AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264067349
Éditeur : 10-18 (21/01/2016)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 103 notes)
Résumé :
Agé d’une vingtaine d’années, A. vient d’hériter d’Axton House, un mystérieux domaine niché dans les bois de Point Bless, Virginie. Etrange affaire, en vérité. A. ignorait avoir un cousin éloigné nommé Ambrose Wells, et savait encore moins que le pauvre homme s’était récemment défenestré le jour de son 50e anniversaire – trente ans jour pour jour après son père, et de la même façon que lui.

Accompagné de Niamh, jeune Irlandaise mutique de 17 ans prése... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  10 avril 2015
Je n'ai jamais lu un bouquin pareil, jamais…
Ce n'est pas une simple lecture, c'est une expérience sensorielle (voire extrasensorielle) et une étincelante ode à l'imagination. le genre de roman qui ne conviendra clairement pas à tout le monde, mais qui laissera pantois ceux qui gardent en eux cet émerveillement particulier que seul sait provoquer l'inventivité (folle) que peut l'être humain.
Ce qu'offre Edgar Cantero est absolument unique et avait tout d'une gageure, sur le papier. Un projet un peu dingue avec lequel l'auteur avait 90 % de chance de se prendre les pieds dans le tapis (et de passer par la fenêtre de l'étrange demeure qui donne son nom au livre).
On pourrait croire que le créateur dudit roman est un peu dingue, mais je pense qu'au contraire il a mûrement réfléchi chaque pan, chaque brique de cette surprenante construction. Un jeune auteur qui maîtrise à ce point un assemblage aussi disparate, sans que son écheveau ne s'emmêle, mérite mon profond respect.
Que je vous explique le topo : Edgar Cantero a balayé tous les styles de la littérature fictionnelle (sauf la littérature à l'eau de rose), en explosant tout ce qui tient, d'habitude, de cadre à une narration traditionnelle.
Si vous poussez la porte de ce Monde caché d'Axton House, laissez sur le seuil toutes vos belles certitudes et l'ensemble de vos points de repère. Ça risque de vous faire bizarre au début, de vous faire douter, peut-être même de vous faire crier au sacrilège. Quoi ? Comment ? Oser ainsi faire sauter tout ce qui constitue les fondements de la littérature depuis des siècles, vous n'êtes pas sérieux, Monsieur ?
Non, seulement Cantero est sérieux, mais cet objet hybride l'est également. C'est clairement un pur divertissement, un amusement, mais on est loin de la banale distraction décérébrée. Cette expérience a une vraie ambition et demande un investissement du lecteur, quel que soit son âge.
Sans trop en dire, sachez que l'homme orchestre joue constamment avec les mots et la construction, alternant sa manière d'écrire à chaque page ou presque.
Le monde caché d'Axton House est une facétie moderne qui tient du roman fantastique, du thriller, du roman d'aventure, de la satire, de l'analyse géopolitique, du roman historique… Mais, pourquoi diable, tente-je de vous lister tous les genres ébauchés, alors qu'une page entière ne suffirait pas ?
Et ce n'est rien face à la manière dont l'auteur a (des)structuré son récit. Passages (très bien) écrits de manière traditionnelle (avec une préciosité très anglaise, alors que l'auteur est pourtant espagnol), échanges épistolaires, extraits de journal intime, retranscriptions d'enregistrements vidéo ou audio (un exploit !), décryptage de messages codés, fragments d'encyclopédies ou d'écrits « pointus » sur le paranormal…
Bref un vaste bric-à-brac qui tient debout par on ne sait quel miracle, qui maintien un rythme (syncopé) et une histoire qui fait sens.
Car ce récit est avant tout un formidable jeu de piste gothique, genre « société secrète », qui met en avant une belle part de surnaturel dans laquelle plonge un personnage principal qui ne croit pourtant pas en grand chose au début (lui qui cite X-files et le « I want to believe » de l'affiche de Mulder).
Mais l'incroyable est tellement présent dans ce roman, ricochant aux quatre coins des pages, qu'il fascine très vite personnage et lecteur, éblouis par tant d'inventivité.
Je n'ai jamais lu un bouquin pareil, et il restera à jamais unique. Si vous avez l'esprit ouvert à de nouvelles expériences, celle-ci risque de littéralement vous sidérer.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4610
Livresque78
  31 mars 2015
Incroyable, ce roman est incroyable. il n'est absolument pas dans le style de ce que je lis d'habitude,mais j'ai passé un excellent moment, je l'ai dévoré.
C'est un roman inclassable, mais un plaisir fou vous prend lorsque vous débutez cette histoire. Je suis immédiatement rentrée dans l'histoire, malgré le quatrième de couverture, qui , je dois l'avouer m'a un peu inquiété.
En effet, j'ai eu peur que la trame soit compliquée à suivre, et bien je me suis totalement fourvoyée. On plonge dans cette histoire étrange, dont les personnages, A. et Niamh sont très mystérieux, tout comme la maison d'ailleurs.
On se demande vraiment où va nous emmener l'auteur, mais on le suit sans aucune hésitation.
Un savant mélange de beaucoup des genres dont ressort une petite pépite de plaisir littéraire.
J'ai trouvé la structure du livre géniale, l'auteur alterne les passages de journaux qu'écrivent les protagonistes, les extraits audio et vidéo, de lettres écrites à une énigmatique tante. Puis il utilise des passages de livres qu'utilisent les protagonistes pour résoudre les énigmes.
J'ai eu l'impression de balader un journal écris par un inconnu dans lequel j'allais découvrir un incroyable secret.
J'ai suivi A. et Niamh dans la découverte et la résolution des énigmes, des codes à cracker, des mystères dont la solution leur demande de plus en plus de recherches et de réflexion.
Une maison dont hérite A. et qui recèle bien des secret,
Une enquête intelligente, mais aussi totalement dingue, qui utilise des références à la série X Files mais également à Jack Nicholson dans Shinning, et pour les autres références à vous de les ressentir par vous même à travers cette lecture.
Des moments drôles et cocasses, mais aussi plus sérieux. Ce livre provoque des émotions différentes qui vous laissent un peu hébété(e) à la fin de votre lecture, mais ravie de cette découverte.
Lien : https://livresque78.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          504
Witchblade
  25 juillet 2018
Ce livre est un OLNI !!
Merci à dedanso pour cette excellente pioche d'Avril, je me suis régalée avec ce roman. Je ne sais plus comment il a atterri dans ma MAL mais il n'y est pas resté très longtemps grâce à dedanso. le résumé est pour le moins intriguant, la lecture en est tout autant.
L'histoire est complexe à souhait, elle n'a pas été écrite de façon normale, il s'agit d'un mélange de notes de Niamh (jeune fille de 17 ans) et de A. (personnage principal, jeune homme d'une vingtaine d'années), d'enregistrements audio et vidéo, d'un journal de rêves… A. et Niamh découvrent une maison pleine de mystères qui m'a très vite intriguée, à tel point que je suis repassée en lecture beaucoup plus rapide. J'ai aussi adorée le style dès le départ, j'aime bien les romans complexes où rien ne semble ce qu'il paraît et cette maison m'a de suite fait penser à « La Maison sans Pareil ». Nous avons donc un mélange d'ésotérisme, de mystères et de fantastique dans ce roman de moins de 500p, et sans suite semble-t-il. Que cache donc cette maison et le passé de celle-ci et de ces anciens habitants ? Ce livre est aussi bien un OLNI du point de vue style littéraire, histoire et fin de celle-ci, et personnages plus qu'atypiques. C'est presque dommage qu'il n'y ait pas de suite à ce curieux roman.
Comme vous l'aurez compris, ce roman, et son auteur, a été un gros coup de coeur pour moi. Autant le style que les personnages et l'histoire sont intrigants à suivre de bout à bout, on ne s'ennuie jamais surtout grâce à cette écriture atypique. le mélange société secrète et maison hantée m'a également beaucoup plu. Il va falloir que je fouille internet pour savoir si cet auteur en a écrit d‘autres car celui-ci est son premier roman. Et pour moi, c'est une réussite. Si vous êtes amateurs de romans atypiques et intrigants, je vous conseille très fortement de découvrir celui-ci et son auteur à l'imaginaire plus qu'original. Pour ma part, un nouvel auteur à pister. Encore merci à dedanso pour cette excellente lecture.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          319
MllePeregrine
  08 mai 2015
Les bras m'en tombent.
J'ai d'abord cru à un livre jeunesse à cause de la couverture et de quelques résumés glanés ici ou là. Les premières pages ne m'ont pas détrompée.
Pourtant, rien ne se passe comme prévu au fil de cette lecture. D'ailleurs, qu'y avait-il de prévu? Une mystérieuse maison laissée en héritage au jeune A., suite au suicide du précédent propriétaire...C'est plus ou moins tout.
Le premier étonnement vient de la forme du livre qui se veut la somme de témoignages, de documents audios et vidéos, d'extraits de journaux intimes, éclairant peu à peu le mystère d'Axton-House. Pour conforter la véracité des notes, la première phrase du livre est tronquée!
C'est parti pour un voyage hallucinant mais organisé d'une main de maître par l'auteur.
Si je craignais de me perdre dans les méandres des articles de journaux et autres documents, j'ai vite été rassurée! Mais j'ai aussi vite constaté que je n'avais pas affaire à un roman jeunesse.
...C'est alors que je commence ma propre enquête: qui se cache derrière les éditions Super 8? Un nom attire tout de suite mon attention...un auteur que j'adore: Fabrice Colin! Je découvre alors que les éditions Super 8 sont une branche des Editions Sonatine! Waou! Je ne peux que vous inviter à consulter leurs publications, vous ne serez pas déçus!
Pour en revenir à Axton House: laissez de côtés vos certitudes, ne vous montrez pas trop cartésiens et attendez-vous à halluciner! La fin est incroyable...
Un coup de génie pour ce premier roman de Edgar Cantero qui fait appel de manière prodigieuse à nos sens et nous maintient en haleine jusqu'au dernier mot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
Foxfire
  10 novembre 2015
Si vous avez envie de résoudre des énigmes, de découvrir des chambres secrètes, de déchiffrer des messages codés, bref si vous êtes joueur et si vous vous sentez l'âme d'un détective-espion, "Le monde caché d'Axton House" est pour vous.
Lorsqu'un récit débute par [...], on se dit immédiatement qu'on ne va pas être face à un récit ordinaire. La suite va confirmer cette impression de jamais-vu. Composé de transcriptions d'enregistrements, de lettres, d'extraits de livres et encore bien d'autres choses, "Axton House" est une expérience de lecture singulière et novatrice.
Extrêmement ludique, le roman est conçu sur un mode participatif. le lecteur est véritablement invité à participer à l'enquête. Nul doute que si vous êtes un peu jouer, votre cerveau chauffera en essayant de déchiffrer un code secret ou en échafaudant toutes sortes d'hypothèses au cours du récit.
Si le récit est addictif et très dynamique, il ne dépasse pas ce niveau de roman simplement ludique. Il manque un petit quelque chose, un supplément d'âme. "Axton House" a titillé mes neurones, parfois mes zygomatiques, mais n'a jamais touché mon coeur. le roman ne provoque pas d'émotions, les personnages ne suscitent pas l'empathie. Ils ne sont d'ailleurs pas vraiment caractérisés. En fait, certains personnages secondaires paraissent plus fouillés que les héros, finalement un peu désincarnés.
Malgré ce bémol qui l'empêche d'être un grand livre, "Axton House" reste une expérience de lecture intéressante, plaisante, amusante, que je conseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250

critiques presse (1)
Elbakin.net   20 avril 2015
Premier roman de l’auteur, on attend d’ores et déjà le suivant avec une impatience certaine !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   30 août 2018
Matsuo : Permettez-moi de vous dire une chose à propos de Wolfgang Amadeus : il jouait pour être écouté. S’il était né à notre époque, il n’écrirait pas des symphonies : il serait sur MTV. La musique évolue !
Stillwall : Ah, donc, maintenant, il faut être vieux pour apprécier Mozart !
Matsuo : Eh bien… oui !
Ford : Messieurs, messieurs, vous oubliez l’axiome de base de la musique : chaque génération croit que la suivante a les oreilles bouchées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AnouschkaAnouschka   16 mars 2016
Non, si je veux croire, c'est parce que j'ai besoin qu'existent ces limbes entre le réel et l'irréel. Je ne veux pas de ce mur imposé par mes précurseurs, une frontière à laquelle ma raison doit se soumettre:"Ce côté est réel, l'autre ne l'est pas: les bactéries et les hallucinations existent: les fantômes et les OVNI sont des conneries." Je ne veux pas que ma réalité soit fixée, que mon monde soit défini.

Croire ne serait sans doute pas suffisant. J'aimerais savoir. (..)Mais je ne peux pas croire. Plus je vieillis, plus le mur devient solide, comme si tout ce qui restait à explorer l'avait déjà été. Les choses vraies deviennent encore plus vraies, et les choses non prouvées s'évanouissent. Parce qu'on n'en a pas besoin. De la même manière que moi, je n'ai pas besoin d'un dieu.
J'aimerais que les X-files existent. J'aimerais avoir des témoignages plausibles de phénomènes inexpliqués, comme je reçois des nouvelles de pays où je ne suis jamais allé. Je me languis d'une preuve même infime qui n'exigerait pas que je renonce à la raison, car un vrai mystère et la raison pour lui faire face font le plus heureux des ménages. (...) Tels étaient mes sentiments enchaînés par la raison jusqu'à l'ennui.

Et puis est arrivé Axton house.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pied2chienpied2chien   22 avril 2015
Je ne suis pas un homme religieux. Je ne sais pas trop pourquoi. Sans doute parce que je n’ai jamais eu besoin d’une religion. Niamh est catholique et je suis allé dans une église baptiste avec elle dimanche dernier ; j’ai assisté au service un peu comme Livingstone devait le faire lors d’un rite cérémoniel en Afrique : amusé par l’exotisme, et d’une certaine manière honoré d’être accepté, mais spirituellement indifférent. En fait, je suis tellement athée que j’hésite à utiliser le mot spirituel.
Il en va de même avec tout ce qui pourrait entrer dans la catégorie X Files, les dossiers X. Je n’y crois pas, je ne me laisse affecter par rien qui exige de laisser la raison empirique de côté. Donc, il n’y a pas de dieux. Il n’y a pas d’esprits. Il n’y a pas de fantômes. Il n’y a pas de paranormal. Je n’en ai pas besoin.
Et pourtant, comme Mulder, j’aimerais croire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MllePeregrineMllePeregrine   01 mai 2015
Un artefact contenant....des sentiments à l'état brut, des pensées non triées, des bruits et des douleurs que le cerveau interprète - est-ce si incroyable?
- Non. Ca existe depuis des milliers d'années. Ca s'appelle un livre.
Commenter  J’apprécie          170
MllePeregrineMllePeregrine   18 avril 2015
Il aurait été discourtois de laisser les femmes seules trop longtemps, même si Mme Brodie paraît tout à fait capable d'entretenir une conversation pendant des heures avant de se rendre compte que son interlocutrice est muette.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Edgar Cantero (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Cantero
'The Supernatural Enhancements' by Edgar Cantero
autres livres classés : maison hantéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre
.. ..