AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782221254486
33 pages
Robert Laffont (10/02/2022)
3.96/5   13 notes
Résumé :
« Je pense à comment on fait l’amour, à comment on tombe amoureux de quelqu’un qui tombe aussi amoureux de vous. Encore une chose lointaine et floue. Je ne peux pas croire que cette chose va arriver un jour, que j’aurai un corps dans le mien, bien emboîté et qui bouge. Je ne peux pas croire que cette chose sera réelle, plus réelle que la pochette de Blondie et la bouche de Debbie Harry entrouverte sur un micro. Je ne pense qu’à ça, à comment ce sera quand je serai g... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Sur la couverture, sous la photo de Jil Caplan, l'éditeur a sous-titré "le Rock et le le spleen". C'est une belle formule, moi j'écris "Nostalgique et vibrant". "Le Feu aux joues" est une suite de courts textes, de petites nouvelles qui dessinent (à peu près chronologiquement) le parcours d'une jeune femme de son adolescence dans les seventies à son entrée dans la scène rock dans les années 80, le tout à Paris. C'est un récit. Tout est peut-être vrai. C'est sincère et pudique à la fois. Joliment écrit, sans prétention, mais avec justesse. C'est surtout un beau voyage dans nos souvenirs en même temps que dans ceux de l'interprète de "Comme sur une balançoire" ou "Tout ce qui nous sépare". J'ai aimé jouer à la correspondance entre son histoire et ma mémoire, moi qui suis un peu plus jeune, mais qui ai découvert ses albums à l'époque même de leur sortie. J'ai beaucoup aimé les titres des chapitres qui renvoient à une chanson (rock le plus souvent) que j'avais alors en tête ou que j'allais récouter ou parfois découvrir. J'ai dévoré ce récit et le commande chaudement à tous les quadra et les quinquas pour traverser autrement leurs souvenirs. Et aux plus jeunes pour vivre par procuration une autre vie que la leur. Jil Caplan est décidément une charmeuse de serpents !!!

Commenter  J’apprécie          80

Un très joli livre, très incarné et avec une belle écriture !

J'ai pris beaucoup de de plaisir à lire ce livre et à découvrir ce mélange d'énergie parfois teinté de mélancolie, je regrette seulement qu'il eut été aussi court ! on aurait aimé en avoir plus, même si cela m'a déjà permis de découvrir des groupes et artistes inconnus de moi.

Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
SudOuestPresse
05 mai 2022
La chanteuse et comédienne publie un premier récit autobiographique, touchant et incarné. Rock et spleen de l’adolescence.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation

Je pense à comment on fait l’amour, à comment on tombe amoureux de quelqu’un qui tombe aussi amoureux de vous. Encore une chose lointaine et floue. Je ne peux pas croire que cette chose va venir un jour, que j’aurai un corps dans le mien, bien emboîté et qui bouge. Je ne peux pas croire que cette chose sera réelle, plus réelle que la pochette de Blondie et la bouche de Debbie Harry entrouverte sur un micro. Je ne pense qu’à ça, à comment ce sera quand je serai grande, libre et débarrassée de mon petit corps pénible.

Commenter  J’apprécie          10

À table, mon père dévore comme un affamé et ma mère a l’air agacée par ces repas de diable à servir, cet appétit égoïste, ces manières paysannes, cette façon d’engloutir la soupe, de mordre dans le pain à pleines dents. Moi, je n’ai pas faim. Les aliments sont hostiles, la viande écœurante, la soupe filasse, j’en ai plein la bouche, ça me dégoûte.

Commenter  J’apprécie          00

Mais le plus pénible, c’est de ne pas grandir. Un mètre vingt-sept à onze ans ! C’est pas normal, ça, d’être si petite. Les médecins disent que ce n’est pas grave, que je prends mon temps, que « ça viendra ».

Commenter  J’apprécie          00

Les maladies m’adorent. Les angines, les otites à répétition, et puis mes dents qui poussent de travers, trop grosses pour ma mâchoire, faut arracher les prémolaires pour faire de la place là-dedans.

Commenter  J’apprécie          00

Le temps passe lentement, la vie demeure fermée, mystérieuse. Je pense à comment on devient quelque chose, quelqu’un, comment on fait les choses, comment on rencontre des gens.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jil Caplan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jil Caplan
ON A RENCONTRÉ... JIL CAPLAN
Une plongée dans les années 80s avec la chanteuse Jil Caplan à l'occasion de la parution de son roman "Le Feu aux joues". La bande-son de sa jeunesse, ses inspirations littéraires et son engouement pour les romans d'apprentissage, elle nous embarque pour une virée au coeur d'un monde rock, irrévérencieux et rebelle.
autres livres classés : pop rockVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1442 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre