AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781795500616
333 pages
Éditeur : Auto édition (13/02/2019)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Un roman de Science-fiction humoristique presque entièrement composé de dialogues (absurdes) et très inspiré de l'humour anglais !

Après avoir presque détruit une civilisation entière par inadvertance, le Capitaine Hamète et son équipage se sont mis en quête de sauver le dernier survivant de la race des Glorks, et par la même occasion de profiter de ce qu’il y a de meilleur en cet univers : l’argent, la gloire et Iron Maiden. Ils traverseront le temps... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
edco6974
  05 janvier 2020
Un univers totalement hors du temps et très sciences fiction et pourtant ce monde n est pas du tout ma tasse de thé. Alors j aime ou pas ? Vais je vous en dire du bien ou pas ? Suivez moi c est ci dessous que ça se passe.
Déjà connaissez vous la différence entre glork et glork avec tréma sur le o (désolée)? Non et bien moi oui et l explication n est pas si simple que ça... Tout est dans le détail.
J ai adoré le bob de glork.. Franchement il faudrait le creer dans notre monde car il nous aiderais pour nous comprendre surtout entre humains de pays différents...
Bon je viens à l essentiel ou presque. Je tire mon chapeau à ce jeune auteur pour sa culture générale concernant les années 90. Car il nous fait un remake totalement décalé d une série qui a fait le buzz et qui est encore à l écran mais sous un autre titre. Tout y est: les personnages, les tics, les chansons et alors le personnage phare de cette p... de série :... Non je ne vous dirais pas son nom... A vous de le découvrir. C était un retour vers le passé.. Purée ça ne me rajeuni pas.
Mais il y a les personnages principaux qui ont des noms et des caractéristiques physiques étranges mais qui donnent cette singularité à ce roman. Nous avons un elfe, un poulpe mais pas que, un blond qui est intransigeant sur la couleur de ses cheveux et toute une panoplie de héros tellement éclectique que ça donne lieu à des situations totalement improbables. Des actions, de mauvais choix qui vo t se multiplier pour le plus grand plaisir du lecteur.
Mais si en plus le narrateur se mêle aux personnages de son roman pour interagir avec eux et donner des situations et des dialogues absolument invraisemblable... Mais où va t on ? Mais Allo quoi t as pas de shampooing (nabilla.. Pour ne pas la citer)?
Ce roman est un condensé de bonne humeur, d humour hors des sentiers battus... Complètement à l opposé de l humour traditionnel.. Et franchement ça fait du bien aux zigomatiques..enfin presque car du coup j ai eu mal aux mâchoires quelques temps après avoir fini cette histoire. Elle est tirée par les cheveux mais très cohérente dans le déroulement de l histoire. Ça faisait bien longtemps que je n avait lu quelque chose d aussi.... Ben j ai pas trouvé de mot pour le définir et pourtant j ai regardé dans le dictionnaire et sur internet.
Bon juste une chose... Les chats me font peur du coup 😱... 😂 😂 😂 😂
Mais une chose est sûre, c est roman décapant de bonne humeur où on ne se prend pas la tête....
Bonne découverte de cette histoire glorkesque... 👍
Heu et je ne te remercie pas pour m avoir remis en tête la chanson de cette série en tête.. 😂 😂

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Annicklecture
  12 août 2019
Je ne pensais pas avoir un coup de coeur pour ce livre humoristique avec lequel j'ai passé un excellent moment. Des personnages qui ont un imaginaire débordant naviguent au bord du Poitou-Charentes de planète en planète. Inutile de vous dire que l'on ne sait pas tout, loin de là, ici ce sont les acteurs de ce roman qui font l'histoire, l'auteur fait ce qu'il peut, quand on lui laisse la plume pour écrire.
- "Bah, on recrute qui ? Des humains, des Blub, des Krakignos, des Tezihfzievhozv ? Hamète : — Ôtez-moi d'un doute, pour la dernière race que vous avez citée, l'auteur a tapé n'importe quoi sur son clavier, hein ?"
Sauver le monde des Glorks qui a été détruit par inadvertance à la place de celui des Glörks, voilà leur mission. Savoir que l'auteur est en cours d'écriture pour le second enfin je pense qu'il essaie… me met en joie.
- "Denhay : — Mais que prévoyaient les Glörks ? Qu'est-ce qu'ils voulaient aux humains ?
Glork : — Les asservir, les contraindre à l'esclavage. Ils voulaient leur faire boire de la bière à longueur de journée contre leur volonté pour les faire pisser sans arrêt."
J'avais laissé de côté ce livre numérique depuis trop longtemps, bien m'en a pris de le lire, ça fait tellement plaisir de s'éclater sans réfléchir dans une lecture. Comme le précise le résumé il n'y a presque que du dialogue et c'est tant mieux, car ici, c'est justement ce qui fait que ce roman est atypique, joyeux, d'une belle maîtrise d'écriture. Ce qui n'était pas évident avec ce style de personnages. J'ai adoré et pris beaucoup de plaisir dans cette lecture. Biliblip, biliblip…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bouillon-charlotte
  15 avril 2019
Le Glork. C'est ainsi que se nomme le premier roman de Guillaume Carbonneaux (pluriel de Carbonara, ces délicieuses pâtes qui ravissent petits et grands).
Le Glork. le Glork. le Glork. Oui, si on le prononce trois fois de suite, il n'apparait pas comme Beetlejuice, mais ça devient bizarre, comme mot. Glork.
Bref. LE GLORK, ce n'est pas seulement un livre, non. Il peut également servir de dessous de plat, ou faire office de pavé face à des CRS. C'est donc un livre utile. CQFD.
MAIS, le GLORK, n'est pas seulement utile, il est aussi comme la bouteille d'oxygène dont votre tante préférée se sert pour ne pas passer l'arme à gauche. Il est comme cette main généreuse qui vient vous gratter le dos là où vous ne pouvez pas vous gratter vous même. Il est indispensable, agréable, bref : il fait du bien !
Seul inconvénient : ce livre peut, pour certain d'entre nous, nous faire sentir un peu datés, niveau âge. En effet, il se trouve que j'ai saisi toutes les références dissimulées ici et là dans le livre. Et je n'ai pas aimé ça du tout. Pourtant, je fais bien plus jeune que mon âge, on me le dit souvent. Alors Monsieur Carbonara, vous avez échoué, et l'année prochaine, la trentaine n'aura aucun effet sur moi, et je continuerai à rajeunir, et mes seins ne tomberont jam... oui, enfin, je m'égare.
Je suis forcée de constater, que vous avez un certain talent, ou un talent certain, rayez la mention inutile. Je vous souhaite un brillant avenir, ou un avenir brillant.
Bien cordialement,
Bouillon Charlotte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
soniaboulimiquedeslivres
  30 décembre 2019
Voilà ce que je qualifierai d'ovni littéraire. le genre de roman qui n'entre dans aucune case. Et qu'il ne me serait jamais venu à l'idée de lire. Quelle erreur !
La couverture, déjà, donne le ton. Un alien pas très engageant, « Élu saveur de l'année 2147 », avec un bob Cochonou sur la tête. Et sinon, la caravane du Tour de France, elle est où 😀?
Et que dire du contenu ? Comme le précise le résumé, il n'est composé quasiment que de dialogues. Ne soyez donc pas surpris. Et ne prenez pas peur. Car vous allez adorer. Ce style n'est pas facile à maîtriser, l'auteur y arrive parfaitement.
L'histoire commence en 2142, nous faisons connaissance avec le capitaine Hamète, Wilco, son second pas très futé, et Denhay, l'historien de l'équipage, mi-sauterelle et mi-poulpe (vous visualisez la bestiole😀 ?). Tout ce petit monde navigue sur le vaisseau spatial le Poitou Charente. Cette équipe de bras cassés à décimé bien malencontreusement le peuple des Glorks, au lieu de celui des Glörks (notez la nuance, le trema a son importance😉). Reste plus qu'à essayer de rattraper cette boulette. Avec le dernier représentant des Glorks, bien évidement.
Le lecteur passe un moment dans cette faille intemporelle qu'est ce roman. On rit, on rit, on rit ! Pas besoin de réfléchir, juste de savourer les dialogues, admirer les clins d'oeil au passé, s'éclater avec la façon qu'à l'auteur de tout tourner à la dérision. Vos zygomatiques vont faire une belle séance de travail, je vous l'dis !
Les références aux années 80 et 90 raviront les lecteurs de ma génération, ayant grandi en subissant les mercredis après-midi sous la dictature du Club Dorothée. OK, on se prend un « petit » coup de vieux, mais bon tant pis, c'est trop bon !
J'ai particulièrement aimé le chapitre relatif à la secrétaire procédurière, je vous laisse deviner pourquoi…
Si vous avez envie ou / et besoin d'une lecture hors norme, loufoque, dans l'objectif de vous changer les idées, n'hésitez pas, embarquez à bord du Poitou-Charente pour un voyage interstellaire et intemporel✨. Un régal !
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Iguanette
  02 janvier 2020
L'histoire démarre très fort avec le glork, un membre d'une autre planète, à qui l'on met un bob de traduction. de pètre qualité, qui lui donne un air idiot. Si tant est qu'il en avait besoin pour avoir cet air... 
Il est arrivé sur le vaisseau suite à une erreur de ¨
Sa planète a été détruite, alors qu'il fallait détruire celle des Glörk. 
Voilà, la situation est posée. Les personnages sont cernés. Hamète : Humain, Grand Capitaine, Wilco : Humain, mon fidèle second, Denhay : Poulpe-sauterelle, Historien.
Maintenant, une grande question : comment rattraper cette bourde intersidérale ?
Nous avons une cascade de situations loufoques sur le Poitou-Charentes.
Déjà, rien que le nom du vaisseau donne des jeux de mots ou de circonstances assez drôles, puisqu'il s'en passe des choses avec le Poitou-Charentes ! 
Dans ce vaisseau, on a des personnages très différents. A la base, on a un capitaine radin, un idiot, un suiveur de l'équipage
Certains arrivent d'autres planètes au gré de leurs pérégrinations pour accomplir leurs missions
Nous y retrouvons beaucoup de dialogues, cocasses, Des discussions improbables... Même le narrateur/auteur s'en mêle !
J'ai retrouvé beaucoup de références et de clins d'oeil, aux années 90, entre autres. Qui ne se rappelle pas d'Hélène et de ses garçons ? Entre autres, bien sûr, car il y en a beaucoup d'autres que je ne citerais pas ici pour vous donner l'occasion de les découvrir.  Et peut-être d'autres que je n'ai même pas trouvées. 
A recommander aux amateurs d'humour au 2è degré, d'humour anglais et de situations absurdes avec des personnages idiots qui s'en sortent. Parfois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
IguanetteIguanette   02 janvier 2020
Hamète : — Mais qu'est-ce qu'on leur a fait, enfin ?
Denhay : — C'est peut-être à cause du drapeau français dessiné sur la carlingue, non ? Il prend la moitié du vaisseau. Hamète : — Quoi, ils n'aimeraient pas les Français ? Qui n'aime pas les Français, enfin ? Ça n'a aucun sens !
Commenter  J’apprécie          00
IguanetteIguanette   02 janvier 2020
Hamète : — Moi, Hamète : Humain, Grand Capitaine, Wilco : Humain, mon fidèle second, Denhay : Poulpe-sauterelle, Historien, Véhachès : Elfe Noir..
Commenter  J’apprécie          00
IguanetteIguanette   02 janvier 2020
Glork : — Par ici, on dirait une auberge. Le « Kurt Cob'inn » ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : déjantéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Guillaume Carbonneaux (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16245 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..