AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791021031180
63 pages
Tallandier (18/01/2018)
4.33/5   12 notes
Résumé :
Mohamed, jeune algérien de 21 ans, est venu chercher l'évêque Pierre Claverie à l'aéroport d'Oran pour le reconduire à son évêché. Retiré sur une corniche qui domine la ville, il se remémore le temps passé avec Pierre : sa joie et sa fierté quotidiennes d'être son chauffeur, leurs discussions et la naissance de leur amitié, ses doutes et ses peurs aussi, car Mohamed sait le danger à rester auprès de lui dans un pays en proie au fanatisme et à l'intégrisme?Le 1er aoû... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Tricape
  25 septembre 2020
Texte minuscule. Dense et profond. l'amitié et la recherche de la paix au centre du témoignage.
Pierre, c'est Pierre Claverie, l'évêque d'Oran assassiné en 1996 après les moines de Tibhérine. Mohamed est son jeune chauffeur. Ils se connaissent suffisamment pour partager une amitié que la dangerosité du climat de l'époque n'arrivera pas à entamer.
Pierre est libre de parler et ne s'en prive pas pour critiquer dans la presse, à la radio ou à la télévision le GIA, l'armée et le gouvernement de son pays de naissance et d'adoption. Il se sait menacé et a peur. Mohamed partage avec lui l'angoisse de la mort et en est parfaitement conscient. La preuve : comme en écho au testament de Christian de Chergé, on a retrouvé sur le corps de Mohamed un carnet avec testament-prière. Il n'avait que vingt-un ans.
Ce très court, mais essentiel dialogue entre le musulman et le chrétien est très puissant, précisément parce que chacun des deux protagonistes refuse de ne voir dans l'autre qu'un chrétien ou qu'un musulman.
D'un point de vue littéraire, le texte d'Adrien Candiard, est remarquable de concision. C'est une pépite de densité très élevée, qui fait immanquablement penser à la tragédie antique. Si ce dominicain prêche comme il écrit, avec des mots et des phrases très simples mis au service d'une solide conviction, il doit élever son auditoire.
le texte central de ce tout petit livre a été mis en scène au festival d'Avignon (2011) et joué des centaines de fois, en France et en Algérie, dans des églises et des mosquées. L'édition de 2018 est encadrée d'une préface de Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran et d'une postface de l'auteur.
Ce livre n'est pas bienfaisant que pour les priants, mais pour tout être humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MARTINE300645
  06 juillet 2019
Le 1er août 1996, Monseigneur Pierre CLAVERIE, dominicain et évêque d'Oran, est assassiné avec son chauffeur Mohamed Bouchikhi. Ce livre rend hommage à leur amitié profonde et à leur volonté de dialogue interreligieux. Mohamed se remémore le temps passé avec Pierre : sa joie et sa fierté quotidiennes d'être son chauffeur, leurs discussions et la naissance de leur amitié., ses doutes et ses peurs aussi, car Mohamed sait le danger à rester auprès de lui dans un pays en proie au fanatisme et à l'intégrisme.
Petit livre qui se lit très vite. Témoignage poignant pour ne pas oublier que des hommes sont morts pour défendre leur liberté de penser.
Commenter  J’apprécie          30
Chantalame
  12 mars 2019
Un texte court mais riche. Le récit de la relation entre Pierre Claverie, évêque d'Oran et son chauffeur Mohamed. Magnifique témoignage d'une relation d'amitié au-delà des cultures, de la raison sociale et de la religion. Une fidélité à toute épreuve également. Pierre Claverie et son chauffeur seront assassinés tous les deux le 1er août 1996 quelques mois avant les moines de Tibbérine.
Commenter  J’apprécie          40
Kalzennig
  13 juillet 2018
Beau témoignage d'une humanité pure, simple, fraternelle... Quelques pages à lire sans hésiter.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   13 octobre 2020
Il m’a dit qu’il avait grandi, lui aussi, dans une Algérie déchirée par la guerre – une autre guerre, bien sûr, celle où mon grand-père est mort en combattant
les Français. Et c’est sur une autre ville qu’il venait pleurer – Alger, où il m’emmènera un jour, quand on pourra voyager en voiture sans danger.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Adrien Candiard (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrien Candiard
Adrien Candiard - Du fanatisme : quand la religion est malade
autres livres classés : ÉvêquesVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura