AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Alyxiel


Alyxiel
  07 août 2015
Jacqueline Carey est une auteure américaine. La série Kushiel est la première de ses trois trilogies (Kushiel, Imrel et Moirin). Chaque trilogie correspond à un personnage central différent mais évoluent dans le même univers.

L'intrigue se déroule dan un monde imaginaire, et pourtant on peut facilement faire le lien avec notre monde.
La carte du pays de Terre d'Ange rappelle fortement l'Europe. Terre d'Ange est divisé en sept provinces : Naamah (Namarre), Anaël (Agnace), Shemhazaï (Siovale), Camaël (Camlach) et Kushiel (Kushet). le pays de Terre d'Ange pourrait être la France, Caedicae Unicae l'Italie, A lba la Grande-Bretagne, Eire l'Irelande, Skaldie l'Allemagne, les Pays Plats la Hollande, et Aragonia l'Espagne. Parfois on y retrouve même la Grêce.
Le lien se fait aussi à travers les religions.

J'aime bien pouvoir me repérer dans l'univers très élaboré de Jacqueline Carey. Il y a de nombreux rebondissements et des surprises. Ca nous tient en haleine et empêche la lassitude de s'installer.

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire de Phèdre. le registre linguistique est soutenu, associé à une intrigue complexe à mettre en place m'ont obligé à me concentrer sur ma lecture. du coup on ne peut pas dire que ce soit très reposant, mais heureusement une fois le décor planté, et si on sait passer au dessus de cette difficulté, l'histoire est captivante.
L'univers particulier de Terre d'Ange est compliqué à comprendre. Les noms à rallonge, et les rouages politiques ne facilitent pas les choses. Mon esprit trop candide a du mal à se familiariser avec les stratégies en tous genres. Mais en plus de 950 pages on a le temps de s'immerger dans de terribles complots pour prendre le pouvoir, où les alliances politiques se font et se défont aux rythmes des trahisons.

Phèdre est adoptée et éduquée par Anafiel Delaunay, un homme de grand savoir qui a des connaissances très haut placées dans le monde. Il est ce que Phèdre a de plus proche d'un père et elle le considère comme tel.
Alcuin No Delaunay est le premier enfant que Delaunay ait adopté. Il est comme un frère pour Phèdre et leur relation est souvent houleuse, perturbée par l'attention de leur père adoptif qu'ils se disputent. Lui aussi est formé comme courtisant et espion.
Jocelin Verneuil est le garde du corps de Phèdre. Entièrement dévoué, il est prêt à donner sa vie pour elle et est un combattant hors pair.
D'autres personnages ont une importance capitale dans ce roman, notamment Mélisande Shahrizai. C'est une noble d'Angeline reconnue pour sa beauté sans pareille. Mais Phèdre va découvrir qu'au delà de son physique, c'est aussi une femme de pouvoir, qui obtient toujours ce qu'elle veut et n'est jamais satisfaite. Notre héroïne va tomber sous son charme et va devoir se battre comme jamais afin de démêler le vrai du faux.
Le dernier personnage indispensable à Phèdre est Hyacinthe. Petit voleur Tsingani, il est son premier véritable ami. Il deviendra en grandissant un membre influent de la communauté gitane de Terre d'Ange. Grâce à ses connexions dans le "monde de l'ombre", Il sauve régulièrement Phèdre de situations compliquées. Je le trouve très attachant car il évolue dans le monde réel, loin du faste des palais et de tout ce qui dénature les gens. Il est honnête et franc.
Bien sûr il n'y a pas que ces personnages là, non ce serait trop facile. En tout il y en a une bonne centaine. C'est pour cela qu'il est si compliquer de tout suivre et de comprendre les liens entre chacun. Cependant, une chose très utile et agréable c'est que l'auteure à fait un résumé de tous ces personnages avec leur rang et origine au début du livre, pour le cas où le lecteur serait perdu. (Ce qui est beaucoup moins simple lorsqu'on fait une lecture ebook, car les allers-retours vers le sommaire nous oblige à quitter le mode lecture).

Je na sais pas si c'est ma naïveté ou autre, mais j'ai mis du temps à intégrer que Phèdre étudiait l'art de séduire afin de devenir une espionne et une courtisane (une prostituée de luxe si vous préferez) dont la particularité est de tirer du plaisir de la douleur. Oui vous avez bien lu. Notre héroïne qui 4 ans au début de l'histoire est sado-masochiste. (Vous comprenez mieux ma difficulté à intégrer l'info?)
Grâce à ce statut, Phèdre se glisse habillement dans le lit et les secrets des plus puissants.

La narration est faite avec délicatesse et les mots que j'emploie moi, ne sont jamais cités. La poésie enveloppe chaque terme pour rendre le tout raffiné et précieux.
Sans être à 100% un roman de cape et d'épée, j'ai trouvé chez Jacqueline Carey une dimension épique à la moindre action : combat brutaux et sanglants, (parfois même écoeurants de réalisme) et guerres de pouvoir, sortilèges, magie, don de voyance...

J'ai été tenue en haleine tout du long et n'ais pas ressentie de lassitude, ce qui est un risque avec un livre aussi long.
Je lirais le second tome avec plaisir en espérant retrouver les personnages auxquels je me suis attachés.
Commenter  J’apprécie          140



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus