AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2313004635
Éditeur : Chemins de tr@verse (30/11/2013)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Pourtant bien en prise avec notre siècle, Antoine Cantenot ressemble à ces érudits d’un autre temps, celui où il n’était pas incongru de pénétrer plusieurs champs du savoir, et où l’on pensait que pour mieux comprendre les parties il faut tâcher de comprendre le tout.
Dans ce roman ébouriffant d’intelligence, il jongle avec l’Histoire antique, les textes savants, la pensée religieuse, les sciences, mais aussi avec les épisodes les plus significatifs de notre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sevm57
  22 février 2015
En demandant à être sélectionnée pour lire ce livre lors de la dernière opération Masse critique, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. La quatrième de couverture avait éveillé ma curiosité, mais je me demandais ce qu'il y avait derrière toutes ces questions énigmatiques et quel serait le thème principal du livre: scientifique,historique, philosophique, religieux?
Après avoir lu le livre, je ne peux d'ailleurs pas vraiment répondre, pour moi "Incalculable" est aussi "inclassable" car il traite de tout cela à la fois, et c'est passionnant!
J'adhère totalement à la description de l'éditeur quand il dit "dans ce roman ébouriffant d'intelligence, Antoine Cantenot jongle avec l'histoire antique, les textes savants, la pensée religieuse, les sciences, mais aussi avec les épisodes les plus significatifs de notre histoire contemporaine".
Cela en fait un livre difficile à résumer, surtout sans dévoiler une partie du mystère. Tout juste dirai-je qu'il s'agit d'une quête bimillénaire pour trouver ce que Socrate avait découvert sur la nature de l'homme.
Mais n'ayez surtout pas peur de vous lancer dans la lecture de ce livre, il est tout à fait compréhensible même s'il manie parfois des concepts philosophiques et scientifiques, il est passionnant, très agréable à lire, on partage la quête de Carl et on a envie de savoir et de comprendre, un peu comme dans un roman policier d'un type très particulier.
Pour alléger et rendre plus vivant le récit, j'ai d'ailleurs beaucoup aimé qu'une grande partie soit rédigée sous forme de journal (de différents protagonistes) et qu'on passe d'une époque à l'autre pour ajouter à chaque fois un élément de compréhension à l'ensemble.
Par moments, ce livre m'a un peu fait pensé à la BD "Le triangle secret" que j'avais adorée, je ne sais pas si l'auteur apprécierait l'analogie, mais elle m'est venue à l'esprit à plusieurs endroits du récit.
Les passages que j'ai préférés sont ceux se déroulant dans l'Antiquité, ainsi que la rencontre avec Alan Turing, l'inventeur de l'informatique. Mais l'ensemble du livre est vraiment de grande qualité.
Je vous conseille donc la lecture d'Incalculable et je remercie Babelio et les Editions Chemins de traverse de m'avoir permis de découvrir ce roman étonnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ACdeHaenne
  04 mars 2015
En 1943, quelque part dans l'est de la France. le jeune Carl apprend de la bouche du Père de Larnes, le directeur du collège où il est pensionnaire, que ses deux parents sont morts dans un bombardement. Il décide alors de rejoindre son grand ami Henri Volane à Alger, où celui-ci est parti trouver refuge auprès de son père. Mais le voyage vers l'Afrique du Nord ne se passe pas comme prévu. Carl doit se cacher en rase campagne auprès de jeunes réfractaires du S.T.O. mais, pour tromper l'ennui qui le ronge, il décide de se rendre utile et participe à un acte de résistance. Fait prisonnier par les Allemands, il est envoyé jusqu'en Pologne, au camp de concentration de Treblinka. C'est là qu'il retrouve Henri. Ensemble, ils décident de s'évader. Mais Henri est fauché par les balles des gardiens du camp. Avant de mourir, il encourage Carl à rentrer en France pour prendre son identité et ainsi hériter du domaine de son père...
Attention, sous ce (long) résumé un peu linéaire du tout début de ce roman, se cache une histoire beaucoup plus complexe qui prend ses racines jusque dans l'Antiquité de Socrate et de Platon. Parce que toute la trame de ce roman repose sur un mystérieux secret que Socrate, juste avant de mourir, aurait légué à son disciple. Platon, ayant lui-même perdu son plus brillant élève Philippe, aurait décidé de créer une sorte de société secrète en charge de révéler le secret quand l'Humanité serait prête à le recevoir. Bien sûr, je ne peux pas vraiment vous en dire plus, vu que, vous vous en doutez, les révélations quant à ce fameux secret nous seront faites à la toute fin. Donc, inutile de vous gâcher le plaisir...
Parce que je dois bien vous l'avouer, j'ai eu un peu peur à l'entame de ce roman, qui n'est autre que le premier d'Antoine Cantenot, que je découvrais ici. En effet, cette histoire de secret issu de la Grèce antique m'a, au tout début, paru un peu farfelu. D'autant que le style déployé par l'auteur dans les premières pages semblait quelque peu bancal, pas tout à fait maîtrisé, avec des phrases un peu trop alambiquées à mon goût... Bref, j'ai eu peur.
Et puis, assez rapidement, les différents ingrédients rassemblés par l'auteur ont fini par avoir une certaine cohérence. La consistance prise par cette pâte, loin d'être indigeste, est parvenu à me contenter. le gâteau final s'est avéré savoureux, plein de bonnes surprises.
Ce roman est le premier d'Antoine Cantenot, donc. Et pour un premier essai, l'auteur né en 1959 n'hésite pas à faire voyager son lecteur et il le fait de façon remarquable. C'est ambitieux, d'autant qu'on rencontre des figures historiques très bien campées. Platon, bien sûr mais aussi, plus près de nous, le grand mathématicien et précurseur de l'informatique moderne, Alan Turing (dont le génie, dit-on, aurait permis d'abréger la seconde guerre mondiale d'un an en déchiffrant le fameux code secret allemand, Enigma ; d'ailleurs, un film, Imitation Game, est récemment sorti sur ce sujet, avec Benedict Cumberbatch dans le rôle de Turing).
Alors bien sûr ce roman n'est pas exempt de défauts. Il aurait eu besoin parfois d'un travail éditorial plus approfondi, mais tout cela n'est absolument pas rédhibitoire. D'autant que, les premiers écueils passés, Antoine Cantenot nous offre un voyage passionnant fait de philosophie, de religion, de mystère et de guerre. Certaines descriptions sont vraiment réussies, comme celle de l'embuscade ou, cerise sur le gâteau, celle du crash d'un avion au-dessus de la Manche.
Voilà, on aimerait lire des premiers romans aussi bons tous les jours et je remercie Babelio de m'avoir permis cette découverte grâce à l'opération Masse Critique. Je ne peux que vous inviter à le lire, car, j'en suis sûr, vous ne regretterez pas le voyage !
Lien : http://les-murmures.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
folivier
  08 mars 2015
Merci à Babelio pour l'envoi de ce roman dans le cadre de la Masse Critique de février 2015.
Parfois on est surpris de l'écart qu'il peut exister entre un texte et ce qui en est dit en quatrième de couverture. Certes, cette fameuse quatrième de couverture est un outil marketing pour séduire le lecteur potentiel. Mais à trop tenter d'allécher celui-ci, la déception du lecteur peut être encore plus grande.
Et dans mon cas ce n'est plus de la déception, mais de l'incompréhension : à croire que l'éditeur n'a pas lu le roman. A moins que cette quatrième de couverture ait été rédigé par l'auteur... ce qui compte tenu du texte ne serait pas surprenant.
Ah oui j'oubliais de préciser que ce bouquin ne m'a pas plu, mais alors pas du tout !
Pendant ma lecture, eh oui parce que respectant mes engagements vis-à-vis de Babelio j'ai été jusqu'à la dernière page, je me demandais si c'était une vaste plaisanterie, une blague de potache entre deux amis, l'auteur et son éditeur, ou alors, et il me semble que c'est bien malheureusement cette hypothèse la bonne, une vaste fumisterie d'une personne sans beaucoup d'humilité pour être capable de publier une telle bêtise, acceptant qu'en quatrième de couverture on dise de son roman qu'il est ébouriffant d'intelligence (sic).
Le roman est du grand n'importe quoi. Il essaye de surfer sur la vague des romans à clés du genre Dan Brown (templiers, secret millénaire, confrérie secrète chargé de sauver le monde).
Dans une très courte biographie, l'auteur précise qu'il a vécu dans un cocon familial marqué par le respect de la liberté de choisir ses erreurs et ses errements.... eh bien c'est tout a fait exact d'ailleurs l'auteur poursuis sur cette lancée.
Une grosse erreur à oublier très vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
sevm57sevm57   22 février 2015
Sauver un enfant, lui donner toutes ses chances dans un monde égoïste qui se repaît de ses économies à venir vingt ans avant qu'il n'ait même commencé à travailler, c'est ajouter un petit caillou à la construction qui viendra le dernier jour, quand les justes faucheront l'ivraie.
Commenter  J’apprécie          50
ACdeHaenneACdeHaenne   27 février 2015
- Nous ne sommes pas très loin de Sherlock Holmes ?
- Exact, quand toutes les explications impossibles ont été écartées, celle qui reste est la bonne, même si en apparence elle est invraisemblable.
- Tu ne vas pas me dire que Holmes et Watson ont lu Platon ?
- Eux, non ! Conan Doyle oui et de surcroît il s'est immergé dans le spiritisme dans la dernière partie de sa vie. Son ésotérisme était peut-être farfelu, mais Conan Doyle a toujours gardé les pieds sur terre.
- Ah bon, tu sais ça ?
- Oui, grâce au Professeur Challenger, son second héros, plus proche de lui que le locataire de Baker Street.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sevm57sevm57   22 février 2015
Socrate, moquant Xanthippe invoquant l'injustice de sa condamnation: "Aurais-tu préféré que ce soit justement? Anytos et Mélétos peuvent me tuer, ils ne peuvent me nuire."
Commenter  J’apprécie          40
sevm57sevm57   22 février 2015
Même le système de pensée de Descartes, un redoutable croyant, ne l'a pourtant pas empêché de confier le salut de son âme à un dieu qui n'entrait pas dans ses équations.
Commenter  J’apprécie          20
ACdeHaenneACdeHaenne   27 février 2015
Même le système de pensée de Descartes, un redoutable croyant, ne l'a pourtant pas empêché de confier le salut de son âme à un dieu qui n'entrait pas dans ses équations.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
293 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre