AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781532815133
524 pages
Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (30/06/2016)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Parfois, un secret trop bien gardé peut coûter cher... Qui oserait pénétrer dans le Domaine des Fontaines, prestigieuse résidence de la plus puissante et influente famille de Bordeaux ? Enora Visconti, propriétaire des lieux depuis toujours, met un point d’honneur à sauver la réputation de sa famille et à garder son image de femme froide intacte. Mais lorsque sa gouvernante, Amélie Beaufort, est retrouvée morte dans le jardin, tout bascule. Accident ? Meurtre ? La r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  18 mai 2017
Je remercie Sam Carda pour m'avoir proposé ce livre en intégrale. On retrouve donc ici les 3 saisons précédemment parues à l'unité. le tout fait quand même 524 pages, donc autant dire, qu'il y a de quoi lire !
Ma chronique ne sera peut-être pas trop longue, car ce roman possède un nombre incalculable de rebondissements, et si je ne fait pas attention à ce que je vous dit, et que je m'avance trop, je risque de vous spolier, et vous le savez, je ne le fait jamais 😉
Dès le départ, nous suivons un journaliste prénommée Quentin qui se rend dans un domaine viticole dans lequel réside le couple Visconti. Au sein de ce domaine sont gardés de nombreux secrets, et c'est par le biais du journaliste que nous allons les découvrir.
Il y a une grande galerie de personnages, qui ont tous des liens entre eux, si bien que j'ai du me faire une fiche explicative pour ne pas me mélanger les pinceaux. Mais je vous rassure, j'ai toujours du mal à retenir les noms ou les liens, donc ce n'est pas du tout la faute de l'auteur. Au contraire, tous ces personnages ont des caractères suffisamment variés pour que quiconque n'ayant pas ma petite mémoire n'ai de problème^^
Le style de l'auteur est correct, rien de révolutionnaire, il n'y pas de plume particulière mais au moins il n'essaie pas de trop en faire. Je préfère un auteur au style basique qui écrit une histoire intéressante plutôt des auteurs qui se donnent un genre mais qui n'ont pas grand chose à raconter.
Avec Sam Carda, on ne perd pas de temps, on se concentre sur l'essentiel, et ce sont vraiment les personnages qui font toute l'ambiance du récit. Il faut voir Secrets Mortels un peu comme un soap avec de multiples rebondissements, et beaucoup de révélations. le seul soucis que j'ai eu sur l'histoire c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, car très vite je me suis mis à douter du bien fondé de chacun. Ils ont tous leur petits secrets, et de fait, on a du mal à les croire et donc à les apprécier. Pour moi, tout le monde était suspect ^^
Sam Carda étant un auteur auto-édité, j'ai hélas trouvé pas mal de coquilles, j'espère que pour sa version papier il parviendra à corriger tout ça, car même si elles ne sont pas nombreuses, les quelques coquilles que j'ai trouvées sont assez grossières.
Bref, ce fut pour moi une excellente découverte, et la preuve une fois de plus qu'il y a de très bonnes choses dans l'auto-édition !

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Julitlesmots
  23 août 2017
Je déteste faire un retour de lecture comme celui-ci !
J'étais curieuse et emballée par cette lecture, mais je ressors très déçue...
En me penchant sur la quatrième de couverture et avec ce titre, je savais qu'il y aurait des secrets, un meurtre et cela présageait une enquête atypique dans ce monde viticole. Malheureusement la sauce n'a pas pris...
Le moins que je puisse dire c'est que l'auteur a une imagination fertile, peut-être trop à mon goût... Tout va vite, trop vite, ça bouge tout le temps, je l'ai lu comme un train lancé à grande vitesse, sans pouvoir reprendre mon souffle et je dois dire que c'est épuisant ! Pourtant cela aurait pu être passionnant...
Le situations sont toutes aussi improbables les unes que les autres, les relations entre les personnages sont assez bizarres : ils se méfient les uns des autres, ne se connaissent pas et pourtant se confient... Les découvertes de secrets bien cachés se font comme ça, sans que rien ne prépare le lecteur... Non franchement, c'est tellement incompréhensible pour moi que je me suis demandée si je n'avais pas sauté des pages !
Pourtant, il y avait de quoi construire une intrigue intéressante sans tomber dans la caricature...
Mais pas assez exploitée, l'histoire devient un vaudeville... le genre de série « les feux de l'amour » où même des mois après, pas grand chose n'a changé et l'intrigue a stagné... Les « Secrets Mortels » n'ont malheureusement de mortels que l'ennui qui a découlé de ma lecture...
Je suis désolée pour l'auteur, mais je me suis ennuyée ferme et si j'ai lu jusqu'à la fin, c'est pour tenter de trouver du positif... Malheureusement... 524 pages que j'ai trouvé bien trop longues...
Même les personnages n'ont pas trouvé grâce à mes yeux... J'aurai souhaité que l'auteur les développe, prenne le temps de les décrire pour faire ressortir tel ou tel trait de caractère... Et surtout qu'il prenne le temps de les façonner avec un caractère propre. Tous les personnages ont un phrasé identique, les attitudes sont d'une platitude horripilante... Des personnages en manque de caractère, façonnés sur le même moule... Je n'ai donc pas pu trouver un seul personnage attachant, sauf Victor, que j'ai trouvé intéressant, l'auteur m'a donné envie de le découvrir et de le comprendre... Plus étoffé et mieux travaillé, ce personnage donne du volume au récit.
Le fait que l'auteur ne prenne pas le temps de présenter les choses, donne une sensation brouillonne et fouillis alors que parfois la lenteur permet au lecteur de s'approprie les personnages, digérer les informations.
Pourtant les ingrédients sont bien présents : un univers intéressant avec le monde viticole, des mensonges, des trahisons, des vols, des meurtres...
La première partie se laisse lire, même si je sentais une pointe de lassitude... Mais j'attendais que l'auteur se renouvelle un peu, mais la suite reste trop plate à mon goût.
L'écriture demande à s'améliorer et l'auteur s'il prend le temps de poser ses personnages et son intrigue peut surprendre car des idées sont présentent.
Je n'ai lu que des éloges... Ce qui me laisse à penser que, soit je suis trop exigeante, soit que je n'ai pas du tout adhérer... Soit... Je ne sais pas en fait... Je suis restée sur ma faim... Mais certainement que ce livre plaira à d'autres...
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
IrisSireadbooks
  09 mai 2017
Je clôture avec Sam Carda ma troisième lecture auto-éditée. Alors j'avoue, j'ai laissé traîner celle-ci un petit moment. Non pas parce que le roman était mauvais, loin de là. Seulement, j'avais reçu de la part de l'auteur l'ensemble des trois saisons qui composent sa série « Secrets Mortels » et j'ai préféré faire une pause entre tous les tomes afin d'éviter l'overdose (ce qui serait un comble vu la nature du texte !)
J'aimerais beaucoup vous dresser rapidement le topo de l'histoire, mais je dois être honnête, je préfère vous en laisser la totale surprise et surtout, il serait tellement compliqué de résumer ces trois romans étant donné le nombre de rebondissements qui peuvent avoir lieu d'une page à l'autre.
Quoi qu'il en soit, j'ai passé un très bon moment avec la plume de Sam et la foule de personnages qu'il nous présente dans ces trois saisons ! Il est vrai que ces romans traitant d'histoires de famille, les retournements de situation sont parfois nombreux, peut-être un peu trop. J'avoue, alors que j'étais très assidue pour les deux premiers tomes, j'ai eu parfois un peu de mal à certains endroits vers la fin de la saison où les sauts dans le temps sont nombreux. J'ai parfois dû m'accrocher pour rester dans la course.
Toutefois, malgré ces éléments de l'histoire qui ont pu me perturber, je trouve que pour un roman auto-édité, le travail orthographique et de structure du texte est très bon ! Il est important de le souligner car Dieu sait qu'un roman peut contenir de nombreuses fautes s'il n'est pas travaillé correctement, que ce soit un roman auto-édité ou édité de manière « traditionnelle » d'ailleurs. Je n'incombe pas l'Auteur, seulement tout le monde sait que à force de rester sur le même texte pendant des mois, on en vient à ne plus déceler ses erreurs. Je me dois toutefois de pointer deux fautes, les mêmes, qui m'ont fait piquer les yeux. le fameux « vielle » sans ses deux béquilles (ii). Mais rien de plus alarmant à ce niveau ! Mes amies diraient que vous êtes chanceux, Monsieur Carda, car je suis connue pour être une ortho-freak (j'assume le terme !). Je vais essayer d'éviter d'en cribler ma chronique, j'aurais l'air bien bête !
Un autre élément m'a peut-être un peu perturbée pendant ma lecture. En effet, nous nous retrouvons à suivre les aventures de familles pour le moins aisées qui ont un langage assez soutenu, des structures de phrases assez travaillées que j'aurais parfois du mal à imaginer dire à voix haute. Je trouve dommage que tous aient eu la même typologie de langage, j'aurais essayé de travailler différemment les concierges-dames de ménage afin de donner un peu de relief au texte (mais qui suis-je pour juger, moi qui n'ai jamais réussi à passer le chapitre 15 de l'écriture d'un roman ?)
D'ailleurs, en parlant de chapitres, j'avoue avoir été perturbée par l'absence de numérotation. Rien de grave, de nouveau, mais je suis juste habituée à m'arrêter à la fin d'un chapitre lorsque je m'accorde un moment de lecture. Ici, je n'en ai que rarement eu l'occasion, j'ai dû parfois m'arrêter au milieu du texte étant donné la fermeture imminente de mes petits yeux !
Bref, je voudrais souligner le travail incroyable dont a fait preuve Sam Carda pour monter cette histoire pleine d'action(s), à prendre au singulier ou au pluriel. Si vous êtes amateurs d'histoires familiales, de secrets, de mensonges, de retournements de situation plus improbables les uns que les autres, plongez-vous dans cette trilogie, vous ne devriez pas être déçus.
Lien : https://sireadbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ciena
  19 février 2017
Avez-vous eu la chance, comme moi, d'avoir eu une partie des “drames de Paris” De Ponson du Terrail en classe de français ?
Ce livre m'y a immédiatement fait pensé avec ses situations rocambolesques.
Oui mais la raison pour laquelle “les drames de Paris” a eu du succès c'est que chaque situation faisait l'objet d'un épisode et que les lecteurs devaient attendre la parution du journal du jour pour savoir la suite.
Sam Carda a de l'imagination et nous le montre. Tout bouge dans tous les sens et tout le temps mais, voilà, à force justement de tout faire bouger tout le temps, l'histoire qui aurait pu devenir passionnante devient fatigante, usante et l'auteur lui-même donne l'impression d'être dépassé.
En moins de 15 pages, les deux personnes qui devaient entrer “incognito” dans le château sont déjà démasquées et en moins de 50 il y a déjà trois morts différents. Pourtant le livre fait 524 pages.
Des gens qui se méfient les uns des autres se confient leurs doutes alors même qu'ils ne se connaissent que depuis quelques minutes (page 38), et des gens découvrent des choses juste parce qu'ils étaient là…. comme ça….au moment où deux complices parlaient parce qu'ils se croyaient seuls, sans vérifier, ou parce que le majordome a oublié quelque chose chez le journaliste au moment où celui-ci échange un papier compromettant avec son complice alors que la logique voudrait qu'ils le fassent dehors pour éviter d'être vus.
Non ce n'est pas sérieux.
L'autre souci majeur est le ton. Il y a beaucoup de personnages dans ce livre or l'auteur oublie de leur donner à chacun un caractère propre, une façon de parler différente, une attitude qui permettrait de s'attacher à eux ou de les détester, de les reconnaître. Ca ne suffit pas de dire qu'une personne est mauvaise : tout doit montrer qu'elle l'est ou au moins le faire sentir au lecteur.
Qu'aurait-il fallu pour que cette histoire, au demeurant très originale, soit un succès ? de la lenteur. Prendre le temps de camper les personnages, de les décrire, de faire rentrer le lecteur dans leur univers. Introduire les intrigues une à une de façon plus diluée dans le temps de façon à surprendre.
Personnellement j'aurais carrément fait deux tomes et développé l'intrigue.
Je mets une étoile pour l'histoire. Cependant vu l'imagination de l'auteur, avec un peu plus de maîtrise, j'attends une bonne surprise pour le prochain livre.
Lien : http://lesnouvellesplumes.ovh
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
elinareant
  27 novembre 2016
Vos secrets ne restent jamais secrets et ils peuvent s'avérer mortels.... tout comme cette lecture :D
Alors nous avons ici la mère qui est morte a coté du cheval du fils des propriétaires qui ne le sont pas mais le sont car la propriétaire est la morte, mais en fait elle n'est pas morte, la mère de la fille du petit ami, le coupable qui n'est pas le coupable, mais qui s'accuse et est amnésique et ne se souvient plus qu'il aime la fille de la morte qui est maintenant morte et dont le père qui étaient mort n'est pas mort mais c'est fait tué...
Comment ça vous ne suivaient pas et bien alors lisez le vous vous régalerait dans cet
imbroglio qui au fil des pages se dénoue pour au final vous laissez pantois devant tant de perversion, manipulation et autres
vous croyez détenir la vérité, mais est ce vraiment la vérité, où est ce ce que l'on veut vous faire croire ????
Un très bon suspens qui au final se révèle mortel
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NightTeckLecturesNightTeckLectures   25 octobre 2017
" Le Domaine des Fontaines était impénétrable pour les personnes non autorisées. La viticulture et les secrets de la confection de vins étaient bien gardés. Chaque ouvrier devait signer un contrat de non-concurrence avant d’intégrer l’équipe. Une fois dans le domaine, il était logé et nourri dans l’annexe du château prévue à cet effet. Cependant, il était strictement interdit pour un membre du personnel de s’aventurer dans la partie privée du château. Seuls les domestiques et la gouvernante y étaient autorisés. Certains anciens ouvriers parlaient de prison dorée, d’autres préféraient saluer le professionnalisme des propriétaires et leur droit légitime à une vie privée. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre