AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Sophie Le Gac (Illustrateur)
EAN : 9782957477807
51 pages
Croq'Mots (01/09/2021)
5/5   1 notes
Résumé :
Un contrat, simple : retrouver Gina, quelque part sur la Lune. Commence alors un cosmic road-trip/bad-trip, où se croisent, dans une foule grouillante, andros, cyborgs, punks en mode "Brasiers électrique", cyberflicaille, femmes fatales et nazis de l'espace sauce Kosmiklan, le tout avec une gueule de bois dite "Combi spatiale du matin"...

Crayonnée et psychédélique, une enquête jusqu'au bout de la nuit de la face cachée, jusque dans les fins fonds des... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Plongé dans un aquarium glauque d'une gueule de bois sans borne, l'enquêteur se trimbale d'une face de la Lune à l'autre à la recherche de Gina. Qui c'est et pourquoi il la cherche, il n'en a aucune idée, mais une chose est sûre et certaine : cet amaretto bu en g = 1,62 après une dizaine d'années sur la grosse planète bleue - là-bas en bas - a été une sacrément mauvaise idée. Toute en ambiances chargées des odeurs pas exactement comme de la rose et des musiques pas exactement comme Variations de Goldberg, Luna Park est un itinéraire halluciné à travers quatre villes sélénites. Nouvelle cosmo-funk, alco-punk et giallo-junk, elle est livrée directement avec une carte et force illustrations qui se baladent sur toutes les pages (un très grand bravo à la dessinatrice), en belle synergie avec le texte, un peu comme des pommes de terre et de l'épinard dans Aloo Palaak (mes félicitations au cuisinier). On dirait que le style est sensuel, mais l'adjectif se prête mal à la description de l'impression d'une cuite mortelle que dégage le style complètement déluré de l'écrivain qui pratique un mashup radical de toutes les langues qu'il a trouvées dans son manuel How to survive on Earth (mais vous parlez très bien français pour un Martien, Monsieur). À chaque coup de son « oké, man, ragazzo » on entend l'AF gémir et notre coeur se jubile l'aorte en l'air. Comment dire, c'est du Cronenberg (Festin nu) avec Silverberg (Traverser la ville), deux montagnes donc (Berg, tu saisis), puis au milieu une autoroute pour un Miles défoncé qui s'amuse à pasticher Morricone dans l'apesanteur. du coup, obnubilé par la frénésie de cette écriture free-jazz frénétique, tu pourrais croire que l'enquête fonce vers une résolution comme la Plymouth 1938 de Boggart - et ça aurait pu être le cas, si c'était pour cette affaire de la blatte lunatique, biotechnique et télépathique Jimi, que notre détective en déroute découvre dans sa poche. Quand le cafard commence à entonner La Donna è mobile, ça aurait pas mettre une puce à l'oreille du détective déglingué ? Bah non, c'est trop tard de toute manière, allons-y gaiement donc. Bref, recommandation pour tou.te.s les junkies des mauvais genres, fans des jeux de mots à couper à la hache et ennemi.e.s du grammatically correct, MOI J'ADORE.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Luna Park. Paraît que c'est le quartier le plus marrant de Spock. Paraît que là-bas on se fend beaucoup la gueule, à coups de hache, de rasoir, de laser, on se marre quoi. Les deux stations de métro qui le desservaient ont été condamnées tellement l'ambiance est à la rigolade. C'est ce qui se dit ici. Les flics ? ben ils savent pas, passent pas trop par là, doivent pas avoir le temps rapport aux sans papier.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs (2) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}