui livrer.Bien évidemment cet Alexander a été payer mais n'a jamais livrer cette statue,il a disparu en ne laissant aucune trace.Commencera pour notre detective un long voyage pour retrouver cet homme il sera accompagné d'une jeune femme Fang Yin rencontrer en Thaïlande chez un antiquaire.Cette enquête lui permettra de faire le point sur sa vie et l'aidera à savoir ce qu'il veut réellement faire .

Arriver at-il à retrouver cet homme ?
Qui est Fang yin et pourquoi l'aide t-elle ?
Pour quelle raison la statue n'a pas été livrée ?
A vous de le découvrir 😉
Ici L'auteur nous fait voyager les descriptions sont tellement bien travailler que l'on voyage avec notre protagoniste,on va de pays en pays à ses côtés l'auteur nous plonge dans son univers rapidement et avec une grande facilité.
Le personnage de Daniel est touchant et attachant,la plume de l'auteur est fluide ,agréable à lire et très addictive.
L'histoire est très bien menée,pleine de rebondissement on ne s'ennuie pas une seule seconde .
J'ai passé un excellent moment en compagnie de Daniel et je vous recommande de suivre ce lien pour vous aussi passer un excellent moment et partir en voyage avec nos protagonistes vous ne serez pas déçu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fanfan50fanfan50   12 novembre 2018
Cette menace était le revers de la médaille. Je jouais maintenant dans la cour des grands mais je devais faire gaffe où je mettais les pieds. S’il existait une manière rapide de s’enrichir sans se faire mal ou sans écrabouiller les autres, il y a longtemps que la Terre serait peuplée de milliardaires. A la réflexion, quand on connaît le peu de considération que chacun accorde à son prochain, on peut simplifier l’adage précédent en éliminant «sans écrabouiller les autres ». Pour faire court, les hommes se divisent en deux clans : ceux qui prennent des risques et ceux qui ne quittent jamais leurs pantoufles. Je venais de jeter mes pantoufles à la poubelle, je ne devais pas me plaindre si un bulldozer m’écrasait les orteils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50fanfan50   12 novembre 2018
Vous allez me le retrouver, n’est-ce pas Daniel ? J’ai tenu à vous faire visiter ma crypte pour que vous compreniez bien l’importance que j’accorde à cette statue. C’est l’aboutissement d’un parcours initiatique bien plus que la recherche d’un simple objet sur le terrain. Sans guide spirituel, voyez-vous, nous ne sommes qu’un assemblage d’atomes.
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50fanfan50   12 novembre 2018
Quand je lui demandais pourquoi l’art la passionnait tant, elle me cita la phrase de Brancusi qu’elle appréciait par-dessus tout : « Ce qui a vraiment un sens dans l’art, c’est la joie. Vous n’avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là. »
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50fanfan50   12 novembre 2018
- Il existe un proverbe afghan qui dit à peu près ceci : Crains le chacal car il attaque par derrière. Le lion frappe toujours de face.
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50fanfan50   12 novembre 2018
Je m’étais toujours comporté en caméléon, c’était un de mes atouts pour la survie en ce monde.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1507 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre