AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377220150
Éditeur : Jigal Editions (08/09/2017)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
« L'amour pour feuille de route et la mort en filigrane ! »

Y a-t-il eu un meurtre à la résidence pour personnes âgées Les Lilas ? C’est la première question que se pose la lieutenant Céleste Alvarez en se rendant sur les lieux aux aurores. Odette gît, fracassée, au bas d’un escalier auquel elle n’aurait jamais dû avoir accès. Comment a-t-elle pu arriver là en pleine nuit ? L’enquête s’annonce complexe et les témoignages plutôt flous : le personnel e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Franckync
  27 octobre 2017
Titre : Peace and death
Année : 2017
Auteur : Patrick Cargnelutti
Editeur : Jigal Polar
Résumé : le corps d'Odette est découvert, fracassé au bas des escaliers de la maison de retraite des lilas. Portes fermées, impossibilité théorique d'accéder à cette partie de l'établissement, les questions sont multiples pour le lieutenant Alvarez dépêchée sur les lieux. L'enquête s'annonce ardue pour la policière qui n'aura de cesse de démêler l'écheveau d'une histoire qui la conduira des plaines du Nevada aux confins de la Californie, des vagues de l'atlantique à la France métropolitaine.
Mon humble avis : Quatre sans quatre vous connaissez ? Il s'agit tout simplement de mon webzine préféré. Consacré à la littérature policière ou noire, quatre sans quatre est un blog sérieux et sobre. Des avis tranchés émis par des contributeurs brillants et passionnés bref un excellent blog pour ceux qui auraient la curiosité d'y jeter un oeil. Pourquoi faire la publicité d'un blog concurrent me direz-vous ? Tout simplement parce qu'il se trouve que ce site est celui de l'auteur du roman dont nous allons deviser aujourd'hui. Et oui les blogueurs peuvent avoir du talent et Patrick nous le prouve grâce à ce texte certes perfectible, mais emplit d'une réelle sincérité et d'un vrai savoir faire. le roman de Cargnelutti démarre sur les chapeaux de roue, le postulat de départ est intrigant et augure de belles promesses. Peace and death est un polar mâtiné de road-movie, un roman qui traverse l'océan auprès d'un couple passionné par la vie et l'amour, un couple dont le destin va croiser les grands événements de son époque, deux personnages complexes pour qui l'amour qu'ils se portent mutuellement est le seul idéal. D'une écriture simple et efficace l'auteur passe d'un continent à l'autre avec des fortunes diverses : autant la partie américaine m'a paru passionnante autant le personnage du lieutenant Alvarez m'a laissé de marbre. L'auteur n'arrive pas à esquiver quelques longueurs, surtout dans le milieu du roman et la traversée de l'atlantique qui je l'avoue m'a paru bien longue. Malgré ces quelques réserves Peace and death reste néanmoins un bon polar, une oeuvre ambitieuse, un bouquin qui se démarque de la production habituelle par son originalité mais aussi par la passion évidente de son auteur. Pour cela, pour les promesses contenues dans ce bouquin, pour le couple Colette et Rob, j'attendrais le prochain roman de Cargnelutti avec beaucoup d'impatience et de curiosité.
J'achète ? : Tu peux. Si la partie centrale du roman peut paraître assez longue et si ce roman aurait gagné en intensité avec une cinquantaine de pages en moins, il reste néanmoins un polar haut de gamme, plein de références littéraires et musicales, une oeuvre à découvrir. Assurément.
Lien : http://francksbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
yv1
  29 septembre 2017
Polar qui démarre très bien, dans une maison de retraite lieu assez insolite pour y placer ce qui ressemble à un meurtre, et peut-être même perpétré par un pensionnaire. La lieutenant Céleste Alvarez est un personnage que l'on n'a pas l'habitude de rencontrer dans ce genre de romans : pas forcément jolie, vestimentairement pas au top et quelques rondeurs qu'elle soigne à coup de kebabs accompagnés de frites, c'est mieux, de burgers et autres viennoiseries. Elle dessine et est sensible aux couleurs qu'elle voit sur les scène de crimes ou d'enquêtes, si elles se répètent c'est alors que l'affaire est pour elle. Point de vue original pour une flicque qui l'est tout autant. L'intrigue est bien menée et si elle souffre de longueurs, elle est notamment assez longue à démarrer et traîne un peu avec des répétitions et des détails qui personnellement ne m'ont rien apporté ni dans la compréhension de l'histoire ni dans la psychologie des protagonistes, elle est quand même prenante jusqu'au bout du bout. Bon, j'aurais bien ôté quelques pages à ce volume qui en compte 350, mais c'est mon côté bougon et amateur de romans courts. Autre bémol : je trouve que Patrick Cagnelutti dialogue trop son polar, mais encore une fois c'est très personnel. Néanmoins, dans la quatrième de couverture, il est fait mention d'un "roman noir hors norme", et là, je rejoins la personne qui a trouvé cette expression. Hors norme, car comme je le disais plus haut, la lieutenant Céleste Alvarez l'est, tant pour son physique que pour son caractère et l'intrigue qui nous emmène jusqu'aux États-Unis dans les années hippies, la guerre du Vietnam, et prend sa source dans la France de la guerre peut être qualifiée avec les mêmes termes. Un autre point primordial est que la part belle est faite à l'humain qui est au centre de l'intrigue et du roman en général. point de technologie de pointe qui prend le dessus, non ici ce sont les femmes surtout et les hommes un peu qui dominent.
Une belle découverte. Un bon polar Jigal -comme d'habitude- qui débute presque par une onomatopée :
"Lundi 9 janvier 2017
Résidence pour personnes âgées Les lilas - 3h30
Tac-tac, tac, tac-tac, tac, tac-tac, tac...
Exaspérant et bruyant, ce déambulateur. Exaspérante, cette lenteur extrême." (p.9)
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enthusiast
  14 novembre 2017
Céleste, flique originale, très gourmande et dessinatrice douée enquête sur la mort d'une pensionnaire dans une maison de retraite, qui ressemble à un meurtre. Son intuition et sa perception des couleurs la pousse à mener ses propres investigations et elle se retrouve alors face à Colette, voisine de chambre de la morte. Cette confrontation permet une plongée dans le passé mystérieux et passionnant de Colette, nous menant aux Etats-Unis : sa rencontre avec Robert, une vie d'amour exclusif, de larcins, d'adrénaline mais aussi quelques morts sur la route.
Ce livre est un bon polar sans effets spéciaux ni hémoglobine mais tourné vers l'humain, ses choix et ses conséquences, mais aussi contraints par L Histoire. L'alternance entre les deux époques est une bonne idée, toutefois le rythme est un peu lent.
Je remercie Masse critique et Babelio pour cette découverte, un premier polar prometteur !
Commenter  J’apprécie          10
Noctenbule
  31 décembre 2017
Le récit commence de façon original puisque nous assistons au décès d'une grand-mère. Comment a t'elle pu arriver en bas des marches alors que la porte en haut de ces dernières est fermée à clé? Les petits vieux dans l'hospice n'ont pas tous leur tête mais sont-ils pour autant des meurtriers? On peut se poser la question quand certains se baladent nus. Céleste Alvarez va mener l'enquête, elle sent que quelque chose se trame. Une occasion d'intégrer une petite vieille qui ne patauge pas totalement dans le semoule. Elle se souvient de ces moments de passion avec son mari, les cambriolages, les quelques meurtres... D'ailleurs, l'auteur a choisi d'alterner les chapitres pour parler à un moment de l'enquête de police et de l'autre de la vie de cette mamie, pas si ordinaire. Ainsi petit à petit, on apprend plus sur la personnalité de chacun. Tout va à la vitesse de marche de ces personnes âgés. Tout est lent et calme. Même les actions décrites dans le commissariat donnent l'apparence de lenteur. 
Ce qui ne m'a pas empêché de m'attacher à la lieutenant Céleste Alvarez, qui parle de son surpoids et de sa passion pour l'art. Elle a vraiment un certain charisme et j'aurais aimé en savoir plus. Mais à la fin de l'histoire, tout s'arrête là, sans vraiment avoir toutes les réponses. Est-ce si important? J'aurais pu dire oui car cela aurait compensé la lenteur de l'histoire. le rythme s'accélère à la fin et presque toutes les réponses sont données. La lecture reste agréable et sympathique. Mais si l'auteur veut faire une suite avec cette Céleste, j'aimerais de nouveau la rencontrer pour mieux connaître son histoire. 
Un premier roman qui montre une certaine originalité. Il n'y a pas de doute que la suite sera encore meilleure. 
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AkiBook
  19 novembre 2017
Je viens de terminer cette lecture et malheureusement je me trouve assez déçue.. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, bien que j'ai apprécié les diverses histoires, les différentes intrigues. le mystère ne se dévoile qu'à la toute fin du livre mais là encore tout m'apparaît trop simple, trop rapide. Je ne peux pas dire que ce livre ne vaut pas le coup, ce serait mentir, mais malheureusement c'est loin d'être un coup de coeur..
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : personnes âgéesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2693 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre