AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de marietjf


marietjf
  13 mars 2022
Tu connais Boughera El Ouafi ? Je ne le connaissais pas non plus… Peut-être as-tu lu l'album ‘Marahon » de Nicolas Debon… « L'or d'El Ouafi » le complète à merveille.

Le récit commence avec un autre champion, Alain Mimoun, qui en 1956, rend hommage à El Ouafi à l'Elysée lors de la cérémonie célébrant sa médaille d'or à Melbourne. El Ouafi, que l'on avait oublié depuis sa victoire à Amsterdam en 1928…

10 avant il gardait les chèvres familiales dans le désert algérien, courant déjà après les bêtes fugueuses… Puis il se voit mobilisé, la France l'appelle pour la guerre… Un lieutenant verra en lui le coureur qu'il ignore. Premières courses, premières victoires, un job chez Renault, l'entrainement dans un club, un vrai à Billancourt… Et les JO. La vie va changer pour El Ouafi, forcément… Mais pour gagner sa vie il choisira de partir aux Etats-Unis, de devenir une attraction… jusqu'à l'oubli.

Christophe Girard nous propose comme à son habitude un beau travail graphique, dynamique, humain bien ancré dans un contexte historique particulier. On s'attache instantanément à ce petit bonhomme fluet au sourire perpétuel et on ne peut qu'être touché par la fragilité de son destin.

Au final, un récit fort appuyé par le dessin plein de vie de Christophe Girard, une réussite qui permet de replacer El Ouafi dans le livre d'or du sport français.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus