AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Kushiel, tome 1 : La marque (116)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Dionysos89
  04 janvier 2017
Voilà bien le contre-exemple parfait pour montrer que de la fantasy érotique est à valoriser quand c'est bien fait et qu'une couverture ne donne pas toujours l'ambiance du roman qu'elle illustre ! Avec le premier tome de Kushiel, il faut s'attendre à une aventure au long cours, mais de qualité.

La jeune et belle Phèdre vit dans une France et une Europe de l'ouest revisitées à base d'uchronies historiques et géographiques diverses ; celles-ci servent surtout à poser un contexte et à exploiter efficacement de bons moments historiques des grandes régions d'Europe de l'Ouest en partant du principe que le christianisme n'existe pas mais plutôt la religion d'Elua le Béni qui se fonde sur des principes relativement proches. Dans ce contexte, la jeune Phèdre a été achetée par un noble du nom de Delaunay qui va à la fois la former à l'art de l'espionnage et la révéler dans son rôle de servante du culte de Kushiel, c'est-à-dire qu'elle éprouve du plaisir dans la souffrance. Ce premier tome suit ainsi sa jeunesse, sa formation et l'élaboration laborieuse de sa « marque », signe progressif tatoué dans son dos qui signifie la progression de sa prostitution de luxe.
Malgré l'usage de scènes particulièrement suggestives voire décrites dans les moindres détails, Jacqueline Carey utilise un style très travaillé avec force métaphores filées si besoin et nombre d'images chatoyantes. Ce style est bien mis en valeur par une traduction particulièrement soignée (vocabulaire très riche, très précis et un art affirmé de la concordance des temps) : merci donc à Frédéric le Berre. L'autrice appuie, qui plus est, son propos sur une évocation historique très intéressante ce qui permet une immersion progressive et captivante dans un monde qui se dévoile juste ce qu'il faut pour donner envie d'aller bien plus loin.
Déjà dans ce premier tome, la jeune Phèdre doit s'employer pour défendre le royaume où elle habite, car par l'intermédiaire de son « mentor-pygmalion », elle a eu accès à certaines informations sensibles sur des guerres et des trahisons à venir. le coeur de cet opus réside alors dans l'aventure épique que l'héroïne subit et surmonte au prix de lourds sacrifices et d'importantes stratégies.

Même si la présentation de l'éditeur est très grandiloquente, il faut surtout accorder au premier tome de Kushiel un soin particulier apporté à ses personnages principaux et à l'univers qu'ils arpentent, une belle lecture en somme, en faisant fi des a-priori.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
boudicca
  01 août 2012
Avec« La Marque », premier tome de la trilogie « Kushiel », Jacqueline Carey nous narre le destin d'une certaine Phèdre no Delaunay, jeune fille destinée à servir en tant que courtisane et, officieusement, espionne au service de la couronne de Terre d'Ange. Si la première partie du roman consacrée à l'apprentissage de notre héroïne comprend finalement assez peu d'action, l'auteur se contentant de poser les bases de son univers, le rythme s'accélère considérablement par la suite. Complots machiavéliques, amours, trahisons, duels épiques... tout est là et tout est traité avec beaucoup de talent et de subtilité. Jacqueline Carey nous plonge dans un univers extrêmement riche et dépaysant dont on pressent déjà qu'il nous réservera beaucoup de surprises, et ce malgré un cadre géographique plus ou moins similaire au notre. Difficile de résister à l'attraction exercée par ce monde bourré d'originalité et présenté avec un luxe de détails par l'auteur.

A la qualité de l'univers élaboré s'ajoute celle du protagoniste extrêmement attachant et fort complexe auquel à donne naissance Jacqueline Carey. Difficile de ne pas s'identifier à cette forte tête, déterminée et plus que compétente dans son domaine mais pourtant pas exempte de faiblesses que l'auteur nous dévoile peu à peu avec, là encore, beaucoup de subtilité. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, qu'il s'agisse de la reine Ysandre, du protecteur et tuteur de Phèdre, Anafiel Delonay, et de sa pupille Alcuin, ou bien sûr de Joscelin, l'impassible guerrier cassilin dont la rigueur morale n'a pas fini de souffrir au côté de la scandaleuse Phèdre. Il faut également ajouter au crédit de l'auteur que, bien que les scènes de sexe soient assez récurrentes et plutôt crues (notre héroïne étant grande amatrice de SM...) , on ne tombe pour autant jamais dans la provocation ou la vulgarité. de plus, loin de ne servir qu'à accentuer le côté graveleux du roman, les scènes en question se révèlent toujours, d'une façon ou d'une autre, nécessaires à l'intrigue (on est très très loin d'un « Cinquante nuances de Grey », rassurez-vous!).

Ce premier tome de « Kushiel » constitue donc une excellente découverte, tant en ce qui concerne l'univers que les personnages ainsi bien sûr que l'auteur, sans aucun doute l'une des plus talentueuses que j'ai pu lire ces dernières années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
kuroineko
  20 août 2019
J'ai commencé la lecture de la Marque, de Jacqueline Carey, sans trop savoir dans quoi je me lançais. Sinon qu'il s'agissait d'un pavé de près de 830 pages à la couverture sobre et élégante (édition Bragelonne, opération 10 ans - 10 livres - 10 euros 2018).

J'ai ainsi débarqué en Terre d'Ange, où le culte d'Elua et de ses Compagnons fonde les principes du royaumes et de vie de la majorité des D'Angelins. J'ai suivi depuis sa petite enfance le parcours ô combien tumultueux de la petite Phèdre, née d'une adepte de la Maison du Jasmin. Car la sexualité rime avec spiritualité puisque des jeunes enfants sont élevés dans le but de devenir disciple de Naamah dont le culte passe par une prostitution sacrée.

Avec une telle base de départ, surtout compte tenu de la spécialité particulière de Phèdre, on aurait pu tomber dans un récit accumulant à la truelle des scènes de sexe plus ou moins débridé. Or il n'en est rien. Jacqueline Carey signe avec ce premier tome de la trilogie de Kushiel, un bel ouvrage de fantasy teintée d'érotisme mais où intrigues politiques, manigances, manipulations, trahisons et bien d'autres ingrédients servent une histoire attrayante, attractive et aussi bien construite qu'écrite.

L'auteure met en scène des personnages d'une profondeur et d'une incarnation certaines. A commencer par Phèdre, narratrice et héroïne marquée à la naissance du signe de Kushiel. Mais également son maître Delaunay, d'une intelligence rare, Mélisende ô combien ambiguë, Hyacinthe le Tsingani et ami d'enfance de Phèdre, Joscelin qui n'est pas au bout de ses peines en exécutant son serment... J'ai aimé me promener sur ces terres qui ont tout de l'Europe occidentale sous un autre nom, en d'autres temps qui jamais ne furent. Au final, la part de magie ou de merveilleux est très minimes et l'on s'attache plus aux péripéties des personnages pris dans les mailles de complots aux proportions gigantesques.

Le nombre de pages conséquent ne permet pourtant aucun moment d'ennui. Jacqueline Carey maîtrise son art et, j'en ai l'impression, réserve encore bien des surprises dans les deux tomes suivants (également bien épais).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
nataly
  03 août 2014
Une écriture entrainante, une histoire digne de la renaissance très intéressante, une héroïne très attachante, des personnages hauts en couleurs ; des situations aventureuses, cocasses, surprenantes ; des dialogues bien construits. Jacqueline Carey signe un premier tome surprenant et magnifique.
Commenter  J’apprécie          210
Hillel
  25 mars 2014
Dés les premières pages, que dis-je, dés les premières lignes, je compris totalement pourquoi l'auteur avait remporté autant d'éloges. La plume est magnifique, le récit à la première personne nous embarque dans un univers bien particulier, une autre époque, des lieux et des cultes mystérieux, des moeurs et des traditions étonnantes et pourtant évocateurs, des jeux politiques et des batailles époustouflants. le tout servi par une plume poétique, un style d'un autre temps, un vocabulaire soigné, des tournures de phrases soutenues. Mais surtout des interventions de la narratrice/héroïne qui ne manquent pas de nous faire vivre davantage le récit, de nous faire palpiter, en nous laissant à chaque fois une petite touche subtile de suspense...
Bref, un récit qui nous emporte dans cet univers fantasy avec brio

Pour moi ce fut une lecture d'une intensité peu commune. On a la quantité, plus de 950 pages d'aventures. Et la qualité, la merveilleuse plume de Jacqueline Carey au service d'un riche récit, et c'est peu de le dire.
Impossible de lâcher l'héroïne, impossible de ne pas penser encore à elle après avoir tourné la dernière page. Impossible de ne pas se demander ce que l'auteur peut encore avoir à lui faire vivre après tout ça dans les prochains tomes?!!!

Des personnages étonnants et très attachants:
Pourtant une héroïne bien différente. Il y a dans ce personnage beaucoup d'originalité ne permettant pas réellement de comparaison. Pour moi ce fut une grande découverte. Phèdre est à la fois soumise et forte. A la fois liée et indépendante. Tourmentée et optimiste. Elle est tout en ambiguïtés. Et puis cette capacité qu'elle a à éprouver du plaisir dans la souffrance, cette acceptation de la prostitution est particulièrement déstabilisante... Mais cela paraît complètement logique dans l'univers présenté ici.

De plus, tous les personnages secondaires sont merveilleux et nous émeuvent par leur touchante sensibilité. Nous avons Ysandre de la Courcel, cette future reine qui veut faire un mariage d'amour. Delaunay le maître infaillible et secret, Alcuin le parfait élève, véritable frère pour Phèdre. Hyacinthe, le magnifique tzigane, le "Prince des voyageurs" et seul ami de Phèdre. Jocelyn, ce beau garde du corps qui a juré chasteté et honneur à la confrérie de Cassin, deux valeurs qui seront mises à rude épreuve. Mélisande, la garce par excellence.
Ou encore tous ces personnages que nous découvrons au milieu du roman, autant de valeureux guerriers qui deviendront des amis de confiance, mais je n'en dis pas plus...
Tour à tour, solidarité, sens de l'honneur, sentiments fraternels ou amoureux, nous plongent dans une très belle fresque romanesque.

Un ENORME roman dans tous les sens du terme. Une fin qui termine l'histoire, et ne nous laisse pas en plan, mais nous laisse avec une envie de ne jamais quitter ces personnages que nous avons suivi si avidement dans leurs grandes aventures.

Pour moi un coup de coeur incontestable, une auteur avec une plume merveilleuse et une imagination débordante qui mérite amplement le succès de ses romans!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
LuMM
  03 avril 2017
Lecture laborieuse pour moi et avis plus que mitigé…
Pourtant, objectivement, ce livre a beaucoup de qualités, à commencer par l'écriture, élégante sans être ampoulée, fluide et vivante. L'univers créé par Jacqueline Carey est foisonnant et la narration sans temps morts. Alors d'où vient cette sensation de me traîner dans ma lecture, de devoir me forcer à reprendre ce livre à chaque interruption ?

Peut-être une réticence première face à la proposition d'un monde où le plaisir est considéré en don de dieu est par conséquent dans lequel on peut vendre sans souci des enfants à des « maisons de plaisirs ». Léger malaise d'entrée de jeu qui m'a sans doute empêchée d'entrer vraiment dans le livre.
Peut-être aussi, la sensation d'être face à une machine bien huilée mais qui manquerait d'âme, comme ces blockbusters au cinéma qui cochent toutes las cases mais auxquels fait défaut la touche de fantaisie, celle qui nous touche au coeur…

Challenge Multi-défis 2017
Commenter  J’apprécie          200
H-mb
  05 mars 2019
Une immersion dans un monde nouveau , Europe décalée où les Barbares cotoient des pays bien plus avancés dans leur civilisation.
J'ai aimé l'histoire, racontée par Phèdre no Delaunay, au passé, ce qui permet maintes remarques sur l'avenir des personnages. Phèdre a une voix bien à elle, un peu distanciée, un peu "à l'ancienne" qui porte bien les événements et les réflexions qui s'ensuivent.
J'ai aimé le worldbuilding extraordinaire qui s'étale de l'Italie à l'Angleterre et aux territoires contrôlés par les Musulmans (ou équivalent) avec leur histoire et leur sociétés particulières.
J'ai aimé les personnages riches, nuancés, surprenants. (M'intéresser à une masochiste n'était pas gagné a priori).
J'ai aimé enfin les intrigues, les jeux de pouvoir incessants qui sont le terrain d'action de Phèdre et son maître Delaunay.
Bref, vous l'avez compris, j'ai aimé beaucoup de choses dans ce livre et je ne saurais dire ce que je n'ai pas aimé. Un coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          182
frankgth
  07 avril 2013
Premier tome de la trilogie Kushiel, nous découvrons un monde proche de notre Europe de la renaissance, à commencer par cette terre d'Ange qui représente notre vieille France. Et c'est dans la capitale de cette terre d'Ange que l'on va d'abord suivre une toute jeune fille prénommée Phèdre, vendue par ses parent à une des grandes maisons du monde de la nuit, et dont l'avenir tout tracé est celui de courtisane. Mais son destin va prendre une tournure décisive lorsque son contrat sera racheté par le mystérieux Delaunay, personnage manifestement influent mais aux activités et aux motivations bien floues, qui sans interrompre sa formation de courtisane va lui donner une éducation bien plus large.

Ces bases habilement posées, le roman va rapidement nous entraîner dans un tourbillon d'aventures qui va bien au-delà de l'étiquette d'érotique qui lui a été accolée et qui m'a littéralement captivé. D'abord parce que l'univers est riche et original, ensuite parce que les personnages sont crédibles et intéressants, et enfin parce que la plume de Jacqueline Carey est très bien maîtrisée, aussi bien au niveau du style que du rythme. Inutile de préciser qu'une fois ce tome terminé, je me suis jeté sur le suivant pour prolonger le plaisir que j'ai eu à suivre les aventures de notre séduisante héroïne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Lutin82
  03 mars 2017
Je l'ai lu il y a quelques temps, et j'avais été très déçue. Certes, il s'agit d'une jeune femme dont le métier de courtisane dissimule d'autres talents, mais nous restons dans l'approche très classique de l'Elu.

Pas au sens propre, elle doit forger son avenir à la force du "poignet", mais le lecteur sent parfaitement que les dés l'ont choisie.

Ce premier tome est un récit d'apprentissage, qui est sauvé par un cadre particulier, la violence et l'âpreté des traitements subis. Bref, je m'attendais vraiment à autre chose surtout pour un prix Locus, mais finalement les atours sont sans doute plus chamarrés, mais le contenu pas si novateur.

Bon moment mais pas à la hauteur de la promesse vendue.
Commenter  J’apprécie          160
Alyxiel
  07 août 2015
Jacqueline Carey est une auteure américaine. La série Kushiel est la première de ses trois trilogies (Kushiel, Imrel et Moirin). Chaque trilogie correspond à un personnage central différent mais évoluent dans le même univers.

L'intrigue se déroule dan un monde imaginaire, et pourtant on peut facilement faire le lien avec notre monde.
La carte du pays de Terre d'Ange rappelle fortement l'Europe. Terre d'Ange est divisé en sept provinces : Naamah (Namarre), Anaël (Agnace), Shemhazaï (Siovale), Camaël (Camlach) et Kushiel (Kushet). le pays de Terre d'Ange pourrait être la France, Caedicae Unicae l'Italie, A lba la Grande-Bretagne, Eire l'Irelande, Skaldie l'Allemagne, les Pays Plats la Hollande, et Aragonia l'Espagne. Parfois on y retrouve même la Grêce.
Le lien se fait aussi à travers les religions.

J'aime bien pouvoir me repérer dans l'univers très élaboré de Jacqueline Carey. Il y a de nombreux rebondissements et des surprises. Ca nous tient en haleine et empêche la lassitude de s'installer.

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire de Phèdre. le registre linguistique est soutenu, associé à une intrigue complexe à mettre en place m'ont obligé à me concentrer sur ma lecture. du coup on ne peut pas dire que ce soit très reposant, mais heureusement une fois le décor planté, et si on sait passer au dessus de cette difficulté, l'histoire est captivante.
L'univers particulier de Terre d'Ange est compliqué à comprendre. Les noms à rallonge, et les rouages politiques ne facilitent pas les choses. Mon esprit trop candide a du mal à se familiariser avec les stratégies en tous genres. Mais en plus de 950 pages on a le temps de s'immerger dans de terribles complots pour prendre le pouvoir, où les alliances politiques se font et se défont aux rythmes des trahisons.

Phèdre est adoptée et éduquée par Anafiel Delaunay, un homme de grand savoir qui a des connaissances très haut placées dans le monde. Il est ce que Phèdre a de plus proche d'un père et elle le considère comme tel.
Alcuin No Delaunay est le premier enfant que Delaunay ait adopté. Il est comme un frère pour Phèdre et leur relation est souvent houleuse, perturbée par l'attention de leur père adoptif qu'ils se disputent. Lui aussi est formé comme courtisant et espion.
Jocelin Verneuil est le garde du corps de Phèdre. Entièrement dévoué, il est prêt à donner sa vie pour elle et est un combattant hors pair.
D'autres personnages ont une importance capitale dans ce roman, notamment Mélisande Shahrizai. C'est une noble d'Angeline reconnue pour sa beauté sans pareille. Mais Phèdre va découvrir qu'au delà de son physique, c'est aussi une femme de pouvoir, qui obtient toujours ce qu'elle veut et n'est jamais satisfaite. Notre héroïne va tomber sous son charme et va devoir se battre comme jamais afin de démêler le vrai du faux.
Le dernier personnage indispensable à Phèdre est Hyacinthe. Petit voleur Tsingani, il est son premier véritable ami. Il deviendra en grandissant un membre influent de la communauté gitane de Terre d'Ange. Grâce à ses connexions dans le "monde de l'ombre", Il sauve régulièrement Phèdre de situations compliquées. Je le trouve très attachant car il évolue dans le monde réel, loin du faste des palais et de tout ce qui dénature les gens. Il est honnête et franc.
Bien sûr il n'y a pas que ces personnages là, non ce serait trop facile. En tout il y en a une bonne centaine. C'est pour cela qu'il est si compliquer de tout suivre et de comprendre les liens entre chacun. Cependant, une chose très utile et agréable c'est que l'auteure à fait un résumé de tous ces personnages avec leur rang et origine au début du livre, pour le cas où le lecteur serait perdu. (Ce qui est beaucoup moins simple lorsqu'on fait une lecture ebook, car les allers-retours vers le sommaire nous oblige à quitter le mode lecture).

Je na sais pas si c'est ma naïveté ou autre, mais j'ai mis du temps à intégrer que Phèdre étudiait l'art de séduire afin de devenir une espionne et une courtisane (une prostituée de luxe si vous préferez) dont la particularité est de tirer du plaisir de la douleur. Oui vous avez bien lu. Notre héroïne qui 4 ans au début de l'histoire est sado-masochiste. (Vous comprenez mieux ma difficulté à intégrer l'info?)
Grâce à ce statut, Phèdre se glisse habillement dans le lit et les secrets des plus puissants.

La narration est faite avec délicatesse et les mots que j'emploie moi, ne sont jamais cités. La poésie enveloppe chaque terme pour rendre le tout raffiné et précieux.
Sans être à 100% un roman de cape et d'épée, j'ai trouvé chez Jacqueline Carey une dimension épique à la moindre action : combat brutaux et sanglants, (parfois même écoeurants de réalisme) et guerres de pouvoir, sortilèges, magie, don de voyance...

J'ai été tenue en haleine tout du long et n'ais pas ressentie de lassitude, ce qui est un risque avec un livre aussi long.
Je lirais le second tome avec plaisir en espérant retrouver les personnages auxquels je me suis attachés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Kushiel (Tome 1) ?

Dans quelle maison a grandi Phèdre ?

Camélia
Valériane
Cereus
Mandragore
Orchis

22 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : Kushiel, tome 1 : La marque de Jacqueline CareyCréer un quiz sur ce livre