AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Justine Niogret (Traducteur)
ISBN : 2352941105
Éditeur : Bragelonne (22/11/2007)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 358 notes)
Résumé :
Cette jeune fille est plus puissante que la moyenne de nos élèves, peut-être même plus que nos mages! Elle est un danger. Il faut la trouver et l'arrêter. Si c'est une renégate, la loi nous oblige à l'amener devant le roi. Sinon, nous sommes tenus de lui enseigner le Contrôle. C'est encore une enfant, probablement une voleuse! Mais elle pourrait devenir une grande magicienne... Comme chaque année, les magiciens d'Imardin se réunissent pour nettoyer la ville des indé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  03 mai 2015
Oui, il est vrai que j'ai mis plus de temps que de coutume pour lire cet ouvrage mais je me suis laissée débordée par les événements : mon nouvel emploi (deuxième emploi voire triple puisque j'en ai un troisième mais qui est moins ponctuel) de pigiste qui me prend beaucoup d'énergie mais là n'est pas la raison principale. J'avais acheté cet ouvrage il y a quelque temps déjà mais je ne sais pour quelle raison, je ne m'y suis pas plongée immédiatement et lorsque je l'ai enfin commencé, je suis d'abord restée sur mes réserves, ne sachant pas trop si cette lecture allait me plaire ou pas. Et puis, au fur et à mesure que je me plongeais dans l'histoire, je me suis laisser convaincre. Non seulement, j'ai beaucoup apprécié ce premier tome mais je suis désormais convaincue que je ne vais pas tarder à m'acheter les deux tomes suivants. Il est d'ailleurs étonnant comme notre esprit, en fonction de ses dispositions, peut subir un tel revirement tout comme il l'a fait dans mon cas en ce qui concerne les personnages.
Mais, pour vous en dire un peu plus, replongeons-nous un peu dans l'histoire en elle-même.
Cela se déroule n Kyralie, un pays imaginaire dans la cité d'Imardin à une époque qui pourrait bien correspondre à notre Moyen-Age actuel puisqu'un roi est encore à la tête du royaume. Il faut que vous sachiez que vous sachiez que la population se répartit en trois castes : les gens des taudis, ceux des Maisons et enfin les Mages qui vivent au sein de la Guilde, dans laquelle se trouve une université chargée de former les enfants nés avec ce don à le maîtriser. Cependant, si les enfants le découvrent assez vite et font généralement parti de familles riches, cela n'est pas toujours le cas. Sonea, notre héroïne, en est la parfait exemple. Jeune adolescente des taudis, cette dernière a toujours vécu avec son oncle et sa tante mais surtout, elle n'a pas toujours eu de très bonnes fréquentations (selon ceux qui l'abritent sous son toit depuis la mort de sa mère). Cependant, pour Sonea, il n'y a pas d'ami plus fidèle que Cery (diminutif de Ceriny) même, si ce dernier, depuis leurs retrouvailles, a tendance à la voir autrement qu'une simple amie. Bref, tout cela va être bouleversé le jour où les pouvoirs de Sonea, qu'elle ignorait elle-même posséder jusqu'alors seront dévoilés aux yeux des mages. Ces derniers n'auront dès lors plus qu'une seule idée en tête : mettre la main sur la jeune fille. Bien que dit de façon brute, cela puisse paraître brutal, il est normal, chers lecteurs, que vous vous posiez la question de savoir les intentions de ces dits magiciens. Il serait normal que vous, tout comme je l'ai fait dans un premier temps, que vous vous indigniez contre eux en vous plaçant du côté des traîne la rue ou encore des voleurs mais si le désir des mages était-il réellement de venir en aide à Sonea ?
Un premier tome extrêmement prometteur et que je ne peux que vous encourager à venir découvrir par vous-mêmes. Des personnages très attachants et notamment celui de Rothen (je ne vous ai pas dit qui c'était, mince, serait-ce une négligence de ma part ou un oubli volontaire afin d'éveiller votre curiosité...) qui m'a beaucoup plu dans sa description mais aussi pour ses qualités ! Premier tome que je voue invite donc à venir dévorer ; quant à moi, je vais me ruer sur les deux tomes suivants !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
belette2911
  02 juillet 2012
Ce premier tome de la Trilogie, je l'avais emmené avec moi en vacances il y a... heu... au moins trois ans. J'avais pesté de ne pas avoir emmené le deux autres avec moi tant j'avais bien aimé ce premier tome.
Le décor est planté : nous sommes à Imardin, la capitale de la Kyralie, et les inégalités sociales sont très fortes dans le pays et une partie de la ville méprise les magiciens.
Normal, une fois par an, les magiciens réduisent les inégalités sociales... Non pas en organisant une soupe populaire ou un concert dont les bénéfices seraient redistribués, non, ils ont juste la mission de débarrasser la ville des miséreux en les éliminant. Visez, éliminé.
Au tout début de la lecture, lors de la fameuse Purge (sans les dragées Fucca), Sonea, jeune orpheline, découvre qu'elle a un potentiel magique lorsqu'elle lance un caillou.
"Quoi ? me direz-vous, c'est ça son potentiel magique ? Mon petit frère en fait tout autant".
Oui, mais, la différence est que l'homme qu'elle touche est un magicien et qu'il était sous la protection d'une bulle. Pas de chance, sa protection a laissé passer le caillou. Sa protection avait des fuites...
Que la traque commence !
Pas de chance, les magiciens finissent par nous l'attraper et voilà notre Sonea qui est capturée par la guilde, plus précisément par Rothen, un magicien sympa qui va avoir la lourde tâche de la dompter et de lui expliquer que "non, tous les magiciens ne sont pas des mauvais". Rothen est un personnage sympathique, et son ami Dannyl aussi.
Par contre, Fergus qui a reçu la caillasse sur la tronche, lui, il est ronchon et vu que son honneur d'homme fort protégé par une bulle de protection en a pris un coup... Il est ambitieux et digère mal la caillasse.
Voilà Sonea qui va entrer dans la Guilde et les préjugés qu'elle avait envers elle vont être bouleversés. Sans compter qu'il va falloir faire confiance à certains, mais à qui ?
La Trilogie du Magicien Noir se lit avec énormément de plaisir et de facilité, pas de grandes phrases ampoulées ou de grandes envolées lyriques. le style de l'auteur est fluide.
Canavan a particulièrement soigné ses personnages secondaires aussi bien que son héroïne. Pas de traitement de faveur.
Certains points m'ont fait penser à Harry Potter, notamment du fait que Sonea est orpheline et vit chez son oncle et sa tante, mais eux, ils sont bien plus gentils que les Dursley. de plus, elle avait un potentiel magique et ne le savait même pas.
Les plus ronchons diront que c'est cliché une jeune orpheline qui accède à l'école de magie... Oui, mais je m'en fiche. La trilogie, ce n'est pas que ça non plus.
L'auteur aborde plusieurs thèmes tels que la lutte des classes, les préjugés, l'amitié, l'attrait du pouvoir, la misère, les éliminations directes de la misère, les préjugés,...
Pour ceux qui aiment que ça déménagent dès le départ, je vais doucher leurs prétentions parce que La Guilde des Magiciens démarre de manière lente.
Il fallait bien une introduction pas trop rapide pour mettre tout en place pour la suite des aventures de Sonea. Cela nous laisse le temps de faire connaissance avec tous les différents personnages et de comprendre les enjeux... Je vous rassure, je ne me suis pas endormie, mais j'ai dévoré !
Lorsque j'arrivai à la fin de ce premier tome, je me demandais qui pouvait bien être ce fameux Magicien Noir et son rôle dans l'aventure.
S'il y a eu des personnages que j'ai adoré, le Magicien Noir, lui, il ne me revenait pas du tout.
Un livre que j'ai dévoré !
Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
florianb
  25 juin 2013
Dans le cadre de l'opération Masse Critique...
Merci à Babelio et à Castelmore.
C'est la première fois que je reçois un livre grâce à cette opération. Je vais donc tenter de faire une critique assez approfondie, en évoquant la forme, le fond et mon avis personnel.
Comme je le dis à chaque fois dans mes critiques, ne me lisez que si vous avez lu le livre, car je "spoil" énormément.
En ce qui concerne la forme, on est tout de suite enchanté par la magnifique couverture (celle où l'on voit Sonea faire léviter une boule de lumière au niveau de sa tête, avec une ruelle en arrière plan). Mais l'autre (celle où un magicien fait voler plusieurs globes lumineux, est tout aussi époustouflante). Avec cette illustration de couverture et ce grand format, le ton est donné : place à de la fantasy jeunesse !
Cet ouvrage est tout aussi riche à l'intérieur. En effet, il y a de nombreuses annexes, ce qui permet de renforcer l'immersion du lecteur dans l'histoire. Ainsi, plusieurs cartes nous sont données, nous permettant de nous repérer dans le monde, dans le royaume de Kyralie, dans la cité d'Imardin ainsi que dans la Guilde des mages.
De même, à la fin, le lecteur a accès à un glossaire de l'argot des Taudis (peu utile à mon goût car il manque des renvois en bas de page pour nous y emmener) et un glossaire (là aussi original mais pas assez en lien avec le texte).
C'est un livre qui contient un peu plus de 400 pages (et c'est écrit gros). Il se dévore donc assez vite.
Pour ce qui est du fond, on peut dire que je suis un peu moins séduit.
L'ouvrage commence pourtant assez bien. Comme dans la plupart des livres de fantasy jeunesse, on rentre dans l'action "in media res" avec le déroulement d'une nouvelle Purge (opération ignoble lancée par le pouvoir en place pour chasser la vermine, les pauvres, hors de la ville). Puis, on commence à découvrir les personnages et l'on rentre dans le vif du sujet lorsque Sonea découvre qu'elle a le don pour la magie. S'ensuit alors une traque palpitante, mettant en opposition la Guilde des mages à celle des voleurs. du moins palpitante un certain temps... En effet, les deux cents premières pages ne se résument qu'à cela : la fuite de Sonea dans divers lieux, suite à ce fameux quiproquo du début.
Clairement, je me suis ennuyé, et j'ai dû me forcer pour continuer à lire.
Mais heureusement, la deuxième partie est arrivée.
Et là, mon engouement est revenu.
Enfin Sonea est à la Guilde des mages ! Au début très méfiante, elle finit par à se lier d'amitié avec Rothen (personnage charismatique très attachant) et lui fait de plus en plus confiance. Ce passage où Rothen tente de casser les a priori de Sonea est pour ma part le plus intéressant. Il y a même une réflexion sur la pauvreté, et sur le fait que le pouvoir en place a la possibilité d'y remédier mais ne le fait pas, ce qui je trouve est assez intéressant, car l'on peut faire des parallèles avec ce qui se passe dans nos propres sociétés.Cela permet de faire réfléchir les lecteurs à des sujets un peu "politiques" sans qu'ils s'en rendent vraiment compte, ce qui est une bonne chose en soi.
Ce que je regrette cependant, c'est le manque d'action (il ne se passe rien de bien chevaleresque) et surtout le fait que le "méchant" ne se révèle qu'à la fin.
Cependant, je pense que c'est la volonté de Trudi Canavan, qui a souhaité faire une entrée en matière légère afin de corser les choses dans les prochains tomes. En tout cas, c'est ce qu'elle sous-entend en dévoilant aux lecteurs que le chef des mages utilise la magie noire, et qu'il faudra remédier à son cas...
Je pense que nous allons avoir droit à un petit saut temporel dans le tome 2, occultant l'entraînement de Sonea et axant l'histoire davantage sur le magicien noir et sur ses manigances (car il ne faut pas oublier que la série s'appelle La Trilogie du magicien noir et non l'entraînement de Sonea).
Pour conclure, c'est donc un livre qui met BEAUCOUP de temps à démarrer (ce qui peut rebuter BEAUCOUP de personnes). Mais quand on s'accroche, on finit par apprécier les personnages, les liens qu'ils nouent entre eux et l'histoire qui se met petit à petit en place. Pour ma part, j'ai moyennement accroché, et je lirais le suite si je n'ai rien d'autre à lire (ce qui n'est pas le cas pour l'instant !)
En clair, je conseillerais ce livre pour ceux qui sont novices en fantasy ou ceux qui n'aiment pas trop l'action (les fans de Twilight donc :) ).
Mais ceux qui attendent des déferlements d'armées, des sorciers qui s'affrontent avec des sorts surpuissants, des monstres à n'en plus finir....passez votre chemin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Crunches
  25 juin 2013
'ai été agréablement surprise par ce premier tome. D'ailleurs, je me demande pourquoi je n'ai pas commencé cette trilogie plus tôt ! Il faut dire que Trudi Canavan nous offre ici une série de fantasy tout à fait remarquable.
Tout d'abord, l'univers mis en place est plus qu'intéressant. D'un côté, il y a les magiciens, ils ont plus ou moins de pouvoirs et apprennent à s'en servir à la Guilde des Magiciens. Pour ne pas faire trop simple, cette Guilde est bien sûr composée de différents "ordres" : les Guérisseurs, les Alchimistes et les Guerriers. de plus, la Guilde des Magiciens a une certaine importance politique dans le monde imaginé par Trudi Canavan. Il manque une petite dimension en ce qui concerne la politique général du pays, mais il faut dire que le reste est suffisamment compliqué pour que ça ne gêne pas trop... et en même temps, il est complexe et permettra très certainement un approfondissement par la suite. de l'autre côté, il y a les Voleurs et leurs lois. Peu de personne ose les défier. Les Voleurs règnent sur les bas fonds de la cité. Il n'y a pas de Roi des Voleurs, mais plusieurs détiennent un pouvoir qui leur permet d'avoir une influence à la fois sur les commerces, mais aussi sur les transactions qui ont lieu dans une certaine zone géographique plus ou moins étendue. Certains se permettent même de passer des pactes avec la Garde ou avec les Magiciens (pourtant, ils sont presque des ennemis mortels !).
Ce monde n'est pas aussi manichéen que ceux qu'on peut trouver dans d'autres romans de fantasy. Il semble, de ce fait, bien plus réaliste.
Ensuite les personnages sont très diversifiés. On retrouve bien sûr notre héroïne qui semble être une jeune fille plus que banale, mais qui très vite fait preuve d'un pouvoir très important mais aussi d'une force de caractère. A ses côtés, on retrouve des amis qui vont l'aider de leur mieux dont l'énigmatique Cery. En plus de ses amis dévoués qui sont de véritables maîtres dans l'art de se déplacer de toits en toits et qu'aucune serrure ne peut arrêter, Sonéa va également rencontrer un Maitre Voleur qui va passer un pacte avec elle. Enfin, elle rencontrera plusieurs Magiciens qui lui feront réviser son jugement à l'encontre des Magiciens.
J'ai apprécié le fait que Sonéa ne soit pas une jeune fille naïve. Au contraire, elle réfléchit et analyse les situations de façon à pouvoir en tirer le meilleur parti. Elle comprends assez bien les enjeux qui poussent ses compagnons à agir d'une certaine manière. C'était grandement appréciable de ne pas la voir tomber dans tous les pièges qui lui sont tendus et pas juste grâce à de la chance ou à une intuition venue dont on ne sait où.
L'histoire en elle-même manque un peu d'originalité et est longue à se mettre en place. J'avoue que j'ai pensé à le mettre de côté avant d'arriver à la moitié du livre. Et pour cause, l'introduction est longue, trop longue. Alors oui, il y a de l'action : Sonéa est poursuivie par les Voleurs, par les gens qui veulent la livrer aux Magiciens contre récompense et elle est également recherchée par les Magiciens. Elle change sans cesse de cachette, il y a des courses poursuites, de la magie, des intrigues, des pactes.. mais.. mais au bout d'un moment on se lasse de ces fuites, de ces poursuites. On veut avancer dans l'histoire. On veut en savoir plus.... on s'attend à quelque chose d'original, de nouveau. du jamais vu. Or quand on a déjà lu pas mal de roman de fantasy, on devine sans souci la fin. Ce qui fait que c'est de la bonne fantasy, très classique.
Le livre est loin d'être mauvais, mais on a déjà lu mieux. N'empêche que je lirais quand même la suite !
En conclusion, c'est un roman qui peut vous surprendre si vous êtes novice dans le genre, autrement, vous l'apprécierez car il réunit tous les ingrédients pour de la bonne fantasy !
Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Ikebukuro
  03 mars 2013
Une histoire dans la pure tradition de la Fantasy avec une héroïne attachante, des magiciens, des personnages secondaires intrigants et un univers qui m'a beaucoup plu. Je souhaitais découvrir cet auteur depuis un petit moment et je n'ai pas été déçue car j'ai beaucoup aimé l'histoire.
Dans ce premier tome de la Trilogie du magicien noir, nous découvrons Sonea une jeune fille qui vit dans Les Taudis et qui va se découvrir un don pour la magie. Un don qui, s'il n'est pas maîtrisé risque de la dévorer de l'intérieur non sans causer catastrophes et destruction autour d'elle. Ce don qui apparaît intéresse de nombreuses personnes, les voleurs d'abord qui y voit un intérêt certain, mais surtout les mages de la Guilde qui ne peuvent se permettre de laisser un apprenti magicien aux prises avec ses pouvoirs qui se développent, en liberté.
Le livre se découpe en deux parties un peu inégales. La première pose l'intrigue et les personnages en décrivant l'univers et la société dans laquelle l'histoire se situe. Les bases de l'histoire se mettent lentement en place et les interactions entre les différents personnages se développent petit à petit. La seconde partie, plus intéressante est plus axée sur La Guilde et son fonctionnement et les choix que Sonea devra faire si elle veut ou non conserver et développer ses pouvoirs.
J'ai beaucoup aimé l'univers développé, il est suffisamment riche pour ne pas être ennuyeux et je suis curieuse de découvrir comment il pourra être exploité par la suite. Les personnages sont super attachants, l'héroïne est une jeune fille forte et intelligente malgré le fait qu'elle soit un peu dépassée par les événements. Elle a un côté débrouillard que j'aime bien, elle est méfiante vis-à-vis des magiciens mais sait aussi faire confiance à son instint pour faire des choix. Elle est tout sauf mièvre, comme peuvent l'être parfois certaines héroïnes dans ce genre d'histoire. Quant aux autres personnages, ils peuvent sembler un peu caricaturaux dans un premier temps mais j'aurai tendance à parier qu'ils sont plus complexes qu'il n'y paraît et que la suite de l'histoire permettra aux lecteurs de les découvrir sous un nouveau jour.
C'est un livre qui se lit très bien, l'écriture est agréable et fluide et le style est simple sans être simpliste. Ce n'est pas de la Fantasy très originale dans sa construction mais l'on prend un réel plaisir à découvrir l'intrigue et c'est une lecture franchement très agréable. Ce premier tome peut sembler un peu lent à certains mais pour ma part je ne me suis pas du tout ennuyée et la fin laisse présager de nombreux rebondissements à venir. J'ai envie de découvrir la suite et particulièrement l'évolution de Sonea et la façon dont elle va apprendre à gérer ses pouvoirs alors je poursuivrai la série avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   18 mars 2013
On ne s'ennuie quasiment jamais et l'histoire est bien gérée. Les personnages principaux (un mage et les deux adolescents) sont attachants et sympathiques, leurs personnalités sont bien développées. [...] La Guilde des Magiciens captive… et envoûte.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
AcherontiaAcherontia   06 juin 2016
- Le contrôle est un talent subtil, dit Rothen. Je dois entrer dans ton esprit pour te montrer, mais je ne pourrai pas le faire si tu me résistes.
L'image des novices debout dans le dos de leurs camarades, les mains pressées sur leurs tempes, revint à l'esprit de Sonea. leur professeur n'avait pas dit autre chose.
La jeune fille éprouva une étrange satisfaction à l'idée que ce mage ne lui mentait pas. Aucun magicien ne pourrait entrer dans son esprit si elle en décidait autrement.
Puis elle se rembrunit au souvenir de la présence, dans sa tête, de la source de magie qu'elle lui avait dévoilée, et de la façon de s'en servir.
- Vous m'avez déjà montré hier.
- Non. Je t'ai fait voir ton propre pouvoir et expliqué comment vider le trop-plein. C'est tout à fait différent. Pour t'apprendre à utiliser ton don, je dois me rendre "sur place" avec toi. Pour ça, il me faut entrer dans ton esprit.
Sonea regarda ailleurs. Laisser entrer un mage dans sa tête? Qu'y verrait-il? Tout, ou seulement ce qu'elle voudrait lui laisser voir?
Mais avait-elle le choix?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
justineevaleojustineevaleo   27 mars 2013
Faren poussa le couple hors de la pièce.
Sonea écouta son oncle et sa tante s'éloigner dans l'escalier. Sur le sol, une étrange touche de couleur attira son attention. L'écharpe de sa tante.
Sonea la ramassa et sortit de la pièce. En haut des marches, Elle vit que Jonna et Ranel se tenait avec Faren dans la cuisine de Serin. Tous avaient les yeux rivés sur un point précis. L'adolescente s'approcha et vit ce qu'ils regardaient.
Le sol avait autrefois été couvert de grandes dalles de pierre. Il n'en restait plus qu'un amas de roc et de terre. La lourde table de bois qui trônait dans la salle avait laissé la place à un tas de bois tordu et éclaté.
Soudain, ce qui restait de la table s'enflamma. Faren se tourna vers Sonea et hésita un instant avant de parler.
- Comme je vous l'ai dit, elle passe un cap difficile. Sonea retourne en bas et fais tes bagages. Je ramènes tes visiteurs chez eux et j'envoie quelqu'un éteindre le feu. Tout va bien.
Sonea tendit l'écharpe à sa tante et,lentement, se retira au sous-sol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cicou45cicou45   24 avril 2015
"_C'est la fille qui vous a attaqués ? murmura Balkan. C'est encore une enfant.
_Un petit emballage peut dissimuler une grosse surprise, répliqua sèchement Sarrin."
Commenter  J’apprécie          300
cicou45cicou45   01 mai 2015
"[...] il faut s'entraîner avant de savoir cacher ses secrets. Et plus ils sont lourds, plus ils sont difficiles à dissimuler."
Commenter  J’apprécie          250
AcherontiaAcherontia   06 juin 2016
- Ravi a dû se dire qu'il fallait que tu parles à Faren!
Cery ne répondit pas et passa la porte. Sonea le suivit, se demandant si un voleur portant le nom d'un insecte venimeux à huit pattes valait mieux qu'un confrère qui portait celui d'un rongeur.
Deux autres hommes aux épaules larges comme des armoires les regardèrent entrer dans la pièce. Ils ne se levèrent pas de leurs chaises pendant que le premier costaud refermait la porte, en ouvrait une autre, sur le mur opposé, et faisait signe aux deux adolescents de le suivre.
Accrochées aux murs de la salle suivante, des lampes constellaient le plafond de halos d'un jaune très esthétique. Le sol était couvert d'un grand tapis aux franges d'or. En face d'eux, assis derrière une table, Cery et Sonea virent un homme habillé de vêtements noirs très ajustés. Sur son visage à la peau sombre, d'effrayants yeux jaunes pâles les scrutaient.
Le voleur était un Lonmar, un membre d'une fière race du désert qui vivait loin au nord de la Kyralie. Les Lonmars étaient rares à Imardin. Leur culture étant très particulière, peu d'entre eux appréciaient de vivre à l'étranger. Chez eux, le vol était considéré comme une hérésie. En dérobant quelque chose, n'importe quoi, même un minuscule objet, le fautif perdait une partie de son âme.
Et voilà que Sonea et Cery se tenaient devant un voleur lonmar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Trudi Canavan (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Trudi Canavan
Découvrez deux triologies que j'ai adoré : la Trilogie et les Chroniques du Magicien Noir de Trudi Canavan
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1270 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..