AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de DocFred


DocFred
  04 février 2015
Azami, une jeune japonaise, vit avec sa grand-mère depuis que son père, très absorbé par son travail, a déménagé à Tokyo. Jusqu'au jour où celui-ci lui propose de l'accompagner lors d'un déplacement professionnel et de passer une semaine à Paris. Pour Azami, c'est une expérience très excitante !

La confrontation entre la jeune japonaise et Myo, l'adolescente française qui l'héberge, est au centre du roman, mais hélas pas assez exploitée à mon goût...

A travers Azami, c'est toute la culture japonaise que l'on découvre, et avec grand plaisir : l'importance de la politesse et des formules, les relations humaines, le thé, le poids des croyances...) et derrière nos yeux, nous imaginons facilement les paysages orientaux magiques (ah, la maison de la grand-mère, avec ses tatamis, son plancher de bois, la cérémonie du thé autour de la table basse !...). Pas sûre d'ailleurs que les jeunes lecteurs auxquels ce livre est destiné aient ces représentations-là, et une lecture accompagnée d'images pourrait grandement faciliter la compréhension de cette culture.

Toutefois, quelques incohérences subsistent : Azami a pris des cours de français renforcé, certes, mais elle peut en toute tranquillité converser avec des Français, les comprendre et se faire comprendre... (ils sont forts les profs japonais !!). de plus, rien de ce qu'elle voit ne l'impressionne : elle, si pressée de découvrir la France, ne profite pas de sa semaine : et les monuments parisiens ? et l'alimentation française ? Car autant le lecteur découvre le Japon par son biais, autant l'héroïne ne semble pas découvrir la culture française...
Tout le reste de l'histoire est en effet concentré autour d'une pseudo histoire d'amour entre elle et Joan, et la jalousie que cela déclenche auprès de Myo, par ailleurs impertinente et très désagréable...
Il n'en est pas mieux de Joan, qui n'est qu'un profiteur, ou encore des pervers croisés dans le métro qui pelotent Azami à tout va, ou ceux qui veulent absolument lui vendre de la drogue... Bref, on se réjouit qu'Azami rentre chez elle, au moins elle sera à l'abri de tout ça !
Alors que le début est prometteur, la suite du roman me laisse un avis très mitigé...
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus