AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843464781
Éditeur : Coop Breizh (09/04/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Le musicien traditionnel Fañch Lharidon a eu un fils, Yves, que sa condition misérable ne lui a pas permis d'élever. Celui-ci, en grandissant, embrasse aussi la carrière de musicien. Mais il rejette tout ce que l'existence de son père pouvait véhiculer d'archaïque, sa vie de sonneur de couple notamment, courant le cachet dans les fêtes rurales. Yves lui a choisi l'accordéon, la « boîte du diable », instrument qui a alors le vent en poupe. Comme tous ceux de sa génér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
sld09
  27 juin 2017
J'ai beaucoup aimé ce roman très nostalgique sur des traditions et une culture qui se perdent.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
FLAORIFLAORI   02 mars 2016
Les jours où la vie me semble belle, je regarde la pendule qui retarde le plus, ainsi j,ai le sentiment qu'il me reste davantage de temps à vivre. Par contre, quand il m'arrive d'en avoir assez de traîner le boulet de mon destin, mes yeux s'arrêtent sur les aiguilles en avance, et le terme de mon calvaire me paraît alors plus proche.
Belle philosophie, et vous comprendrez qu'un tel personnage séduisait et inquiétait ceux qui se plaisaient à l'écouter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FLAORIFLAORI   02 mars 2016
Guerre fantasque, figée dans un enfouissement où les ennemis n'étaient pas encore assez déshumanisés pour se haïr complètement, où Allemand et Français se côtoyaient, hésitant à se saluer ou s'entretuer pour une terre gorgée de leurs sangs mêlés.
Commenter  J’apprécie          40
FLAORIFLAORI   13 mars 2016
Allez garçon... on ne refait pas la vie, on a déjà assez de mal à la vivre une fois !
Commenter  J’apprécie          100
sld09sld09   10 septembre 2017
J'allais à l'école, au bourg du Faouët : au-delà de l'obligation à l'assiduité scolaire, mon grand-père y tenait farouchement :
« Tu écouteras bien, il faut apprendre le français », ma serinait-il chaque matin au moment de partir. « C'est l'avenir et le progrès... »
Ce discours de beaux principes m'était baragouiné dans un français cocasse et lamentable, appris sur le tard : en ce début de siècle, le breton régnait encore en maître dans les campagnes armoricaines, malgré les efforts pugnaces de l'Etat français relayé par son école publique pour éradiquer la langue régionale. Traîtrise suprême, le maître était souvent lui-même breton, renégat à nos yeux de sa propre culture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FLAORIFLAORI   13 mars 2016
Yves ne répondit pas; plus têtu qu'un Breton, le jeune homme était capable de soutenir à mort une position puis son contraire, pour le seul plaisir d'argumenter.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Daniel Cario (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Cario
Daniel Cario, écrivain morbihannais et auteur de nombreux romans, publie "Les yeux de Caïn", "Ne reposez pas en paix" et "Rappelle-toi Ève" chez Groix Editions diffusion. Il a répondu à quelques questions sur sa manière de vivre l'écriture et ses relations avec les lecteurs.
autres livres classés : terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre